Le Groupe Financier Banque TD affiche des résultats solides pour le premier trimestre de 2008 et augmente son dividende



    
    POINTS SAILLANTS FINANCIERS DU PREMIER TRIMESTRE en regard du premier
    trimestre de l'exercice précédent :

    -   Le bénéfice dilué par action comme présenté(1) a été de 1,33 $,
        contre 1,26 $.
    -   Le bénéfice dilué par action rajusté(2) a été de 1,45 $, par rapport
        à 1,38 $.
    -   Le bénéfice net comme présenté s'est établi à 970 millions de
        dollars, par rapport à 921 millions de dollars.
    -   Le bénéfice net rajusté a atteint 1 060 millions de dollars,
        comparativement à 1 009 millions de dollars.

    RAJUSTEMENTS DU PREMIER TRIMESTRE (ELEMENTS A NOTER)

    Les chiffres du bénéfice dilué par action comme présenté pour le premier
    trimestre figurant ci-dessus comprennent les éléments à noter suivants :

    -   Amortissement des actifs incorporels de 75 millions de dollars après
        impôts (9 cents l'action), comparativement à 83 millions de dollars
        après impôts (11 cents l'action) au premier trimestre de l'exercice
        précédent. Le montant de 75 millions de dollars est présenté
        déduction faite d'une économie d'impôt correspondante dans le passif
        d'impôts futurs de 20 millions de dollars en raison de réductions
        prévues du taux d'impôt sur les bénéfices.
    -   Gain de 25 millions de dollars après impôts (3 cents l'action)
        attribuable à la variation de la juste valeur des swaps sur
        défaillance de crédit couvrant le portefeuille de prêts aux grandes
        entreprises, déduction faite de la provision pour pertes sur
        créances, par rapport à une perte de 5 millions de dollars après
        impôts (1 cent l'action) pour le trimestre correspondant de
        l'exercice précédent.
    -   Incidence négative sur la charge d'impôts sur les bénéfices des
        réductions prévues du taux d'impôt sur les bénéfices, entraînant une
        baisse compensatoire de 20 millions de dollars (3 cents l'action) des
        actifs d'impôts futurs nets.
    -   Provision pour réclamations de 20 millions de dollars après impôts (3
        cents l'action) liée à une décision récente d'un tribunal de
        l'Alberta(3).

    Tous les montants en dollars sont exprimés en dollars canadiens, à moins
    d'indication contraire.

    (1) Les résultats comme présentés sont dressés selon les principes
        comptables généralement reconnus (PCGR) du Canada.
    (2) Les résultats rajustés et les résultats comme présentés figurant dans
        le présent communiqué et le rapport aux actionnaires sont expliqués à
        la page 7 à la rubrique "Présentation de l'information financière de
        la Banque".
    (3) Se reporter à la page 9 pour obtenir plus d'information sur la
        décision d'un tribunal de l'Alberta.
    

    TORONTO, le 28 fév. /CNW/ - Le Groupe Financier Banque TD (GFBTD) a
annoncé aujourd'hui ses résultats financiers pour le premier trimestre de
2008, qui s'est terminé le 31 janvier. Les résultats globaux pour le trimestre
reflètent l'apport solide de chacun des quatre secteurs d'activité du GFBTD.
Le GFBTD a également annoncé que son dividende trimestriel sera haussé de
2 cents pour s'établir à 59 cents, soit une hausse de 3,5 % pour chaque action
ordinaire entièrement libérée pour le trimestre qui se terminera le 30 avril
2008.
    "Les résultats du premier trimestre de TD mettent en évidence la force de
nos activités de détail tant au Canada qu'aux Etats-Unis, alors que notre
secteur des Services bancaires en gros a eu de bons résultats malgré les
conditions de marché plus difficiles que nous connaissons à l'heure actuelle,
a déclaré Ed Clark, président et chef de la direction du Groupe Financier
Banque TD. Comme nous l'affirmons depuis longtemps, TD suit une stratégie qui
nous permet de continuellement favoriser nos actionnaires à long terme, et ces
résultats font clairement voir que nous tenons notre pari", a-t-il ajouté.

    RENDEMENT DES SECTEURS D'ACTIVITE AU PREMIER TRIMESTRE

    Services bancaires personnels et commerciaux au Canada

    TD Canada Trust a obtenu de solides bénéfices, soit de 598 millions de
dollars pour le premier trimestre, en hausse de 10 % en regard des bénéfices
du premier trimestre de l'exercice précédent. Des apports plus importants des
secteurs du crédit immobilier garanti, des activités bancaires de base et des
services bancaires aux entreprises ont contribué à renforcer les bénéfices
pour le trimestre. Le trimestre est également caractérisé par une robuste
croissance des volumes dans l'ensemble des activités des Services bancaires
personnels et commerciaux au Canada.
    "Le secteur des Services bancaires personnels et commerciaux au Canada a
encore dominé nos résultats sectoriels ce trimestre, surpassant nos attentes
dans la conjoncture actuelle, a déclaré M. Clark. Tandis que la croissance des
revenus a ralenti comme nous l'avions prévu, TD Canada Trust a maintenu une
approche disciplinée à l'égard du contrôle des dépenses tout en réinvestissant
pour l'avenir, a indiqué M. Clark. Au cours de ce trimestre, nous avons ajouté
plus de nouvelles succursales, et nous sommes très heureux de la réaction
rapide de la clientèle quant aux heures d'ouverture de nos succursales, les
plus étendues de l'industrie."

    Gestion de patrimoine

    Le secteur Gestion de patrimoine, y compris la participation du GFBTD
dans TD Ameritrade, a enregistré des bénéfices de 216 millions de dollars pour
le trimestre, soit une hausse globale de 16 % comparativement aux bénéfices du
premier trimestre de l'exercice précédent.
    Le secteur Gestion de patrimoine au Canada a haussé ses bénéfices de 5 %
pour le trimestre. Le secteur a affiché une croissance dans ses activités de
fonds communs de placement et ses services de conseil, alors que les bénéfices
des activités de courtage sont demeurés stables. TD Waterhouse Canada continue
de se rapprocher de son objectif qui est d'ajouter au total 130 nouveaux
conseillers en contact avec la clientèle d'ici la fin de l'exercice 2008.
    TD Ameritrade a engendré des résultats records, qui se sont traduits par
un apport au bénéfice net de 88 millions de dollars au secteur Gestion de
patrimoine pour le trimestre. TD Ameritrade a atteint des niveaux records en
ce qui a trait au revenu net, au bénéfice net et au nombre d'opérations
clients par jour, tout en continuant de faire des progrès au chapitre de sa
stratégie de prise en charge d'actifs à long terme.
    "Ce trimestre, les résultats de Gestion de patrimoine montrent
l'uniformité de ce secteur en pleine croissance, a déclaré M. Clark. Ce qui
nous rend particulièrement heureux, c'est la façon dont notre secteur Gestion
de patrimoine au Canada a accru sa clientèle et ses actifs, malgré les
conditions difficiles du marché des actions et le sentiment négatif des
investisseurs."

    Services bancaires personnels et commerciaux aux Etats-Unis

    TD Banknorth a enregistré des bénéfices de 127 millions de dollars pour
le premier trimestre. Le secteur a affiché une robustesse soutenue dans les
services bancaires commerciaux et une solide qualité des actifs en général. TD
Banknorth a également fait d'autres progrès en ce qui a trait aux initiatives
visant à améliorer le potentiel de croissance interne de la franchise, y
compris le lancement d'une carte de crédit et l'augmentation du nombre de
succursales offrant des heures d'ouverture prolongées, lesquelles sont
maintenant en place dans 260 des quelque 600 succursales de TD Banknorth.
    Après la fin du trimestre, les actionnaires de Commerce Bancorp ont
approuvé l'acquisition proposée par le GFBTD. La transaction devrait se
conclure d'ici la fin du premier trimestre civil de 2008, sous réserve de
l'obtention des approbations réglementaires.
    "Nous sommes satisfaits du rendement de TD Banknorth. L'entreprise a
continué d'enregistrer des profits dans le contexte d'un dollar canadien
raffermi et d'une conjoncture difficile, a affirmé M. Clark. Les progrès
continus que nous remarquons à l'égard des initiatives clés visant à améliorer
la croissance interne nous rendront plus concurrentiels au fil du temps."
    "Le dénouement positif du vote des actionnaires de Commerce s'est avéré
un important jalon pour nous. Dans l'attente des approbations réglementaires,
nous nous réjouissons à l'idée d'accueillir les employés de Commerce dans la
famille du GFBTD."

    Services bancaires en gros

    Le secteur Services bancaires en gros a connu un excellent trimestre,
affichant des bénéfices de 163 millions de dollars. Les résultats des
activités de négociation ont été disparates puisque les opérations de change
et sur taux d'intérêt ont produit des résultats robustes tandis que les
revenus des activités de négociation d'actions et d'instruments de crédit ont
reculé. Le portefeuille de titres de placement a continué de générer un apport
stable.
    "Nos services bancaires en gros ont produit de bons résultats en dépit de
la faiblesse des marchés financiers, ce qui témoigne de l'avantage d'avoir un
portefeuille de services diversifié, a affirmé M. Clark. Alors que la
volatilité du marché actuel rend difficile de prévoir les résultats de nos
services bancaires en gros, nous continuons d'être bien positionnés pour
produire d'excellents résultats dans ce secteur."

    Conclusion

    "Après un exercice 2007 exceptionnel, nos résultats pour le premier
trimestre marquent un bon départ pour l'exercice 2008, a déclaré M. Clark.
Nous sommes confiants que l'ensemble des secteurs de TD possèdent les bonnes
stratégies pour accroître la valeur revenant aux actionnaires cette année et à
long terme. Cette confiance se reflète dans la décision du conseil
d'administration de hausser le dividende trimestriel de 3,5 % par rapport au
dividende actuel."

    MISE EN GARDE A L'EGARD DES ENONCES PROSPECTIFS

    De temps à autre, la Banque fait des énoncés prospectifs, écrits et
verbaux, y compris dans le présent rapport, d'autres documents déposés auprès
des organismes de réglementation canadiens ou de la Securities and Exchange
Commission (SEC) des Etats-Unis et d'autres communications. En outre, la haute
direction de la Banque peut faire des énoncés prospectifs de vive voix aux
analystes, aux investisseurs, aux représentants des médias et à d'autres
personnes. Tous ces énoncés sont faits conformément aux dispositions
d'exonération de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des
Etats-Unis et des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Les
énoncés prospectifs comprennent, entre autres, des énoncés concernant les
objectifs et les cibles de la Banque pour 2008 et par la suite, et ses
stratégies pour les atteindre, les perspectives pour les unités fonctionnelles
de la Banque, ainsi que le rendement financier prévu de la Banque. Ces énoncés
visent à présenter le point de vue de la direction à l'égard de ces enjeux.
Les hypothèses économiques à l'égard de chacun de nos secteurs d'exploitation
pour 2008 sont décrites dans le rapport annuel 2007 aux rubriques
"Perspectives économiques" et "Perspectives et orientation pour 2008", telles
qu'elles peuvent être mises à jour dans les rapports trimestriels aux
actionnaires déposés ultérieurement. Les énoncés prospectifs se reconnaissent
habituellement à l'emploi de termes et expressions comme "croire", "prévoir",
"anticiper", "avoir l'intention de", "estimer", "planifier" et "pouvoir", et
de verbes au conditionnel. De par leur nature, ces énoncés nous obligent à
formuler des hypothèses et sont assujettis à des risques et incertitudes,
généraux ou spécifiques, qui peuvent faire en sorte que les résultats réels
diffèrent considérablement de ceux avancés dans les énoncés prospectifs.
Certains des facteurs - dont bon nombre sont hors de notre contrôle - qui
pourraient entraîner de tels écarts incluent les risques, notamment de crédit,
de marché (y compris les marchés des actions et de marchandises),
d'illiquidité, de taux d'intérêt, d'exploitation, de réputation, d'assurance,
de stratégie, de change, de réglementation, juridiques et les autres risques
présentés dans le rapport annuel 2007 de la Banque et d'autres documents
déposés auprès des organismes de réglementation du Canada et auprès de la SEC;
les conditions économiques et commerciales générales au Canada, aux Etats-Unis
et dans d'autres pays où la Banque exerce des activités de même que
l'incidence des modifications apportées aux politiques monétaires dans ces
territoires et les variations des taux de change des monnaies ayant cours dans
ces territoires; le degré de concurrence sur les marchés où la Banque exerce
ses activités, de la part des concurrents établis comme des nouveaux venus; la
précision et l'intégralité des informations que la Banque recueille à l'égard
des clients et des contreparties; la conception et le lancement de nouveaux
produits et services sur le marché; la mise sur pied de nouveaux canaux de
distribution et la réalisation de revenus accrus tirés de ces canaux; la
capacité de la Banque de mener à bien ses stratégies, y compris ses stratégies
d'intégration, de croissance et d'acquisition, ainsi que celles de ses
filiales, particulièrement aux Etats-Unis; les modifications des conventions
et méthodes comptables que la Banque utilise pour faire rapport sur sa
situation financière, y compris les incertitudes associées aux hypothèses et
aux estimations comptables critiques; l'incidence de l'application de
modifications comptables futures; l'activité sur les marchés financiers
mondiaux; la capacité de la Banque de recruter des dirigeants clés et de les
maintenir en poste; la dépendance à l'égard de tiers relativement à la
fourniture de l'infrastructure nécessaire aux activités de la Banque; le
défaut de tiers de se conformer à leurs obligations envers la Banque ou ses
sociétés affiliées dans la mesure où ces obligations sont liées au traitement
de renseignements personnels; l'évolution de la technologie; l'utilisation
inédite de nouvelles technologies dans le but de frauder la Banque ou ses
clients; l'élaboration de lois et de règlements, les modifications des lois
fiscales; les procédures judiciaires ou réglementaires imprévues; l'incidence
néfaste continue des litiges dans le secteur des valeurs mobilières aux Etats-
Unis; les changements imprévus dans les habitudes de consommation et d'épargne
des consommateurs; l'adéquation du cadre de gestion des risques de la Banque,
y compris le risque que les modèles de gestion des risques de la Banque ne
tiennent pas compte de tous les facteurs pertinents; l'incidence possible sur
les activités de la Banque des conflits internationaux, du terrorisme ou de
catastrophes naturelles comme les séismes; les répercussions de maladies sur
les économies locales, nationales ou internationales; et les retombées des
perturbations dans les infrastructures publiques comme le transport, les
télécommunications, l'électricité ou l'approvisionnement en eau. Une part
importante des activités de la Banque consiste à faire des prêts ou à
attribuer des ressources sous d'autres formes à des entreprises, des
industries ou des pays. Des événements imprévus touchant ces emprunteurs,
industries ou pays pourraient avoir une incidence défavorable importante sur
les résultats financiers, les activités, la situation financière ou la
liquidité de la Banque. Cette liste n'inclut pas tous les facteurs possibles.
D'autres facteurs peuvent nuire aux résultats de la Banque. Pour de plus
amples renseignements, se reporter à la section débutant à la page 59 du
rapport annuel 2007 de la Banque. Le lecteur doit examiner ces facteurs
attentivement avant de prendre des décisions à l'égard de la Banque et ne doit
pas se fier indûment aux énoncés prospectifs, étant donné qu'ils pourraient ne
pas convenir à d'autres circonstances. La Banque n'effectuera pas de mise à
jour des énoncés prospectifs, écrits ou verbaux, qui peuvent être faits de
temps à autre par elle ou en son nom, à l'exception de ce qui est exigé en
vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables.

    Avant sa publication, ce document a été revu par le comité de
vérification de la Banque et approuvé par le conseil d'administration de la
Banque, sur recommandation du comité de vérification.


    RAPPORT DE GESTION
    -------------------------------------------------------------------------

    Le présent rapport de gestion est présenté pour aider les lecteurs à
évaluer les changements importants survenus dans la situation financière et
les résultats d'exploitation du Groupe Financier Banque TD (la "Banque") pour
les trois mois terminés le 31 janvier 2008 comparativement aux trois mois
terminés les 31 janvier et 31 octobre 2007. Ce rapport de gestion doit être lu
avec les états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés de la Banque
et les notes y afférentes inclus dans le présent rapport aux actionnaires et
avec notre rapport annuel 2007. Le présent rapport de gestion est daté du
27 février 2008. A moins d'indication contraire, tous les montants sont
exprimés en dollars canadiens et proviennent principalement des états
financiers annuels ou intermédiaires consolidés de la Banque qui sont dressés
selon les principes comptables généralement reconnus (PCGR) du Canada.
Certains chiffres correspondants ont été reclassés afin de les rendre
conformes à la présentation adoptée pour la période achevée. Les
renseignements additionnels concernant la Banque sont disponibles sur le site
Web de la Banque, à www.td.com, de même que sur le site SEDAR, à
www.sedar.com, et le site de la Securities and Exchange Commission des Etats-
Unis ("SEC"), à www.sec.gov (section EDGAR Filers).

    
    FAITS SAILLANTS FINANCIERS
    -------------------------------------------------------------------------

                                                    Trois mois terminés les
                                         ------------------------------------
    (en millions de dollars canadiens,   31 janvier  31 octobre  31 janvier
     sauf indication contraire)                2008        2007        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultats d'exploitation

    Total des revenus                         3 604 $     3 550 $     3 505 $
    Provision pour pertes sur créances          255         139         163
    Frais autres que d'intérêts               2 228       2 241       2 221
    Bénéfice net - comme présenté               970       1 094         921
    Bénéfice net - rajusté(1)                 1 060       1 021       1 009
    Profit économique(2)                        462         430         442
    Rendement de l'avoir en actions
     ordinaires - comme présenté               18,0 %      20,8 %      18,2 %
    Rendement du capital investi(2)            16,6 %      16,3 %      16,8 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Situation financière

    Total de l'actif                        435 153 $   422 124 $   408 216 $
    Total des actifs pondérés en
     fonction des risques(3)                145 900     152 519     149 090
    Total de l'avoir des actionnaires        22 940      21 404      21 017
    -------------------------------------------------------------------------
    Ratios financiers - comme présentés
     (en pourcentage)

    Ratio d'efficience                         61,8 %      63,1 %      63,4 %
    Fonds propres de première catégorie
     par rapport aux actifs pondérés en
     fonction des risques(3)                   10,9        10,3        11,9
    Provision pour pertes sur créances
     en % de la moyenne nette des prêts        0,57        0,30        0,38
    -------------------------------------------------------------------------
    Information par action ordinaire -
     comme présentée (en dollars canadiens)

    Par action
      Bénéfice de base                         1,34 $      1,52 $      1,27 $
      Bénéfice dilué                           1,33        1,50        1,26
      Dividendes                               0,57        0,57        0,48
      Valeur comptable                        30,69       29,23       28,64
    Cours de clôture                          68,01       71,35       69,88
    Actions en circulation (en millions)
      Nombre moyen - de base                  718,3       717,3       718,3
      Nombre moyen - dilué                    724,6       724,4       724,9
      Fin de période                          719,0       717,8       719,0
    Capitalisation boursière
     (en milliards de dollars canadiens)       48,9 $      51,2 $      50,2 $
    Rendement de l'action                       3,2 %       3,0 %       2,7 %
    Ratio de distribution sur
     actions ordinaires                        42,6        37,6        37,7
    Ratio cours/bénéfice                       12,3        13,0        15,9
    -------------------------------------------------------------------------
    Information par action ordinaire -
     rajustée (en dollars canadiens)

    Par action
      Bénéfice de base                         1,46 $      1,42 $      1,40 $
      Bénéfice dilué                           1,45        1,40        1,38
    Ratio de distribution sur
     actions ordinaires                        39,0 %      40,3 %      34,4 %
    Ratio cours/bénéfice                       11,7        12,4        14,3
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Les résultats comme présentés et les résultats rajustés sont
        expliqués en détail à la rubrique "Présentation de l'information
        financière de la Banque", laquelle présente un rapprochement des
        résultats comme présentés et des résultats rajustés.
    (2) Le profit économique et le rendement du capital investi sont des
        mesures financières non conformes aux PCGR et sont expliqués à la
        rubrique "Profit économique et rendement du capital investi".
    (3) La Banque a adopté la Convergence internationale de la mesure et des
        normes de fonds propres - Dispositif révisé (Bâle II) pour calculer
        ses actifs pondérés en fonction des risques à compter du 1er novembre
        2007. Les chiffres des périodes précédentes reposent sur l'Accord de
        Bâle I sur les fonds propres (Bâle I). Pour obtenir des
        renseignements détaillés, se reporter à la rubrique "Situation du
        capital".
    


    NOTRE RENDEMENT

    Aperçu de la société

    La Banque Toronto-Dominion et ses filiales sont désignées collectivement
par l'appellation Groupe Financier Banque TD. La Banque offre ses services à
plus de 14 millions de clients regroupés dans quatre secteurs clés qui
exercent leurs activités dans plusieurs centres financiers névralgiques dans
le monde : Services bancaires personnels et commerciaux au Canada, y compris
TD Canada Trust; Gestion de patrimoine, y compris TD Waterhouse Canada, TD
Waterhouse U.K. et le placement de la Banque dans TD Ameritrade; Services
bancaires personnels et commerciaux aux Etats-Unis, sous la bannière TD
Banknorth; et Services bancaires en gros, y compris Valeurs Mobilières TD. En
outre, la Banque figure parmi les principales sociétés de services financiers
par Internet du monde, avec plus de 4,5 millions de clients en ligne. La
Banque disposait de 435 milliards de dollars d'actifs au 31 janvier 2008. Le
siège social de la Banque est situé à Toronto, au Canada. Les actions
ordinaires de la Banque sont inscrites sous le symbole TD à la cote de la
Bourse de Toronto et de la Bourse de New York, ainsi qu'à la Bourse de Tokyo.

    Présentation de l'information financière de la Banque

    Les résultats financiers de la Banque, qui sont présentés aux pages 36 à
49 du présent rapport aux actionnaires, ont été dressés selon les PCGR. La
Banque désigne les résultats dressés selon les PCGR comme les résultats "comme
présentés". La Banque utilise également des mesures financières non conformes
aux PCGR, les "résultats rajustés", pour évaluer chacun de ses secteurs
d'activité et pour mesurer son rendement global. Pour obtenir les résultats
rajustés, la Banque enlève les "éléments à noter" (déduction faite des impôts
sur les bénéfices) des résultats comme présentés. Les éléments à noter sont
présentés dans le tableau de la page suivante. Les éléments à noter
comprennent des éléments que la direction n'estime pas révélateurs du
rendement de l'entreprise sous-jacente. La Banque croit que les résultats
rajustés permettent au lecteur de mieux comprendre comment la direction évalue
le rendement de la Banque. Comme il est expliqué, les résultats rajustés sont
différents des résultats comme présentés selon les PCGR. Les résultats
rajustés, les éléments à noter et les termes semblables utilisés dans le
présent rapport ne sont pas définis selon les PCGR et, par conséquent,
pourraient ne pas être comparables à des termes similaires utilisés par
d'autres émetteurs.
    Les tableaux ci-après présentent un rapprochement des résultats comme
présentés et des résultats rajustés de la Banque.

