Le Journal of Food Protection publie deux articles sur l'efficacité du vaccin contre E. coli O157:H7



    - Les articles en question sont publiés dans le numéro de novembre 2007 -

    BELLEVILLE, ON, le 13 nov. /CNW/ - Bioniche Life Sciences Inc. (BNC à la
Bourse de Toronto), société biopharmaceutique canadienne de recherche axée sur
la technologie, a annoncé aujourd'hui que deux articles portant sur
l'efficacité du vaccin bovin contre E. coli O157:H7 mis au point par
l'entreprise ont paru dans Journal of Food Protection, revue évaluée par des
pairs. Les deux articles traitent des épreuves sur le terrain menées à
l'Université de Nebraska-Lincoln en 2002 et 2003 auprès de quelque 900
animaux.
    Le premier article, "Efficacy of dose regimen and observation of herd
immunity from a vaccine against Escherichia coli O157:H7 for feedlot cattle"
(R.E. Peterson, T.J. Klopfenstein, R.A. Moxley, G.E. Erickson, S. Hinkley, D.
Rogan et D.R. Smith), appuie l'hypothèse selon laquelle l'utilisation du
vaccin de Bioniche permet de diminuer de façon considérable le risque
d'excrétion de E. coli O157:H7 chez les bovins. Au terme d'un traitement à
trois doses, les bovins vaccinés étaient nettement moins susceptibles (73 %)
d'excréter le microorganisme que ceux n'ayant pas reçu l'inoculation (p moins
que 0,0001). Dans la même étude, on n'a observé aucune incidence sur le
rendement (de l'indice de consommation) ni sur la qualité des carcasses. En
outre, il a été démontré que le fait de vacciner la majorité des bovins d'un
enclos a un effet immunoprotecteur considérable sur les bovins non vaccinés du
même enclos, phénomène qui se nomme "immunité collective".
    Le deuxième article, "Effect of a vaccine product containing type III
secreted proteins on the probability of Escherichia coli O157:H7 fecal
shedding and mucosal colonization in feedlot cattle" (R.E. Peterson, T.J.
Klopfenstein, R.A. Moxley, G.E. Erickson, S. Hinkley, G. Bretschneider, E.M.
Berberov, D. Rogan et D. R. Smith), met l'accent sur les résultats d'une étude
qui visait à évaluer l'effet de la vaccination sur l'excrétion de E. coli
O157:H7 par les bovins et la colonisation du bétail par le microorganisme. Le
rectum terminal (endroit où les bactéries tendent à s'accumuler et à se
reproduire abondamment) des bovins vaccinés était moins susceptible d'être
colonisé par E. coli O157:H7, dans une proportion de 98,3 %. En fait, les
auteurs ont été à même d'isoler E. coli O157:H7 chez seulement un bovin sur
les 140 ayant reçu le vaccin. Chez ceux n'ayant pas été vaccinés, cette
proportion était de 38 sur 141 (p moins que 0,0001).
    "Ces deux articles publiés dans une revue évaluée par des pairs
confirment l'efficacité du vaccin de Bioniche", a déclaré le Dr Dragan Rogan,
vice-président, recherche et développement en santé animale, Bioniche Life
Sciences Inc. "Le vaccin, en plus d'avoir contribué à réduire de façon
considérable la quantité de E. coli O157:H7 excrétée par le bétail dans son
environnement, a entraîné une diminution du risque que les bovins soient
colonisés par le microorganisme. Ce faisant, il a permis de restreindre la
reproduction de nouvelles bactéries et, par conséquent, la charge bactérienne
globale du parc d'engraissement."
    De toute évidence, il demeure urgent de diminuer la quantité de E. coli
O157:H7 excrétée par le bétail dans son environnement. Des rappels d'aliments
continuent de se produire à grande échelle, ceux-ci touchant le boeuf ainsi
que les aliments préparés et prêts à servir. Ainsi, en septembre, les rappels
liés à E. coli O157:H7 ont visé un total de 22,7 millions de livres de boeuf
et de légumes verts emballés ainsi que cinq millions de pizzas surgelées. Les
interventions avant l'abattage du bétail visant à réduire la dispersion de E.
coli O157:H7, comme la vaccination, peuvent permettre de réduire les risques
de contamination des aliments et de l'eau et, par le fait même, de maladies et
de décès chez l'humain.

    Le Journal of Food Protection
    -----------------------------
    Le Journal of Food Protection contient des rapports de recherche
originaux et d'actualité sur des sujets touchant la science et la technologie
de l'alimentation. Publié pour la première fois en 1937, le Journal of Food
Protection est une revue à comité de lecture qui paraît mensuellement. Chaque
numéro contient des rapports de synthèse documentés, fondés sur des travaux
scientifiques et portant sur une foule de sujets relatifs aux sciences de
l'alimentation, nommément sur la salubrité et la qualité des aliments. Cette
revue est la plus reconnue à l'échelle mondiale dans le domaine de la
microbiologie alimentaire, son lectorat regroupant plus de 11 000
scientifiques provenant de 69 pays. Le Journal of Food Protection est
répertorié dans Index Medicus, Current Contents, BIOSIS, PubMed, Medline et de
nombreuses autres bases de données. Son site Web est le suivant :
www.foodprotection.org/publications/jfp.asp.

