Le gouvernement McGuinty continue de veiller à la sécurité sur les routes de l'Ontario



    L'Ontario participe à la campagne RoadCheck pour la 19e année

    QUEEN'S PARK, le 5 juin /CNW/ - Pour la 19e année, l'Ontario participe à
la campagne internationale de sécurité RoadCheck, qui se déroulera du 5 au
7 juin 2007, a annoncé aujourd'hui Donna Cansfield, ministre des Transports.
    "L'Ontario est un véritable chef de file dans la sécurité routière", a
indiqué la ministre Cansfield. "Pendant la campagne de l'an dernier, près de
3 100 véhicules ont fait l'objet d'une inspection dans la province. De ce
nombre, plus de 2 450 véhicules répondaient aux normes sévères de sécurité que
nous avons mises en place."
    RoadCheck est une campagne internationale de 72 heures qui porte sur la
sécurité des véhicules utilitaires au Canada, aux Etats-Unis et au Mexique. La
campagne permet d'établir des points de repère en matière de sécurité dans le
secteur du transport par camion et par autobus. Des agents provinciaux se
trouveront aux postes d'inspection de la province, où ils examineront les
autobus, les camions et les remorques, plus particulièrement l'arrimage des
chargements, le permis des conducteurs, les rapports d'inspection quotidiens
et les fiches journalières, et vérifieront si les véhicules transportant des
matières dangereuses respectent la loi. Chaque année, l'Ontario est la
province où a lieu le nombre le plus élevé d'inspections de véhicules
utilitaires au Canada.
    Les résultats des initiatives de sécurité routière menées en Ontario sont
encourageants. Au cours des 14 dernières années, le nombre d'accidents mortels
impliquant des gros camions a chuté de plus de 20 %, et ce, même s'il y a deux
fois plus de gros camions sur nos routes.
    Il ne s'agit que d'un autre exemple des mesures que prend le gouvernement
McGuinty pour accroître la sécurité sur les routes de la province. Les autres
mesures comprennent :

    
    -   des amendes pouvant atteindre 50 000 $ lorsqu'un véhicule utilitaire
        perd une roue;
    -   des amendes pouvant atteindre 20 000 $ dans le cas de véhicules
        utilitaires dangereux, par exemple lorsque des pièces se détachent de
        camions et d'autobus;
    -   l'obligation de porter la ceinture de sécurité pour tous les
        passagers d'une voiture, d'une fourgonnette ou d'un camion,
        conformément au slogan de la loi de l'Ontario "Une personne, une
        ceinture de sécurité";
    -   l'obligation d'équiper tous les autobus scolaires d'un bras de
        sécurité d'ici janvier 2008;
    -   des sanctions prises contre les adeptes des courses de rue et les
        personnes qui conduisent en état d'ébriété, aux termes de la Loi de
        2007 visant à créer des routes sécuritaires pour un Ontario plus sûr.

    "Nos programmes d'inspection des camions assurent la sécurité des
véhicules utilitaires qui circulent sur nos routes", a ajouté la ministre
Cansfield. "Notre économie dépend du déplacement sûr des personnes et des
biens."

    Available in English

                              www.mto.gov.on.ca


    Document d'information
    -------------------------------------------------------------------------

                SECURITE DES VEHICULES UTILITAIRES EN ONTARIO

    Environ 75 % des échanges commerciaux de l'Ontario avec les Etats-Unis se
font par camions, et le commerce transfrontalier par camions entre le Canada
et les Etats-Unis a presque doublé dans les années 1990.
    Chaque année, la province effectue 140 000 inspections de véhicules
utilitaires et vérifications du dossier des conducteurs, 12 campagnes éclair
de sécurité à l'échelle de la province et 250 campagnes éclair de sécurité à
l'échelle régionale. Certaines des lois de l'Ontario sont parmi les plus
sévères en matière de sécurité des véhicules utilitaires en Amérique du Nord
et prévoient notamment :

    -   des amendes pouvant atteindre 50 000 $ lorsqu'un véhicule perd une
        roue;
    -   des amendes pouvant atteindre 20 000 $ dans le cas de véhicules
        utilitaires dangereux, par exemple lorsque des pièces se détachent de
        camions et d'autobus;
    -   la mise hors service de camions, remorques et autobus ayant des
        défectuosités importantes.

    Qu'est-ce que la campagne RoadCheck?

    RoadCheck est une campagne annuelle de 72 heures qui porte sur la sécurité
des véhicules utilitaires au Canada, aux Etats-Unis et au Mexique. Les efforts
coordonnés d'application de la loi visent à :

    -   assurer le suivi en matière de sécurité dans le secteur du transport
        par camions et autobus;
    -   évaluer l'efficacité des programmes ministériels d'application de la
        loi;
    -   sensibiliser davantage les conducteurs à la sécurité des véhicules
        utilitaires;
    -   retirer de la circulation les véhicules dangereux.
    

    La campagne RoadCheck est unique, puisqu'elle prévoit des inspections
aléatoires qui permettent d'établir des points de repère en ce qui concerne la
sécurité des véhicules utilitaires. Pendant la campagne, les agents
choisissent des véhicules au hasard et indiquent au conducteur d'entrer dans
le poste d'inspection. Ils examinent alors l'état du véhicule, l'arrimage du
chargement, le permis du conducteur, les rapports d'inspection quotidiens et
les fiches journalières, et vérifient si les véhicules transportant des
matières dangereuses respectent la loi.
    Depuis les dernières années, la campagne RoadCheck comprend aussi un
volet de sensibilisation des conducteurs qui vise à réduire le nombre de
collisions et de décès. Durant les cinq dernières années, plus d'un million de
brochures d'information ont été remises aux conducteurs en Amérique du Nord
dans le cadre de la campagne.

    Diminution du nombre d'heures de service des conducteurs de véhicules
    utilitaires

    Le 1er janvier 2007, le gouvernement de l'Ontario a mis en place des
normes provinciales semblables au nouveau règlement fédéral sur les heures de
service des conducteurs de véhicules utilitaires, dans le but de faire
diminuer le nombre de collisions provoquées par la fatigue des conducteurs.
    Les conducteurs de véhicules utilitaires doivent s'y conformer, qu'ils
soient au volant d'un camion, d'un autocar ou d'un autobus scolaire.
    Lorsqu'ils prennent la route, tous les conducteurs doivent être bien
reposés, surtout ceux qui conduisent de gros véhicules utilitaires, des
autocars et des autobus scolaires.
    Le nouveau règlement repose sur les résultats de recherches sur la
structure du sommeil chez l'humain et la gestion de la fatigue. Selon le
règlement, les conducteurs :

    
    -   ne doivent pas conduire pendant plus de 13 heures par jour, ce qui
        constitue une baisse par rapport aux 16 heures permises auparavant;
    -   doivent être "en repos" pendant un minimum de 10 heures par jour, et
        pendant au moins les huit heures précédant le début de leur quart de
        travail.

    Le gouvernement provincial a collaboré étroitement avec les intervenants
et participé à la formation des membres du secteur et des agents qui veillent
à l'application de la loi.

    Available in English

                              www.mto.gov.on.ca
    





Renseignements :

Renseignements: Relations avec les médias: Jamie Rilett, Bureau de la
ministre, (416) 327-9134; Bob Nichols, Direction des communications, Ministère
des Transports, (416) 327-1158; Demandes du public: (416) 235-4686 (RGT),
1-800-268-4686 (sans frais), 1-866-471-8929 (ATS)

Profil de l'entreprise

Ministère des Transports de l'Ontario

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.