    
    Résultats d'exploitation - comme présentés
    -------------------------------------------------------------------------

                                                    Trois mois terminés les
                                         ------------------------------------
                                         31 janvier  31 octobre  31 janvier
    (en millions de dollars canadiens)         2008        2007        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu d'intérêts net                     1 788 $     1 808 $     1 671 $
    Autres revenus                            1 816       1 742       1 834
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des revenus                         3 604       3 550       3 505
    Provision pour pertes sur créances         (255)       (139)       (163)
    Frais autres que d'intérêts              (2 228)     (2 241)     (2 221)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice avant charge d'impôts sur
     les bénéfices, participations sans
     contrôle dans les filiales et
     quote-part du bénéfice net d'une
     société liée                             1 121       1 170       1 121
    Charge d'impôts sur les bénéfices          (235)       (153)       (218)
    Participations sans contrôle dans les
     filiales, déduction faite des
     impôts sur les bénéfices                    (8)         (8)        (47)
    Quote-part du bénéfice net d'une
     société liée, déduction faite des
     impôts sur les bénéfices                    92          85          65
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net - comme présenté               970       1 094         921
    Dividendes sur actions privilégiées          (8)         (5)         (6)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribuable aux
     actionnaires ordinaires - comme présenté   962 $     1 089 $       915 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    Rapprochement des mesures non conformes aux PCGR(1)
    Résultats rajustés par rapport aux résultats présentés
    -------------------------------------------------------------------------

                                                    Trois mois terminés les
                                         ------------------------------------
                                         31 janvier  31 octobre  31 janvier
    (en millions de dollars canadiens)         2008        2007        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultats d'exploitation - rajustés
    Revenu d'intérêts net                     1 788 $     1 808 $     1 671 $
    Autres revenus(2)                         1 791       1 582       1 842
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des revenus                         3 579       3 390       3 513
    Provision pour pertes sur créances(3)      (238)       (199)       (163)
    Frais autres que d'intérêts(4)           (2 106)     (2 103)     (2 103)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice avant charge d'impôts sur
     les bénéfices, participations sans
     contrôle dans les filiales et
     quote-part du bénéfice net d'une
     société liée                             1 235       1 088       1 247
      Charge d'impôts sur les bénéfices(5)     (275)       (156)       (264)
      Participations sans contrôle dans
       les filiales, déduction faite des
       impôts sur les bénéfices(6)               (8)         (8)        (51)
      Quote-part du bénéfice net d'une
       société liée, déduction faite des
       impôts sur les bénéfices(7)              108          97          77
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net - rajusté                    1 060       1 021       1 009
    Dividendes sur actions privilégiées          (8)         (5)         (6)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribuable aux
     actionnaires ordinaires - rajusté        1 052       1 016       1 003
    -------------------------------------------------------------------------
    Eléments à noter ayant une incidence
     sur le bénéfice net, déduction faite
     des impôts sur les bénéfices
    Amortissement des actifs incorporels(8)     (75)        (99)        (83)
    Gain lié à la restructuration de Visa(9)      -         135           -
    Variation de la juste valeur des swaps
     sur défaillance de crédit couvrant le
     portefeuille de prêts aux grandes
     entreprises, déduction faite de la
     provision pour pertes sur créances(10)      25          (2)         (5)
    Autres éléments fiscaux(11)                 (20)          -           -
    Provision pour réclamations
     d'assurance(12)                            (20)          -           -
    Reprise de provisions générales               -          39           -
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des éléments à noter                  (90)         73         (88)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribuable aux
     actionnaires ordinaires - comme présenté   962 $     1 089 $       915 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (1)  Certains chiffres correspondants ont été retraités afin de les
         rendre conformes à la présentation adoptée pour la période achevée.
    (2)  Les autres revenus rajustés excluent les éléments à noter suivants :
         premier trimestre de 2008 - variation de 55 millions de dollars pour
         la période du gain latent lié aux swaps sur défaillance de crédit
         couvrant le portefeuille de prêts aux grandes entreprises; provision
         pour réclamations avant impôts de 30 millions de dollars, tel qu'il
         est expliqué à la note 12; quatrième trimestre de 2007 - gains avant
         impôts de 163 millions de dollars liés à la restructuration de Visa,
         tel qu'il est expliqué à la note 9; variation de 3 millions de
         dollars pour la période de la perte latente liée aux swaps sur
         défaillance de crédit couvrant le portefeuille de prêts aux grandes
         entreprises de 3 millions de dollars; premier trimestre de 2007 -
         variation de 8 millions de dollars pour la période de la perte
         latente liée aux swaps sur défaillance de crédit couvrant le
         portefeuille de prêts aux grandes entreprises.
    (3)  Les provisions pour pertes sur créances rajustées excluent les
         éléments à noter suivants : premier trimestre de 2008 - un montant
         de 17 millions de dollars lié à la portion qui était couverte au
         moyen des swaps sur défaillance de crédit; quatrième trimestre de
         2007 : reprise de provisions générales de 60 millions de dollars
         fondée sur les facteurs de taux de perte révisés, à partir de
         l'historique interne, comme préconisé par Bâle II.
    (4)  Les frais autres que d'intérêts rajustés excluent les éléments à
         noter suivants : premier trimestre de 2008 - amortissement des
         actifs incorporels de 122 millions de dollars; quatrième trimestre
         de 2007 - amortissement des actifs incorporels de 138 millions de
         dollars; premier trimestre de 2007 - amortissement des actifs
         incorporels de 118 millions de dollars.
    (5)  Se reporter au tableau de la page 14 pour le rapprochement de la
         charge d'impôts sur les bénéfices comme présentée et rajustée.
    (6)  Les participations sans contrôle rajustées excluent l'élément à
         noter suivant : premier trimestre de 2007 - imputation pour
         restructuration du bilan de TD Banknorth de 4 millions de dollars.
    (7)  La quote-part du bénéfice net rajustée d'une société liée exclut les
         éléments à noter suivants : premier trimestre de 2008 -
         amortissement des actifs incorporels de 16 millions de dollars;
         quatrième trimestre de 2007 - amortissement des actifs incorporels
         de 12 millions de dollars; premier trimestre de 2007 - amortissement
         des actifs incorporels de 12 millions de dollars.
    (8)  L'amortissement des actifs incorporels se rapporte principalement à
         l'acquisition de Canada Trust au cours de l'exercice 2000, à
         l'acquisition de TD Banknorth Inc. (TD Banknorth) en 2005 et à sa
         privatisation en 2007, et aux acquisitions par TD Banknorth de
         Hudson United Bancorp (Hudson) en 2006 et d'Interchange Financial
         Services Corporation (Interchange) en 2007 et l'amortissement des
         actifs incorporels compris dans la quote-part du bénéfice net de TD
         Ameritrade.
    (9)  Dans le cadre de la restructuration à l'échelle mondiale de Visa USA
         Inc., l'Association Visa Canada et Visa International Service
         Association, conclue le 3 octobre 2007 (date de restructuration), la
         Banque a reçu des actions de la nouvelle entité mondiale (Visa Inc.)
         en échange de la participation de la Banque à titre de membre dans
         l'Association Visa Canada. Tel qu'il est exigé par les normes
         comptables, les actions reçues ont été établies à la juste valeur et
         un gain estimatif de 135 millions de dollars après impôts a été
         constaté dans le secteur Siège social, en fonction des résultats
         d'une évaluation indépendante des actions de Visa Inc. reçues par la
         Banque. Le gain peut faire l'objet d'un autre rajustement selon le
         pourcentage final de la participation de la Banque dans Visa Inc.
    (10) La Banque achète des swaps sur défaillance de crédit pour couvrir le
         risque de crédit du portefeuille de prêts aux grandes entreprises
         des Services bancaires en gros. Ces swaps ne sont pas admissibles à
         la comptabilité de couverture et, par conséquent, ils sont évalués à
         la juste valeur, et les variations de juste valeur sont passées en
         résultat pour la période courante. Les prêts connexes sont
         comptabilisés au coût après amortissement. La direction estime que
         cette asymétrie entre le traitement comptable des swaps sur
         défaillance de crédit et celui des prêts entraînerait une volatilité
         périodique des profits et des pertes, qui n'est représentative ni
         des caractéristiques économiques du portefeuille de prêts aux
         grandes entreprises ni de la performance de l'entreprise sous-
         jacente des Services bancaires en gros. Par conséquent, les swaps
         sur défaillance de crédit sont comptabilisés selon la méthode de la
         comptabilité d'exercice dans le secteur Services bancaires en gros,
         et les gains et les pertes sur les swaps sur défaillance de crédit,
         en sus des coûts comptabilisés, sont constatés dans le secteur Siège
         social. Le bénéfice rajusté exclut les gains et les pertes relatifs
         aux swaps sur défaillance de crédit, en sus des coûts comptabilisés.
         Lorsqu'un incident de crédit se produit dans le portefeuille de
         prêts aux grandes entreprises qui comporte des swaps sur défaillance
         de crédit comme couverture connexe, la provision pour pertes sur
         créances liée à la portion qui était couverte au moyen des swaps sur
         défaillance de crédit est portée en diminution de cet élément à
         noter. Au cours du trimestre, la variation de la juste valeur des
         swaps sur défaillance de crédit, déduction faite de la provision
         pour pertes sur créances, a entraîné un gain net de 38 millions de
         dollars avant impôts (25 millions de dollars après impôts).
         L'élément à noter comprenait une variation de la juste valeur des
         swaps sur défaillance de crédit de 55 millions de dollars avant
         impôts (36 millions de dollars après impôts), déduction faite de la
         provision pour pertes sur créances d'environ 17 millions de dollars
         avant impôts (11 millions de dollars après impôts).
    (11) Cet élément représente l'incidence négative des réductions prévues
         du taux d'impôt sur les bénéfices sur la baisse des actifs d'impôts
         futurs nets.
    (12) Cet élément se rapporte à une provision pour réclamations
         d'assurance liée à la récente décision d'un tribunal de l'Alberta.
         La législation du gouvernement de l'Alberta qui a pour effet de
         limiter les compensations pour les blessures mineures causées par
         des accidents de la route a été contestée et jugée
         inconstitutionnelle. Comme le gouvernement de l'Alberta en a appelé
         de la décision, le dénouement demeure incertain. Par conséquent, la
         Banque a inscrit dans les charges à payer un passif actuariel
         additionnel au titre des réclamations éventuelles au premier
         trimestre de 2008.


    Rapprochement du bénéfice par action comme présenté et rajusté
    -------------------------------------------------------------------------

                                                    Trois mois terminés les
                                         ------------------------------------
                                         31 janvier  31 octobre  31 janvier
    (en dollars canadiens)                     2008        2007        2007
    -------------------------------------------------------------------------

    Dilué - comme présenté                     1,33 $      1,50 $      1,26 $
    Eléments à noter ayant une incidence
     sur le bénéfice (voir ci-dessus)          0,12       (0,10)       0,12
    -------------------------------------------------------------------------
    Dilué - rajusté                            1,45 $      1,40 $      1,38 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    De base - comme présenté                   1,34 $      1,52 $      1,27 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    Amortissement des actifs incorporels, déduction faite des impôts sur les
    bénéfices
    -------------------------------------------------------------------------

                                                    Trois mois terminés les
                                         ------------------------------------
                                         31 janvier  31 octobre  31 janvier
    (en millions de dollars canadiens)         2008        2007        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    TD Canada Trust                              21 $        40 $        49 $
    -------------------------------------------------------------------------

    TD Banknorth - Amortissement des
     actifs incorporels - comme présenté         33          40          20
      Déduire : participations sans contrôle      -           -           4
    -------------------------------------------------------------------------
      Amortissement des actifs incorporels,
       montant net                               33          40          16

    TD Ameritrade (compris dans la
     quote-part du bénéfice net d'une
     société liée)                               16          12          12
    Divers                                        5           7           6
    -------------------------------------------------------------------------
    Amortissement des actifs incorporels,
     déduction faite des impôts sur
     les bénéfices(1)                            75 $        99 $        83 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) L'amortissement des actifs incorporels est inclus dans le secteur
        Siège social.
    


    Profit économique et rendement du capital investi

    La Banque utilise le profit économique comme outil de mesure de la
création de valeur pour l'actionnaire. Le profit économique représente le
bénéfice net rajusté attribuable aux actionnaires ordinaires moins une
imputation au titre du capital investi moyen. Le capital investi moyen est
égal à l'avoir moyen en actions ordinaires pour la période plus le montant
moyen cumulatif des écarts d'acquisition et des actifs incorporels, déduction
faite des impôts, amortis à la date du bilan. Le taux utilisé pour
l'imputation au titre du capital investi correspond au coût du capital calculé
à l'aide du modèle d'évaluation des actifs financiers. L'imputation représente
un rendement minimum présumé exigé par les actionnaires ordinaires sur le
capital investi de la Banque. Le but de la Banque est de générer un profit
économique positif et croissant.
    Le rendement du capital investi ("RCI") est obtenu en divisant le
bénéfice net rajusté attribuable aux actionnaires ordinaires par le capital
investi moyen. Le RCI est une variante de la mesure du profit économique qui
s'avère utile comparativement au coût du capital. Le RCI et le coût du capital
sont des pourcentages, tandis que le profit économique est exprimé en dollars.
Si le RCI excède le coût du capital, le profit économique est positif. Le but
de la Banque est de maximiser le profit économique en générant un RCI
supérieur au coût du capital.
    Le profit économique et le RCI ne sont pas définis aux termes des PCGR.
Les autorités de réglementation des valeurs mobilières exigent que les
entreprises préviennent le lecteur que les bénéfices et d'autres mesures
rajustés par rapport à une base autre que les PCGR n'ont pas de définition
normalisée selon les PCGR et qu'ils pourraient donc ne pas être comparables à
des termes similaires utilisés par d'autres émetteurs.
    Le tableau ci-après présente un rapprochement du profit économique, du
rendement du capital investi et du bénéfice net rajusté de la Banque. Les
résultats rajustés et les termes connexes sont décrits à la rubrique
"Présentation de l'information financière de la Banque".

    
    Rapprochement du profit économique, du rendement du capital investi et du
    bénéfice net rajusté
    -------------------------------------------------------------------------

                                                    Trois mois terminés les
                                         ------------------------------------
                                         31 janvier  31 octobre  31 janvier
    (en millions de dollars canadiens)         2008        2007        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Avoir moyen des actionnaires
     ordinaires                              21 221 $    20 808 $    19 969 $
    Montant cumulatif moyen de
     l'amortissement des écarts
     d'acquisition/des actifs
     incorporels, déduction faite des
     impôts sur les bénéfices                 4 015       3 941       3 715
    -------------------------------------------------------------------------
    Capital investi moyen                    25 236 $    24 749 $    23 684 $
    Taux d'imputation au titre du
     capital investi                            9,3 %       9,4 %       9,4 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Imputation au titre du capital investi     (590)$      (586)$      (561)$
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribuable aux
     actionnaires ordinaires -
     comme présenté                             962 $     1 089 $       915 $
    Eléments à noter ayant une incidence
     sur le bénéfice, déduction faite des
     impôts sur les bénéfices                    90         (73)         88
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribuable aux
     actionnaires ordinaires - rajusté        1 052 $     1 016 $     1 003 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Profit économique                           462 $       430 $       442 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Rendement du capital investi               16,6 %      16,3 %      16,8 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    


    Evénements importants en 2008

    Acquisition de Commerce Bancorp, Inc.

    Le 6 février 2008, les actionnaires de Commerce Bancorp, Inc. (Commerce)
ont approuvé l'acquisition proposée par la Banque. La transaction devrait se
conclure d'ici la fin du premier trimestre civil de 2008, sous réserve de
l'obtention des approbations réglementaires.

    APERCU DES RESULTATS FINANCIERS
    -------------------------------------------------------------------------

    Sommaire du rendement

    Un aperçu du rendement de la Banque, sur une base rajustée, pour le
premier trimestre de 2008 en regard des indicateurs financiers indiqués dans
le rapport annuel de 2007 est présenté ci-après. Les indicateurs de rendement
pour les actionnaires servent de guides et de points de repère quant aux
réalisations de la Banque. Aux fins de cette analyse, la Banque utilise le
bénéfice rajusté, lequel exclut les éléments à noter des résultats comme
présentés qui ont été préparés selon les PCGR du Canada. Les résultats
rajustés et les résultats comme présentés sont expliqués à la rubrique
"Présentation de l'information financière de la Banque".
    
    -   Le bénéfice dilué par action rajusté s'est accru de 5 % par rapport
        au premier trimestre de l'exercice précédent. La Banque vise une
        croissance à long terme du bénéfice par action rajusté de 7 % à 10 %.
    -   Le rendement redressé des actifs pondérés en fonction des risques a
        été de 2,9 % selon Bâle II. Le rendement redressé des actifs pondérés
        en fonction des risques selon Bâle I avait atteint 2,7 % au premier
        trimestre de l'exercice précédent.
    -   Pour les douze mois terminés le 31 janvier 2008, le total du
        rendement pour l'actionnaire a dépassé de 0,5 % le rendement moyen
        des autres institutions financières.
    

    Bénéfice net

    Par rapport au même trimestre de l'exercice précédent
    -----------------------------------------------------
    Le bénéfice net comme présenté du trimestre a été de 970 millions de
dollars, en hausse de 49 millions de dollars, ou 5 %, par rapport au premier
trimestre de l'exercice précédent. Le bénéfice net rajusté a atteint
1 060 millions de dollars, soit une augmentation de 51 millions de dollars, ou
5 %, en regard de premier trimestre de l'exercice précédent, attribuable à la
hausse des bénéfices des secteurs Services bancaires personnels et commerciaux
au Canada, Gestion de patrimoine et Services bancaires personnels et
commerciaux aux Etats-Unis, en partie contrebalancée par une baisse des
bénéfices provenant des secteurs Services bancaires en gros et Siège social.
Les Services bancaires personnels et commerciaux au Canada sont responsables
de 10 % de la croissance par rapport à il y a un an, principalement en raison
du revenu d'intérêts net accru découlant des volumes et de la hausse des
revenus tirés des commissions. Le bénéfice net de Gestion de patrimoine a
augmenté surtout du fait de la contribution au bénéfice de la Banque de TD
Ameritrade dont la croissance des revenus a entraîné un solide rendement sous-
jacent. Le bénéfice net des Services bancaires personnels et commerciaux aux
Etats-Unis a grimpé principalement sous l'effet de la participation accrue
dans TD Banknorth par suite de la privatisation. Le bénéfice net des Services
bancaires en gros a reculé, surtout par suite de la baisse du revenu de
négociation et de la hausse des provisions pour pertes sur créances. Le
secteur Siège social a également connu une baisse des bénéfices en raison
d'une hausse des frais non répartis et d'un élément fiscal défavorable.

    Par rapport au trimestre précédent
    ----------------------------------
    Le bénéfice net comme présenté pour le trimestre a diminué de
124 millions de dollars, ou 11 %, par rapport au trimestre précédent. Le
bénéfice net rajusté pour le trimestre a augmenté de 39 millions de dollars,
ou 4 %. Le bénéfice net comme présenté a diminué du fait de l'incidence des
éléments à noter. Les éléments à noter du trimestre précédent comprenaient un
gain après impôts de 135 millions de dollars lié à la restructuration de Visa
et une reprise de provisions générales après impôts de 39 millions de dollars,
tandis que le trimestre achevé comprend une provision pour réclamation
d'assurance liée à une récente décision d'un tribunal de l'Alberta.
L'augmentation du bénéfice net rajusté s'explique par la hausse du bénéfice
net de tous les secteurs, en partie neutralisée par une perte nette accrue
pour le secteur Siège social.

    Revenu d'intérêts net

    Par rapport au même trimestre de l'exercice précédent
    -----------------------------------------------------
    Le revenu d'intérêts net a été de 1 788 millions de dollars pour le
trimestre, en hausse de 117 millions de dollars, ou 7 %, par rapport au même
trimestre de l'exercice précédent. La hausse du revenu d'intérêts net est
principalement attribuable au secteur Services bancaires personnels et
commerciaux au Canada puisque celui-ci déclare une progression de 107 millions
de dollars, ou 8 %, en raison d'un accroissement considérable des volumes pour
presque tous les produits, qui a été en partie contrebalancé par une chute de
5 points de base de la marge d'intérêt nette, laquelle s'est établie à 2,98 %.
Le reste de la hausse découle de l'augmentation du revenu d'intérêts net
provenant des secteurs Services bancaires en gros et Siège social.

    Par rapport au trimestre précédent
    ----------------------------------
    Le revenu d'intérêts net a baissé de 20 millions de dollars, ou 1 %, par
rapport au trimestre précédent. Le revenu d'intérêts net du secteur Services
bancaires personnels et commerciaux aux Etats-Unis a diminué de 23 millions de
dollars, surtout en raison de la baisse de la marge d'intérêt nette et de
l'incidence de l'appréciation du dollar canadien.

    Autres revenus

    Par rapport au même trimestre de l'exercice précédent
    -----------------------------------------------------
    Les autres revenus comme présentés de 1 816 millions de dollars ont
reculé de 18 millions de dollars, ou 1 %, par rapport au premier trimestre de
l'exercice précédent. Les autres revenus rajustés ont reculé de 51 millions de
dollars, ou 3 %, par rapport au premier trimestre de l'exercice précédent. Les
autres revenus comme présentés tiennent compte de l'incidence favorable d'un
gain découlant de la variation de la juste valeur des swaps sur défaillance de
crédit qui servent à couvrir le portefeuille de prêts aux grandes entreprises,
en comparaison d'une perte il y a un an. Ce gain a été en partie neutralisé
par la provision pour réclamations d'assurance liée à la récente décision d'un
tribunal de l'Alberta. Sur une base rajustée, le recul est attribuable à des
baisses dans les secteurs Services bancaires en gros et Siège social en partie
contrebalancées par une hausse dans le secteur Services bancaires personnels
et commerciaux au Canada. Les autres revenus du secteur Services bancaires en
gros ont diminué par suite d'une baisse des revenus de négociation
d'instruments de crédit et d'actions, en partie compensée par une hausse des
gains nets sur valeurs mobilières. Le recul dans le secteur Siège social tient
surtout à la diminution des revenus de titrisation. Le secteur Services
bancaires personnels et commerciaux au Canada a déclaré une hausse des autres
revenus qui s'appuie sur une augmentation des revenus de commissions sur
divers produits.

    Par rapport au trimestre précédent
    ----------------------------------
    Les autres revenus comme présentés ont augmenté de 74 millions de
dollars, ou 4 %, par rapport au trimestre précédent. Les autres revenus
rajustés ont grimpé de 209 millions de dollars, ou 13 %. Les autres revenus du
trimestre précédent comprenaient un gain de 163 millions de dollars lié à la
restructuration de Visa à l'échelle mondiale, lequel avait été exclu des
bénéfices rajustés. Sur une base rajustée, l'augmentation est attribuable au
secteur Services bancaires en gros qui a généré une hausse des autres revenus
de 201 millions de dollars, provenant essentiellement de la progression des
gains nets sur valeurs mobilières et d'une hausse des revenus de négociation
liés à un accroissement des opérations de change et sur taux d'intérêt.

    Provision pour pertes sur créances

    Par rapport au même trimestre de l'exercice précédent
    -----------------------------------------------------
    Au cours du trimestre, la Banque a enregistré une provision pour pertes
sur créances de 255 millions de dollars, soit 92 millions de dollars de plus
qu'au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Cette hausse reflète
surtout une augmentation des provisions spécifiques dans les secteurs Services
bancaires personnels et commerciaux au Canada et Services bancaires en gros.

    Par rapport au trimestre précédent
    ----------------------------------
    Pour le trimestre, la provision pour pertes sur créances a été augmentée
de 116 millions de dollars par rapport à 139 millions de dollars au trimestre
précédent. L'augmentation est principalement attribuable à une reprise de
provisions générales de 60 millions de dollars au cours du trimestre précédent
de même qu'à une augmentation de la provision pour pertes sur créances de
52 millions de dollars dans le secteur Services bancaires en gros au cours du
trimestre achevé.

    
    Provision pour pertes sur créances
    -------------------------------------------------------------------------

                                                    Trois mois terminés les
                                         ------------------------------------
                                         31 janvier  31 octobre  31 janvier
    (en millions de dollars canadiens)         2008        2007        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Nouvelles provisions spécifiques
     nettes (déduction faite des
     reprises de provisions)                    267 $       192 $       184 $
    Recouvrements                               (32)        (27)        (31)
    -------------------------------------------------------------------------
    Provisions spécifiques pour pertes
     sur créances                               235         165         153
    Variation des provisions générales
      VFC                                        15          13          11
      TD Banknorth                                4          21          (1)
      Divers                                      1         (60)          -
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                                       255 $       139 $       163 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Frais autres que d'intérêts et ratio d'efficience

    Par rapport au même trimestre de l'exercice précédent
    -----------------------------------------------------
    Les frais autres que d'intérêts comme présentés pour le trimestre se sont
établis à 2 228 millions de dollars, en hausse de 7 millions de dollars, soit
moins de 1 %, par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent.
Les frais rajustés de 2 106 millions de dollars sont restés stables en regard
du premier trimestre de l'exercice précédent. La hausse des frais des secteurs
Services bancaires personnels et commerciaux au Canada, Siège social et
Gestion de patrimoine a été compensée par la baisse des frais des secteurs
Services bancaires personnels et commerciaux aux Etats-Unis et Services
bancaires en gros. Le secteur Services bancaires personnels et commerciaux au
Canada a enregistré une augmentation des frais liée à l'ajout de nouvelles
succursales et au prolongement des heures d'ouverture. Les frais du secteur
Gestion de patrimoine ont augmenté du fait de la croissance de l'effectif de
vente et de la hausse des frais liés aux volumes. Le secteur Siège social a
présenté des frais non répartis accrus pour le trimestre achevé. Les frais des
secteurs Services bancaires personnels et commerciaux aux Etats-Unis et
Services bancaires en gros ont partiellement contrebalancé cette croissance
étant donné que les frais du secteur Services bancaires personnels et
commerciaux aux Etats-Unis ont reculé, et ce, surtout du fait de
l'appréciation du dollar canadien et des frais liés à la fusion engagés il y a
un an. Les frais du secteur Services bancaires en gros ont baissé, surtout du
fait d'une diminution des frais liés aux indemnités de départ.
    Le ratio d'efficience comme présenté s'est amélioré pour s'établir à
61,8 % par rapport à 63,4 % au trimestre correspondant de l'exercice
précédent. Le ratio d'efficience rajusté de la Banque s'est amélioré pour se
situer à 58,8 % par rapport à 59,9 %, il y a un an.

    Par rapport au trimestre précédent
    ----------------------------------
    Les frais autres que d'intérêts comme présentés se sont établis à
2 228 millions de dollars, en baisse de 13 millions de dollars, soit de moins
de 1 %, par rapport au quatrième trimestre de l'exercice précédent. Les frais
rajustés de 2 106 millions de dollars sont restés stables en regard du
trimestre précédent. Sur une base rajustée, les secteurs Services bancaires en
gros et Siège social ont engagé des frais plus élevés, et cette hausse a été
en grande partie compensée par une baisse des frais dans les secteurs Services
bancaires personnels et commerciaux aux Etats-Unis, Gestion de patrimoine et
Services bancaires personnels et commerciaux au Canada. Dans le secteur des
Services bancaires en gros, les frais ont augmenté du fait surtout de la
hausse de la rémunération variable. Les frais du Siège social ont pour leur
part augmenté par suite d'une hausse des frais non répartis. Les frais du
secteur Services bancaires personnels et commerciaux au Canada ont baissé sous
l'effet d'un recul des frais liés aux volumes d'affaires. La baisse des frais
du secteur Gestion de patrimoine s'explique par une diminution des frais de
commercialisation et des honoraires professionnels. Dans le secteur Services
bancaires personnels et commerciaux aux Etats-Unis, la baisse des frais
découle de l'appréciation du dollar canadien.
    Le ratio d'efficience comme présenté s'est amélioré pour s'établir à
61,8 % par rapport à 63,1 % au trimestre précédent. Le ratio d'efficience
rajusté de la Banque s'est amélioré pour se situer à 58,8 % par rapport à 62 %
le trimestre précédent.

    Impôts

    Comme il est expliqué à la rubrique "Présentation de l'information
financière de la Banque", la Banque rajuste ses résultats comme présentés pour
évaluer chacun de ses secteurs d'activité et pour mesurer sa performance
globale. Ainsi, la charge d'impôts sur les bénéfices est inscrite comme
présentée et rajustée.
    Le taux d'imposition réel de la Banque a été de 21,0 % pour le trimestre,
contre 13,1 % pour le trimestre précédent et 19,4 % pour le trimestre
correspondant il y a un an. La variation s'explique essentiellement par une
réduction du bénéfice non imposable au cours du trimestre achevé et par un
élément fiscal défavorable de 22 millions de dollars lié aux vérifications
fiscales des exercices précédents.

