Le ministre Fortier doit intervenir



    OTTAWA, le 22 fév. /CNW Telbec/ - Le président du plus grand syndicat au
gouvernement fédéral a demandé au ministre des Travaux publics, Michael
Fortier, d'intervenir dans un conflit de travail vieux de 3 mois.
    "Nous vous demandons d'intervenir de toute urgence dans un conflit de
travail qui touche les travailleuses et les travailleurs les moins bien
rémunérés du gouvernement fédéral," écrit John Gordon, le président national
de l'Alliance de la Fonction publique du Canada dans sa lettre au ministre
Fortier.
    Pour Gordon, le ministre doit intervenir dans ce dossier parce que le
travail normalement accompli par les grévistes est régi par une offre
permanente de Travaux Publics Canada.
    Le dirigeant syndical faisait ainsi référence aux employés du Corps des
Commissionnaires qui assurent les services de sécurité dans les édifices de
Santé Canada à Ottawa. Ils gagnent en moyenne 12,25$ l'heure. Récemment
l'employeur a présenté une offre qui ne prévoit aucune augmentation salariale
pendant la première année de la convention collective et une augmentation
inférieure au taux d'inflation pour les années subséquentes. La très grande
majorité des commissionnaires a rejeté cette offre patronale.
    Le président de l'AFPC a aussi indiqué au ministre que son organisation a
récemment demandé au Bureau de la vérificatrice générale du Canada de mener un
examen de l'offre permanente EN578-060200/001/ZL de Travaux Publics Canada
avec le Corps des Commissionnaires.
    En vertu de l'offre, le Corps touche 0,80 $ l'heure lorsque les
Commissionnaires donnent des services bilingues. Cependant, les
Commissionnaires ne reçoivent que 0,45 $ l'heure, soit une différence de
0,35 $ l'heure ou près de 45 %.
    "Nos membres estiment que les contribuables canadiens ont droit d'en
avoir pour leur argent lorsqu'ils se procurent des biens et services, et les
fournisseurs ont droit à une marge de profit équitable. L'on constate
toutefois une différence énorme entre la prime au bilinguisme versée par TPSGC
et les primes que touchent les commissionnaires assurant le service bilingue,"
écrit Gordon.
    Pour Gordon, l'intervention du ministre pourrait mettre fin à un conflit
qui aurait pu être évité il y a longtemps si l'employeur avait présenté une
offre raisonnable.




Renseignements :

Renseignements: Alain Cossette, Communications AFPC, (613) 293-9210


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.