    E. coli O157:H7
    Les bactéries Escherichia coli (E. coli) sont des microorganismes qui se
trouvent normalement dans les intestins de tous les animaux et de tous les
humains. Bien que la plupart d'entre elles ne soient pas pathogènes (ne
causent aucune maladie) pour leur hôte, certaines souches peuvent provoquer
des maladies intestinales et, parfois, d'autres maladies importantes dans
l'organisme. La souche E. coli O157:H7, qui a été identifiée pour la première
fois en Amérique du Sud à la fin des années 1970 et qui a migré vers le nord,
produit une puissante toxine (Shiga/vérotoxine) qui peut causer une maladie
grave chez l'humain; elle se transmet souvent par la consommation d'eau ou
d'aliments contaminés.
    Aujourd'hui, on trouve la bactérie dans la plupart des troupeaux de
bovins en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, en Europe et en Asie. Les
ruminants (p. ex., les bovins) sont considérés comme le principal réservoir de
E. coli O157:H7 partout dans le monde. De nombreuses études ont démontré que
E. coli O157:H7 est très répandu dans les bovins de boucherie et d'élevage
laitier, et qu'on retrouve ce microorganisme dans l'animal, sur l'animal et
autour de l'animal, et ce, dans toutes les régions du monde. L'utilisation de
fumier comme engrais pour les cultures ainsi que l'eau d'évacuation des
élevages de bovins de boucherie et laitiers sont des sources de contamination
de l'environnement, ainsi que de l'eau de surface et de l'eau souterraine. La
contamination à E. coli O157:H7 de la nourriture et de l'eau résultant de
l'élimination des matières fécales des bovins représente une menace pour la
santé humaine reconnue et attestée par de nombreuses sources.

    L'infection à E. coli O157:H7
    Les Centres for Disease Control des Etats-Unis estiment que l'infection à
E. coli O157:H7 touche quelque 73 000 personnes par année aux Etats-Unis et
que de 2 % à 7 % de ces personnes (dans de récentes éclosions, cette
proportion a grimpé jusqu'à 16 %) développent le syndrome hémolytique et
urémique (HSU), maladie caractérisée par une insuffisance rénale. Cinq pour
cent des patients atteints de HSU en meurent, dont beaucoup d'enfants et de
personnes âgées, chez qui les reins sont plus sensibles aux lésions. Aux
Etats-Unis, les coûts annuels liés à cette infection sont estimés à plus de
650 millions de dollars en raison des dépenses médicales, des pertes de
productivité et des décès.

    Le vaccin bovin contre E. coli O157:H7
    Ce vaccin a reçu une reconnaissance internationale en septembre 2007 avec
le prix "Animal Pharm Industry Excellence Award" à titre de meilleur nouveau
produit vétérinaire pour le bétail. Il a été mis au point par une alliance
stratégique formée en 2000 entre l'Université de la Colombie-Britannique,
l'Alberta Research Council (ARC), la Vaccine and Infectious Disease
Organization (VIDO) de l'Université de la Saskatchewan et Bioniche, qui
détient les droits de commercialisation mondiale du vaccin. Le vaccin empêche
la bactérie E. coli O157:H7 de se fixer aux intestins, réduisant sa
reproduction à l'intérieur de l'animal et, ainsi, la quantité de bactéries
dispersées dans l'environnement avec le fumier. Au cours des cinq dernières
années, on a vacciné plus de 30 000 bovins dans le cadre de tests cliniques.

    Bioniche Life Sciences Inc.

    Bioniche Life Sciences Inc. est une société biopharmaceutique canadienne
de recherche axée sur la technologie qui découvre, met au point, fabrique et
commercialise des produits exclusifs destinés au marché mondial de la santé
humaine et animale. La société entièrement intégrée emploie environ 195
personnes qualifiées évoluant au sein de trois divisions : santé humaine,
santé animale et salubrité des aliments. Le principal objectif de la société
est la mise au point de traitements anticancéreux exclusifs dont le
financement est assuré par la commercialisation des produits de santé animale
et humaine. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le
site Web www.Bioniche.com.

    Hormis les renseignements de nature historique, le présent communiqué
peut contenir des énoncés prospectifs qui reflètent les attentes actuelles de
la société par rapport aux événements futurs. Ces énoncés prospectifs sont
assujettis à divers facteurs de risque et d'incertitude, notamment l'évolution
de la conjoncture commerciale, la conclusion fructueuse des études cliniques
en temps opportun, la formation d'alliances commerciales, l'incidence des
produits et des prix de la concurrence, la mise au point de nouveaux produits,
le processus d'autorisation réglementaire et d'autres risques décrits
périodiquement dans les rapports trimestriels et annuels de la société.

    %SEDAR: 00013159EF c7227




Renseignements :

Renseignements: Jennifer Shea, directrice des communications
d'entreprise et des relations avec les investisseurs, Bioniche Life Sciences
Inc., Téléphone: (613) 966-8058, Cell.: (613) 391-2097,
Jennifer.Shea@Bioniche.com

Profil de l'entreprise

Telesta Therapeutics Inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.