    
    Impôts
    -------------------------------------------------------------------------
                                                    Trois mois terminés les
                                  -------------------------------------------
    (en millions de                31 janvier     31 octobre     31 janvier
     dollars canadiens)                  2008           2007           2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Impôts au taux d'impôt sur
     les bénéfices canadien
     prévu par la loi             367 $  32,8 %  409 $  34,9 %  392 $  34,9 %
    Augmentation (diminution)
     attribuable aux éléments
     suivants :
      Dividendes reçus            (87)   (7,7)  (161)  (13,7)  (103)   (9,2)
      Ecarts de taux liés aux
       activités internationales  (84)   (7,5)   (86)   (7,3)   (82)   (7,4)
      Divers - montant net         39     3,4     (9)   (0,8)    11     1,1
    -------------------------------------------------------------------------
    Charge d'impôts sur les
     bénéfices et taux d'impôt
     sur les bénéfices réel
     - comme présentés            235 $  21,0 %  153 $  13,1 %  218 $  19,4 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    Rapprochement de la charge d'impôts sur les bénéfices non conforme aux
    PCGR
    -------------------------------------------------------------------------
                                                    Trois mois terminés les
                                         ------------------------------------
                                         31 janvier  31 octobre  31 janvier
                                               2008        2007        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Charge d'impôts sur les bénéfices
     - comme présenté                           235 $       153 $       218 $
    Augmentation (diminution) attribuable
     aux éléments à noter suivants :
      Amortissement des actifs incorporels       63          51          43
      Gain lié à la restructuration de Visa       -         (28)          -
      Variation de la juste valeur des
       swaps sur défaillance de crédit
       couvrant le portefeuille de prêts
       aux grandes entreprises, déduction
       faite de la provision pour pertes
       sur créances                             (13)          1           3
      Autres éléments fiscaux                   (20)          -           -
      Provision pour réclamations
       d'assurance                               10           -           -
      Reprise de provisions générales             -         (21)          -
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence fiscale - éléments à noter         40           3          46
    -------------------------------------------------------------------------
    Charge d'impôts sur les bénéfices
     - rajustée                                 275 $       156 $       264 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    RAPPORT DE GESTION DES SECTEURS D'ACTIVITE DE TD

    Aux fins de la présentation de l'information de gestion, l'exploitation
et les activités de la Banque s'articulent autour des secteurs d'exploitation
suivants : Services bancaires personnels et commerciaux au Canada, Gestion de
patrimoine, y compris TD Ameritrade, Services bancaires personnels et
commerciaux aux Etats-Unis et Services bancaires en gros. Les autres activités
de la Banque sont regroupées au sein du secteur Siège social. Les résultats de
chaque secteur d'exploitation reflètent les revenus, les frais, les actifs et
les passifs liés aux activités du secteur. La Banque mesure et évalue le
rendement de chaque secteur d'après les résultats rajustés, le cas échéant,
et, pour ces secteurs, elle indique que la mesure est rajustée.
L'amortissement des frais liés aux actifs incorporels est compris dans le
secteur Siège social. Par conséquent, le bénéfice net des secteurs
d'exploitation est présenté avant l'amortissement des actifs incorporels et
tout autre élément à noter non attribué aux secteurs d'exploitation. Pour de
l'information détaillée, consulter la rubrique "Présentation de l'information
financière de la Banque" des présentes, la rubrique "Description des
activités" du rapport de gestion 2007 et la note 27 afférente aux états
financiers consolidés vérifiés 2007. Pour de l'information sur les mesures du
profit économique et du rendement du capital investi de la Banque, lesquelles
sont des mesures non conformes aux PCGR, se reporter à la page 9. De
l'information sectorielle est également présentée à la note 14 à la page 48.
    Le revenu d'intérêts net au sein des Services bancaires en gros est
présenté en équivalence fiscale, ce qui signifie que la valeur des bénéfices
non imposables ou exonérés d'impôt, tels que les dividendes, est rajustée à la
valeur équivalente avant impôts. L'équivalence fiscale permet à la Banque de
mesurer le revenu tiré de toutes les valeurs mobilières et de tous les prêts
de manière uniforme. Elle procure en outre des éléments de comparaison plus
significatifs du revenu d'intérêts net avec celui d'institutions semblables.
Le rajustement de l'équivalence fiscale présenté dans le secteur des Services
bancaires en gros est éliminé dans le secteur Siège social. Le rajustement de
l'équivalence fiscale pour le trimestre s'est établi à 135 millions de
dollars, en regard de 157 millions de dollars pour la période correspondante
de l'exercice précédent et de 247 millions de dollars pour le trimestre
précédent.
    La Banque titrise des prêts de détail et des débiteurs et comptabilise un
gain ou une perte à la vente, y compris l'établissement d'un actif lié aux
droits conservés. Les pertes sur créances engagées à l'égard des droits
conservés par suite d'une titrisation sont comptabilisées à titre de charge
dans les autres revenus dans les états financiers consolidés de la Banque. Aux
fins de la présentation sectorielle, le provision pour pertes sur créances
liée à des volumes titrisés est incluse dans le secteur Services bancaires
personnels et commerciaux au Canada, mais est renversée dans le secteur Siège
social et reclassée à titre de charge dans les autres revenus afin de
respecter les PCGR.

    Services bancaires personnels et commerciaux au Canada

    Le bénéfice net des Services bancaires personnels et commerciaux au
Canada pour le premier trimestre s'est élevé à 598 millions de dollars, soit
une augmentation de 54 millions de dollars, ou 10 %, en regard du premier
trimestre de l'exercice précédent et une augmentation de 26 millions de
dollars, ou 5 %, par rapport au trimestre précédent. Le rendement annualisé du
capital investi s'est accru pour atteindre 29 % ce trimestre, comparativement
à 26 % au premier trimestre de l'exercice précédent et à 27 % au trimestre
précédent.
    Les revenus se sont accrus de 137 millions de dollars, ou 7 %, en regard
du premier trimestre de l'exercice précédent. La croissance des volumes de la
plupart des produits bancaires est le principal inducteur de cette
augmentation surtout en ce qui a trait aux prêts immobiliers garantis, aux
prêts aux particuliers, aux cartes de crédit et aux dépôts des particuliers.
La marge sur les actifs productifs moyens a reculé de 5 points de base,
passant de 3,03 % à 2,98 %, en regard du premier trimestre de 2007 et du
trimestre précédent, alors que les marges sur les prêts ont été comprimées en
raison de la hausse des coûts de financement et de la vive concurrence sur les
prix des comptes d'épargne à rendement élevé et des dépôts à terme.
L'augmentation des revenus tirés des commissions, principalement attribuable à
la croissance des dépôts des particuliers et des cartes de crédit et aux
initiatives de révision des frais de service, a également contribué à la
croissance des revenus par rapport au premier trimestre de l'exercice
précédent. Les revenus ont diminué de 5 millions de dollars en regard du
trimestre précédent, surtout du fait du recul des revenus tirés des
commissions, d'une baisse saisonnière des primes d'assurance et d'un
accroissement des réclamations d'assurance et des frais connexes.
    Par rapport au premier trimestre de l'exercice précédent, le volume des
prêts immobiliers garantis (y compris les titrisations) a grimpé de
13,8 milliards de dollars, ou 10 %, le volume des dépôts des particuliers a
monté de 3,6 milliards de dollars, ou 4 %, et les prêts à la consommation ont
crû de 2,4 milliards de dollars, ou 12 %. Les dépôts d'entreprises ont
progressé de 2,7 milliards de dollars, ou 7 %, et les prêts aux entreprises et
les acceptations ont monté de 2,2 milliards de dollars, ou 12 %. Les primes
brutes d'assurance souscrites ont augmenté de 17 millions de dollars, ou 3 %,
par rapport au premier trimestre de l'exercice précédent. En date de novembre
2007, la part de marché des dépôts des particuliers s'établissait à 20,7 % et
celle des prêts aux particuliers à 19,8 %. La part de marché des prêts aux
petites entreprises (limites de crédit de moins de 250 000 $) en septembre
2007 s'était établie à 18,2 %.
    La provision pour pertes sur créances pour le trimestre a monté de
34 millions de dollars, ou 25 %, par rapport au premier trimestre de
l'exercice précédent. La provision pour pertes sur créances des services
bancaires aux particuliers, qui s'est élevée à 166 millions de dollars, a
monté de 38 millions de dollars par rapport au premier trimestre de l'exercice
précédent, principalement en raison de l'accroissement du volume des prêts aux
particuliers et des cartes de crédit et de la hausse des taux de perte sur
cartes de crédit. La provision pour pertes sur créances des services bancaires
aux entreprises a diminué de 4 millions de dollars en regard du premier
trimestre de l'exercice précédent, compte tenu des reprises et des
recouvrements nets plus élevés pour le trimestre achevé. La provision
annualisée pour pertes sur créances, exprimée en pourcentage du volume de
prêts, s'est établie à 0,36 %, en hausse de 4 points de base par rapport au
premier trimestre de l'exercice précédent. La provision pour pertes sur
créances a diminué de 4 millions de dollars, ou 2 %, par rapport au trimestre
précédent.
    Les frais autres que d'intérêts ont monté de 37 millions de dollars, ou
3 %, en regard du premier trimestre de l'exercice précédent. Les
investissements dans de nouvelles succursales et la hausse des frais de
recrutement liée au prolongement des heures d'ouverture des succursales de
même que l'augmentation de la charge de rémunération sont les principaux
inducteurs de cette augmentation. Un écart positif entre la croissance des
revenus et la croissance des frais a donné lieu à une amélioration de 170
points de base du ratio d'efficience qui est passé à 51,0 % par rapport au
premier trimestre de l'exercice précédent. Le nombre de postes équivalents
temps plein ("ETP") a augmenté de 1 483, ou 5 %, par rapport au premier
trimestre l'exercice précédent, principalement du fait du prolongement des
heures d'ouverture des succursales. La diminution des frais de 18 millions de
dollars, ou 2 %, en regard du trimestre précédent fait suite à la baisse des
frais liés au volume d'affaires.
    Une réduction du taux d'imposition des sociétés, qui est entrée en
vigueur en décembre 2007, a entraîné une diminution du taux d'imposition réel
et a contribué à l'amélioration du bénéfice net en regard du premier trimestre
de 2007 et du trimestre précédent.
    La croissance du revenu d'intérêts net et des commissions devrait rester
stable au cours des trimestres à venir. Les marges demeurent vulnérables à la
hausse des frais de financement et à la concurrence sur les prix des comptes
d'épargne à rendement élevé et des dépôts à terme, et la croissance des
volumes est menacée par un ralentissement induit par les Etats-Unis. Au fil du
temps, la progression de notre position de chef de file sur le plan des heures
d'ouverture des succursales et de l'ouverture de nouvelles succursales, nos
investissements en commercialisation, et l'amélioration des ventes croisées et
de la productivité devraient avoir une incidence favorable sur la croissance
des revenus. Les provisions pour pertes sur créances au titre des prêts aux
particuliers devraient augmenter à mesure que les volumes s'accroîtront,
d'autant plus si la conjoncture économique se détériore. La provision pour les
prêts aux entreprises devrait être accrue au cours des prochains trimestres
étant donné que les recouvrements nets ne se maintiendront sans doute pas au
cours des trimestres à venir. Les frais augmenteront par rapport à leur niveau
actuel en raison de l'ouverture de nouvelles succursales, du prolongement des
heures d'ouverture des succursales et des investissements dans les systèmes et
l'infrastructure qui soutiennent la croissance des revenus à long terme.

    Gestion de patrimoine

    Le bénéfice net du secteur Gestion de patrimoine pour le trimestre s'est
élevé à 216 millions de dollars, soit une augmentation de 30 millions de
dollars, ou 16 %, en regard du premier trimestre de l'exercice précédent et
une augmentation de 22 millions de dollars, ou 11 %, par rapport au trimestre
précédent. Le rendement du capital investi annualisé pour le trimestre a été
de 23 %, soit une augmentation de 290 points de base par rapport au premier
trimestre de 2007 et de 320 points de base par rapport au trimestre précédent.
    Le bénéfice net du secteur Gestion de patrimoine au Canada s'est élevé à
128 millions de dollars, en hausse de 6 millions de dollars, ou 5 %, en regard
du premier trimestre de 2007, et de 9 millions de dollars, ou 8 %, par rapport
au trimestre précédent. Des volumes de négociation imposants dans le volet des
activités de courtage à escompte et une croissance modeste des activités de
conseil et des activités liées aux fonds communs de placement ont en partie
été contrebalancés par une baisse des prix des opérations de courtage à
escompte. Le placement de la Banque dans TD Ameritrade a généré un bénéfice
net de 88 millions de dollars, en hausse de 38 % par rapport au premier
trimestre de 2007, et de 17 % en regard du trimestre précédent. La croissance
du bénéfice tiré des activités de base de TD Ameritrade a été le principal
inducteur de cette hausse, et elle a plus que compensé l'incidence de la force
du dollar canadien au cours du trimestre achevé. Pour son premier trimestre
terminé le 31 décembre 2007, TD Ameritrade a dégagé un bénéfice net record de
241 millions de dollars américains, en hausse de 65 % par rapport au premier
trimestre de 2007, et de 21 % en comparaison du trimestre précédent.
    Le total des revenus pour le trimestre a été de 570 millions de dollars,
une hausse de 19 millions de dollars, ou 4 %, par rapport au premier trimestre
de l'exercice précédent. La hausse des revenus s'explique par un accroissement
des volumes de courtage à escompte et des frais d'administration et de gestion
de fonds communs de placement par suite de l'augmentation des actifs gérés, et
par la montée du revenu d'intérêts net principalement due à la croissance des
dépôts au comptant des clients et des prêts sur marge. Cette hausse a été
contrebalancée par une baisse des commissions de courtage à escompte par suite
des modifications de prix apportées au cours de l'exercice précédent et de la
volatilité du marché, ce qui a eu une incidence sur les revenus tirés des
nouvelles émissions. Le total des revenus a reculé de 11 millions de dollars,
ou 2 %, par rapport au trimestre précédent du fait de la volatilité du marché.
En comparaison du premier trimestre de l'exercice précédent, le nombre moyen
de négociations par jour exécutées par TD Ameritrade a augmenté de 35 %, et le
total des actifs des clients a augmenté de 8 % pour atteindre 300 milliards de
dollars. Le nombre de négociations par jour exécutées par TD Ameritrade a
grimpé de 16 % par rapport au trimestre précédent, et le total des actifs des
clients s'est accru de 2 %.
    Les frais ont atteint 379 millions de dollars pour le trimestre, une
hausse de 15 millions de dollars, ou 4 %, en regard du premier trimestre de
l'exercice précédent. La hausse du total des frais s'explique surtout par une
augmentation des paiements liés aux volumes versés aux vendeurs de fonds
communs de placement de la Banque, des nouveaux frais d'administration des
fonds communs de placement, et de l'investissement permanent dans l'effectif
de vente dans le secteur des activités de conseil et le personnel de soutien
connexe. Les frais ont diminué de 20 millions de dollars, ou 5 %, en
comparaison du trimestre précédent, surtout du fait de la baisse des frais de
commercialisation et des honoraires professionnels.
    Les actifs gérés, qui s'élevaient à 170 milliards de dollars au 31
janvier 2008, ont grimpé de 10 milliards de dollars, ou 6 %, par rapport au
31 octobre 2007, par suite de l'ajout des actifs nets des nouveaux clients et
des actifs de fonds communs de placement additionnels de TD Ameritrade, en
partie contrebalancé par l'affaissement du marché. Les actifs administrés
totalisaient 178 milliards de dollars à la fin du trimestre, en baisse de
7 milliards de dollars, ou 4 %, par rapport au 31 octobre 2007, surtout en
raison des baisses attribuables à la volatilité des marchés financiers, en
partie contrebalancées par l'ajout d'actifs nets de nouveaux clients.
    Les perspectives actuelles à l'égard des résultats du secteur Gestion de
patrimoine demeurent positives même si les défis que représente la volatilité
des marchés peuvent avoir une incidence sur le courtage à escompte, les
activités de conseil et les activités liées aux fonds communs de placement au
cours du prochain trimestre. Malgré la volatilité des marchés à court terme,
l'investissement dans les activités liées aux conseillers en contact avec la
clientèle, les produits et la technologie se poursuit de façon à assurer une
croissance des activités dans l'avenir.

    
    Gestion de patrimoine
    -------------------------------------------------------------------------
                                                    Trois mois terminés les
                                         ------------------------------------
                                         31 janvier  31 octobre  31 janvier
    (en millions de dollars canadiens)         2008        2007        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Gestion de patrimoine au Canada             128 $       119 $       122 $
    TD Ameritrade                                88          75          64
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net                                216 $       194 $       186 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Services bancaires personnels et commerciaux aux Etats-Unis

    Pour le premier trimestre de 2008, le bénéfice net des Services bancaires
personnels et commerciaux aux Etats-Unis a été de 127 millions de dollars, en
regard de 64 millions de dollars pour le premier trimestre de 2007 et de
124 millions de dollars pour le trimestre précédent. La progression du
bénéfice net par rapport au premier trimestre de l'exercice précédent est
attribuable surtout à la hausse du pourcentage de participation dans TD
Banknorth découlant de l'opération de privatisation conclue en avril 2007. La
participation moyenne a été de 57 % au premier trimestre de 2007, contre 100 %
au cours du trimestre achevé et du trimestre précédent. Le rendement annualisé
du capital investi s'est établi à 5,7 %, comparativement à 4,3 % au premier
trimestre de l'exercice précédent et à 5,1 % au trimestre précédent.
    Le total de revenus a atteint 452 millions de dollars, en regard de
486 millions de dollars pour le premier trimestre de l'exercice précédent. Le
total des revenus marque une baisse par rapport au premier trimestre de 2007
qui découle surtout du raffermissement du dollar canadien par rapport au
dollar américain. Les revenus en dollars américains ont augmenté de 6 % par
suite de l'acquisition d'Interchange Financial Services Corporation en janvier
2007 et du fait de l'accroissement des revenus tirés des opérations et des
frais de service. Le total des revenus s'était élevé à 475 millions de dollars
au trimestre précédent; encore une fois, le recul était attribuable au
raffermissement continu du dollar canadien par rapport au dollar américain
alors que les revenus en dollars américains avaient augmenté de 1 %. La marge
sur les actifs productifs moyens s'est établie à 3,88 %, contre 3,95 % au
premier trimestre de l'exercice précédent et 4,00 % au trimestre précédent.
Les marges ont continué de subir une vive concurrence à l'égard des dépôts,
les concurrents cherchant à améliorer la liquidité et la composition des
prêts.
    La provision pour pertes sur créances s'est établie à 26 millions de
dollars, contre 17 millions de dollars au premier trimestre de l'exercice
précédent et 35 millions de dollars au trimestre précédent. Les radiations
nettes ont été de 22 millions de dollars, en regard de 16 millions de dollars
aussi bien au premier trimestre de 2007 qu'au trimestre précédent.
L'augmentation des radiations pour le trimestre achevé s'explique
essentiellement par un crédit qui avait été provisionné au trimestre
précédent. Les prêts douteux nets se sont accrus de 42 millions de dollars, ou
28 %, par rapport au premier trimestre de l'exercice précédent, et ont diminué
de 8 millions de dollars, ou 4 %, par rapport au trimestre précédent. Les
prêts douteux nets en pourcentage du total des prêts et des contrats de
location se sont établis à 0,72 % contre 0,52 % à la fin du premier trimestre
de l'exercice précédent et 0,76 % à la fin du trimestre précédent.
    Les frais autres que d'intérêts ont reculé de 61 millions de dollars, ou
20 %, par rapport au premier trimestre de 2007, et de 25 millions de dollars,
ou 10 %, en regard du trimestre précédent, surtout du fait du raffermissement
du dollar canadien par rapport au dollar américain et des initiatives de
contrôle des coûts. En comparaison du trimestre précédent, les frais autres
que d'intérêts en dollars américains ont baissé de 4 %, essentiellement parce
que la charge de rémunération a été diminuée et que les dépenses de publicité
ont été moins élevées. Le nombre moyen de postes ETP s'est établi à 8 019,
contre 8 672 au premier trimestre de 2007 et 8 032 au trimestre précédent; ces
baisses s'expliquent par l'amélioration de l'efficacité et la fermeture d'un
certain nombre de succursales. Le ratio d'efficience a atteint 52,7 %, soit
une amélioration comparativement à 61,5 % au premier trimestre de l'exercice
précédent et à 55,4 % au trimestre précédent.
    La direction continue d'axer ses efforts sur la stabilisation du revenu
d'intérêts net, sur la croissance organique des prêts et dépôts, et sur la
gestion étroite et la réduction des frais autres que d'intérêts compte tenu de
la pression sur les revenus, tout en planifiant la fusion à venir avec
Commerce. Le marché bancaire aux Etats-Unis devrait demeurer exigeant compte
tenu de l'incertitude qui entoure les répercussions à long terme sur le marché
des problèmes actuels causés par les prêts hypothécaires à risque et les
enjeux connexes.

    Services bancaires en gros

    Les Services bancaires en gros ont présenté un bénéfice net de
163 millions de dollars pour le trimestre, en baisse de 34 millions de
dollars, ou 17 %, par rapport au premier trimestre de l'exercice précédent et
de 6 millions de dollars, ou 4 %, en regard du trimestre précédent. Le
rendement annualisé du capital investi pour le trimestre achevé a atteint 21 %
comparativement à 30 % pour le premier trimestre de l'exercice précédent et à
21 % pour le trimestre précédent.
    Les revenus des Services bancaires en gros ont surtout été tirés des
opérations sur les marchés financiers, des activités de placement et des prêts
aux grandes entreprises. Les revenus pour le trimestre se sont établis à
608 millions de dollars, contre 635 millions de dollars pour le premier
trimestre de l'exercice précédent et 525 millions de dollars pour le trimestre
précédent. Les opérations sur les marchés financiers génèrent des revenus
provenant des services de conseil, de prise ferme, de négociation, de
facilitation et d'exécution. Les revenus tirés des opérations sur les marchés
financiers ont diminué par rapport au premier trimestre de l'exercice
précédent, étant donné surtout que les revenus de négociation d'instruments de
crédit et d'actions ont régressé, fait en partie contrebalancé par les
excellents revenus de négociation tirés des opérations de change et sur taux
d'intérêt. Les revenus de négociation d'instruments de crédit ont diminué
étant donné que la volatilité actuelle des marchés et la baisse des liquidités
ont contribué à une dislocation des relations traditionnelles entre les prix
des obligations de sociétés et ceux des swaps sur défaillance de crédit, de
même qu'à l'élargissement de l'écart entre les cours acheteurs et vendeurs des
swaps sur défaillance de crédit. Les opérations de change et sur taux
d'intérêt ont généré d'excellents revenus surtout du fait de la diminution des
taux d'intérêt et de la volatilité du marché des changes. Les revenus tirés
des opérations sur les marchés financiers ont baissé par rapport au premier
trimestre de l'exercice précédent, essentiellement en raison du recul du
revenu tiré des opérations non imposables dans le cadre des opérations sur
actions, en partie contrebalancé par un accroissement des revenus de
négociation tirés des opérations de change et sur taux d'intérêt. Dans le
portefeuille de placements en actions, la hausse des gains sur actions au
cours du trimestre achevé en regard du premier trimestre de 2007 et du
trimestre précédent est attribuable aux gains sur actions réalisés par les
activités de banque d'affaires. Le revenu tiré des prêts aux entreprises est
resté stable par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent et
au trimestre précédent.
    La provision pour pertes sur créances se compose des provisions pour
pertes sur prêts et des coûts comptabilisés au titre de la protection de
crédit. La provision pour pertes sur créances s'est établie à 56 millions de
dollars pour le trimestre, par rapport à 24 millions de dollars pour le
premier trimestre de l'exercice précédent et à 4 millions de dollars pour le
trimestre précédent. La provision pour le trimestre achevé comprend des
provisions spécifiques de 43 millions de dollars liées à deux risques de
crédit dans le portefeuille des activités de banque d'affaires. Au premier
trimestre de l'exercice précédent, il y avait une provision spécifique de
12 millions de dollars liée à un seul risque de crédit dans le portefeuille de
prêts aux grandes entreprises, et au trimestre précédent, il y avait eu des
recouvrements de 9 millions de dollars. Le secteur Services bancaires en gros
continue à gérer de façon proactive son risque de crédit et se protège
actuellement au moyen de swaps sur défaillance de crédit d'un notionnel de
2,7 milliards de dollars.
    Les frais pour le trimestre ont été de 321 millions de dollars, une
baisse de 11 millions de dollars, ou 3 %, en regard du premier trimestre de
l'exercice précédent, surtout attribuable aux frais liés aux indemnités de
départ moins élevés. Les frais ont augmenté de 47 millions de dollars, ou
17 %, par rapport au trimestre précédent surtout du fait de la hausse de la
rémunération variable liée à l'amélioration des gains sur actions réalisés par
les activités de banque d'affaires. Le ratio d'efficience pour le trimestre a
été de 53 %, contre 52 % pour le premier trimestre de l'exercice précédent et
pour le trimestre précédent.
    Dans l'ensemble, le secteur Services bancaires en gros a généré de
solides résultats dans un contexte opérationnel plus faible et plus volatil.
Les résultats des marchés financiers ont fléchi alors que la baisse des
revenus de négociation a été en partie compensée par les résultats robustes
des activités de la franchise canadienne. La contribution du portefeuille de
placements en actions au bénéfice net est restée stable par rapport à
l'exercice précédent, étant donné que la hausse des gains sur actions a été
contrebalancée par une augmentation des provisions pour pertes sur créances et
une hausse de la rémunération variable. Nous prévoyons que le contexte
opérationnel restera exigeant, ce qui pourrait entraîner un ralentissement des
activités sur les marchés financiers et faire baisser les revenus de
négociation par rapport à l'exercice précédent. Les priorités clés demeurent
les suivantes : renforcer notre position en tant que l'un des trois plus
grands courtiers au Canada, rechercher les occasions d'augmenter les activités
de négociation pour compte des marchés liquides et sous-exploités, maintenir
un taux de rendement supérieur du capital investi et améliorer le ratio
d'efficience par une gestion plus rigoureuse des coûts.

    Siège social

    Le secteur Siège social a présenté une perte nette de 134 millions de
dollars pour le trimestre par rapport à une perte nette de 70 millions de
dollars pour le premier trimestre de l'exercice précédent et un gain net de
47 millions de dollars pour le trimestre précédent. La perte nette rajustée
pour le trimestre s'est établie à 44 millions de dollars, en regard d'un gain
net de 18 millions de dollars pour le premier trimestre de l'exercice
précédent et d'une perte nette de 26 millions de dollars pour le trimestre
précédent.
    En comparaison du premier trimestre de l'exercice précédent, sur une base
rajustée, l'augmentation de la perte nette découle de la hausse des frais non
répartis du Siège social et d'un élément fiscal défavorable de 22 millions de
dollars lié aux vérifications fiscales des exercices précédents.
L'augmentation par rapport au trimestre précédent s'explique par la hausse des
frais non répartis du Siège social.
    La perte nette rajustée du trimestre achevé ne tient pas compte de
l'incidence défavorable des réductions prévues du taux d'impôt fédéral qui a
entraîné une diminution des actifs d'impôt futurs de 20 millions de dollars,
d'une provision pour réclamations d'assurance de 20 millions de dollars après
impôts (30 millions de dollars avant impôts), de l'amortissement des actifs
incorporels de 75 millions de dollars après impôts (122 millions de dollars
avant impôts), et d'un gain de 25 millions de dollars après impôts
(38 millions de dollars avant impôts) en excédent des frais comptabilisés pour
la période au titre des swaps sur défaillance de crédit couvrant le
portefeuille de prêts aux grandes entreprises, déduction faite de la provision
pour pertes sur créances.
    L'amortissement des actifs incorporels a été en baisse de 8 millions de
dollars après impôts (en hausse de 4 millions de dollars avant impôts) en
comparaison du premier trimestre de l'exercice précédent, tandis que les gains
en excédent des frais comptabilisés pour la période au titre des swaps sur
défaillance de crédit couvrant le portefeuille de prêts aux grandes
entreprises, déduction faite de la provision pour pertes sur créances, ont
augmenté de 30 millions de dollars après impôts (46 millions de dollars avant
impôts).
    En comparaison du trimestre précédent, l'amortissement des actifs
incorporels a été en baisse de 24 millions de dollars après impôts
(16 millions de dollars avant impôts), tandis que les gains en excédent des
frais comptabilisés au titre des swaps sur défaillance de crédit couvrant le
portefeuille de prêts aux grandes entreprises, déduction faite de la provision
pour pertes sur créances, ont augmenté de 27 millions de dollars après impôts
(41 millions de dollars avant impôts). La perte nette rajustée du trimestre
précédent ne tenait pas compte d'un gain de 135 millions de dollars après
impôts (163 millions de dollars avant impôts), lié à la valeur estimative des
actions de Visa Inc. que la Banque a reçues en échange de sa participation
dans l'Association Visa Canada dans le cadre de la restructuration mondiale de
Visa, ni d'une reprise de provisions générales de 39 millions de dollars après
impôts (60 millions de dollars avant impôts) fondée sur des facteurs de taux
de perte révisés, à partir de l'historique interne comme préconisé par
Bâle II.

