Le gouvernement McGuinty rappelle aux conducteurs de faire preuve de prudence pendant la fin de semaine de la fête du Canada



    Tolérance zéro pour les conducteurs en état d'ébriété et les fous du
    volant

    QUEEN'S PARK, le 30 juin /CNW/ - A l'occasion de la longue fin de semaine
de la fête du Canada, le gouvernement McGuinty rappelle aux Ontariens que les
conducteurs en état d'ébriété et les fous du volant n'ont pas leur place sur
les routes de la province.
    "Assurer la sécurité de la population est une priorité du gouvernement",
a rappelé la ministre des Transports, Donna Cansfield. "Plus de gens subissent
des blessures dans des collisions attribuables à l'alcool le 1er juillet qu'à
la veille du jour de l'An. Notre message est clair : ne faites pas la course
sur nos routes et ne conduisez aucun véhicule, que ce soit une voiture, une
embarcation ou un VTT, si vous avez consommé de l'alcool ou de la drogue."
    L'alcool joue un rôle dans environ le quart de toutes les collisions
mortelles en Ontario, et deux fois plus de gens trouvent la mort en été qu'en
hiver dans des accidents attribuables à l'alcool. En 2004, plus de 40 % de
tous les accidents mortels attribuables à l'alcool se sont produits entre le
1er mai et le 31 août.
    Piloter une embarcation en état d'ébriété peut être aussi dangereux que
de conduire une voiture en état d'ébriété. En 2006, l'alcool a joué un rôle
dans quelque 38 % des accidents mortels survenus sur l'eau en Ontario. C'est
pourquoi le gouvernement provincial a adopté une loi en 2006 qui traite la
conduite d'une embarcation en état d'ébriété sur le même pied que la conduite
d'une voiture en état d'ébriété.
    Plus tôt cette année, le gouvernement McGuinty a pris des mesures plus
sévères à l'encontre des conducteurs en état d'ébriété et des fous du volant.
La Loi de 2007 visant à créer des routes sécuritaires pour un Ontario plus sûr
contient les mesures les plus sévères au pays contre les courses illégales sur
les routes, notamment :

    
    -   Imposition d'amendes pouvant atteindre 10 000 $, les plus élevées au
        Canada pour les courses illégales
    -   Permission aux policiers de suspendre immédiatement le permis de
        conduire des participants à de telles courses
    -   Mise à la fourrière pour sept jours du véhicule de quiconque
        participe à une course illégale ou s'adonne à des concours sur la
        route ou à des cascades au volant
    -   Interdiction d'utiliser un circuit d'alimentation à oxyde nitreux.
    

    La nouvelle loi ontarienne prévoit des pénalités plus sévères
qu'auparavant aux conducteurs dont le taux d'alcool dans le sang se situe
entre 0,05 et 0,08 (la "fourchette d'avertissement"). Dès que les règlements
auront été adoptés, la pénalité minimale passera à une suspension de trois
jours du permis pour une première infraction. Dans le cas d'une deuxième
infraction, une suspension de sept jours et des mesures correctrices seront
imposées. Pour une troisième et pour toute infraction subséquente, les
pénalités passeront à une suspension de 30 jours du permis; des mesures
correctrices et l'utilisation d'un dispositif de verrouillage du système
d'allumage seront aussi imposées. Les cours pourront ordonner la saisie du
véhicule de tout récidiviste de l'alcool au volant. La province a aussi adopté
un nouveau programme préventif d'utilisation d'un dispositif de verrouillage
du système d'allumage pour certains contrevenants au Code criminel.
    "Les fous du volant et les récidivistes de l'alcool au volant doivent se
rendre compte que nous utiliserons tous les outils juridiques à notre
disposition, y compris la confiscation civile et criminelle des véhicules dans
les circonstances appropriées, pour faire en sorte que nos routes soient
sécuritaires", a déclaré le procureur général Michael Bryant. "Notre
gouvernement en a assez des fous du volant et nous ferons tout en notre
pouvoir pour les arrêter, y compris demander à la cour la confiscation de leur
véhicule."
    "Nous avons dans notre mire les fous du volant, les conducteurs agressifs
et ceux qui conduisent après avoir consommé de l'alcool ou de la drogue", a
souligné le commissaire de la Police provinciale de l'Ontario, Julian Fantino.
"Trop de conducteurs s'entêtent encore à conduire en état d'ébriété et à faire
de la vitesse. Les agents de la Police provinciale patrouillent 24 heures sur
24 heures, sept jours sur sept en vue de sauver des vies et de réduire le
nombre de blessures."
    "Notre gouvernement s'engage à assurer votre sécurité. Grâce à nos lois
sur la sécurité routière et au travail soutenu de nos partenaires en sécurité
routière, nous mettons un frein aux courses illégales et à la conduite en état
d'ébriété. Que vous preniez la route ou que vous naviguiez sur nos plans d'eau
pendant ce long congé, prenez vos responsabilités et conduisez à jeun", a tenu
à souligner la ministre Cansfield.

    
    Available in English

                              www.mto.gov.on.ca
    





Renseignements :

Renseignements: Relations avec les médias: Jamie Rilett, Bureau de la
ministre, (416) 327-9134; Bob Nichols, Direction des communications, (416)
327-1158; Demandes du public: (416) 235-4686 (RGT), 1-800-268-4686 (sans
frais), 1-866-471-8929 (ATS)

Profil de l'entreprise

Ministère des Transports de l'Ontario

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.