Le harcèlement psychologique au travail - cinq ans plus tard: un recours important qui manque de mordant



    MONTREAL, le 28 mai /CNW Telbec/ - Le 1er juin 2004, les travailleuses et
travailleurs du Québec obtenaient enfin l'accès à un recours contre le
harcèlement psychologique au travail. Pour marquer ce 5e anniversaire,
l'organisme Au bas de l'échelle présente son bilan des cinq ans d'existence du
recours. Dans un document d'une quarantaine de pages et comportant 26
revendications pour l'amélioration du recours, Au bas de l'échelle examine
chacune des étapes du traitement des plaintes contre le harcèlement
psychologique au travail.
    La responsable des dossiers politiques d'Au bas de l'échelle, Carole
Henry, déclare : "Le processus est long, exigeant et demande beaucoup de
courage à des personnes que la situation a très souvent fragilisées. Les
exigences de preuves sont très élevées. Et même si on franchit toutes ces
étapes, deux ans plus tard on peut se faire dire que, ce qu'on a vécu et qui
nous a rendu malade, ce n'est pas du harcèlement psychologique. Les quelques
victimes qui se font reconnaître comme telles par les commissaires, obtiennent
des réparations qui ne sont pas à la hauteur des dommages subis. De plus, rien
n'est prévu pour faire en sorte qu'il n'y ait pas d'autres victimes dans le
milieu de travail."
    Malgré toutes les critiques, le recours demeure très important pour Au
bas de l'échelle : "Le Québec sert de modèle pour d'autres législations au
Canada et dans le monde. Il est très important de continuer à parfaire ce
recours. Mais n'oublions pas que ce qui a toujours été au coeur de ce recours,
c'est la prévention, la volonté d'agir en amont du harcèlement psychologique.
Et ça, c'est la responsabilité des employeurs. Les conséquences actuelles du
recours ne sont pas encore assez importantes pour que les employeurs prennent
le message au sérieux."
    Les modifications proposées interpellent également la Commission des
normes du travail et la Commission des relations du travail. "Des problèmes se
posent à toutes les étapes du cheminement des plaintes et certaines tendances
dans l'interprétation de la Loi sont inquiétantes, entre autres, au plan du
harcèlement sexuel. Nos revendications visent à donner des dents à un recours
qui en a bien besoin."

    Au bas de l'échelle est un organisme qui défend les droits des
travailleuses et travailleurs non syndiqués du Québec, depuis bientôt 35 ans.




Renseignements :

Renseignements: Source: Carole Henry, (514) 270-7863; Pour: Au bas de
l'échelle

Profil de l'entreprise

Au bas de l'échelle

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.