    TD AMERITRADE HOLDING CORPORATION

    Les états financiers condensés de TD AMERITRADE Holding Corporation,
fondés sur ses états financiers consolidés déposés auprès de la SEC, sont
présentés comme suit :

    
    BILANS CONSOLIDES CONDENSES

    -------------------------------------------------------------------------

                                                             31           30
                                                       décembre    septembre
    (en millions de dollars américains)                    2007         2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Actif

    Montants à recevoir des courtiers et des organismes
     de compensation                                      6 142 $     6 749 $
    Montants à recevoir des clients, déduction
     faite de la provision pour créances douteuses        8 818       7 728
    Autres actifs                                         3 899       3 615
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de l'actif                                     18 859      18 092
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Passif

    Montants à payer aux courtiers et aux organismes
     de compensation                                      9 237       8 387
    Montants à payer aux clients                          5 052       5 313
    Autres passifs                                        2 183       2 237
    -------------------------------------------------------------------------
    Total du passif                                      16 472      15 937
    -------------------------------------------------------------------------
    Avoir des actionnaires                                2 387 $     2 155 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Total du passif et de l'avoir des actionnaires       18 859 $    18 092 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    Etats des résultats consolidés condensés

    -------------------------------------------------------------------------
                                                    Trois mois terminés les
                                                   --------------------------
                                                             31          31
    (en millions de dollars américains,                décembre    décembre
     sauf les montants par action)                         2007        2006
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenus
    Revenu d'intérêts net                                   149 $       138 $
    Revenus tirés des commissions et autres revenus         493         397
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenus nets                                            642         535
    -------------------------------------------------------------------------
    Frais
    Charge de rémunération et avantages sociaux             106          98
    Divers                                                  179         197
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des frais                                         285         295
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfices avant impôts                                  357         240
    Charge d'impôts sur les bénéfices                       116          94
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net(1)                                         241 $       146 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice par action- de base et dilué                  0,40 $      0,24 $
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) La quote-part de la Banque du bénéfice net de TD Ameritrade est
        assujettie à des rajustements liés à l'amortissement des actifs
        incorporels.
    


    REVUE DU BILAN

    Les actifs totalisaient 435,2 milliards de dollars au 31 janvier 2008,
soit une hausse de 13 milliards de dollars comparativement au 31 octobre 2007.
La hausse était principalement composée de 6,0 milliards de dollars de prêts,
de 4,1 milliards de dollars d'autres actifs et de 6,6 milliards de dollars de
valeurs mobilières prises en pension, en partie contrebalancés par un repli de
3,3 milliards de dollars des valeurs mobilières. Le total des prêts a marqué
une hausse, surtout attribuable à un bond de 3,2 milliards de dollars des
prêts hypothécaires et à une augmentation de 0,9 milliard de dollars des prêts
aux particuliers sous l'effet d'une forte croissance des volumes de prêts,
principalement dans le secteur des Services bancaires personnels et
commerciaux au Canada. De plus, les prêts aux entreprises et aux gouvernements
ont progressé de 1,5 milliard de dollars en raison des volumes plus élevés du
côté du secteur des Services bancaires en gros. La hausse des autres actifs
s'explique surtout par l'augmentation des montants à recevoir des courtiers du
côté des Services bancaires en gros relativement à l'accroissement des volumes
d'affaires. Les valeurs mobilières prises en pension se sont accrues de
1,8 milliard de dollars dans le secteur des Services bancaires personnels et
commerciaux aux Etats-Unis et de 4,8 milliards de dollars dans le secteur des
Services bancaires en gros étant donné la hausse de la demande des clients
dans ce secteur. Les valeurs mobilières ont reculé en regard du 31 octobre
2007 en raison de la volatilité du marché dans les opérations sur actions du
côté des Services bancaires en gros. Les engagements des clients au titre
d'acceptations se sont accrus de 1,4 milliard de dollars sous l'effet des
volumes d'affaires plus élevés dans les secteurs des Services bancaires
personnels et commerciaux au Canada et des Services bancaires en gros. Le
total des dépôts s'élevait à 285,7 milliards de dollars à la fin du trimestre,
une hausse de 9,3 milliards de dollars par rapport au 31 octobre 2007. Les
dépôts des particuliers ont marqué une hausse de 4,2 milliards de dollars,
principalement attribuable à une croissance accrue des dépôts de détail dans
le secteur des Services bancaires personnels et commerciaux au Canada
(2,8 milliards de dollars) et à la hausse des soldes de dépôts ayant trait aux
comptes du marché monétaire de TD Ameritrade détenus par TD Bank U.S.A.,
partiellement annulées par une baisse des volumes dans le secteur des Services
bancaires personnels et commerciaux aux Etats-Unis. Les dépôts des entreprises
et des gouvernements ont marqué une hausse de 4,9 milliards de dollars, qui
s'explique en grande partie par une émission de titres de créance de premier
rang. Les dépôts bancaires dans le secteur des Services bancaires en gros ont
reculé de 1,2 milliard de dollars, annulant en partie la hausse des autres
dépôts. Les obligations liées aux valeurs mobilières vendues à découvert en
vertu de mises en pension ont grimpé de 1,6 milliard de dollars en raison de
l'accroissement des activités des Services bancaires en gros. Les dérivés
détenus à des fins de négociation ont chuté de 2,7 milliards de dollars dans
le secteur des Services bancaires en gros, qui a été touché par la volatilité
du marché. Les acceptations ont augmenté de 1,4 milliard de dollars, surtout
dans les secteurs des Services bancaires personnels et commerciaux au Canada
et des Services bancaires en gros, en raison de l'accroissement des volumes
d'affaires. Les billets et débentures subordonnés se sont également accrus,
soit de 2,5 milliards de dollars, par suite d'une nouvelle émission de billets
à moyen terme au cours du trimestre.

    QUALITE DU PORTEFEUILLE DE CREDIT

    Les prêts douteux bruts s'établissaient à 785 millions de dollars au
31 janvier 2008, ce qui marque une hausse de 216 millions de dollars par
rapport au 31 octobre 2007, en grande partie attribuable à une augmentation de
124 millions de dollars du côté des Services bancaires personnels au Canada
(laquelle s'explique en grande partie par une modification apportée à la
définition des prêts douteux bruts liés aux prêts hypothécaires résidentiels
assurés, les faisant passer de 360 jours à 90 jours après l'échéance prévue au
contrat. Etant donné que la majorité des prêts douteux sont des prêts
hypothécaires résidentiels assurés, il n'y a pas d'incidence importante sur
les provisions spécifiques) et à une hausse de 87 millions de dollars dans le
secteur des Services bancaires en gros. Les prêts douteux nets totalisaient
568 millions de dollars, comparativement à 314 millions de dollars au
trimestre correspondant de l'exercice précédent et à 366 millions de dollars
au trimestre précédent.
    La provision pour pertes sur créances, qui totalisait 1 362 millions de
dollars à la clôture du trimestre, se composait de provisions spécifiques
globales de 264 millions de dollars et d'une provision générale de
1 098 millions de dollars. Les provisions spécifiques ont monté de 61 millions
de dollars depuis le 31 octobre 2007. La Banque constitue une provision
générale pour constater les pertes qui, selon la direction, s'étaient déjà
produites dans le portefeuille à la date du bilan pour des prêts ou des
crédits qui n'étaient pas encore désignés comme douteux.

    
    Variation des prêts douteux bruts et des acceptations
    -------------------------------------------------------------------------
                                                    Trois mois terminés les
                                         ------------------------------------
                                         31 janvier  31 octobre  31 janvier
    (en millions de dollars canadiens)         2008        2007        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde au début de la période                569 $       590 $       446 $
    Ajouts                                      626         387         369
    Prêts redevenus productifs,
     remboursés ou vendus                      (197)       (188)       (126)
    Radiations                                 (212)       (202)       (184)
    Rajustements au titre du change
     et autres                                   (1)        (18)          6
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin de la période                785 $       569 $       511 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    Provision pour pertes sur prêts(1)
    -------------------------------------------------------------------------
                                                                        Aux
                                         ------------------------------------
                                         31 janvier  31 octobre  31 janvier
    (en millions de dollars canadiens)         2008        2007        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Provisions spécifiques                      264 $       203 $       197 $
    Provision générale                        1 098       1 092       1 169
    -------------------------------------------------------------------------
    Provisions pour pertes sur créances
     totales                                  1 362 $     1 295 $     1 366 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Total des prêts douteux nets                521 $       366 $       314 $
    Prêts douteux nets en pourcentage
     des prêts nets                             0,3 %       0,2 %       0,2 %
    Provision pour pertes sur créances
     en pourcentage de la moyenne
     nette des prêts                           0,57 %      0,30 %      0,38 %
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Certains montants correspondants ont été redressés afin de les rendre
        conformes à la présentation adoptée pour la période écoulée.
    

    SITUATION DU CAPITAL

    Les ratios de fonds propres de la Banque sont calculés à l'aide des
lignes directrices du Bureau du surintendant des institutions financières
Canada (BSIF). A compter du trimestre écoulé, la Banque calcule ses fonds
propres réglementaires selon les nouvelles règles en matière d'adéquation des
fonds propres comprises dans Bâle II. La personne morale à laquelle Bâle II
s'applique au niveau consolidé est La Banque Toronto-Dominion.
    Conformément à Bâle II, les actifs pondérés en fonction des risques sont
calculés pour chacune des composantes suivantes : le risque de crédit, le
risque de marché et le risque d'exploitation. Le risque d'exploitation est une
nouvelle composante du total des actifs pondérés en fonction des risques et
représente le risque de perte découlant du caractère inadéquat ou de la
défaillance des processus, des gens et des systèmes internes ainsi que
d'événements externes. Les actifs pondérés en fonction des risques de la
Banque sont comme suit :

    
    Actifs pondérés en fonction des risques
    -------------------------------------------------------------------------
    (en millions de dollars canadiens)                   Au 31 janvier 2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Actifs pondérés en fonction des risques pour les
     composantes suivantes :
      Risque de crédit                                              121 460 $
      Risque de marché                                                4 088
      Risque d'exploitation                                          20 352
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des actifs pondérés en fonction des risques               145 900 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    La cible du BSIF à l'égard du ratio du total des fonds propres pour les
banques canadiennes est de 10 %. Au 31 janvier 2008, le ratio des fonds
propres de première catégorie de la Banque était de 10,9 % et le ratio du
total des fonds propres était de 15,1 %, calculé conformément à Bâle II. Selon
Bâle I, le ratio des fonds propres de première catégorie de la Banque et le
ratio du total des fonds propres étaient de respectivement 10,3 % et 13,0 % au
31 octobre 2007 et de respectivement 11,9 % et 14,1 % au 31 janvier 2007.
    La Banque continue de détenir des capitaux suffisants qui lui procurent
la souplesse nécessaire pour prendre de l'expansion, tant à l'interne que par
des acquisitions stratégiques. Les ratios de fonds propres élevés de la Banque
sont attribuables à la génération interne de capitaux, à la gestion du bilan
ainsi qu'à l'émission périodique de titres permettant de mobiliser des
capitaux.
    Aux fins comptables, la Banque suit les PCGR pour la consolidation des
filiales et des coentreprises. Aux fins des fonds propres réglementaires, les
filiales d'assurances sont déconsolidées et présentées comme une déduction du
capital. Les filiales d'assurances sont assujetties à leurs propres normes de
communication en matière d'adéquation des fonds propres selon la ligne
directrice du BSIF sur le montant minimal permanent requis pour le capital et
l'excédent. A l'heure actuelle, aux fins des fonds propres réglementaires,
toutes les entités de la Banque sont soit consolidées, soit déduites du
capital, et aucun excédent de capital provenant d'une entité n'est constaté.
    Au cours du trimestre, la Banque a émis 250 millions de dollars de ses
actions privilégiées de premier rang de catégorie A, série P et 200 millions
de dollars de ses actions privilégiées de premier rang de catégorie A,
série Q. Egalement au cours du trimestre, la Banque a émis 2,5 milliards de
dollars de billets à moyen terme qui sont des titres d'emprunt subordonnés
admissibles aux fonds propres réglementaires de catégorie 2B. Pour de plus
amples renseignements au sujet des émissions/rachats de titres de créance et
d'actions, se reporter aux notes 6, 7 et 8 afférentes aux états financiers
consolidés intermédiaires. Pour de plus amples renseignements au sujet des
fonds propres réglementaires, se reporter à la note 9 afférente aux états
financiers consolidés intermédiaires.

    GESTION DES RISQUES

    SOMMAIRE

    La prestation de services financiers comporte des risques qu'il faut
prendre de façon prudente en vue d'assurer une croissance rentable. L'objectif
de la Banque est d'obtenir un rendement stable et durable pour chaque dollar
de risque que nous prenons, tout en accordant une grande importance à
l'investissement dans nos entreprises afin de nous assurer d'atteindre nos
objectifs de croissance future. Nos entreprises examinent avec soin les divers
risques auxquels elles sont exposées et évaluent l'incidence de ces risques et
la probabilité qu'une perte en découle. Nous parons à ces risques en mettant
en place des stratégies d'affaires et de gestion des risques pour nos diverses
unités d'exploitation, compte tenu des risques et du milieu d'affaires dans
lequel nous évoluons. Du fait de nos entreprises et des activités que nous
exerçons, nous sommes exposés à un grand nombre de risques, recensés et
définis dans notre cadre de gestion des risques. Ce cadre donne un aperçu des
processus appropriés de surveillance des risques et de la filière de
communication et de présentation des principaux risques pouvant nuire à la
réalisation de nos objectifs et de nos stratégies d'affaires. Notre structure
de gouvernance et notre approche pour la gestion des risques sont identiques à
celles décrites dans notre rapport annuel 2007. Certains risques sont
présentés ci-dessous. Pour des renseignements complets sur notre structure de
gouvernance et notre approche pour la gestion des risques, voir notre rapport
annuel 2007.

    RESPONSABLES DE LA GESTION DES RISQUES

    Nous avons mis en place une structure de gouvernance pour la gestion des
risques qui met l'accent sur l'exercice équilibré d'une surveillance
rigoureuse et centralisée, et sur le contrôle des risques par les unités
d'exploitation fondé sur des responsabilités claires et la prise en charge des
risques. Cette structure nous assure que l'information importante sur les
risques est diffusée, par les unités d'exploitation et les fonctions chargées
de la supervision, à l'équipe de la haute direction et au conseil
d'administration.

    COMMENT NOUS GERONS LES RISQUES

    Nous adoptons une approche globale et proactive de la gestion des risques
qui intègre l'expérience et les connaissances spécialisées de nos unités
d'exploitation et de nos professionnels de la gestion des risques ainsi que
les rôles de surveillance du Siège social. Notre approche fait la promotion
d'une solide culture de gestion des risques et s'aligne sur nos objectifs
stratégiques. Elle comprend ce qui suit :
    
    -   des politiques et des pratiques de gestion des risques appropriées, à
        l'échelle de l'entreprise, y compris des lignes directrices, des
        exigences et des limites qui maintiennent les risques à des niveaux
        acceptables;
    -   un examen et une évaluation réguliers des politiques de gestion des
        risques par les comités de direction, puis un examen et une
        approbation par le comité du risque du conseil d'administration;
    -   un cadre intégré de processus de suivi des risques et d'information,
        à l'échelle de l'entreprise, qui permet de communiquer, sous forme de
        rapports, les éléments clés de notre profil de risque, tant sur le
        plan quantitatif que sur le plan qualitatif, à la haute direction et
        au conseil d'administration;
    -   des méthodes de mesure des risques qui recourent à une quantification
        des risques, y compris une analyse de la valeur à risque, des
        analyses de scénarios et des évaluations des facteurs de stress;
    -   des autoévaluations annuelles par les principales unités
        d'exploitation et les fonctions de surveillance du Siège social
        portant sur leurs principaux risques et contrôles internes. Les
        questions importantes liées aux risques sont recensées, signalées aux
        échelons supérieurs et surveillées, au besoin;
    -   une mesure appropriée du rendement qui répartit le capital économique
        à risque entre les unités d'exploitation et impute une charge
        correspondante;
    -   une surveillance active des occurrences de risques à l'interne et à
        l'externe afin de jauger l'efficacité de nos contrôles internes;
    -   des examens indépendants et exhaustifs par le service Vérification
        quant à la qualité de l'environnement de contrôle interne et à la
        conformité aux politiques et procédures de gestion des risques.
    

    Bâle II

    Bâle II est un cadre mis au point par le Comité de Bâle sur le contrôle
interne dans le but d'améliorer l'uniformité des exigences de fonds propres à
l'échelle internationale et de rendre les fonds propres réglementaires requis
plus sensibles aux risques. Bâle II établit plusieurs options qui représentent
des approches de plus en plus sensibles aux risques pour calculer les fonds
propres réglementaires nécessaires pour couvrir le risque de crédit, le risque
de marché et le risque d'exploitation. Selon les approches plus complexes, les
banques font leurs propres estimations internes des composantes du risque,
qu'elles utilisent pour établir les actifs pondérés en fonction des risques et
calculer les fonds propres réglementaires.
    La Banque a mis en oeuvre l'approche fondée sur les notations internes
(approche NI) avancée pour couvrir le risque de crédit pour tous les
portefeuilles importants, et a mis en place certaines exemptions et
renonciations en vue d'utiliser l'approche standard, comme il est décrit ci-
dessous. Nous n'utilisons pas l'approche NI fondation.
    
    -   Nous avons droit à des exemptions selon lesquelles les portefeuilles
        moins importants peuvent être assujettis à l'approche standard
        indéfiniment. Nous disposons de certaines exemptions pour couvrir les
        plus faibles risques en Amérique du Nord. La pertinence de
        l'utilisation de l'approche standard sera confirmée annuellement par
        la direction des risques.
    -   Il est possible d'avoir recours à des renonciations dans le cadre de
        l'utilisation de l'approche standard pendant une durée déterminée
        lorsqu'il existe des plans précis d'implantation de l'approche NI
        avancée. Nous disposons de renonciations pour notre portefeuille
        d'opérations sur marge, certains petits portefeuilles d'activités de
        détail et la majeure partie de notre portefeuille TD Banknorth. Nous
        avons des plans précis de mise en oeuvre de l'approche NI avancée
        pour ces portefeuilles dans des délais convenus avec le BSFI.
    

    Nous respectons les exigences en matière de gestion du risque de marché
en date du 31 octobre 2007 et mettons en oeuvre les exigences supplémentaires
en matière de gestion du risque de marché dans les délais impartis par le
BSIF. En ce qui concerne le risque d'exploitation, nous utilisons l'approche
indicateur de base principalement pour TD Banknorth. Nous utilisons l'approche
standard pour le reste de nos entreprises.

    Certaines sections du présent Rapport de gestion représentent une analyse
des politiques et procédures relatives à la gestion du risque et liées aux
risques de crédit, du marché et des liquidités, comme l'exige le chapitre 3862
du Manuel de l'ICCA, "Instruments financiers - informations à fournir", lequel
permet que ces informations particulières soient comprises dans le Rapport de
gestion. Par conséquent, certaines parties de des sections suivantes,
présentées aux pages 24 à 32, font partie intégrante des états financiers
intermédiaires non vérifiés du trimestre clos le 31 janvier 2008.

    RISQUE DE CREDIT

    Le risque de crédit correspond à l'éventualité d'une perte financière si
    un emprunteur ou la contrepartie à une opération ne respecte pas ses
    engagements conformément aux conditions convenues.

    Le risque de crédit est l'un des risques les plus importants et les plus
généralisés qui planent sur les activités bancaires. Tout prêt, tout crédit ou
toute opération qui comporte des règlements entre la Banque et d'autres
parties ou d'autres institutions financières - comme des opérations sur
dérivés et des stocks de valeurs mobilières - expose la Banque à un certain
degré de risque de crédit. De ce fait, nous n'accordons des prêts qu'en
fonction des relations d'affaires avec nos clients, et nous gérons toutes nos
activités en nous concentrant rigoureusement sur le rendement économique tiré
de nos relations avec les clients.
    Notre objectif premier est de mettre en place une stratégie méthodique
d'évaluation de notre risque de crédit visant une meilleure compréhension, une
meilleure sélection et une gestion dynamique de nos expositions de manière à
réduire la volatilité des bénéfices.
    Notre stratégie consiste en une surveillance centralisée du risque de
crédit au sein de chaque unité, ce qui renforce une culture de
responsabilisation, d'indépendance et d'équilibre.

    Responsables de la gestion du risque de crédit

    La responsabilité de la gestion du risque de crédit incombe à l'ensemble
de l'entreprise.
    Les fonctions de contrôle du risque de crédit sont intégrées au sein des
unités d'exploitation afin d'ancrer la responsabilité à l'égard du risque de
crédit, faisant rapport au service Gestion des risques afin d'assurer
l'objectivité et l'imputabilité.
    L'équipe de contrôle du risque de crédit de l'unité d'exploitation est
responsable des décisions de crédit et doit se conformer aux politiques, aux
lignes directrices et aux limites discrétionnaires établies, en plus d'assurer
le respect des normes établies en matière d'évaluation du crédit, en
s'adressant au service Gestion des risques pour les décisions importantes en
matière de crédit.
    Une surveillance indépendante du risque de crédit est assurée par le
service Gestion des risques, qui conçoit des politiques centralisées visant à
gérer et à contrôler les risques de portefeuille, de même que des politiques
spécifiques sur les produits, au besoin.
    Le comité du risque du conseil d'administration est l'ultime autorité
quant à la surveillance de la gestion du risque de crédit et approuve chaque
année l'ensemble des politiques importantes en matière de risque de crédit.

    Comment nous gérons le risque de crédit

    Le risque de crédit est géré au moyen d'une infrastructure centralisée
reposant sur :
    
    -   l'approbation centralisée, par le service Gestion des risques, de
        l'ensemble des politiques en matière de risque de crédit et des
        limites discrétionnaires des agents à l'échelle de la Banque
        concernant les marges de crédit;
    -   l'établissement de lignes directrices visant à surveiller et à
        limiter les concentrations au sein des portefeuilles conformément aux
        politiques, approuvées par le conseil d'administration pour
        l'ensemble de l'entreprise, qui encadrent les risques-pays, les
        risques sectoriels et les expositions groupées;
    -   la conception et la mise en oeuvre de modèles de risque de crédit et
        de politiques visant à établir des notations de risques propres aux
        emprunteurs et aux facilités afin de quantifier et de surveiller le
        niveau de risque et d'en faciliter la gestion au sein de nos Services
        bancaires commerciaux et de nos Services bancaires en gros. Ces
        modèles sont revus régulièrement afin d'en vérifier le caractère
        approprié, l'exactitude et la validité;
    -   l'approbation des techniques de pointage et des normes servant à
        l'octroi de crédit personnel et à la surveillance et à la
        communication d'information à cet égard;
    -   la mise en oeuvre de processus de gestion des notations relatives aux
        risques-pays, aux risques sectoriels et aux risques de contrepartie,
        ce qui comprend des exigences de révision des expositions au risque
        de crédit quotidiennement, mensuellement et trimestriellement;
    -   Nous avons mis en oeuvre un processus de surveillance continue pour
        les grands paramètres de risques qui sont utilisés dans nos modèles
        de risque de crédit.
    

    Un changement imprévu de nature économique ou politique dans un pays
étranger pourrait nuire aux paiements transfrontaliers relatifs aux produits,
services, prêts, dividendes et crédits liés aux échanges ainsi qu'à la
capacité de rapatrier les capitaux de la Banque du pays étranger.
Actuellement, la Banque est exposée à un risque de contrepartie dans plusieurs
pays, avec une exposition aux risques majoritairement concentrée en Amérique
du Nord. Les notes du risque-pays sont fondées sur des modèles de notation
approuvés et sur des facteurs qualitatifs et ces notes sont utilisées pour
établir des lignes directrices portant sur le risque-pays qui tiennent compte
de tous les aspects du risque de crédit auquel s'exposent nos diverses
activités. Les notes de risque-pays sont gérées de manière dynamique et sont
soumises à un examen exhaustif au moins annuellement.
    Dans le cadre de notre stratégie en matière de risque de crédit, nous
établissons des limites d'exposition au risque de crédit pour des secteurs
d'activité particuliers. Nous surveillons les limites de concentration par
secteur d'activité afin d'assurer la diversification de notre portefeuille de
prêts. Des lignes directrices à l'égard du risque sectoriel constituent un
élément clé de ce processus, car elles limitent l'exposition au risque d'après
une notation de risque à l'interne déterminée à l'aide de notre modèle de
notation du risque sectoriel et d'une analyse sectorielle exhaustive.
    Si plusieurs secteurs d'activité sont touchés par les mêmes facteurs de
risque, nous attribuons à ces secteurs une ligne directrice commune. En outre,
le service Gestion des risques attribue une limite de concentration à chaque
secteur important, exprimée en pourcentage de notre exposition totale aux
risques de gros et aux risques commerciaux. Nous révisons régulièrement les
notations de risque par secteur d'activité afin d'assurer qu'elles continuent
de bien refléter le risque lié à chaque secteur.
    A l'aide de modèles particuliers à chaque secteur et de facteurs
qualitatifs, nous attribuons à chaque emprunteur une note de risque qui
reflète la probabilité de défaut de l'emprunteur. La note de risque de
l'emprunteur détermine le montant de risque de crédit que nous sommes prêts à
accorder à cet emprunteur. En outre, à l'aide d'une méthode fondée sur des
modèles, chaque facilité de crédit accordée à un emprunteur est assortie d'une
note de risque qui reflète les taux de recouvrement des prêts prévus, en cas
de défaut, d'après notre évaluation de la garantie ou de la valeur des actifs
servant de sûreté à la facilité.
    Dans le cadre de nos techniques de diversification de portefeuille, des
dérivés de crédit peuvent être utilisés de temps à autre pour atténuer le
risque de concentration par secteur d'activité et le risque par emprunteur.
    Nous utilisons un modèle de calcul du rendement du capital redressé en
fonction des risques pour évaluer le rendement des relations de crédit selon
la structure et l'échéance des prêts et selon des notations internes de risque
des emprunteurs en cause. Nous révisons les notes de risque et le rendement du
capital de chaque emprunteur au moins annuellement.

