Le maire de Montréal fait la promotion du rôle des villes dans la lutte à l'extrême pauvreté



    MONTREAL, le 1er juill. /CNW Telbec/ - Le maire de Montréal s'est rendu à
New York pour assister à une réunion de haut de niveau afin de préparer la
Conférence de Doha sur le financement du développement qui aura lieu du
29 novembre au 2 décembre. Il répond ainsi à l'invitation du président du
Conseil économique et social des Nations Unies, monsieur Léo Mérorès. Cette
rencontre vise à revoir les orientations, les objectifs et les programmes
d'aide au développement qui sont essentiels à l'atteinte des Objectifs du
Millénaire pour le Développement (OMD). Rappelons que ces objectifs ont été
adoptés par les Etats membres des Nations Unies en l'an 2000 et visent
notamment à éradiquer l'extrême pauvreté dans le monde d'ici 2015.
    Cette réunion se fera en présence du Secrétaire général des Nations
Unies, monsieur Ban-Ki-Moon. Elle réunira des représentants des gouvernements
des Etats membres et des représentants d'ONG tel que CIVICUS. Pour la première
fois, les autorités locales participeront activement à ces discussions.
    A titre de maire de Montréal et de vice-président de l'Association
internationale Cités et gouvernements locaux unis (CGLU), il prononcera une
allocution qui rappellera, une fois de plus, le rôle incontournable des villes
dans l'aide au développement et l'atteinte des OMD. Le maire appuiera son
argument en donnant l'exemple de l'entente de coopération et du plan d'action
2008-2013 signé en décembre 2007 entre les villes de Montréal et de
Port-au-Prince.
    "Les villes travaillent déjà ensemble à l'atteinte des Objectifs du
Millénaire pour le Développement. Bien que des progrès aient été réalisés, il
reste encore beaucoup à faire. Par conséquent, tous les acteurs doivent
participer pleinement aux efforts consentis. Ainsi, les villes doivent être
reconnues et être parties prenantes en amont des discussions qui interviennent
au niveau national et international. Elles doivent également pouvoir compter
sur une aide suffisante tout en étant en mesure d'administrer elles-mêmes
cette aide", a souligné le maire Tremblay.
    Pour ce faire, il a demandé que les villes, par le biais de CGLU, puisse
obtenir un statut d'observateur auprès du Conseil économique et social à
l'exemple de l'Union interparlementaire. Ce statut permettrait d'assurer une
voix aux autorités locales lorsque des décisions sont prises quant aux
orientations et aux programmes d'aide au développement.
    Le Conseil économique et social des Nations Unies est l'organe principal
de coordination des activités économiques et sociales de l'ONU et de ses
organismes et institutions spécialisées. Il sert d'instance principale pour
l'examen des questions économiques et sociales internationales et voit à
l'élaboration de recommandations sur ces questions à l'intention des Etats
membres et des Nations Unies. Il assure également le respect des droits de
l'homme. Plus de 1500 organisations non gouvernementales sont consultatives
auprès du Conseil.




Renseignements :

Renseignements: Renée Sauriol, Attachée de presse, Cabinet du maire,
(514) 872-4894


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.