Le Jour de la Terre célèbre la joie d'aller à l'école à pied

PETERBOROUGH, ON, le 19 avril /CNW/ - Pour beaucoup de gens, le Jour de la Terre est l'occasion de réfléchir à l'impact de leurs choix quotidiens—en matière de transport, d'alimentation, de recyclage et de consommation d'énergie—sur la planète. Ce qu'ils ne savent peut-être pas, c'est qu'un choix pour la Terre est souvent aussi un choix pour le bonheur personnel.

Les enfants qui vont à l'école à pied, eux, semblent avoir compris l'équation. Sandra Brooks, mère de famille à Brampton, en Ontario, dit de sa fille : « Elle a toujours voulu se déplacer à pied. Ça doit sûrement lui faire du bien, car elle me supplie à tout bout de champ, " Maman ! Maman ! Je peux y aller à pied ? " »

Lorsqu'ils ont l'occasion d'aller à l'école à pied ou à bicyclette, les enfants sont émerveillés, curieux, joyeux et ils se sentent autonomes. L'aller-retour actif est propice à la réflexion et—ce qui est très utile avant et après les classes—leur permet de recharger leurs « piles psychiques ». Lorsque leurs amis et leurs proches se joignent à eux, c'est aussi pour eux une importante occasion de nouer des liens sociaux.

Or, de moins en moins d'enfants en ont la possibilité. En 1969, 46 p. 100 des enfants allaient à l'école à pied. En 2001, ce chiffre avait baissé de plus de la moitié.

Les parents surmenés voient les rues comme des endroits dangereux, et trouvent bien plus commode de faire la navette scolaire en voiture. Résultat : deux fois par jour, des bouchons se forment devant l'école, dont le terrain de jeux est empesté par les gaz d'échappement nocifs, et les conducteurs en colère s'en prennent l'un à l'autre… Tout cela prouve que la conduite automobile mène rarement au bonheur personnel.

Selon certaines études, l'indice de bonheur personnel est associé positivement aux comportements respectueux de l'environnement, par exemple, réutiliser les sacs ou éteindre les lumières en quittant une salle. Lorsqu'une personne fait un choix dont elle sait qu'il profitera également aux autres, elle renforce son sentiment de bien-être. Pour la Dre Catherine O'Brien, de l'Université du Cap-Breton, ce genre de choix mène au « bonheur durable ».

Le bonheur durable est « un bonheur qui contribue au bien-être individuel, communautaire ou mondial sans passer par l'exploitation d'autrui, de l'environnement ou des générations futures. » Autrement dit, savoir prendre soin de la Terre et savoir prendre soin de soi-même ne font qu'un.

Et si, dans nos collectivités, nous décidions de travailler ensemble pour aménager des quartiers où la marche et le cyclisme deviennent la norme parmi les écoliers ? La planification du transport scolaire (PTS) est un processus dirigé par Green Communities Canada qui vise justement cet objectif. Partout au Canada, dans les collectivités où elle est mise à l'essai, la PTS a un grand succès. La PTS rassemble administrateurs d'écoles, agents de police, dirigeants de la santé publique, chefs municipaux, planificateurs municipaux et scolaires, parents et enfants dans le but de cerner les obstacles à l'adoption du transport scolaire actif, puis d'élaborer et de mettre en œuvre des plans d'action pour surmonter ces obstacles.

Grâce à des améliorations techniques—notamment, l'aménagement ou la réfection de trottoirs, et l'aménagement d'avancées de bordures de trottoirs qui rétrécissent la chaussée et permettent de la traverser de façon plus sécuritaire—les écoles ayant participé au projet PTS offrent davantage d'occasions aux écoliers d'aller à l'école à pied ou à bicyclette. Ce genre de mesure a également pour effet de rendre l'activité au grand air plus attrayante pour les personnes de tous âges et de les inciter à forger un lien plus fort avec la nature.

Imaginez un Canada où chaque école participe à une planification du transport scolaire, où chaque citoyen connaît, chaque jour dans sa collectivité, et tout au long de sa vie, un bonheur durable. Le Jour de la Terre est l'occasion rêvée d'apprendre les leçons en matière de durabilité que nous enseignent nos enfants.

La mobilité, la santé et le bonheur des enfants est un projet national de planification du transport scolaire et de promotion du transport actif dirigé par Green Communities Canada. Exemple concret d'un choix en faveur du bonheur durable facile à intégrer au quotidien, ce projet incite les élèves à faire le trajet entre la maison et l'école à pied ou à bicyclette, dans le but ultime de faire évoluer les politiques en matière d'emplacement des écoles, de milieu bâti entourant les écoles et de programmes d'études.

À propos de Green Communities Canada
Green Communities Canada est une association nationale d'organismes à but non lucratif offrant des solutions écologiques novatrices et pratiques aux familles et aux collectivités canadiennes. Pour de plus amples renseignements, consulter http://www.saferoutestoschool.ca/francais/schooltravel.asp.

Pour de plus amples renseignements sur le bonheur durable, consulter www.sustainablehappiness.ca.

SOURCE Green Communities Canada

Renseignements :

Jacky Kennedy, initiative Le Canada marche, Green Communities Canada, Toronto (Ontario)
Tél. : 416 992-5496

Profil de l'entreprise

Green Communities Canada

Renseignements sur cet organisme

Jour de la Terre 2011

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.