    Crédit aux particuliers et aux petites entreprises

    Notre secteur du crédit aux particuliers se compose d'un grand nombre de
clients et comprend : les prêts hypothécaires résidentiels, les prêts non
garantis, les créances sur cartes de crédit et les crédits accordés aux
petites entreprises. Le risque de crédit s'évalue par des modèles analytiques
statistiques et par des stratégies de décision. Les demandes de crédit
personnel sont traitées à l'aide de systèmes de pointage automatisés axés sur
le comportement ou, dans le cas d'opérations plus importantes ou plus
complexes, sont acheminées à des tarificateurs dans des centres de crédit
régionaux qui fonctionnent selon des limites clairement établies. Une fois que
les crédits à la consommation sont financés, ils font l'objet d'un suivi
constant au moyen de programmes de gestion quantitative des clients faisant
appel à des indicateurs courants de risques internes et externes afin de
déceler tout changement au niveau des risques.

    Evaluation des facteurs de stress

    Des tests de sensibilité et de facteurs de stress sont effectués pour
établir l'importance des pertes probables selon divers scénarios pour nos
portefeuilles de crédit. Les tests de sensibilité, qui font appel à
différentes hypothèses sur des facteurs de marchés et de l'économie,
permettent d'examiner l'incidence sur les mesures du portefeuille. Les tests
de facteurs de stress servent également à évaluer la vulnérabilité des clients
et des portefeuilles aux effets de situations graves mais plausibles, telles
qu'une perturbation importante d'un marché ou d'un secteur ou un
ralentissement économique marqué.

    Composantes du risque

    Suivant l'approche NI avancée, nous avons élaboré des systèmes internes
de notation des risques fondés sur des estimations de risques, soit,
premièrement, la probabilité de défaut (PD) - le degré de probabilité que
l'emprunteur ne soit pas en mesure de faire les remboursements prévus;
deuxièmement, la perte en cas de défaut (PCD) - c'est-à-dire le montant des
pertes que nous aurions à subir en cas de défaut de l'emprunteur; et
troisièmement, l'exposition en cas de défaut (ECD) - le montant total auquel
nous sommes exposés à la date du défaut. L'utilisation de ces composantes de
risque nous permet d'évaluer et de surveiller le risque de crédit afin de nous
assurer qu'il demeure dans les limites des seuils préétablis.
    Les estimations pour chacune de ces composantes de risque se fondent sur
notre expérience de pertes et sont mises à jour à intervalles réguliers.

    Exposition au risque de crédit selon Bâle II

    Les banques qui adoptent l'approche NI avancée à l'égard du risque de
crédit doivent classer les expositions de leur portefeuille bancaire par type
de contrepartie, chacun caractérisé par des risques de crédit sous-jacents.
Ces types de contrepartie peuvent différer de ceux qui sont utilisés pour la
présentation dans les états financiers. Nous avons classé les expositions de
notre portefeuille bancaire selon les catégories de Bâle II, soit :
entreprises (sociétés, certaines petites entreprises), emprunteurs souverains
(gouvernements, banques centrales, certaines entités du secteur public),
banques (banques, entreprises d'investissement) et clientèle de détail
(particuliers, certaines petites entreprises). Dans la catégorie de la
clientèle de détail, les banques doivent distinguer trois sous-groupes
d'expositions : les expositions garanties par l'immobilier résidentiel (à
savoir crédits hypothécaires personnels, lignes de crédit garanties par un
bien immobilier), les expositions renouvelables sur la clientèle de détail
éligibles (à savoir cartes de crédit, lignes de crédit non garanties et
autorisations de découvert personnels) et toutes les autres expositions de
cette catégorie (à savoir prêts personnels, lignes de crédit pour étudiant,
crédits bancaires à l'intention des petites entreprises).
    Selon Bâle II, les expositions brutes au risque de crédit englobent à la
fois les expositions au bilan et hors bilan. Les expositions au bilan
consistent principalement en des prêts en cours, des acceptations, des titres
détenus à des fins autres que de transaction, des dérivés et certaines
transactions assimilables aux pensions. Les expositions hors bilan consistent
essentiellement en dérivés et en expositions en cas de défaut (ECD)
estimatives de la Banque sur les engagements non utilisés et certaines
transactions assimilables aux pensions.
    Les expositions brutes au risque de crédit sont évaluées avant déduction
de provisions spécifiques ou de radiations partielles et avant les facteurs
d'atténuation. Le total des expositions brutes au risque de crédit en vertu de
l'approche standard et de l'approche NI avancée est présenté ci-dessous :

    
    Total des expositions brutes au risque de crédit par type de contrepartie
    - Approches standard et NI avancée
    -------------------------------------------------------------------------
                                                         Au 31 janvier 2008
                                         ------------------------------------
    (en millions de dollars canadiens)     Standard  NI avancée       Total
    -------------------------------------------------------------------------
    Expositions garanties par l'immobilier
     résidentiel                              4 071 $   117 856 $   121 927 $
    Expositions renouvelables sur la
     clientèle de détail éligibles                -      40 352      40 352
    Autres expositions à la clientèle
     de détail                               11 903      19 589      31 492
    Entreprises                              24 305      98 040     122 345
    Emprunteurs souverains                    1 276      34 440      35 716
    Banques                                   1 299      92 347      93 646
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des expositions brutes au risque
     de crédit                               42 854 $   402 624 $   445 478 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Atténuation des risques de crédit

    Des politiques et procédures documentées sont en place pour l'évaluation
et la gestion des sûretés financières ou non financières, pour l'examen
approfondi et la négociation des accords de compensation, et d'autres
techniques d'atténuation des risques de crédit utilisées dans le cadre des
activités bancaires au bilan et hors bilan qui entraînent un risque de crédit.
Les types de sûretés et leurs montants et les rehaussements de crédit exigés
sont fonction de l'évaluation interne par la Banque de la qualité du crédit de
la contrepartie et de sa capacité de remboursement.
    Les sûretés non financières sont principalement utilisées dans les
secteurs des services bancaires aux entreprises et de détail. Des normes en
matière d'évaluation des sûretés, de fréquence des révisions du calcul des
exigences liées aux sûretés, de documentation, de procédures d'enregistrement
et de réalisation et de leur surveillance ont été établies à l'échelle de
l'entreprise. Les sûretés non financières prises par la Banque comprennent
l'immobilier résidentiel, l'immobilier en cours de développement, l'immobilier
commercial et les actifs commerciaux comme les débiteurs, les stocks et les
immobilisations corporelles. Les sûretés non financières sont concentrées dans
l'immobilier résidentiel et les actifs commerciaux.
    Les sûretés financières sont utilisées surtout dans le secteur Services
bancaires en gros. Les processus liés aux sûretés financières sont centralisés
dans le groupe du crédit de trésorerie des Services bancaires en gros et
comprennent les décotes et les procédures préétablies pour garder et émettre
les titres donnés en garantie. Les principaux types de sûretés financières
prises par la Banque englobent les espèces et les titres négociables émis par
des gouvernements et des entités émettrices jugées placement de bonne qualité.
    Des garanties peuvent être prises de façon à soutenir les facilités de
crédit consenties à un emprunteur ou à ses filiales. Les portefeuilles de
détail qui requièrent une garantie doivent être assurés par un organisme
gouvernemental ou un émetteur jugé placement de bonne qualité.
    La Banque utilise des dérivés de crédit et des compensations d'éléments
au bilan pour atténuer les risques de crédit. Les contreparties des dérivés
sont essentiellement des institutions financières très bien cotées et, en
outre, présentant une atténuation supplémentaire liée aux accords de
compensation et aux conventions de soutien des sûretés. Des politiques de
crédit sont en place pour limiter le risque de crédit posé par une entité
d'après la qualité du crédit et la capacité de remboursement de l'entité.
    Les transactions hors bilan conclues avec des institutions financières
admissibles sont assujetties à des accords de compensation et à des
conventions de sûreté. Le risque de crédit résiduel, compte tenu des effets de
la sûreté, est calculé et présenté quotidiennement, ce qui représente une
partie importante de l'atténuation du risque de crédit relativement aux
éléments hors bilan et aux risques de crédit connexes.

    RISQUE DE MARCHE

    Le risque de marché correspond à la perte éventuelle découlant des
    variations de la valeur des instruments financiers. La valeur d'un
    instrument financier peut être influencée par les variations des taux
    d'intérêt, des taux de change, des prix des actions et des marchandises
    et des écarts de crédit.

    Nous sommes exposés au risque de marché dans notre portefeuille de
négociation et dans notre portefeuille de placement ainsi que dans nos
activités autres que de négociation.

    Risque de marché dans nos activités de négociation

    Les quatre principales activités de négociation suivantes nous exposent à
un risque de marché :
    
    -   Tenue de marché : Nous maintenons un marché pour un grand nombre de
        valeurs mobilières et d'autres produits négociés. Nous constituons un
        portefeuille de ces valeurs mobilières afin de conclure des
        opérations d'achat et de vente avec des investisseurs et réaliser la
        marge entre le cours acheteur et le cours vendeur.
    -   Ventes : Nous offrons une vaste gamme de produits financiers qui
        répondent aux besoins de nos clients. Les revenus tirés de ces
        produits nous proviennent des marges bénéficiaires et des
        commissions.
    -   Arbitrage : Nous prenons des positions sur certains marchés ou
        certains produits et compensons le risque connexe sur d'autres
        marchés ou produits. Grâce à nos connaissances des divers marchés et
        produits ainsi que des relations entre ceux-ci, nous pouvons relever
        les anomalies de prix et en tirer avantage.
    -   Positionnement : En prévision de fluctuations sur certains marchés de
        capitaux, nous cherchons à réaliser des profits en prenant des
        positions sur ces marchés.
    

    Responsables de la gestion du risque de marché dans les activités de
    négociation

    Les Services bancaires en gros assument au premier chef la responsabilité
de la gestion du risque de marché dans les activités de négociation, tandis
que le groupe Gestion des risques de négociation, qui fait partie du service
Gestion des risques, surveille leurs activités à cet égard.

    Comment nous gérons le risque de marché dans nos activités de négociation

    Limites de négociation

    Nous fixons des limites de négociation qui sont conformes au plan
d'affaires approuvé pour une activité donnée et à notre tolérance à l'égard du
risque de marché de cette activité.
    Les principales limites de risque de marché sont fondées sur les
principaux facteurs de risque de l'activité et peuvent comprendre des limites
quant aux notionnels, aux différentiels de taux, aux variations de la courbe
de rendement, aux variations de prix et à la volatilité.
    Une autre importante mesure des limites de négociation est la valeur à
risque que nous utilisons pour surveiller et contrôler le niveau global du
risque et pour calculer les fonds propres réglementaires requis pour le risque
de marché dans les activités de négociation.
    A la fin de chaque journée, les positions de risque sont comparées aux
limites, et les dépassements sont constatés conformément aux politiques et
procédures établies en matière de risques de marché.

    Calcul de la valeur à risque

    Nous estimons la valeur à risque en créant une distribution des
variations possibles de la valeur marchande du portefeuille actuel. Nous
évaluons le portefeuille actuel au moyen du cours et des variations de taux
des 259 derniers jours de négociation de même que des variations de la valeur
marchande associés à la probabilité de défaut et aux changements de cote de
crédit de l'émetteur. La valeur à risque est ensuite calculée pour constituer
le seuil que les pertes possibles du portefeuille ne devraient pas dépasser
plus de un jour de Bourse sur 100.

    Un graphique, qui illustre l'utilisation quotidienne de la valeur à
risque et le revenu(1) lié aux activités de négociation du secteur Services
bancaires en gros, figure à la page 28 de la version formatée du présent
Rapport aux actionnaires pour le premier trimestre 2008, qui peut être
consulté sur le site Web de la Banque TD, à l'adresse
www.td.com/investor/earnings.jsp.

    
    (1) Le revenu lié aux activités de négociation est le total du revenu de
        négociation présenté dans les autres revenus et du revenu d'intérêts
        net sur les positions de négociation présentées dans le revenu
        d'intérêts net.


    Utilisation de la valeur à risque
    -------------------------------------------------------------------------
    (en millions de dollars canadiens)   Trimestre terminé  Moyenne  Moyenne
                                        le 31 janvier 2008   trimes-  trimes-
                                                            trielle  trielle
                                                                 31       31
                                                            octobre  janvier
                                                               2007     2007
                    ---------------------------------------
                            A la  Moyenne
                          fin du   trimes-
                       trimestre  trielle     Haut      Bas
    -------------------------------------------------------------------------
    Risque de taux
     d'intérêt           (18,8)$  (15,8)$  (23,2)$  (12,1)$  (10,8)$   (7,5)$
    Risque sur capitaux
     propres              (5,1)    (5,3)    (7,2)    (3,3)    (4,3)    (7,2)
    Risque de change      (2,0)    (2,5)    (5,6)    (1,4)    (2,1)    (2,0)
    Risque de
     marchandises         (0,6)    (1,0)    (2,6)    (0,4)    (1,0)    (1,6)
    Risque propre à la
     dette               (20,3)   (19,1)   (28,5)   (13,8)   (14,5)   (14,1)
    Effet de
     diversification(1)   17,8     19,9      n(2)     n(2)    15,2     14,9
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de la valeur
     à risque            (29,0)$  (23,8)$  (32,7)$  (17,9)$  (17,5)$  (17,5)$
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) La valeur à risque globale est moins élevée que la somme de la valeur
        à risque des différents types de risque, étant donné que certains
        risques sont atténués par la diversification des portefeuilles.

    (2) Négligeable. Il n'est pas important de calculer un effet de
        diversification, du fait que le haut et le bas peuvent survenir à
        différents jours pour différents types de risque.
    

    Evaluation des facteurs de stress

    Nos activités de négociation sont soumises à une limite d'exposition
mondiale globale aux facteurs de stress. De même, chaque secteur
d'exploitation mondial doit obéir à une limite de tests de facteurs de stress
et chaque grande catégorie de risque est assortie d'une limite globale de
tests de facteurs de stress.
    Les tests de stress sont effectués et revus à intervalles réguliers avec
le comité du capital et du risque de marché.

    Risque de marché dans les activités de placement

    Nous sommes aussi exposés à un risque de marché dans le propre
portefeuille de placements de la Banque et dans les activités de banque
d'affaires. Les risques sont gérés au moyen de divers processus, y compris la
détermination de ces risques et de leur incidence possible. Des politiques et
des procédures sont mises en place pour surveiller, évaluer et atténuer ces
risques.

    Responsables de la gestion du risque de marché dans les activités de
    placement

    Le comité de placements du GFBTD examine régulièrement le rendement des
propres placements de la Banque et évalue la performance des gestionnaires de
portefeuille. De même, le comité de placements des activités de banque
d'affaires examine et approuve les placements des activités de banque
d'affaires. Le comité du risque du conseil d'administration examine et
approuve les politiques et les limites de placement pour le propre
portefeuille de la Banque et pour les activités de banque d'affaires.

    Comment nous gérons le risque dans les activités de placement

    Nous utilisons des systèmes et des outils de mesure évolués pour gérer le
risque du portefeuille. L'information compilée sur le risque fait partie
intégrante du processus de prise de décisions en matière de placement du fait
de l'utilisation d'objectifs de rendement, de profils risque/rendement et de
seuils de tolérance à l'égard du risque. L'analyse des rendements fait
ressortir les inducteurs de rendement comme les expositions à certains
secteurs ou à certains titres, ainsi que l'influence de facteurs de marché.

    Risque de marché dans les opérations bancaires autres que de négociation

    Nous sommes exposés à un risque de marché lorsque nous concluons des
opérations bancaires autres que de négociation avec nos clients. Ces
opérations englobent surtout les dépôts et les prêts, qui sont aussi désignés
comme nos "positions d'actif et de passif".

    Gestion de l'actif et du passif

    La gestion de l'actif et du passif consiste à gérer les risques de marché
qui entourent nos activités bancaires traditionnelles. Les risques de marché
comprennent principalement le risque de taux d'intérêt et le risque de change.

    Responsables de la gestion de l'actif et du passif

    Le service Gestion de la trésorerie et du bilan évalue et gère les
risques de marché de nos activités bancaires autres que de négociation, sous
la surveillance du comité de gestion de l'actif et du passif, qui est présidé
par le chef des finances, et comprend d'autres cadres supérieurs. Le comité du
risque du conseil d'administration revoit et approuve périodiquement toutes
les politiques relatives au risque de marché pour la gestion de l'actif et du
passif et reçoit des rapports sur la conformité aux limites de risque
approuvées.

    Comment nous gérons nos positions d'actif et de passif

    Lorsque les produits de la Banque sont émis, les risques sont évalués au
moyen d'un cadre de prix de transfert redressé en fonction des options
assurant une couverture intégrale. Ce cadre permet d'évaluer et de gérer le
risque lié aux produits selon un profil de risque cible. Il permet aussi de
s'assurer que les unités d'exploitation ne prendront de risques que pour des
activités jugées productives.

    Gestion du risque de taux d'intérêt

    Le risque de taux d'intérêt correspond aux effets que les fluctuations
des taux d'intérêt pourraient avoir sur les marges, les bénéfices et la valeur
économique de la Banque. Le risque de taux d'intérêt est géré afin d'obtenir
des bénéfices réguliers et prévisibles au fil du temps. A cette fin, nous
avons adopté une méthode de couverture méthodique pour la gestion de l'apport
au bénéfice net de nos positions d'actif et de passif, y compris un profil
d'échéances modélisé pour les actifs, les passifs et les capitaux propres non
sensibles aux taux d'intérêt. Les principaux aspects de cette méthode sont les
suivants :
    
    -   Evaluer et gérer l'incidence d'une hausse ou d'une baisse des taux
        d'intérêt sur le revenu d'intérêts net et la valeur économique.
    -   Mesurer la contribution de chaque produit de la Banque en fonction du
        risque et compte tenu d'une couverture intégrale, y compris
        l'incidence des options financières accordées aux clients, comme les
        engagements hypothécaires.
    -   Elaborer et instaurer des stratégies pour stabiliser le bénéfice net
        à l'égard de tous les produits bancaires personnels et commerciaux.
    

    Nous sommes exposés à un risque de taux d'intérêt lorsque les flux de
trésorerie liés au capital et aux intérêts de l'actif et du passif comportent
des dates de paiement ou d'échéance différentes. Il s'agit alors d'une
position asymétrique. Le prix d'un actif ou d'un passif sensible aux taux
d'intérêt est refixé lorsque les taux changent, lorsque des flux de trésorerie
sont générés à l'échéance ou pendant l'amortissement normal, ou lorsque les
clients exercent les options de remboursement anticipé, de conversion ou de
rachat qui sont rattachées à un produit particulier.
    Notre risque de taux d'intérêt dépend de l'ampleur et de l'orientation
des fluctuations des taux d'intérêt ainsi que de l'importance et de l'échéance
des positions asymétriques. Il est aussi influencé par les volumes de
nouvelles affaires, par les renouvellements de prêts et de dépôts ainsi que
par la fréquence à laquelle les clients exercent les options, comme le
remboursement d'un prêt avant son échéance.
    Le risque de taux d'intérêt est mesuré à l'aide de simulations "chocs"
des mouvements des taux d'intérêt permettant d'évaluer l'incidence des
variations de taux d'intérêt sur les revenus annuels à risque et la valeur
économique à risque de la Banque. Les revenus annuels à risque correspondent à
la variation de notre revenu d'intérêts net annuel résultant d'un mouvement
défavorable de 100 points de base des taux d'intérêt dû à des flux de
trésorerie asymétriques. La valeur économique à risque correspond à l'écart
entre la valeur actualisée de notre portefeuille d'actifs et la variation de
la valeur actualisée de notre portefeuille de passifs, compte tenu des
instruments hors bilan, qui résulte d'un mouvement défavorable de 100 points
de base des taux d'intérêt.
    Toutes les positions d'actif et de passif et tous les risques hors bilan
sont évalués régulièrement, y compris les instruments hors bilan. Nous visons
à protéger la valeur actualisée de la marge fixée au moment de la prise
d'effet des actifs et des passifs à taux fixe et à réduire la volatilité du
revenu d'intérêts net au fil du temps.
    Le risque de taux d'intérêt lié aux instruments comportant des flux de
trésorerie à taux fixe fermés (sans option) est évalué et géré séparément des
options incorporées dans les produits. Les flux de trésorerie prévus
comprennent l'incidence des risques modélisés pour :
    
    -   un profil présumé d'échéances pour notre portefeuille de dépôts de
        base;
    -   notre profil cible de placement d'après notre position nette en
        actions;
    -   les hypothèses de règlement des hypothèques, à part les options
        incorporées de remboursement anticipé.
    

    Pour ce qui est des instruments fermés, la gestion du portefeuille a pour
objectif d'éliminer l'asymétrie des flux de trésorerie et ainsi réduire la
volatilité du revenu d'intérêts net.
    Les options rattachées aux produits, qu'elles soient autonomes comme
celles des engagements de taux hypothécaires ou qu'elles soient incorporées
dans un prêt ou dans un dépôt, nous exposent à un risque financier
considérable.
    Nos risques à l'égard des options autonomes en vertu d'engagements de
taux hypothécaires sont modélisés d'après un taux de prêt prévu fondé sur des
résultats historiques. Nous modélisons notre exposition aux options vendues
incorporées dans d'autres produits, comme un droit de remboursement ou de
rachat anticipé, d'après une analyse des comportements rationnels des clients.
Nous modélisons également une exposition à une baisse des taux d'intérêt
donnant lieu à une compression des marges sur certains comptes de dépôt à vue
sensibles aux taux d'intérêt. Les expositions aux options de produits sont
gérées par l'achat d'options ou par un processus de couverture dynamique conçu
pour reproduire l'avantage des options achetées.
    La politique de la Banque établit des limites globales pour les revenus
annuels à risque et la valeur économique à risque fondées sur une variation
choc de 100 points de base des taux d'intérêt dans le but de gérer son risque
de taux d'intérêt pour les activités autres que de négociation au Canada et
aux Etats-Unis.
    Un graphique, qui illustre notre exposition au risque de taux d'intérêt
(tel que mesuré par la valeur commerciale à risque) sur tous les actifs,
passifs et instruments dérivés autres que détenus à des fins de négociation et
utilisés à l'égard des instruments de gestion du risque de taux d'intérêt,
figure à la page 30 de la version formatée du présent Rapport aux actionnaires
pour le premier trimestre 2008, qui peut être consulté sur le site Web de la
Banque TD, à l'adresse www.td.com/investor/earnings.jsp.

    Pour gérer le risque de taux d'intérêt, la Banque utilise des instruments
financiers dérivés, des instruments de gros et d'autres solutions du marché
financier, ainsi que des stratégies de fixation de prix, mais dans une moindre
mesure. Au 31 janvier 2008, une hausse immédiate et soutenue de 100 points de
base des taux d'intérêt aurait fait baisser de 0,2 million de dollars après
impôts la valeur économique de l'avoir des actionnaires. Une diminution
immédiate et soutenue de 100 points de base des taux d'intérêt aurait fait
baisser de 57,7 millions de dollars après impôts la valeur économique de
l'avoir des actionnaires. Le tableau suivant présente la sensibilité par
devise des monnaies étrangères pour lesquelles la Banque est exposée à un
risque important.

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Sensibilité de la valeur économique à risque après impôts par devise
    -------------------------------------------------------------------------
    (en millions de dollars canadiens)                   Au 31 janvier 2008
    -------------------------------------------------------------------------
                                                   Augmentation  Diminution
                                                         de 100      de 100
                                                         points      points
    Devise                                              de base     de base
    -------------------------------------------------------------------------
    Dollar canadien                                        (3,9)$     (30,1)$
    Dollar américain                                        3,7       (27,4)
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Gestion du risque de change hors du compte de négociation

    Le risque de change correspond aux pertes qui pourraient découler des
fluctuations des taux de change. L'actif et le passif libellés en monnaies
étrangères comportent un risque de change.
    Nous sommes exposés à un risque de change hors du compte de négociation
en raison de nos investissements dans des établissements étrangers et lorsque
nos actifs libellés dans une monnaie étrangère sont supérieurs ou inférieurs à
nos passifs libellés dans la même monnaie. La situation donne lieu à une
position ouverte en monnaie étrangère. Des fluctuations défavorables des taux
de change peuvent nuire à notre bénéfice net et à nos capitaux propres ainsi
qu'à nos ratios de fonds propres. Nous visons à réduire au minimum l'effet de
ces fluctuations.
    Minimiser l'effet d'une fluctuation défavorable des taux de change sur
les capitaux propres présentés donne lieu à une variabilité des ratios de
fonds propres en raison du montant des actifs pondérés en fonction des risques
libellés en monnaies étrangères. Si le dollar canadien fléchit, l'équivalent
en dollars canadiens de nos actifs pondérés en fonction des risques libellés
en monnaies étrangères augmente, ce qui accroît nos exigences en matière de
fonds propres. Donc, le risque de change découlant des investissements nets de
la Banque dans des établissements étrangers est couvert dans la mesure où la
variation des ratios de fonds propres ne dépasse pas une valeur tolérable pour
une variation donnée des taux de change.

    RISQUE D'ILLIQUIDITE

    Le risque d'illiquidité se rapporte au risque que nous ne puissions pas
    satisfaire aux demandes de liquidités et nous acquitter de nos
    obligations lorsqu'elles viennent à échéance. Les demandes de liquidités
    peuvent survenir au retrait d'un dépôt, à l'échéance d'une dette et par
    suite d'un accord de crédit. Le risque d'illiquidité comprend également
    le risque de ne pas être en mesure de liquider des actifs dans des délais
    convenables et à un prix raisonnable.

    En tant qu'organisation financière, nous devons toujours nous assurer
d'avoir accès à des fonds suffisants pour faire face à nos obligations
financières lorsqu'elles viennent à échéance et soutenir et faire croître nos
actifs et nos activités, tant dans des conditions normales qu'en situation de
stress. Dans le cas improbable que nous manquions de financement, nous devons
pouvoir poursuivre nos activités sans être forcés de liquider une trop grande
partie de nos actifs. La gestion du risque d'illiquidité est le processus qui
nous assure l'accès à des fonds adéquats.

