Le Groupe d'intervention action santé (HEAL) annonce que le travail est loin d'être terminé



    OTTAWA, le 21 mars /CNW/ - Le Groupe d'intervention action santé (HEAL) a
eu une réaction contradictoire à la publication hier du deuxième budget du
gouvernement Harper. HEAL applaudit la focalisation du gouvernement sur
l'environnement, lequel est directement lié à la santé des Canadiens, ainsi
que sur certains programmes sociaux. Cependant, HEAL annonce que le bien-être
et la santé futurs des Canadiens reposent vraiment aussi sur le financement de
la planification des ressources humaines en santé si l'on veut fournir à tous
les Canadiens un plus grand accès aux services de santé dont ils ont besoin
pour mener une vie productive, saine et heureuse.
    HEAL s'est réjoui de l'annonce de financement destiné à une commission
canadienne de la santé mentale et de l'augmentation du transfert canadien en
matière de programmes sociaux, lesquels exerceront une incidence positive sur
l'éducation postsecondaire, un déterminant important de la santé. HEAL a
également considéré plusieurs autres affectations comme un pas en avant, entre
autres, la modeste affectation à Inforoute Santé du Canada qui a pour but de
faire progresser les travaux sur les dossiers électroniques de santé (DES) et,
de plus, un financement quoique modeste à l'Institut canadien d'information
sur la santé.
    Toutefois, HEAL fait surtout remarquer l'absence de financement
clairement identifiable pour la planification des ressources humaines en santé
(RHS). "Sans les effectifs - les fournisseurs de soins de santé - et les fonds
affectés aux initiatives destinées à leur soutien, le succès de tous les
efforts en matière de santé sont compromis, a expliqué Pamela Fralick,
présidente de HEAL et chef de la direction de l'Association canadienne de
physiothérapie. Les Canadiens méritent une approche pancanadienne coordonnée
aux RHS. Ils veulent voir un système uniforme - qui aborde les questions
prioritaires comme l'autonomie des fournisseurs et les préoccupations
relatives à la mobilité des effectifs. Tout simplement, ils veulent le bon
fournisseur de soins de santé, au bon moment et au bon endroit." Au cours des
deux dernières années, les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux,
en consultation avec les intervenants clés, ont travaillé d'arrache-pied pour
créer une stratégie de RHS pancanadienne. Madame Fralick a traduit les
préoccupations clés de HEAL par les questions suivantes "D'où proviendra le
financement de ces initiatives? Où se trouve le mécanisme de coordination qui
assurera la cohésion aux initiatives de santé fragmentées reflétées dans le
budget d'aujourd'hui?".
    Les RHS sont un problème pancanadien - les fournisseurs de santé se
déplacent d'une province et d'un territoire à l'autre - et un leadership
approprié s'impose. Alors que HEAL apprécie les hausses de financement
importantes pour la santé au cours des dernières années, ainsi que les progrès
réalisés dans divers domaines résultants, il est important de ne pas laisser
la focalisation et l'orientation décliner. Par exemple, même si de nouveaux
fonds ont été affectés aux initiatives relatives aux temps d'attente - une
démarche positive - les lignes directrices pour l'utilisation de ces fonds,
ainsi qu'un engagement visant à assurer que les questions de RHS sont abordées
simultanément, semblent faire défaut. Les temps d'attente sont un lien
intégral aux problèmes de RHS, ces deux éléments doivent donc être abordés
ensemble pour qu'une incidence s'exerce réellement sur l'accès des Canadiens à
des services de santé prioritaires. Le budget ne semble pas tenir compte du
fait que le travail ne fait que commencer. Voilà qui est décevant à la lumière
des placements budgétaires antérieurs dans les soins de santé primaires, dans
les temps d'attente et dans les ressources humaines en santé (RHS).
    "Au nom de tous les Canadiens, les membres de HEAL veulent de meilleures
garanties d'accès aux services de santé de qualité pour les patients, a
déclaré madame Fralick. HEAL attire l'attention du gouvernement sur ces
problèmes urgents relatifs aux fournisseurs de soins de santé de manière à
animer le débat et inciter l'action sur la santé pour tous les Canadiens."

    Le Groupe d'intervention action santé (HEAL) est une coalition de
34 associations nationales du secteur de la santé et de défense des
consommateurs, y compris des organismes affiliés, qui représente plus d'un
demi-million de fournisseurs et de consommateurs de soins de santé. Son mandat
est de protéger et de renforcer le système de soins de santé du Canada.




Renseignements :

Renseignements: Personne-ressource pour les médias : Natalie Bovair,
(416) 932-1888, poste 223

Profil de l'entreprise

Health Action Lobby

Renseignements sur cet organisme

REACTIONS FACE AU BUDGET FEDERAL 2007

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.