Le journaliste Haci Bogatekin a été condamné à 18 mois de prison



    MONTREAL, le 2 juill. /CNW Telbec/ - Le 25 juin 2008, la cour d'assises
de Malatya a condamné le journaliste Haci Bogatekin à dix-huit mois de prison
pour "propagande de l'organisation terroriste du Parti des travailleurs du
Kurdistan -PKK" (art. 7 alinéa 2 de la Loi 3713).
    Dans son verdict, rendu en l'absence du journaliste, emprisonné depuis
80 jours à Kahta (Adiyaman, ville du sud-est de la Turquie), le tribunal n'a
pas jugé bon de convertir cette peine en sursis, notant que le journaliste
avait déjà été condamné par le passé.
    Haci Bogatekin a été condamné pour avoir publié, le 4 janvier 2008, un
éditorial intitulé "Feto et Apo", dans le bimensuel qu'il dirige, Gerger
Firat. Dans ce texte, il avait employé le terme de "patriotes d'Apo" (Abdullah
Vcalan, président en prison du PKK) pour désigner les combattants du PKK et
souligné que "la république laique se trouve face à un danger majeur qui est
celui de l'ordre religieux".
    L'éditorial critiquait la politique de l'armée qui consiste, selon lui, à
"aller combattre les militants du PKK dans les montagnes alors que l'influence
de la communauté islamiste de Fethullah Gulen, qui bénéficie au parti de la
Justice et du Développement (AKP, au gouvernement), se fait sentir plus que
jamais dans la région."
    L'avocat du journaliste a déclaré qu'il allait faire appel.
    En prison depuis plus de deux mois, le journaliste est également jugé
pour avoir "tenté d'influencer la justice dans son propre procès", "insulté
dans le cadre de ses fonctions le procureur Sadullah Ovacikli" et l'avoir
"diffamé". Il a en effet remis en question l'impartialité du procureur qui l'a
entendu après la publication de l'article "Feto et Apo" et l'a accusé d'être
lié au leader religieux Fethullah Gulen.
    Poursuivi dans plus de 90 dossiers, Haci Bogatekin l'est aussi en vertu
de l'article 301 du Code pénal, en raison d'un autre éditorial intitulé "La
Turquie a commis une erreur", publié le 10 mars 2007. Il est accusé
d'humiliation ouverte de l'identité turque, de la République et des
institutions et organes d'Etat". Il risque deux ans de prison.




Renseignements :

Renseignements: Katherine Borlongan, Directrice générale, Reporters sans
frontières Canada, (514) 521 4111, rsfcanada@rsf.org; www.rsfcanada.org

Profil de l'entreprise

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme

REPORTERS SANS FRONTIERES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.