    Responsables de la gestion du risque d'illiquidité

    Le comité de gestion de l'actif et du passif surveille notre programme de
gestion du risque d'illiquidité. Il s'assure de l'existence d'une structure de
gestion efficace, à même d'évaluer et de gérer convenablement le risque
d'illiquidité. De plus, le Forum général sur les liquidités, qui comprend des
cadres supérieurs des Finances, de Gestion de la trésorerie et du bilan et des
Services bancaires en gros, relève et surveille nos risques d'illiquidité. Au
besoin, le Forum recommande au comité de gestion de l'actif et du passif les
mesures qui s'imposent pour maintenir notre situation de liquidité à
l'intérieur de certaines limites tant dans des conditions normales qu'en
situation de stress. Nous avons une seule politique mondiale pour le risque
d'illiquidité, mais les grandes unités d'exploitation évaluent et gèrent les
risques d'illiquidité comme suit :
    
    -   Le service Gestion de la trésorerie et du bilan est chargé de
        consolider la situation mondiale de la Banque à l'égard du risque
        d'illiquidité et d'en faire rapport ainsi que de gérer la situation
        de risque d'illiquidité des Services bancaires personnels et
        commerciaux du Canada.
    -   Les Services bancaires en gros sont responsables de la gestion des
        risques d'illiquidité inhérents aux portefeuilles d'activités
        bancaires de gros.
    -   TD Banknorth est chargée de la gestion de sa situation d'illiquidité.
    -   Chaque unité d'exploitation doit adhérer à la politique mondiale de
        gestion des risques d'illiquidité, qui est passée en revue et
        approuvée périodiquement par le comité du risque du conseil
        d'administration.
    

    Comment nous gérons le risque d'illiquidité

    Nos exigences globales en matière de liquidité sont définies comme la
somme requise pour financer les sorties de fonds prévues, plus une réserve de
liquidités visant à financer d'éventuelles sorties de fonds en cas de
dérèglement des marchés financiers ou d'un autre événement qui pourrait
influer sur notre accès à des liquidités. Nous ne recourons au financement de
gros à court terme que pour le financement de titres négociables ou des actifs
à court terme.
    Nous évaluons les exigences de liquidités à l'aide d'un scénario de base
prudent définissant les liquidités à détenir en tout temps pour une période
minimale précise. Ce scénario prévoit la couverture de la totalité de nos
titres de créance de gros non garantis venant à échéance, des retraits
possibles de dépôts de détail et commerciaux et des exigences opérationnelles
prévues. De plus, nous prévoyons la couverture de programmes de financement
soutenus par la Banque, tels les acceptations bancaires que nous émettons pour
le compte de clients, et le papier commercial adossé à des créances. Nous
procédons également à un test de couverture supplémentaire des liquidités pour
nous assurer de notre capacité à financer nos activités de façon entièrement
garantie pour une période maximale de un an.
    Nous satisfaisons à nos exigences de liquidités en détenant des actifs
facilement convertibles en espèces et en gérant nos flux de trésorerie. Pour
être considérés comme facilement convertibles en espèces, les actifs doivent
être négociables à court terme, assortis d'une notation de crédit suffisante
et disponibles à la vente. Les actifs liquides sont représentés selon l'écart
cumulatif des liquidités d'après le moment du règlement et la capacité
d'absorption du marché. Les actifs requis aux fins de garantie ou ceux qui
sont affectés à des fins semblables ne sont pas considérés comme facilement
convertibles en espèces.
    Bien que nos unités d'exploitation aient chacune la responsabilité
d'évaluer et de gérer leurs risques d'illiquidité respectifs, nous gérons
aussi des liquidités à l'échelle mondiale, en nous assurant de la gestion
uniforme et efficiente du risque d'illiquidité dans toutes nos activités. Le
31 janvier 2008, notre position d'actifs liquides excédentaires consolidés
s'établissait à 7,8 milliards de dollars jusqu'à 90 jours, en regard d'une
position de 7,8 milliards de dollars le 31 octobre 2007. Notre position
d'actifs liquides excédentaires correspond à notre total d'actifs liquides,
moins nos exigences de financement de gros non garanti, les retraits possibles
de dépôts autres que de gros et les passifs éventuels venant à échéance dans
les 90 jours.

    Planification des éventualités

    Pour les situations de crise, nous disposons de plans d'urgence afin de
respecter tous nos engagements en temps voulu.
    Au moment de la rédaction du présent rapport, une crise de liquidité
sévissait sur les marchés de la dette mondiaux. Pendant la crise, nous avons
continué d'exercer nos activités à l'intérieur de notre cadre de gestion du
risque d'illiquidité et notre structure de limites.

    ARRANGEMENTS HORS BILAN

    Titrisation d'actifs de la banque

    La banque titrise des prêts hypothécaires résidentiels, des prêts aux
particuliers, des prêts sur cartes de crédit et des prêts hypothécaires
commerciaux pour rehausser sa situation de trésorerie, diversifier ses sources
de financement et optimiser la gestion de sa situation financière. Ces risques
de titrisation sont décrits ci-après.

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des risques en cours titrisés par la Banque en tant
    qu'initiateur(1)(2)
    (en millions de dollars canadiens)
    -------------------------------------------------------------------------
                    Prêts
                  hypothé-    Prêts
                   caires   hypothé-               Prêts
                  résiden-   caires                  sur      Prêts
    Au              tiels   résiden-              cartes    hypothé-
     31 janvier     de la     tiels     Prêts aux     de     caires
     2008          Banque  de tiers  particuliers crédit commerciaux   Total
    -------------------------------------------------------------------------
    Actifs
     titrisés      17 945 $   2 293 $   9 000 $     800 $     159 $  30 197 $
    Valeur
     comptable
     des droits
     conservés        231        70        71         4         5       381
    -------------------------------------------------------------------------

    Au
     31 octobre
     2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Actifs
     titrisés      18 353 $   1 999 $   9 000 $     800 $     163 $  30 315 $
    Valeur
     comptable
     des droits
     conservés        237        52        71         6         5       371
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Certains montants correspondants ont été retraités et reclassés afin
        de les rendre conformes à la présentation adoptée pour la période
        achevée.
    (2) Dans toutes les opérations de titrisation entreprises par la Banque
        relativement à ses propres actifs et à ceux de tiers, la Banque a agi
        en tant que banque initiatrice et a conservé un risque de
        titrisation. La Banque ne court aucun risque de titrisation
        synthétique.
    

    OPERATIONS ENTRE APPARENTES

    Au cours des trois mois terminés le 31 janvier 2008, la Banque a acheté
au pair, d'un fonds géré par la Banque, certaines valeurs mobilières dont la
valeur nominale s'établissait à environ 300 millions de dollars. La Banque a
immédiatement constaté une perte sur valeurs mobilières de 45 millions de
dollars qui a été comptabilisée dans le secteur des Services bancaires en
gros.

    
    RESULTATS TRIMESTRIELS

    Le tableau suivant présente un résumé des renseignements se rapportant aux
résultats des huit derniers trimestres de la Banque.

    Résultats trimestriels(1)
    -------------------------------------------------------------------------
                                                   Trois mois terminés les
                               ----------------------------------------------
                                  2008                                2007
    (en millions de
     dollars canadiens)        31 janv.     31 oct.   31 juill.     30 avr.
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu d'intérêts net        1 788 $     1 808 $     1 783 $     1 662 $
    Autres revenus               1 816       1 742       1 899       1 882
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des revenus            3 604       3 550       3 682       3 544
    Provision (reprise de
     provision) pour pertes
     sur créances                 (255)       (139)       (171)       (172)
    Frais autres
     que d'intérêts             (2 228)     (2 241)     (2 216)     (2 297)
    Gain (perte) sur dilution,
     montant net                     -           -           -           -
    Charge d'impôts sur les
     bénéfices                    (235)       (153)       (248)       (234)
    Participations sans contrôle    (8)         (8)        (13)        (27)
    Quote-part du bénéfice net
     d'une société liée,
     déduction faite des impôts
     sur les bénéfices              92          85          69          65
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net - comme
     présenté                      970       1 094       1 103         879
    Eléments à noter ayant une
     incidence sur le bénéfice
     net, déduction faite des
     impôts sur les bénéfices :
    Amortissement des actifs
     incorporels                    75          99          91          80
    Gain lié à la
     restructuration de Visa         -        (135)          -           -
    (Gain) perte sur dilution
     de l'opération avec
     Ameritrade, déduction
     faite des coûts                 -           -           -           -
    Coûts de restructuration,
     coûts de privatisation et
     frais relatifs à la fusion
     de TD Banknorth                 -           -           -          43
    Variation de la juste valeur
     des swaps sur défaillance
     de crédit couvrant le
     portefeuille de prêts aux
     grandes entreprises,
     déduction faite de la
     provision pour pertes
     sur prêts                     (25)          2         (30)         (7)
    Autres éléments fiscaux         20           -           -           -
    Provision pour réclamations
     d'assurance                    20           -           -           -
    Etablissement initial de
     la provision spécifique
     pour prêts sur cartes de
     crédit et prêts pour
     découverts                      -           -           -           -
    Reprise de provisions
     générales                       -         (39)          -           -
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des rajustements pour
     les éléments à noter,
     déduction faite des impôts
     sur les bénéfices              90         (73)         61         116
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net - rajusté       1 060       1 021       1 164         995
    Dividendes sur actions
     privilégiées                   (8)         (5)         (2)         (7)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribuable
     aux actionnaires ordinaires
     - rajusté                   1 052 $     1 016 $     1 162 $       988 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (en dollars canadiens)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice de base par action -
      - comme présenté            1,34 $      1,52 $      1,53 $      1,21 $
      - rajusté                   1,46        1,42        1,61        1,37
    Bénéfice dilué par action
      - comme présenté            1,33        1,50        1,51        1,20
      - rajusté                   1,45        1,40        1,60        1,36
    Rendement de l'avoir des
     actionnaires ordinaires      18,0 %      20,8 %      21,0 %      17,1 %
    -------------------------------------------------------------------------


    Résultats trimestriels(1)
    -------------------------------------------------------------------------
                                                   Trois mois terminés les
                               ----------------------------------------------
                                  2007                                2006
    (en millions de
     dollars canadiens)        31 janv.     31 oct.   31 juill.     30 avr.
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu d'intérêts net        1 671 $     1 714 $     1 623 $     1 427 $
    Autres revenus               1 834       1 604       1 688       1 712
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des revenus            3 505       3 318       3 311       3 139
    Provision (reprise de
     provision) pour pertes
     sur créances                 (163)       (170)       (109)        (16)
    Frais autres
     que d'intérêts             (2 221)     (2 211)     (2 170)     (2 124)
    Gain (perte) sur dilution,
     montant net                     -           -           -          (5)
    Charge d'impôts sur les
     bénéfices                    (218)       (175)       (235)       (244)
    Participations sans contrôle   (47)        (48)        (52)        (47)
    Quote-part du bénéfice net
     d'une société liée,
     déduction faite des impôts
     sur les bénéfices              65          48          51          35
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net - comme
     présenté                      921         762         796         738
    Eléments à noter ayant une
     incidence sur le bénéfice
     net, déduction faite des
     impôts sur les bénéfices :
    Amortissement des actifs
     incorporels                    83          87          61          86
    Gain lié à la
     restructuration de Visa         -           -           -           -
    (Gain) perte sur dilution
     de l'opération avec
     Ameritrade, déduction
     faite des coûts                 -           -           -           5
    Coûts de restructuration,
     coûts de privatisation et
     frais relatifs à la fusion
     de TD Banknorth                 -           -           -           -
    Variation de la juste valeur
     des swaps sur défaillance
     de crédit couvrant le
     portefeuille de prêts aux
     grandes entreprises,
     déduction faite de la
     provision pour pertes
     sur prêts                       5           8           5         (10)
    Autres éléments fiscaux          -           -          24           -
    Provision pour réclamations
     d'assurance                     -           -           -           -
    Etablissement initial de
     la provision spécifique
     pour prêts sur cartes de
     crédit et prêts pour
     découverts                      -          18           -           -
    Reprise de provisions
     générales                       -           -           -         (39)
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des rajustements pour
     les éléments à noter,
     déduction faite des impôts
     sur les bénéfices              88         113          90          42
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net - rajusté       1 009         875         886         780
    Dividendes sur actions
     privilégiées                   (6)         (5)         (6)         (6)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribuable
     aux actionnaires ordinaires
     - rajusté                   1 003 $       870 $       880 $       774 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (en dollars canadiens)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice de base par action -
      - comme présenté            1,27 $      1,05 $      1,10 $      1,02 $
      - rajusté                   1,40        1,21        1,22        1,10
    Bénéfice dilué par action
      - comme présenté            1,26        1,04        1,09        1,01
      - rajusté                   1,38        1,20        1,21        1,09
    Rendement de l'avoir des
     actionnaires ordinaires      18,2 %      15,7 %      16,8 %      16,5 %
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Certains chiffres correspondants ont été redressés afin de les rendre
        conformes à la présentation adoptée pour la période écoulée.
    


    CONVENTIONS COMPTABLES ET ESTIMATIONS

    Les états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés de la Banque,
qui sont présentés aux pages 36 à 49 du présent rapport aux actionnaires, sont
dressés selon les PCGR. Les états financiers consolidés intermédiaires doivent
être lus conjointement avec les états financiers consolidés vérifiés de la
Banque pour l'exercice terminé le 31 octobre 2007. Les conventions comptables
utilisées dans la préparation de ces états financiers consolidés sont
conformes à celles utilisées dans les états financiers consolidés vérifiés de
la Banque pour l'exercice terminé le 31 octobre 2007, à l'exception de celles
décrites ci-dessous.

    Modifications des principales conventions comptables

    Informations à fournir concernant le capital
    Avec prise d'effet le 1er novembre 2007, la nouvelle norme comptable de
l'ICCA, soit le chapitre 1535, "Informations à fournir concernant le capital",
a été mise en oeuvre. Cette norme exige que des informations tant qualitatives
que quantitatives soient présentées pour permettre aux utilisateurs des états
financiers d'évaluer les objectifs, les politiques et les procédures de
gestion du capital de l'entité. La nouvelle directive n'a pas eu d'incidence
importante sur la situation financière ou les bénéfices de la Banque.

    Instruments financiers - informations à fournir et présentation
    Avec prise d'effet le 1er novembre 2007, les exigences en matière de
comptabilité et d'informations à fournir présentées dans les deux nouvelles
normes comptables de l'ICCA, soit le chapitre 3862, "Instruments financiers -
informations à fournir", et le chapitre 3863, "Instruments financiers -
présentation", ont été mises en oeuvre. La nouvelle directive n'a pas eu
d'incidence sur la situation financière ou les bénéfices de la Banque.

    Comptabilisation des coûts de transaction d'instruments financiers
    classés comme détenus à des fins autres que de transaction
    Avec prise d'effet le 1er novembre 2007, la Banque a adopté le CPN-166,
"Choix de méthode comptable pour les coûts de transaction". Cet abrégé visait
à clarifier l'application des directives comptables liées aux coûts de
transaction qui ont été intégrées dans le chapitre 3855, "Instruments
financiers - comptabilisation et évaluation". Plus précisément, l'abrégé
posait la question suivante : une entité doit-elle choisir une méthode
comptable et l'appliquer à l'ensemble des actifs et des passifs financiers non
classés comme étant détenus à des fins de transaction, ou bien peut-elle
comptabiliser les coûts de transaction en résultat net pour certains de ces
actifs et passifs financiers et les ajouter à la valeur comptable pour
d'autres actifs et passifs financiers? La nouvelle directive n'a pas eu
d'incidence importante sur la situation financière ou les bénéfices de la
Banque.

    Estimations comptables critiques
    Les estimations comptables critiques restent inchangées par rapport à
celles présentées dans le rapport annuel 2007 de la Banque.

    MODIFICATIONS DU CONTROLE INTERNE A L'EGARD DE L'INFORMATION FINANCIERE

    Au cours de la plus récente période intermédiaire, il n'y a eu aucune
modification aux politiques, procédures et autres processus sur le contrôle
interne à l'égard de l'information financière de la Banque qui a eu ou qui
pourrait raisonnablement avoir une incidence importante sur son contrôle
interne à l'égard de l'information financière.


    
    ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES (non vérifié)

    BILAN CONSOLIDE INTERMEDIAIRE (non vérifié)
    -------------------------------------------------------------------------
                                                                        Aux
                                                    -------------------------
                                                     31 janvier  31 octobre
    (en millions de dollars canadiens)                     2008        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    ACTIF
    Encaisse et montants à recevoir de banques            2 036 $     1 790 $
    Dépôts productifs d'intérêts auprès de banques       13 099      14 746
    -------------------------------------------------------------------------
                                                         15 135      16 536
    -------------------------------------------------------------------------
    Valeurs mobilières
    Détenues à des fins de transaction                   73 651      77 637
    Désignées comme détenues à des fins de
     transaction selon l'option de la juste valeur        1 984       2 012
    Disponibles à la vente                               35 674      35 650
    Détenues jusqu'à leur échéance                        8 405       7 737
    -------------------------------------------------------------------------
                                                        119 714     123 036
    -------------------------------------------------------------------------
    Valeurs mobilières prises en pension                 34 234      27 648
    -------------------------------------------------------------------------
    Prêts
    Prêts hypothécaires résidentiels                     61 662      58 485
    Prêts à la consommation et autres prêts
     aux particuliers                                    68 405      67 532
    Cartes de crédit                                      5 898       5 700
    Prêts aux gouvernements et aux entreprises           45 803      44 258
    Prêts aux gouvernements et aux entreprises
     désignés comme détenus à des fins de
     transaction selon l'option de la juste valeur        1 425       1 235
    -------------------------------------------------------------------------
                                                        183 193     177 210
    Provision pour pertes sur prêts (Note 4)             (1 362)     (1 295)
    -------------------------------------------------------------------------
    Prêts (déduction faite de la provision pour
     pertes sur prêts)                                  181 831     175 915
    -------------------------------------------------------------------------
    Divers
    Engagements de clients au titre d'acceptations       10 633       9 279
    Investissement dans TD Ameritrade                     4 593       4 515
    Instruments financiers dérivés détenus à des
     fins de transaction                                 35 920      36 052
    Ecarts d'acquisition                                  7 875       7 918
    Autres actifs incorporels                             1 974       2 104
    Terrains, constructions, matériel et mobilier         1 817       1 822
    Autres actifs                                        21 427      17 299
    -------------------------------------------------------------------------
                                                         84 239      78 989
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de l'actif                                    435 153 $   422 124 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    PASSIF
    -------------------------------------------------------------------------
    Dépôts
    Particuliers                                        151 809 $   147 561 $
    Banques                                               8 966      10 162
    Prêts aux gouvernements et aux entreprises           78 267      73 322
    Détenus à des fins de transaction                    46 641      45 348
    -------------------------------------------------------------------------
                                                        285 683     276 393
    -------------------------------------------------------------------------
    Divers
    Acceptations                                         10 633       9 279
    Obligations liées aux valeurs mobilières
     vendues à découvert                                 25 797      24 195
    Obligations liées aux valeurs mobilières
     mises en pension                                    17 517      16 574
    Instruments financiers dérivés détenus à
     des fins de transaction                             36 309      39 028
    Autres passifs                                       22 365      23 829
    -------------------------------------------------------------------------
                                                        112 621     112 905
    -------------------------------------------------------------------------
    Billets et débentures subordonnés (Note 6)           11 939       9 449
    -------------------------------------------------------------------------
    Passif au titre des actions privilégiées
     et des titres de fiducie de capital (Note 7)         1 449       1 449
    -------------------------------------------------------------------------
    Participations sans contrôle dans les filiales          521         524
    -------------------------------------------------------------------------
    AVOIR DES ACTIONNAIRES
    Actions ordinaires (en millions d'actions
     émises et en circulation : 31 janv. 2008 - 719,0
     et 31 oct. 2007 -717,8) (Note 8)                     6 632       6 577
    Actions privilégiées (en millions d'actions
     émises et en circulation : 31 janv. 2008 - 35,0
     et 31 oct. 2007 - 17,0) (Note 8)                       875         425
    Surplus d'apport                                        121         119
    Bénéfices non répartis                               16 499      15 954
    Cumul des autres éléments du résultat étendu         (1 187)     (1 671)
    -------------------------------------------------------------------------
                                                         22 940      21 404
    -------------------------------------------------------------------------
    Total du passif et de l'avoir des actionnaires      435 153 $   422 124 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Certains chiffres correspondants ont été reclassés afin de les rendre
    conformes à la présentation adoptée pour la période écoulée.
    Les notes afférentes font partie intégrante des présents états financiers
    consolidés intermédiaires.


    ETAT DES RESULTATS CONSOLIDE INTERMEDIAIRE (non vérifié)
    -------------------------------------------------------------------------
                                                     Trois mois terminés les
                                                    -------------------------
                                                     31 janvier  31 janvier
    (en millions de dollars canadiens)                     2008        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu d'intérêts
    Prêts                                                 3 396 $     3 074 $
    Valeurs mobilières
      Dividendes                                            260         273
      Intérêts                                              975         986
    Dépôts auprès de banques                                114          47
    -------------------------------------------------------------------------
                                                          4 745       4 380
    -------------------------------------------------------------------------
    Frais d'intérêts
    Dépôts                                                2 254       2 048
    Billets et débentures subordonnés                       158         108
    Actions privilégiées et titres de fiducie
     de capital                                              23          30
    Autres passifs                                          522         523
    -------------------------------------------------------------------------
                                                          2 957       2 709
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu d'intérêts net                                 1 788       1 671
    -------------------------------------------------------------------------
    Autres revenus
    Services de placement et de valeurs mobilières          579         580
    Commissions sur crédit                                  101          96
    Gains nets sur valeurs mobilières                       152          70
    Revenu de négociation                                   160         216
    Revenu (perte) provenant des instruments
     financiers désignés comme détenus à des fins
     de transaction selon l'option de la juste valeur       (49)         (9)
    Frais de service                                        260         249
    Titrisations de prêts (Note 5)                           76         134
    Services de cartes                                      119         109
    Assurances, déduction faite des règlements              186         254
    Honoraires de fiducie                                    34          31
    Divers                                                  198         104
    -------------------------------------------------------------------------
                                                          1 816       1 834
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des revenus                                     3 604       3 505
    -------------------------------------------------------------------------
    Provision pour pertes sur créances (Note 4)             255         163
    -------------------------------------------------------------------------
    Frais autres que d'intérêts
    Salaires et avantages sociaux                         1 171       1 157
    Frais d'occupation des locaux,
     amortissement compris                                  181         175
    Frais de matériel et de mobilier,
     amortissement compris                                  144         144
    Amortissement des autres actifs incorporels             122         118
    Marketing et développement des affaires                 110         113
    Frais de courtage connexes                               59          54
    Services professionnels et de conseil                   111         126
    Communications                                           47          49
    Divers                                                  283         285
    -------------------------------------------------------------------------
                                                          2 228       2 221
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice avant charge d'impôts sur les
     bénéfices, participations sans contrôle dans
     les filiales et quote-part du bénéfice net
     d'une société liée                                   1 121       1 121
    Charge d'impôts sur les bénéfices                       235         218
    Participations sans contrôle dans les filiales,
     déduction faite des impôts sur les bénéfices             8          47
    Quote-part du bénéfice net d'une société liée,
     déduction faite des impôts sur les bénéfices            92          65
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net                                            970         921
    Dividendes sur actions privilégiées                       8           6
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires    962 $       915 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Nombre moyen d'actions ordinaires en circulation
     (en millions) (Note 13)
      De base                                             718,3       718,3
      Dilué                                               724,6       724,9
    Bénéfice par action (en dollars) (Note 13)
      De base                                              1,34 $      1,27 $
      Dilué                                                1,33        1,26
    Dividendes par action (en dollars)                     0,57        0,48
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Certains chiffres correspondants ont été reclassés afin de les rendre
    conformes à la présentation adoptée pour la période écoulée.
    Les notes afférentes font partie intégrante des présents états financiers
    consolidés intermédiaires.


    ETAT DES MODIFICATIONS SURVENUES DANS L'AVOIR DES ACTIONNAIRES CONSOLIDE
    INTERMEDIAIRE (non vérifié)
    -------------------------------------------------------------------------
                                                     Trois mois terminés les
                                                    -------------------------
                                                     31 janvier  31 janvier
    (en millions de dollars canadiens)                     2008        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Actions ordinaires (Note 8)
    Solde au début de la période                          6 577 $     6 334 $
    Produit des actions émises à l'exercice d'options        42          34
    Actions émises par suite du régime de
     réinvestissement des dividendes                         21          19
    Incidence des actions vendues (acquises) par les
     Services bancaires en gros                              (8)         30
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin de la période                          6 632       6 417
    -------------------------------------------------------------------------
    Actions privilégiées
    Solde au début de la période                            425         425
    Actions émises                                          450           -
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin de la période                            875         425
    -------------------------------------------------------------------------
    Surplus d'apport
    Solde au début de la période                            119          66
    Options sur actions (Note 11)                             2           2
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin de la période                            121          68
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfices non répartis
    Solde au début de la période                         15 954      13 725
    Rajustement transitoire à la suite de
     l'adoption des normes sur les
     instruments financiers                                   -          80
    Bénéfice net                                            970         921
    Dividendes sur actions ordinaires                      (410)       (345)
    Dividendes sur actions privilégiées                      (8)         (6)
    Divers                                                   (7)          -
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin de la période                         16 499      14 375
    -------------------------------------------------------------------------
    Cumul des autres éléments du résultat étendu,
     déduction faite des impôts sur les bénéfices
     (Note 10)
    Solde au début de la période                         (1 671)       (918)
    Rajustement transitoire à la suite de
     l'adoption des normes sur les instruments
     financiers                                               -         426
    Autres éléments du résultat étendu pour la période      484         224
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin de la période                         (1 187)       (268)
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de l'avoir des actionnaires                    22 940 $    21 017 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    ETAT DU RESULTAT ETENDU CONSOLIDE INTERMEDIAIRE (non vérifié)
    -------------------------------------------------------------------------
                                                     Trois mois terminés les
                                                    -------------------------
                                                     31 janvier  31 janvier
    (en millions de dollars canadiens)                     2008        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net                                            970 $       921 $
    Autres éléments du résultat étendu,
     déduction faite des impôts sur les bénéfices
      Variation des gains et (pertes) latents sur
       les valeurs mobilières disponibles à la
       vente, déduction faite des activités de
       couverture(a)                                        340          49
      Reclassement en résultat net lié aux valeurs
       mobilières disponibles à la vente(b)                 (27)        (25)
      Variation des gains et (pertes) de change
       découlant d'investissements dans des
       filiales, déduction faite des activités
       de couverture(c)(d)                                 (231)        323
      Variation des gains et (pertes) sur les
       instruments dérivés désignés comme
       couvertures de flux de trésorerie(e)                 408        (127)
      Reclassement en résultat net lié aux
       (gains) et pertes sur les couvertures de
       flux de trésorerie(f)                                 (6)          4
    -------------------------------------------------------------------------
      Autres éléments du résultat étendu pour la période    484         224
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultat étendu pour la période                       1 454 $     1 145 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (a) Déduction faite d'une charge d'impôts sur les bénéfices de
        209 millions de dollars.
    (b) Déduction faite d'une charge  d'impôts sur les bénéfices de
        10 millions de dollars.
    (c) Déduction faite d'une économie d'impôts sur les bénéfices de
        281 millions de dollars (279 millions de dollars en 2007).
    (d) Comprend un montant de 632 millions de dollars (569 millions de
        dollars en 2007) au titre de pertes après impôts provenant des
        couvertures des investissements de la Banque dans des établissements
        étrangers.
    (e) Déduction faite d'une charge d'impôts sur les bénéfices de
        167 millions de dollars.
    (f) Déduction faite d'une charge d'impôts sur les bénéfices de 3 millions
        de dollars.

