Le ministère des Affaires indiennes du Nord Canada sous surveillance externe - Les Premières Nations du Québec exigent que le gouvernement rende des comptes



    MONTREAL, le 12 oct. /CNW Telbec/ - "Le gouvernement fédéral ne respecte
pas ses obligations et, par un système encore très marqué par le colonialisme,
le ministère des Affaires indiennes maintient les Premières Nations dans la
dépendance. Cette attitude doit changer immédiatement", a déclaré le Chef de
l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, Ghislain Picard, à
la suite d'une rencontre importante tenue avec des représentants de plusieurs
organisations internationales et de groupes québécois sensibles aux droits
humains. Cette rencontre a été fixée au 12 octobre, date symbolique de la
"découverte" des Amériques par Christophe Colomb.
    L'APNQL a exigé aujourd'hui que le ministère des Affaires indiennes soit
mis sous surveillance externe. Des demandes formelles seront soumises à
l'UNESCO et d'autres entités de l'Organisation des Nations Unies pour qu'une
attention internationale soit portée sur certains problèmes propres aux
Premières Nations du Québec.
    Les Premières Nations du Québec et du Labrador se retrouvent devant des
situations très pénibles au niveau de trois dossiers : l'éducation, la
protection de la jeunesse et le logement. "Nous avons choisi de parler de ces
trois dossiers aujourd'hui, mais on aurait pu aussi bien parler de nombreux
autres problèmes qui tardent à trouver de l'écoute au niveau gouvernemental",
a exprimé le Chef Picard.
    "S'il ne veut pas subir une condamnation sévère des organismes
internationaux, le gouvernement fédéral devra changer radicalement sa façon de
faire. Stephen Harper a la chance, la semaine prochaine, d'annoncer ses
intentions à ce sujet dans le Discours du Trône. Si nous n'y décelons aucun
signe positif, nous utiliserons toutes les ressources utiles pour mettre au
grand jour, ici et ailleurs, les aberrations dont les Premières Nations sont
victimes au Canada", a déclaré Ghislain Picard.
    "Après 400 ans d'abus, de négation de nos droits, de tentatives
d'aliénation et d'aliénation, il est temps de mettre fin au colonialisme", de
conclure le Chef Picard.

    
    Saviez-vous que

    Education

    -   La formule fédérale de 20 ans de financement des écoles des Premières
        Nations n'a pas été revue depuis 20 ans;
    -   0 $ pour le financement de l'enseignement professionnel;
    -   0 $ pour le financement des technologies dans nos écoles;
    -   0 $ pour le financement en sport et loisirs dans nos écoles.

    Logement

    -   Il y a une crise du logement chez les Premières Nations et cette
        situation n'est pas étrangère aux problèmes sociaux rencontrés
        localement;
    -   Il y a présence de moisissures dans plus de 1 500 logements, soit
        13 % des 12 200 unités qui composent le parc immobilier des
        communautés des Premières Nations;
    -   La population des communautés des Premières Nations a augmenté trois
        fois plus que celle de la province de Québec au cours des dix
        dernières années;
    -   Les logements sont surpeuplés, chaque unité d'habitation loge, en
        moyenne, 4 personnes, ce qui est presque deux fois plus que le ménage
        québécois;
    -   Il faudrait construire environ 8 500 unités de logement au cours des
        cinq prochaines années pour répondre aux besoins.

    Protection de la jeunesse

    -   Quatre fois plus de signalements (8 % contre 2 %)  retenus chez les
        enfants des Premières Nations que ceux du Québec;
    -   Sept fois plus d'enfants placés chez les Premières Nations que chez
        les Québécois. D'ici 2008-2009, la proportion sera de neuf fois;
    -   Depuis 2002, en moyenne, 12 % des enfants des Premières Nations ont
        été placés chaque année;
    -   Au cours des cinq dernières années, les enfants des Premières Nations
        ont passé 9,5 mois en ressource d'hébergement, soit 189 036 nuitées
        pendant la dernière année.
    

    L'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador est
l'organisme régional qui représente les Chefs des Premières Nations du Québec
et du Labrador.




Renseignements :

Renseignements: Alain Garon, agent de communications, APNQL, (418)
842-5020, cell.: (418) 956-5720


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.