LE MINISTRE COUILLARD VEUT FACTURER DAVANTAGE LES PATIENTS



    QUEBEC, le 21 nov. /CNW Telbec/ - Le député de Marie-Victorin et
porte-parole du Parti Québécois en matière de santé, Bernard Drainville,
dénonce l'intention du ministre de la Santé, Philippe Couillard, de facturer
davantage les patients qui se présenteraient dans les cliniques médicales par
le biais de nouveaux frais connexes ou accessoires dans le réseau de la santé.
    Dans un rapport remis au ministre le 3 octobre dernier et dont le député
Drainville a obtenu copie, ces frais accessoires prennent différentes formes :
produits anesthésiants, médicaments, pansements divers, matériel chirurgical
ou tests diagnostics.
    Il y a deux semaines, le ministre Couillard confirmait qu'il avait créé
en secret un comité chargé d'examiner la question des frais accessoires dans
le réseau de la santé mais il a refusé de confirmer l'existence du rapport,
encore moins ses conclusions. Lorsque le député Drainville a posé la question
à l'Assemblée nationale il y a deux semaines, jamais le ministre n'a précisé
avoir obtenu un tel rapport daté du 3 octobre dernier. "Le ministre Couillard,
qui a pourtant l'habitude des caméras et des micros, n'a jamais parlé de ce
comité sur les frais accessoires. Pourquoi? Qu'a-t-il à cacher? Comment
expliquer qu'il n'ait pas confirmé l'existence d'un rapport qui conclut à une
hausse des frais accessoires?", se demande Bernard Drainville.
    Ainsi, ce rapport intitulé Comité de travail sur les frais accessoires -
Rapport au ministre de la Santé et des Services sociaux, Monsieur Philippe
Couillard, propose que dorénavant, le patient paye encore plus qu'il ne paie
déjà. La table est donc mise pour une hausse des frais accessoires, tel que le
confirme l'extrait suivant :

    "Que le MSSS procède immédiatement, avec les fédérations de médecins, à
    une mise à jour des frais facturables aux patients pour y inclure des
    frais tels que les pansements, le matériel chirurgical, les tests
    diagnostiques présentement disponibles en cabinet ainsi que certaines
    additions supplémentaires compatibles avec l'esprit de la Loi canadienne
    sur la santé (...) et proposer de revoir la faisabilité d'élargir la
    liste des frais facturables aux patients dans le contexte d'une loi
    canadienne assouplie".

    "A défaut de mieux financer son réseau, le ministre Couillard veut se
rabattre sur les patients. A la lecture de ce rapport, il semble évident que
les patients devront financer le matériel des cliniques médicales.
L'élargissement des frais facturables aux patients peut devenir un frein à
l'accès aux soins. La pratique des frais accessoires n'est pas illégale mais
elle doit être raisonnable", a soutenu Bernard Drainville.
    "L'élargissement des frais facturables aux personnes malades n'est pas la
solution. Le ministre Couillard doit plutôt s'asseoir avec les fédérations de
médecins et trouver une solution durable relativement aux frais de
fonctionnement des cabinets qui désengorgent le réseau, tels les GMF", a
conclu le député de Marie-Victorin.




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 644-9318


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.