    Certains chiffres correspondants ont été reclassés afin de les rendre
    conformes à la présentation adoptée pour la période écoulée.
    Les notes afférentes font partie intégrante des présents états financiers
    consolidés intermédiaires.


    ETAT DES FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDE INTERMEDIAIRE (non vérifié)
    -------------------------------------------------------------------------
                                                     Trois mois terminés les
                                                    -------------------------
                                                     31 janvier  31 janvier
    (en millions de dollars canadiens)                     2008        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie d'exploitation
    Bénéfice net                                            970 $       921 $
    Rajustements pour déterminer les flux
     de trésorerie nets d'exploitation :
      Provision pour pertes sur créances                    255         163
      Amortissement                                          82          82
      Amortissement des autres actifs incorporels           122         118
      Options sur actions                                     2           2
      Gains nets sur valeurs mobilières                    (152)        (70)
      Gain net sur titrisations (Note 5)                    (23)        (47)
      Quote-part du bénéfice net d'une société liée         (92)        (65)
      Participations sans contrôle                            8          47
      Impôts sur les bénéfices futurs                       282         170
    Variations des actifs et passifs d'exploitation :
      Impôts sur les bénéfices exigibles                   (998)       (358)
      Intérêts à recevoir et à payer                         48          72
      Valeurs mobilières détenues à des fins
       de transaction                                     4 014      (2 505)
      Gains latents et montants à recevoir sur les
       contrats de dérivés                                  132         974
      Pertes latentes et montants à payer sur les
       contrats de dérivés                               (2 719)     (1 015)
      Divers                                             (4 753)     (2 737)
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie nets d'exploitation               (2 822)     (4 248)
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie de financement
    Variation des dépôts                                  9 290       7 449
    Valeurs mobilières mises en pension                     943       1 942
    Valeurs mobilières vendues à découvert                1 602        (883)
    Emission de billets et de débentures subordonnés      2 500       2 274
    Passif au titre des actions privilégiées et des
     titres de fiducie de capital                             -           6
    Ecart de conversion sur les billets et les
     débentures subordonnés émis en monnaie étrangère
     et autres                                              (10)         35
    Actions ordinaires émises à l'exercice d'options         42          34
    Actions ordinaires (acquises) vendues par les
     Services bancaires en gros                              (8)         30
    Dividendes versés en espèces sur les
     actions ordinaires                                    (389)       (326)
    Emission d'actions privilégiées                         443           -
    Dividendes versés sur les actions privilégiées           (8)         (6)
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie nets de financement               14 405      10 555
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie d'investissement
    Dépôts productifs d'intérêts auprès de banques        1 647          39
    Variation des valeurs mobilières disponibles
     à la vente, détenues jusqu'à leur échéance et
     détenues comme placements :
      Achats                                             (9 250)    (48 230)
      Produit tiré des échéances                          3 349      40 669
      Produit tiré des ventes                             5 361       4 349
    Variation des activités de prêt :
      Montage et acquisitions                           (37 694)    (39 496)
      Produit tiré des échéances                         30 344      34 602
      Produit tiré des ventes                               161         598
      Produit tiré des titrisations de prêts (Note 5)     1 346       3 124
    Terrains, constructions, matériel et mobilier           (77)        (97)
    Valeurs mobilières prises en pension                 (6 586)     (1 396)
    Acquisitions et cessions, moins la trésorerie
     et les équivalents de trésorerie acquis                  -        (426)
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie nets d'investissement            (11 399)     (6 264)
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence des variations du taux de change sur
     la trésorerie et les équivalents de trésorerie          62          51
    -------------------------------------------------------------------------
    Augmentation nette de la trésorerie et des
     équivalents de trésorerie                              246          94
    Trésorerie et équivalents de trésorerie au
     début de la période                                  1 790       2 019
    -------------------------------------------------------------------------
    Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin
     de la période, représentés par l'encaisse et
     les montants à recevoir de banques                   2 036 $     2 113 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Informations supplémentaires sur les flux de
     trésorerie
    Montant des intérêts payés au cours de la
     période                                              2 993 $     2 472 $
    Montant des impôts sur les bénéfices payés au
     cours de la période                                  1 036         398
    -------------------------------------------------------------------------

    Certains chiffres correspondants ont été reclassés afin de les rendre
    conformes à la présentation adoptée pour la période écoulée.
    Les notes afférentes font partie intégrante des présents états financiers
    consolidés intermédiaires.


    NOTES AFFERENTES AUX ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES
    (non vérifié)
    -------------------------------------------------------------------------

    Note 1 : MODE DE PRESENTATION
    -------------------------------------------------------------------------

    Les états financiers consolidés intermédiaires ont été dressés selon les
    principes comptables généralement reconnus (PCGR) du Canada et sont
    présentés selon les mêmes conventions comptables et méthodes
    d'application que les états financiers consolidés vérifiés de la Banque
    pour l'exercice terminé le 31 octobre 2007, sauf tel qu'il est décrit à
    la note 2. Selon les PCGR, des informations additionnelles sont requises
    pour les états financiers annuels et, par conséquent, les présents états
    financiers consolidés intermédiaires doivent être lus avec les états
    financiers consolidés vérifiés pour l'exercice terminé le 31 octobre 2007
    et les notes y afférentes figurant aux pages 82 à 121 du rapport annuel
    2007 de la Banque. Certaines informations sont présentées dans le rapport
    de gestion conformément aux PCGR et tel qu'il est mentionné aux pages 24
    à 32 du rapport de gestion figurant dans le présent rapport. Ces
    informations sont ombragées dans le rapport de gestion et font partie
    intégrante des états financiers consolidés intermédiaires. Les états
    financiers consolidés intermédiaires contiennent tous les rajustements
    qui sont, de l'avis de la direction, nécessaires à une présentation
    fidèle des résultats pour les périodes présentées.

    Note 2 : MODIFICATIONS DE CONVENTIONS COMPTABLES
    -------------------------------------------------------------------------

    Informations à fournir concernant le capital

    Avec prise d'effet le 1er novembre 2007, la nouvelle norme comptable de
    l'ICCA, soit le chapitre 1535, "Informations à fournir concernant le
    capital", a été mise en oeuvre. Cette norme exige que des informations
    tant qualitatives que quantitatives soient présentées pour permettre aux
    utilisateurs des états financiers d'évaluer les objectifs, les politiques
    et les procédures de gestion du capital de l'entité. La nouvelle
    directive n'a pas eu d'incidence sur la situation financière ou les
    bénéfices de la Banque.

    Instruments à fournir - informations à fournir et présentation

    Avec prise d'effet le 1er novembre 2007, les exigences en matière de
    comptabilité et d'informations à fournir présentées dans les deux
    nouvelles normes comptables de l'ICCA, soit le chapitre 3862,
    "Instruments financiers - informations à fournir", et le chapitre 3863,
    "Instruments financiers - présentation", ont été mises en oeuvre. La
    nouvelle norme n'a pas eu d'incidence importante sur la situation
    financière ou les bénéfices de la Banque.

    Comptabilisation des coûts de transaction d'instruments financiers
    classés comme détenus à des fins autres que de transaction

    Avec prise d'effet le 1er novembre 2007, la Banque a adopté le CPN-166,
    "Choix de méthode comptable pour les coûts de transaction". Cet abrégé
    visait à clarifier l'application des directives comptables liées aux
    coûts de transaction qui ont été intégrées dans le chapitre 3855,
    "Instruments financiers - comptabilisation et évaluation". Plus
    précisément, l'abrégé posait la question suivante : une entité doit-elle
    choisir une méthode comptable et l'appliquer à l'ensemble des actifs et
    des passifs financiers non classés comme étant détenus à des fins de
    transaction, ou bien peut-elle comptabiliser les coûts de transaction en
    résultat net pour certains de ces actifs et passifs financiers et les
    ajouter à la valeur comptable pour d'autres actifs et passifs financiers?
    La nouvelle directive n'a pas eu d'incidence importante sur la situation
    financière ou les bénéfices de la Banque.

    Note 3 : MODIFICATIONS DE CONVENTIONS COMPTABLES FUTURES
    -------------------------------------------------------------------------

    Ecarts d'acquisition, actifs incorporels et fondements conceptuels des
    états financiers

    L'ICCA a publié une nouvelle norme comptable, soit le chapitre 3064,
    "Ecarts d'acquisition et actifs incorporels", qui précise que les coûts
    peuvent être reportés uniquement lorsqu'ils sont liés à un élément qui
    satisfait à la définition d'un actif, et que, par conséquent, les coûts
    de démarrage doivent être passés en charges à mesure qu'ils sont engagés.

    Le chapitre 1000, "Fondements conceptuels des états financiers", a
    également été modifié afin d'assurer la conformité avec la nouvelle
    norme. La nouvelle norme et les normes modifiées entrent en vigueur pour
    la Banque le 1er novembre 2008.

    A l'heure actuelle, la Banque évalue l'incidence de ces normes sur les
    états financiers consolidés.

    Note 4 : PRETS, PRETS DOUTEUX, PROVISION POUR PERTES SUR PRETS ET
             GARANTIES
    -------------------------------------------------------------------------

    La Banque maintient une provision qui est considérée comme suffisante
    pour absorber toutes les pertes sur créances relatives à un portefeuille
    constitué d'instruments qui figurent au bilan consolidé ou qui sont hors
    bilan consolidé intermédiaire. Les actifs du portefeuille qui figurent au
    bilan consolidé sont les dépôts auprès de banques, les prêts autres que
    les prêts désignés comme détenus à des fins de transaction selon l'option
    de la juste valeur, les prêts hypothécaires et les acceptations. Les
    éléments qui ne sont pas présentés au bilan consolidé intermédiaire
    comprennent certaines garanties, lettres de crédit et lignes de crédit
    non utilisées. La provision, y compris la provision pour les acceptations
    et les éléments hors bilan, est déduite des prêts dans le bilan
    consolidé. La variation de la provision pour pertes sur prêts de la
    Banque pour les périodes de trois mois terminées les 31 janvier est
    présentée dans le tableau suivant.

    Provision pour pertes sur prêts
    -------------------------------------------------------------------------
                                                             31 janvier 2008
                                          -----------------------------------
    (en millions de                        Provisions   Provision
     dollars canadiens)                   spécifiques    générale       Total
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde au début de la période                203 $     1 092 $     1 295 $
    Acquisitions de TD Banknorth
     (y compris Hudson et
     Interchange) et de VFC                       -           -           -
    Provision pour pertes sur créances          235          20         255
    Radiations                                 (212)          -        (212)
    Recouvrements                                32           -          32
    Autres(1)                                     6         (14)         (8)
    -------------------------------------------------------------------------
    Provision pour pertes sur prêts à
     la fin de la période                       264 $     1 098 $     1 362 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    -------------------------------------------------------------------------
                                                             31 janvier 2007
                                          -----------------------------------
    (en millions de                        Provisions   Provision
     dollars canadiens)                   spécifiques    générale       Total
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde au début de la période                176 $     1 141 $     1 317 $
    Acquisitions de TD Banknorth
     (y compris Hudson et
     Interchange) et de VFC                       -          14          14
    Provision pour pertes sur créances          153          10         163
    Radiations                                 (170)          -        (170)
    Recouvrements                                31           -          31
    Autres(1)                                     7           4          11
    -------------------------------------------------------------------------
    Provision pour pertes sur prêts à
     la fin de la période                       197 $     1 169 $     1 366 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Comprend les variations de taux de change.

    Un prêt est en souffrance lorsqu'une contrepartie a omis de faire un
    paiement exigible à l'échéance prévue au contrat. Le tableau suivant
    présente de l'information sur le classement chronologique des prêts en
    souffrance, mais qui ne sont pas douteux. Un délai de grâce a été intégré
    s'il est commun à un type de produit et offert aux contreparties. Le
    délai de grâce représente le délai additionnel (p. ex. 3 jours) accordé
    après l'échéance prévue au contrat au cours duquel une contrepartie peut
    faire un paiement sans que le prêt soit classé comme en souffrance.

    Montant brut des prêts en souffrance mais non douteux
    -------------------------------------------------------------------------
    (en millions de          1-30      31-60      61-89   90 jours
     dollars canadiens)     jours      jours      jours    ou plus      Total
    -------------------------------------------------------------------------
    Prêts hypothécaires
     résidentiels           697 $      268 $       47 $        - $    1 012 $
    Prêts à la
     consommation et
     autres prêts aux
     particuliers         2 922        551        111          -      3 584
    Cartes de crédit        293         69         38          -        400
    Prêts aux
     gouvernements et
     aux entreprises      1 096         88         35          -      1 219
    Prêts aux
     gouvernements et
     aux entreprises
     désignés comme
     détenus à des
     fins de
     transaction selon
     l'option de la
     juste valeur             -          -          -          -          -
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                 5 008        976        231          -      6 215
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Au 31 janvier 2008, la juste valeur des actifs financiers affectés en
    garantie de prêts qui étaient en souffrance mais qui n'étaient pas
    douteux s'établissaient à 38 millions de dollars. La juste valeur des
    actifs non financiers affectés en garantie est déterminée à la date
    d'octroi du prêt. Une réévaluation des actifs non financiers affectés en
    garantie est effectuée si une modification importante est apportée aux
    modalités du prêt et/ou si le prêt est considéré comme douteux. Pour ce
    qui est des prêts douteux, une évaluation des actifs affectés en garantie
    est prise en considération lors de l'estimation du montant de réalisation
    net du prêt.

    La valeur comptable des prêts renégociés au cours des trois mois terminés
    le 31 janvier 2008 qui auraient autrement été douteux s'est élevée à
    5 millions de dollars.

    Au 31 janvier 2008, la juste valeur des actifs financiers acceptés à
    titre de garanties que la Banque est autorisée à vendre ou à redonner en
    garantie en l'absence de défaillance s'établissait à 19,9 milliards de
    dollars. La juste valeur des actifs financiers acceptés à titre de
    garanties qui ont été vendus ou redonnés en garantie (à l'exception des
    garanties en espèces) était de 6,6 milliards de dollars. Ces opérations
    ont été conclues à des conditions normales de crédit et d'emprunt et de
    prêt d'actions.

    Note 5 : TITRISATIONS DE PRETS
    -------------------------------------------------------------------------

    Le tableau suivant présente les activités de titrisation de la Banque à
    l'égard de ses propres actifs titrisés. Dans la plupart des cas, la
    Banque continue d'assurer la gestion des actifs titrisés.

    Titrisations
    -------------------------------------------------------------------------
                                                      Trois mois terminés les
                   ----------------------------------------------------------
                                                              31 janvier 2008
                   ----------------------------------------------------------
                                                             Prêts
                            Prêts             Prêts sur      hypo-
    (en millions            hypo-  Prêts aux     cartes  thécaires
     de dollars         thécaires    partic-         de    commer-
     canadiens)      résidentiels     uliers     crédit      ciaux      Total
    -------------------------------------------------------------------------
    Produit brut          1 346 $    1 453 $      800 $        1 $    3 600 $
    Droits conservés         23         12          6          -         41
    Flux de trésorerie
     reçus sur les
     droits conservés        54         27         14          1         96
    -------------------------------------------------------------------------


    -------------------------------------------------------------------------
                                                      Trois mois terminés les
                   ----------------------------------------------------------
                                                              31 janvier 2007
                   ----------------------------------------------------------
                                                             Prêts
                            Prêts             Prêts sur      hypo-
    (en millions            hypo-  Prêts aux     cartes  thécaires
     de dollars         thécaires    partic-         de    commer-
     canadiens)      résidentiels     uliers     crédit      ciaux      Total
    -------------------------------------------------------------------------
    Produit brut          2 333 $    2 396 $      800 $        - $    5 529 $
    Droits conservés         48         32          8          -         88
    Flux de trésorerie
     reçus sur les
     droits conservés        41         28         17          -         86
    -------------------------------------------------------------------------

    Le tableau suivant résume l'incidence des titrisations sur l'état des
    résultats consolidé intermédiaire de la Banque.

    Gains de titrisation et revenu sur les droits conservés
    -------------------------------------------------------------------------
                                                      Trois mois terminés les
                   ----------------------------------------------------------
                                                              31 janvier 2008
                   ----------------------------------------------------------
                                                             Prêts
                            Prêts             Prêts sur      hypo-
    (en millions            hypo-  Prêts aux     cartes  thécaires
     de dollars         thécaires    partic-         de    commer-
     canadiens)      résidentiels     uliers     crédit      ciaux      Total
    -------------------------------------------------------------------------
    Gain (perte)
     à la vente               5 $       12 $        6 $        - $       23 $
    Revenu sur
     les droits
     conservés(1)            24          7         22          -         53
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                    29 $       19 $       28 $        - $       76 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    -------------------------------------------------------------------------
                                                      Trois mois terminés les
                   ----------------------------------------------------------
                                                              31 janvier 2007
                   ----------------------------------------------------------
                                                             Prêts
                            Prêts             Prêts sur      hypo-
    (en millions            hypo-  Prêts aux     cartes  thécaires
     de dollars         thécaires    partic-         de    commer-
     canadiens)      résidentiels     uliers     crédit      ciaux      Total
    -------------------------------------------------------------------------
    Gain (perte)
     à la vente               7 $       34 $        7 $       (1)$       47 $
    Revenu sur
     les droits
     conservés(1)            45         13         29          -         87
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                    52 $       47 $       36 $       (1)$      134 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Exclut le revenu provenant des variations de juste valeur. Les gains
        et les pertes latents sur les droits conservés provenant des
        variations de juste valeur sont inclus dans le revenu de négociation.

    Les principales hypothèses pour évaluer les droits conservés sont comme
    suit :

    Principales hypothèses
    -------------------------------------------------------------------------
                                                                         2008
                                ---------------------------------------------
                                                                        Prêts
                                       Prêts             Prêts sur      hypo-
                                       hypo-  Prêts aux     cartes  thécaires
                                   thécaires    partic-         de    commer-
                                résidentiels     uliers     crédit      ciaux
    -------------------------------------------------------------------------
    Taux des remboursements
     anticipés(1)                     20,0 %      6,1 %     44,0 %      8,7 %
    Marge excédentaire(2)              0,6        1,1        6,9        1,0
    Taux d'actualisation               5,9        5,8        6,4        8,3
    Pertes sur créances prévues(3)       -          -        2,4        0,1
    -------------------------------------------------------------------------


    -------------------------------------------------------------------------
                                                                         2007
                                ---------------------------------------------
                                                                        Prêts
                                       Prêts             Prêts sur      hypo-
                                       hypo-  Prêts aux     cartes  thécaires
                                   thécaires    partic-         de    commer-
                                résidentiels     uliers     crédit      ciaux
    -------------------------------------------------------------------------
    Taux des remboursements
     anticipés(1)                     20,0 %      6,2 %     42,5 %      9,1 %
    Marge excédentaire(2)              0,7        1,1        7,0        1,0
    Taux d'actualisation               6,0        6,0        6,1        5,8
    Pertes sur créances prévues(3)       -          -        2,0        0,1
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Représente le taux de remboursement mensuel pour les prêts aux
        particuliers et les prêts sur cartes de crédit garantis.
    (2) La marge excédentaire au titre des prêts sur cartes de crédit reflète
        le rendement net du portefeuille qui correspond aux intérêts gagnés
        moins les coûts de financement et les pertes.
    (3) Aucune perte sur créances n'est prévue pour les prêts hypothécaires
        résidentiels, car ils sont garantis par un gouvernement.

    Au cours des trois mois terminés le 31 janvier 2008, il y a eu des
    échéances de prêts et de créances déjà titrisés de 2 254 millions de
    dollars (2 405 millions de dollars pour les trois mois terminés le
    31 janvier 2007). Le produit des nouvelles titrisations a été de
    1 346 millions de dollars pour les trois mois terminés le 31 janvier 2008
    (3 124 millions de dollars pour les trois mois terminés le 31 janvier
    2007).

    Note 6 : BILLETS ET DEBENTURES SUBORDONNES
    -------------------------------------------------------------------------

    Billets à moyen terme

    Le 1er novembre 2007, la Banque a émis 2,5 milliards de dollars de
    billets à moyen terme qui constituent l'endettement subordonné dans le
    cadre du programme de billets à moyen terme de la Banque. Les billets à
    moyen terme porteront intérêt à un taux nominal de 5,382 % jusqu'au 1er
    novembre 2012, et au taux des acceptations bancaires majoré de 1,00 % par
    la suite jusqu'à l'échéance, le 1er novembre 2017. Les billets sont
    rachetables au pair au gré de la Banque le 1er novembre 2012. La Banque a
    ajouté l'émission dans ses fonds propres réglementaires de catégorie 2B.

    Note 7 : PASSIF AU TITRE DES ACTIONS PRIVILEGIEES ET DES TITRES DE
             FIDUCIE DE CAPITAL
    -------------------------------------------------------------------------

    Le tableau suivant présente le passif au titre des actions privilégiées
    et des titres de fiducie de capital de la Banque :

    Passif
    -------------------------------------------------------------------------
                                                       31 janvier  31 octobre
    (en millions de dollars canadiens)                       2008        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Actions privilégiées
    Actions privilégiées émises par la Banque
     (en milliers d'actions) :
    Catégorie A - 14 000, série M                           350 $       350 $
    Catégorie A - 8 000, série N                            200         200
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des actions privilégiées                          550         550
    -------------------------------------------------------------------------

    Titres de fiducie de capital(1)
    Parts de fiducie émises par Fiducie de
     capital TD (en milliers de parts) :
      900 titres de fiducie de capital, série 2009          899         899
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des titres de fiducie de capital                  899         899
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des actions privilégiées et des titres
     de fiducie de capital                                1 449 $     1 449 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Les titres de Fiducie de capital TD II, série 2012-1, sont émis par
        Fiducie de capital TD II (la Fiducie II), dont les titres avec droit
        de vote sont détenus en totalité par la Banque. La Fiducie II est une
        entité à détenteurs de droits variables. Comme la Banque n'est pas le
        principal bénéficiaire de la Fiducie II, la Banque ne la consolide
        pas. Le billet de dépôt de premier rang de 350 millions de dollars
        qui a été émis à la Fiducie II est inclus dans les dépôts au bilan
        consolidé. Aux fins réglementaires, les 350 millions de dollars émis
        par la Fiducie II sont considérés comme faisant partie du capital
        disponible de la Banque.

    Note 8 : CAPITAL SOCIAL
    -------------------------------------------------------------------------

    Actions ordinaires

    Les actionnaires ont autorisé la Banque à émettre un nombre illimité
    d'actions ordinaires, sans valeur nominale, pour une contrepartie
    illimitée. Les actions ordinaires ne sont pas rachetables ni
    convertibles. D'habitude, les dividendes sont déclarés trimestriellement
    par le conseil d'administration de la Banque, et le montant peut varier
    d'un trimestre à l'autre.

    Actions émises et en circulation
    -------------------------------------------------------------------------
                                                     Trois mois terminés les
                                 --------------------------------------------
                                            31 janvier            31 janvier
                                                  2008                  2007
                                 --------------------------------------------
    (en millions d'actions et
     en millions de dollars          Nombre                 Nombre
     canadiens)                   d'actions    Montant   d'actions   Montant
    -------------------------------------------------------------------------
    Actions ordinaires :
    Solde au début de la période      717,8    6 577 $       717,4    6 334 $
    Actions émises à l'exercice
     d'options                          1,0       42           0,9       34
    Emises dans le cadre du
     régime de réinvestissement
     des dividendes                     0,3       21           0,3       19
    Incidence des actions
     (acquises) vendues par les
     Services bancaires en gros        (0,1)      (8)          0,4       30
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin de la période
     - actions ordinaires             719,0    6 632 $       719,0    6 417 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Actions privilégiées
     (catégorie A,
     séries O, P et Q) :
    Solde au début de la période       17,0      425 $        17,0      425 $
    Emises au cours de la période      18,0      450             -        -
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin de la période
     - actions privilégiées            35,0      875 $        17,0      425 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Actions privilégiées de premier rang de catégorie A, série P

    Le 1er novembre 2007, la Banque a émis 10 millions d'actions privilégiées
    de premier rang de catégorie A, série P, pour une contrepartie au
    comptant brute de 250 millions de dollars. Les dividendes en espèces non
    cumulatifs trimestriels, si déclarés, seront versés à un taux annuel de
    5,25 % par action de série P.

    A compter du 1er novembre 2012, la Banque pourra racheter en totalité, ou
    en partie de temps à autre, les actions de série P en circulation par le
    versement au comptant de 26,00 $ l'action si le rachat a lieu le
    30 octobre 2013 ou avant cette date; de 25,75 $ si le rachat a lieu après
    le 30 octobre 2013 mais au plus tard le 30 octobre 2014; de 25,50 $ si le
    rachat a lieu après le 30 octobre 2014 mais au plus tard le 30 octobre
    2015; de 25,25 $ si le rachat a lieu après le 30 octobre 2015 mais au
    plus tard le 30 octobre 2016; et de 25,00 $ si le rachat a lieu par la
    suite, plus les dividendes non versés jusqu'à la date de rachat.

    Actions privilégiées de premier rang de catégorie A, série Q

    Le 31 janvier 2008, la Banque a émis 8 millions d'actions privilégiées de
    premier rang de catégorie A, série Q, pour une contrepartie brute au
    comptant de 200 millions de dollars. Les dividendes en espèces non
    cumulatifs trimestriels, si déclarés, seront versés à un taux annuel de
    5,60 % par action de série Q.

    A compter du 31 janvier 2013, la Banque pourra racheter en totalité, ou
    en partie de temps à autre, les actions de série Q en circulation par le
    versement au comptant de 26,00 $ l'action si le rachat a lieu le
    30 janvier 2014 ou avant cette date; de 25,75 $ si le rachat a lieu après
    le 30 janvier 2014 mais au plus tard le 30 janvier 2015; de 25,50 $ si le
    rachat a lieu après le 30 janvier 2015 mais au plus tard le 30 janvier
    2016; de 25,25 $ si le rachat a lieu après le 30 janvier 2016 mais au
    plus tard le 30 janvier 2017; et de 25,00 $ si le rachat a lieu par la
    suite, plus les dividendes non versés jusqu'à la date de rachat.

    Note 9 : FONDS PROPRES REGLEMENTAIRES
    -------------------------------------------------------------------------

    La Banque gère ses fonds propres réglementaires conformément aux lignes
    directrices établies par le Bureau du surintendant des institutions
    financières Canada (BSIF). Les lignes directrices sur les fonds propres
    réglementaires évaluent les fonds propres liés aux risques de crédit, de
    marché et aux risques opérationnels. La Banque fait appel à plusieurs
    directives, procédures et contrôles en matière de fonds propres pour
    réaliser ces objectifs.

