Le maintien du réseau des réserves fauniques exigé par la Fédération québécoise de la faune



    QUEBEC, le 28 nov. /CNW Telbec/ - La Fédération québécoise de la faune
(FQF) exige du gouvernement le maintien de l'intégralité du réseau des
réserves fauniques, de la gestion de ce réseau par la Société des
établissements de plein air du Québec (Sépaq), ainsi que de l'accessibilité et
de l'équité d'accès aux réserves.
    Suite à une rencontre de son conseil d'administration la fin de semaine
dernière, la FQF, à l'origine de la mise sur pied du réseau des réserves
fauniques du Québec, tient à prendre position et à rappeler la notion de bien
collectif que représentent les réserves fauniques, voulant que celles-ci
appartiennent à tous les Québécois, peu importe leur lieu de résidence. Par
conséquent, la FQF presse le gouvernement de régler le dossier des autochtones
dont les actions vont à l'encontre des droits des citoyens. Depuis quelques
années, des citoyens de communautés autochtones de plusieurs régions du Québec
circulent, pratiquent le piégeage, la chasse et la pêche, érigent des chalets
et construisent même des chemins forestiers dans les limites de réserves sans
aucun respect des lois et règlements, ni des autres utilisateurs de ces
territoires. La FQF demande au gouvernement de prendre toutes les mesures qui
s'imposent afin de régler rapidement ce problème d'intrusion de citoyens
autochtones dans les réserves fauniques du Québec.
    La FQF exige d'ailleurs que la Sépaq demeure le gestionnaire unique du
réseau des réserves fauniques, celle-ci ayant prouvé qu'elle est la seule
organisation capable d'assurer le partage équitable des ressources fauniques
entre tous les Québécois. De plus, la FQF souligne l'importance de maintenir
le tirage au sort tel qu'il est, car il assure un partage juste et équitable
des ressources de ce bien collectif entre citoyens. C'est pourquoi elle
s'oppose au morcellement des réserves (tel qu'amorcé dans la réserve Dunière
en Gaspésie), et ce, tant au niveau de leur gestion qu'aux modifications de
leurs limites. Le gouvernement doit reculer dans ce dossier en Gaspésie. De
plus, la FQF estime que ce dossier aurait dû être traité à la "Table nationale
de la faune", table de consultation qui vient d'être officialisée par le
ministre Béchard et dont une réunion avait lieu le 22 novembre dernier à
Québec.
    "Chaque fois qu'on ampute une réserve d'une portion de territoire ou de
gestion, on affaibli le réseau. Un réseau de réserves fauniques en santé est
le plus à même d'offrir et de maintenir dans le temps les meilleures
conditions tant de l'accessibilité au territoire qu'en regard du réseau
routier, des installations d'hébergement, des habitats et du patrimoine
faunique, explique M. Alain Gagnon, président de la FQF. Le réseau des
réserves fauniques en est un qui se doit de rester en santé et qui démontre
bien la notion de l'utilisateur-payeur."
    Par ailleurs, devant la nécessité reconnue de mieux protéger les
ressources forestières de la province, la FQF demande aussi au gouvernement
d'accélérer le processus d'implantation de la gestion intégrée des ressources
(GIR) à l'intérieur de ces territoires, tout en tenant compte des besoins des
chasseurs, des pêcheurs, des piégeurs et des villégiateurs. Idéalement, le
tout pourrait mener à l'obtention d'un statut d'aires protégées de
catégorie VI attribué aux réserves fauniques du Québec.
    Depuis plusieurs années, des professionnels du ministère des Ressources
naturelles et de la Faune, appuyés par des organisations vouées à la défense
des chasseurs, des pêcheurs et des piégeurs, travaillent à bonifier la gestion
de la faune au Québec. La FQF dénonce les décisions politiques et le manque de
courage du gouvernement qui risquent de conduire le secteur des activités
reliées à la faune à la débâcle. Les ressources fauniques sont un bien
collectif et ceci doit se perpétuer au cours des générations à venir.

    La FQF est un organisme sans but lucratif, qui a vu le jour en 1946. Sa
mission est de contribuer, dans le respect de la faune et de ses habitats, à
la gestion, au développement et à la perpétuation de la chasse et de la pêche
comme activités traditionnelles, patrimoniales et sportives.




Renseignements :

Renseignements: Geneviève Clavet, Responsable des relations publiques,
Fédération québécoise de la faune, (418) 626-6858, 1 888 LAFAUNE,
genevieveclavet@fqf.qc.ca

Profil de l'entreprise

FEDERATION QUEBECOISE DE LA FAUNE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.