    Parmi les objectifs de la Banque, mentionnons :

    -   Avoir des fonds propres suffisants pour garder la confiance des
        investisseurs et des déposants, tout en dégageant un rendement
        satisfaisant pour les actionnaires ordinaires.
    -   Posséder une structure de fonds propres appropriée, selon
        l'évaluation interne de la Banque, comme définie par les autorités de
        réglementation, et par rapport aux autres institutions financières.
    -   Obtenir le coût global le plus bas pour les fonds propres, tout en
        préservant une composition appropriée d'éléments de fonds propres
        afin de respecter les niveaux de capitalisation cibles.

    Le total des fonds propres de la Banque se compose de deux catégories de
    fonds propres approuvées en vertu des lignes directrices sur les fonds
    propres réglementaires du BSIF.

    Au 31 janvier 2008, les fonds propres de première catégorie comprenaient
    des éléments tels que les actions ordinaires et les actions privilégiées,
    les bénéfices non répartis, le surplus d'apport, les instruments
    innovateurs de fonds propres et les participations sans contrôle
    admissibles dans les filiales. Les fonds propres de première catégorie
    sont diminués d'éléments tels que les écarts d'acquisition et les actifs
    nets incorporels (excédant la limite de 5 %) et la moitié des déficits de
    provisionnement relatifs aux portefeuilles reposant sur l'approche fondée
    sur les notations internes (NI).

    Au 31 janvier 2008, les fonds propres de deuxième catégorie comprenaient
    des éléments tels que la provision générale pour les portefeuilles
    standards et les billets et débentures subordonnés. Les fonds propres de
    deuxième catégorie sont diminués d'éléments tels que la moitié des
    déficits de provisionnement relatifs aux portefeuilles reposant sur
    l'approche NI et les participations importantes.

    Au cours des trois mois terminés le 31 janvier 2008, la Banque s'est
    conformée aux lignes directrices sur les fonds propres publiées par le
    BSIF en vertu de la Convergence internationale de la mesure et des normes
    de fonds propres - Dispositif révisé (Bâle II). Pour la période
    comparative, la Banque s'est conformée aux lignes directrices sur les
    fonds propres publiées par le BSIF en vertu de l'Accord de Bâle I
    (Bâle I) sur les fonds propres. La situation des fonds propres
    réglementaires de la Banque était comme suit :

    -------------------------------------------------------------------------
                                                       31 janvier  31 octobre
                                                          2008(1)     2007(1)
    (en millions de dollars canadiens)                  (Bâle II)    (Bâle I)
    -------------------------------------------------------------------------
    Fonds propres de première catégorie                  15 888 $    15 645 $
    Ratio de fonds propres de première catégorie(2)        10,9 %      10,3 %
    Total des fonds propres(3)                           22 014 $    19 794 $
    Ratio du total des fonds propres(4)                    15,1 %      13,0 %
    Ratio de l'actif par rapport aux fonds propres(5)      18,2        19,7
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Les positions de fonds propres de la Banque ont été calculées en
        fonction de Bâle II au 31 janvier 2008 et en fonction de Bâle I au
        31 octobre 2007 et, par conséquent, elles peuvent ne pas fournir des
        informations comparables.
    (2) Le ratio de fonds propres de première catégorie est calculé comme le
        total des fonds propres de première catégorie divisé par les actifs
        pondérés en fonction des risques.
    (3) Le total des fonds propres comprend les fonds propres de première et
        de deuxième catégories.
    (4) Le ratio du total des fonds propres est calculé comme le total des
        fonds propres divisé par les actifs pondérés en fonction des risques.
    (5) Le ratio de l'actif par rapport aux fonds propres est calculé comme
        le total de l'actif plus les instruments de crédit hors bilan, tels
        que certaines lettres de crédit et garanties, moins les placements
        dans des sociétés liées, les écarts d'acquisition et les actifs nets
        incorporels, divisé par le total des fonds propres.


    Les cibles du BSIF pour les banques canadiennes à l'égard de leur ratio
    de fonds propres de première catégorie et de leur ratio du total des
    fonds propres sont de respectivement 7 % et 10 %.

    Note 10 : CUMUL DES AUTRES ELEMENTS DU RESULTAT ETENDU
    -------------------------------------------------------------------------

    Le cumul des autres éléments du résultat étendu comprend la variation
    après impôts des gains latents (pertes latentes) sur les valeurs
    mobilières disponibles à la vente, des activités de couverture de flux de
    trésorerie et des écarts de conversion.

    Cumul des autres éléments du résultat étendu, déduction faite des impôts
    sur les bénéfices
    -------------------------------------------------------------------------
                                                               Au          Au
                                                       31 janvier  31 janvier
    (en millions de dollars canadiens)                       2008        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Gain latent sur les valeurs mobilières
     disponibles à la vente, déduction faite
     des activités de couverture                            706 $       311 $
    Pertes de change latentes sur conversion
     des investissements dans les filiales,
     déduction faite des activités de couverture         (2 304)       (595)
    Gains sur les dérivés désignés comme
     couvertures de flux de trésorerie                      411          16
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde du cumul des autres éléments du
     résultat étendu au 31 janvier                       (1 187)$      (268)$
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Note 11 : REMUNERATION A BASE D'ACTIONS
    -------------------------------------------------------------------------

    Le tableau suivant présente la charge de rémunération constatée par la
    Banque pour les attributions d'options sur actions pour les trois mois
    terminés les 31 janvier.

                                                      Trois mois terminés les
    -------------------------------------------------------------------------
    (en millions de dollars canadiens)                 31 janvier  31 janvier
                                                             2008        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Banque TD                                                 5 $         4 $
    TD Banknorth                                              -           2
    -------------------------------------------------------------------------

    Au cours des trois mois terminés le 31 janvier 2008, 2,0 millions
    d'options (1,5 million pour les trois mois terminés le 31 janvier 2007)
    ont été attribuées par la Banque TD à une juste valeur moyenne pondérée
    de 10,80 $ l'option (11,46 $ l'option pour les trois mois terminés le
    31 janvier 2007). Au cours des trois mois terminés le 31 janvier 2007,
    27 mille options ont été attribuées par TD Banknorth à une juste valeur
    moyenne pondérée de 5,83 $ l'option. A la clôture de l'opération de
    privatisation le 20 avril 2007, TD Banknorth est devenue une filiale en
    propriété exclusive de la Banque et les actions de TD Banknorth ont été
    retirées de la cote de la Bourse de New York.

    Par conséquent, il n'y a plus d'options sur actions de TD Banknorth en
    circulation depuis la privatisation. A compter de l'exercice 2008, la
    juste valeur des options attribuées est estimée à la date d'attribution
    au moyen d'un modèle d'évaluation fondé sur un arbre binomial. Avant
    l'exercice 2008, la juste valeur des options attribuées était estimée à
    la date d'attribution au moyen du modèle de Black et Scholes. Les
    hypothèses suivantes ont été utilisées :

                                                      Trois mois terminés les
                                                     ------------------------
    Banque TD                                          31 janvier  31 janvier
                                                             2008        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Taux d'intérêt sans risque                             3,80 %      3,90 %
    Durée prévue des options                              5,5 ans     5,2 ans
    Volatilité prévue                                      15,9 %      19,5 %
    Rendement de l'action prévu                            2,85 %      2,92 %
    -------------------------------------------------------------------------


                                                      Trois mois terminés les
                                                     ------------------------
    TD Banknorth                                       31 janvier  31 janvier
                                                             2008        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Taux d'intérêt sans risque                                  -      4,45 %
    Durée prévue des options                                    -     6,0 ans
    Volatilité prévue                                           -     15,07 %
    Rendement de l'action prévu                                 -      2,98 %
    -------------------------------------------------------------------------


    Note 12 : AVANTAGES SOCIAUX FUTURS
    -------------------------------------------------------------------------

    Les charges liées aux régimes de retraite et aux principaux régimes
    d'avantages complémentaires de retraite de la Banque sont comme suit :

    Charge liée au régime de retraite principal
    -------------------------------------------------------------------------
                                                      Trois mois terminés les
                                                     ------------------------
                                                       31 janvier  31 janvier
    (en millions de dollars canadiens)                       2008        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Eléments de la charge de retraite avant
     les rajustements pour constater la nature
     à long terme du coût :
      Coût au titre des services rendus au cours
       de la période - prestations acquises                  16 $        16 $
      Frais d'intérêts sur les obligations au
       titre des prestations projetées                       30          28
      Rendement réel des actifs du régime                    (3)        (87)
      Modifications du régime                                 7           -
    Rajustements pour constater la nature à
     long terme du coût du régime :
      Ecart entre les coûts attribuables à
       l'exercice et les coûts constatés au
       cours de la période au titre de ce qui suit :
        Rendement des actifs du régime(1)                   (35)         53
        (Gains actuariels) pertes actuarielles(2)             -           3
        Modifications du régime(3)                           (4)          2
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                                                    11 $        15 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Pour les trois mois terminés le 31 janvier 2008, comprend le
        rendement prévu des actifs du régime de 38 millions de dollars
        (34 millions de dollars pour les trois mois terminés le 31 janvier
        2007) moins le rendement réel des actifs du régime de 3 millions de
        dollars (87 millions de dollars pour les trois mois terminés le
        31 janvier 2007).
    (2) Pour les trois mois terminés le 31 janvier 2008, comprend la perte
        constatée de néant (3 millions de dollars pour les trois mois
        terminés le 31 janvier 2007) moins les pertes actuarielles sur les
        obligations au titre des prestations projetées de néant (néant pour
        les trois mois terminés le 31 janvier 2007).
    (3) Pour les trois mois terminés le 31 janvier 2008, comprend
        l'amortissement du coût des modifications du régime de 3 millions de
        dollars (2 millions de dollars pour les trois mois terminés le
        31 janvier 2007) moins le coût réel des modifications de 7 millions
        de dollars (néant pour les trois mois terminés le 31 janvier 2007).


    Charge de retraite liée aux autres régimes de retraite
    -------------------------------------------------------------------------
                                                      Trois mois terminés les
                                                     ------------------------
                                                       31 janvier  31 janvier
    (en millions de dollars canadiens)                       2008        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Régime de retraite à prestations déterminées de CT        1 $         1 $
    Régimes de retraite à prestations déterminées de
     TD Banknorth                                            (1)          2
    Régimes de retraite complémentaires                       8           8
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                                                     8 $        11 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Charge liée aux principaux régimes d'avantages complémentaires de
    retraite
    -------------------------------------------------------------------------
                                                      Trois mois terminés les
                                                     ------------------------
                                                       31 janvier  31 janvier
    (en millions de dollars canadiens)                       2008        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Eléments de la charge liée aux avantages
     complémentaires de retraite avant les
     rajustements pour constater la nature à
     long terme du coût :
      Coût au titre des services rendus au cours
       de la période - prestations acquises                   3 $         3 $
      Frais d'intérêts sur les obligations au
       titre des prestations projetées                        6           5

    Rajustements pour constater la nature à
     long terme du coût des régimes :
    Ecart entre les coûts attribuables à
     l'exercice et les coûts constatés au
     cours de la période au titre de ce qui suit :
      (Gains actuariels) pertes actuarielles                  1           1
      Modifications de régime                                (1)         (1)
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                                                     9 $         8 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    Flux de trésorerie

    Les cotisations de la Banque à ses régimes de retraite et à ses
    principaux régimes d'avantages complémentaires de retraite sont comme
    suit :

    Cotisations aux régimes de retraite
    -------------------------------------------------------------------------
                                                      Trois mois terminés les
                                                     ------------------------
                                                       31 janvier  31 janvier
    (en millions de dollars canadiens)                       2008        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Régime de retraite principal                             19 $        17 $
    Régime de retraite à prestations déterminées de CT        -           1
    Régime de retraite à prestations déterminées de
     TD Banknorth                                             -          47
    Régimes de retraite complémentaires                       4           3
    Régime d'avantages complémentaires de retraite            2           2
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                                                    25 $        70 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Au 31 janvier 2008, la Banque prévoyait verser des cotisations
    additionnelles de 55 millions de dollars à son régime de retraite
    principal, de néant au régime de retraite à prestations déterminées de
    CT, de 40 millions de dollars au régime de retraite à prestations
    déterminées de TD Banknorth, de 10 millions de dollars aux régimes de
    retraite complémentaires et de 7 millions de dollars au régime
    d'avantages complémentaires de retraite avant la fin de l'exercice.
    Cependant, le montant des cotisations futures peut changer si la Banque
    révise le niveau de ses cotisations en cours d'exercice.

    Note 13 : BENEFICE PAR ACTION
    -------------------------------------------------------------------------

    Le bénéfice de base et le bénéfice dilué par action de la Banque aux
    31 janvier sont comme suit :

    Bénéfice de base et dilué par action
    -------------------------------------------------------------------------
                                                      Trois mois terminés les
                                                     ------------------------
                                                       31 janvier  31 janvier
                                                             2008        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice de base par action
    Bénéfice net attribuable aux actionnaires
     ordinaires (en millions de dollars)                    962 $       915 $
    Nombre moyen d'actions ordinaires en
     circulation (en millions)                            718,3       718,3
    Bénéfice de base par action ($)                        1,34 $      1,27 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice dilué par action
    Bénéfice net attribuable aux actionnaires
     ordinaires (en millions de dollars)                    962 $       915 $
    Nombre moyen d'actions ordinaires en
     circulation (en millions)                            718,3       718,3
    Options sur actions potentiellement exerçables,
     selon la méthode du rachat d'actions(1)                6,3         6,6
    -------------------------------------------------------------------------
    Nombre moyen d'actions ordinaires en circulation
     - dilué (en millions)                                724,6       724,9
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice dilué par action (en dollars)                 1,33 $      1,26 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Pour les trois mois terminés le 31 janvier 2008, le calcul du
        bénéfice dilué par action ne tient pas compte de la moyenne pondérée
        de 985 mille options sur actions en cours à un prix d'exercice moyen
        pondéré de 72,67 $, puisque le prix d'exercice des options était
        supérieur au cours moyen des actions ordinaires de la Banque. Pour
        les trois mois terminés le 31 janvier 2007, toutes les options en
        cours ont été incluses dans le calcul du bénéfice dilué par action
        puisque le prix d'exercice des options était inférieur au cours moyen
        des actions ordinaires de la Banque.


    Note 14 : INFORMATIONS SECTORIELLES
    -------------------------------------------------------------------------

    L'exploitation et les activités de la Banque s'articulent autour des
    secteurs d'activité suivants : Services bancaires personnels et
    commerciaux au Canada, Gestion de patrimoine, Services bancaires
    personnels et commerciaux aux Etats-Unis et Services bancaires en gros.
    Les résultats de ces secteurs pour les trois mois terminés les 31 janvier
    sont présentés dans le tableau suivant.

    Résultats par secteur d'activité
    -------------------------------------------------------------------------
                                Services                            Services
                               bancaires                           bancaires
                              personnels                          personnels
    (en millions de       et commerciaux        Gestion de    et commerciaux
     dollars canadiens)        au Canada        patrimoine  aux Etats-Unis(1)
    -------------------------------------------------------------------------
                             31       31       31       31       31       31
    Trois mois          janvier  janvier  janvier  janvier  janvier  janvier
     terminés les          2008     2007     2008     2007     2008     2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu d'intérêts
     net                1 414 $  1 307 $     88 $     77 $    312 $    341 $
    Autres revenus        733      703      482      474      140      145
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des revenus   2 147    2 010      570      551      452      486
    Provision (reprise
     de provision)
     pour pertes sur
     créances             172      138        -        -       26       17
    Frais autres que
     d'intérêts         1 096    1 059      379      364      238      299
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice (perte)
     avant charge
     (économie)
     d'impôts sur
     les bénéfices        879      813      191      187      188      170
    Charge (économie)
     d'impôts sur les
     bénéfices            281      269       63       65       61       55
    Participations
     sans contrôle
     dans les
     filiales,
     déduction faite
     des impôts sur
     les bénéfices          -        -        -        -        -       51
    Quote-part du
     bénéfice net
     d'une société
     liée, déduction
     faite des impôts
     sur les bénéfices      -        -       88       64        -        -
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net
     (perte nette)        598 $    544 $    216 $    186 $    127 $     64 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de l'actif
     (en milliards de
     dollars canadiens)
      - bilan           154,8 $  133,7 $   14,0 $   14,8 $   60,3 $   63,2 $
      - titrisé          43,2     46,7        -        -        -        -
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    -------------------------------------------------------------------------
                                Services
    (en millions de            bancaires
     dollars canadiens)        en gros(2)   Siège social(2)            Total
    -------------------------------------------------------------------------
                             31       31       31       31       31       31
    Trois mois          janvier  janvier  janvier  janvier  janvier  janvier
     terminés les          2008     2007     2008     2007     2008     2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu d'intérêts
     net                  192 $    203 $   (218)$   (257)$  1 788 $  1 671 $
    Autres revenus        416      432       45       80    1 816    1 834
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des revenus     608      635     (173)    (177)   3 604    3 505
    Provision (reprise
     de provision)
     pour pertes sur
     créances              56       24        1      (16)     255      163
    Frais autres que
     d'intérêts           321      332      194      167    2 228    2 221
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice (perte)
     avant charge
     (économie)
     d'impôts sur
     les bénéfices        231      279     (368)    (328)   1 121    1 121
    Charge (économie)
     d'impôts sur les
     bénéfices             68       82     (238)    (253)     235      218
    Participations
     sans contrôle
     dans les
     filiales,
     déduction faite
     des impôts sur
     les bénéfices          -        -        8       (4)       8       47
    Quote-part du
     bénéfice net
     d'une société
     liée, déduction
     faite des impôts
     sur les bénéfices      -        -        4        1       92       65
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net
     (perte nette)        163 $    197 $   (134)$    (70)$    970 $    921 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de l'actif
     (en milliards de
     dollars canadiens)
      - bilan           184,6 $  172,1 $   21,5 $   24,4 $  435,2 $  408,2 $
      - titrisé             -        -    (15,3)   (16,7)    27,9     30,0
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Depuis le 1er mai 2007, les résultats de TD Bank U.S.A. Inc.
        (auparavant présentés dans le secteur Siège social pour la période
        allant du deuxième trimestre de 2006 au deuxième trimestre de 2007 et
        dans le secteur Gestion de patrimoine avant le deuxième trimestre de
        2006) sont inclus dans le secteur Services bancaires personnels et
        commerciaux aux Etats-Unis de façon prospective. Les données des
        périodes antérieures n'ont pas été retraitées puisque l'incidence
        n'est pas importante.
    (2) L'augmentation du revenu d'intérêts net selon l'équivalence fiscale
        et de la charge d'impôts sur les bénéfices présentée dans le secteur
        Services bancaires en gros est renversée dans le secteur Siège
        social.

    Note 15 : INSTRUMENTS FINANCIERS DERIVES
    -------------------------------------------------------------------------

    Les résultats de la comptabilité de couverture ont été comme suit :

    Résultats de la comptabilité de couverture
    -------------------------------------------------------------------------
                                                       Trois mois  Trois mois
                                                         terminés    terminés
                                                            le 31       le 31
                                                          janvier     janvier
    (en millions de dollars canadiens)                       2008        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Couvertures de juste valeur
    Gain/(perte) découlant de l'inefficacité
     de la couverture                                       6,9 $      (0,4)$
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Couvertures de flux de trésorerie
    (Perte)/gain découlant de l'inefficacité
     de la couverture                                      (0,3)$       0,5 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Les tranches des gains (pertes) sur dérivés qui ont été exclues de
    l'évaluation de l'efficacité de la couverture relativement aux activités
    de couverture de juste valeur et de flux de trésorerie sont comprises
    dans l'état des résultats consolidé et ne sont pas importantes pour les
    trois mois terminés le 31 janvier 2008.

    Au cours des trois mois terminés le 31 janvier 2008, aucuns engagements
    fermes n'ont cessé d'être admissibles à titre de couvertures.

    Au cours des douze prochains mois, la Banque prévoit que des gains nets
    estimés à 130 millions de dollars constatés dans les autres éléments du
    résultat étendu au 31 janvier 2008 seront reclassés dans le résultat net.
    La durée maximale sur laquelle la Banque couvre son exposition aux
    variations des flux de trésorerie futurs découlant des opérations prévues
    est de 18 ans. Au cours des trois mois terminés le 31 janvier 2008,
    toutes les opérations prévues ont été réalisées.

    Note 16 : EVENTUALITES
    -------------------------------------------------------------------------

    Les deux principales poursuites relatives à Enron auxquelles la Banque
    est partie sont le recours collectif touchant les valeurs mobilières et
    la procédure de faillite. En 2006, la Banque a réglé les réclamations
    devant le tribunal de la faillite pour un montant d'environ 145 millions
    de dollars (130 millions de dollars US). Au 31 janvier 2008, la réserve
    totale pour litiges éventuels à l'égard des réclamations relatives à
    Enron s'élevait approximativement à 415 millions de dollars (413 millions
    de dollars US).

    La Banque et ses filiales sont parties à diverses autres poursuites dans
    le cours normal des affaires, dont bon nombre se rapportent à des prêts.
    De l'avis de la direction, l'issue de ces poursuites, individuellement ou
    globalement, n'aura pas d'incidence défavorable importante sur la
    situation financière de la Banque.

    Note 17 : GESTION DES RISQUES
    -------------------------------------------------------------------------

    Les directives et les procédures relatives à la gestion des risques de la
    Banque sont présentées dans le rapport de gestion. Les passages ombragés
    de la section sur la gestion des risques, incluse aux pages 24 à 32 du
    rapport de gestion, en ce qui a trait aux risques de crédit, de marché et
    de liquidité font partie intégrante des états financiers consolidés
    intermédiaires.

    Note 18 : OPERATIONS ENTRE APPARENTES
    -------------------------------------------------------------------------

    Au cours des trois mois terminés le 31 janvier 2008, la Banque a acheté
    au pair certaines valeurs mobilières d'une valeur nominale s'établissant
    à environ 300 millions de dollars, à un fonds géré par la Banque. La
    Banque a immédiatement constaté une perte sur valeurs mobilières de
    45 millions de dollars, laquelle a été comptabilisée dans le secteur des
    Services bancaires en gros.

    RENSEIGNEMENTS A L'INTENTION DES ACTIONNAIRES ET DES INVESTISSEURS

    Services aux actionnaires

    Pour toute demande au sujet d'un dividende non reçu, d'un certificat
    d'actions égaré, d'une question de fiducie, d'un changement d'adresse ou
    d'inscription, d'un changement de compte bancaire pour le dépôt des
    dividendes, ou du régime de réinvestissement des dividendes, prière de
    s'adresser à notre agent des transferts : Compagnie Trust CIBC Mellon,
    C.P. 7010, Succursale postale de la rue Adelaide, Toronto (Ontario)
    M5C 2W9, 1-800-387-0825 ou 416-643-5500 (www.cibcmellon.com ou
    inquiries@cibcmellon.com).

    Pour toute autre question, s'adresser au service des Relations avec les
    actionnaires au 416-944-6367, ou au 1-866-756-8936, ou par courriel à
    l'adresse tdshinfo@td.com.

    Internet - site Web : www.td.com
    Internet - courrier électronique : customer.service@td.com

    Désignation de dividendes admissibles

    La Banque Toronto-Dominion, aux fins de la Loi de l'impôt sur le revenu
    du Canada et de toute loi provinciale similaire, émet l'avis que le
    dividende déclaré pour le trimestre se terminant le 30 avril 2008 et
    l'ensemble des dividendes futurs seront des dividendes admissibles, à
    moins d'indication contraire.

    Renseignements généraux

    Communiquer avec les Affaires internes et publiques au :
    416-982-8578

    Produits et services : Communiquer avec TD Canada Trust,
    24 heures sur 24, 7 jours sur 7 au :
    1-866-233-2323
    En anglais : 1-866-567-8888
    En cantonais/mandarin : 1-800-328-3698
    Service de télécommunications à l'intention des malentendants :
    1-800-361-1180

    Présentation en direct aux investisseurs : Des rapports trimestriels
    complets et une présentation aux investisseurs et analystes (disponible
    le 28 février 2008) sont accessibles sur le site Web du Groupe Financier
    Banque TD, à l'adresse www.td.com/investor/index.jsp.

    Conférence téléphonique sur les résultats trimestriels : Une reprise de
    la téléconférence est disponible du 28 février 2008 au 27 mars 2008.
    Veuillez composer sans frais le 1-877-289-8525, ou le 416-640-1917 à
    Toronto, mot de passe 21262847 (touche carré).

    Diffusion sur le Web d'une conférence téléphonique : Une diffusion en
    direct audio et vidéo par Internet de la conférence téléphonique sur les
    résultats trimestriels du Groupe Financier Banque TD avec des
    investisseurs et analystes est prévue pour le 28 février 2008 à 15h00 HE.
    La conférence est diffusée sur le site Web du Groupe Financier Banque TD
    à l'adresse www.td.com/investor. De plus, des enregistrements des
    présentations sont archivés sur le site Web de TD et seront disponibles
    pour écoute pendant environ un mois.

    Assemblée annuelle

    Jeudi 3 avril 2008
    9 h 30 HAR
    Hyatt Regency Calgary
    Calgary (Alberta)
    

    A propos du Groupe Financier Banque TD

    La Banque Toronto-Dominion et ses filiales sont désignées collectivement
par l'appellation Groupe Financier Banque TD. Le Groupe Financier Banque TD
offre ses services à plus de 14 millions de clients regroupés dans quatre
secteurs clés qui exercent leurs activités dans plusieurs centres financiers
névralgiques dans le monde : Services bancaires personnels et commerciaux au
Canada, y compris TD Canada Trust; Gestion de patrimoine, y compris TD
Waterhouse et un placement dans TD Ameritrade; Services bancaires personnels
et commerciaux aux Etats-Unis, sous la bannière TD Banknorth, et Services
bancaires en gros, y compris Valeurs mobilières TD. En outre, le Groupe
Financier Banque TD figure parmi les principales sociétés de services
financiers par Internet du monde, avec plus de 4,5 millions de clients en
ligne. Au 31 janvier 2008, les actifs du Groupe Financier Banque TD
totalisaient 435 milliards de dollars CA. La Banque Toronto-Dominion est
inscrite à la Bourse de Toronto et à la Bourse de New York sous le symbole
"TD", de même qu'à la Bourse de Tokyo.





Renseignements :

Renseignements: Colleen Johnston, Chef de groupe, Finances et chef des
finances, (416) 308-9030; Tim Thompson, premier vice-président, Relations avec
les investisseurs, (416) 308-9030; ou Simon Townsend, directeur principal,
Communications du Siège social, (416) 944-7161


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.