Le gouvernement McGuinty construit de nouveaux établissements de justice pour la jeunesse à Thunder Bay et Fort Frances



    Dernière phase du plan visant à créer un système dédié de justice pour la
    jeunesse

    THUNDER BAY, ON, le 8 juin /CNW/ - Le gouvernement de l'Ontario met la
touche finale à ses plans visant à créer un système dédié de justice pour la
jeunesse en construisant de nouveaux établissements de justice pour la
jeunesse à Thunder Bay et Fort Frances, ont annoncé aujourd'hui Michael
Gravelle, député de Thunder Bay-Superior-Nord, et Bill Mauro, député de
Thunder Bay-Atikokan, au nom de la ministre des Services à l'enfance et à la
jeunesse, Mary Anne Chambers.
    Les centres de Thunder Bay et du district de Kenora/Rainy River sont deux
des derniers centres en Ontario qui comprennent des unités pour jeunes situées
au sein d'établissements pour adultes. Cette initiative permettra aux jeunes
d'être transférés du Centre correctionnel de Thunder Bay à un établissement de
16 lits réservé aux jeunes, situé à Thunder Bay. Dans le district de
Kenora/Rainy River, les jeunes seront transférés dans un établissement de
12 lits à Fort Frances réservé aux jeunes autochtones et exploité par un
organisme autochtone. Ces mesures permettront au ministère de fermer l'unité
pour jeunes de la prison de Kenora.
    "Ces nouveaux établissements réservés aux jeunes continueront d'être
responsables des jeunes en conflit avec la loi, tout en reconnaissant qu'ils
ont des besoins différents de ceux des adultes", a affirmé M. Mauro. "Il
s'agit d'une mesure progressive prise par notre gouvernement qui tient compte
d'un besoin de longue date dans le secteur de la justice pour la jeunesse, à
Thunder Bay."
    Le gouvernement a alloué au total 28,4 millions de dollars à l'appui de
la construction des deux nouveaux établissements pour jeunes à Thunder Bay et
Fort Frances et de l'ajout de 16 lits au Centre pour jeunes William E. Hay
permettant aux jeunes d'être transférés du Centre de détention
d'Ottawa-Carleton. Ces projets créeront environ 480 emplois dans le secteur de
la construction. On s'attend à ce que l'établissement de Thunder Bay, qui sera
administré par le ministère, crée jusqu'à 30 emplois équivalents à temps
plein.
    "Les jeunes qui sont en conflit avec la loi ont besoin d'être tenus
responsables de leurs actes. Cependant, leurs besoins sont très différents de
ceux des contrevenants adultes", a déclaré M. Gravelle. "Ces nouveaux
établissements novateurs, de petite taille, tiendront compte des besoins
spéciaux de ces jeunes en difficulté et permettront aussi de les garder plus
près de leur foyer, de leur famille, de leur communauté et des organismes de
services locaux. Ils aideront aussi les jeunes à se remettre sur la bonne voie
et les décourageront à récidiver."
    "Notre gouvernement s'est engagé à offrir aux jeunes en difficulté
l'occasion de reprendre contrôle de leur vie et de devenir des membres
productifs de la société", a ajouté Mme Chambers. "Si l'on accorde aux jeunes
un soutien et des mesures d'intervention appropriés, il est alors possible
qu'ils changent de comportement et qu'on assiste ainsi à une réduction du
récidivisme. Nous pensons que si nous ne prenons pas cet engagement
maintenant, nos collectivités en paieront le prix plus tard."
    La Société immobilière de l'Ontario (SIO), l'organisme gouvernemental qui
gère les biens immobiliers du gouvernement, surveillera la conception et la
construction des établissements en engageant des professionnels de l'industrie
grâce à un processus ouvert et compétitif. Les établissements respecteront
ainsi les exigences du ministère. Par ailleurs, la population de l'Ontario en
aura pour son argent.
    Les nouveaux établissements devraient ouvrir leurs portes d'ici le mois
d'avril 2009.

    
    Available in English

                           www.children.gov.on.ca


    Document d'information
    -------------------------------------------------------------------------

           ETABLISSEMENTS DE JUSTICE POUR LA JEUNESSE DE L'ONTARIO
    

    Le gouvernement McGuinty s'est engagé à édifier des collectivités
solides, sécuritaires et dynamiques en Ontario, en tenant les jeunes qui sont
en conflit avec la loi responsables de leurs actes, tout en leur offrant des
programmes de réadaptation valables pour qu'ils deviennent des membres
responsables et productifs de la société.
    C'est la raison pour laquelle le gouvernement de l'Ontario bâtit un
système de justice pour la jeunesse pleinement intégré destiné aux jeunes âgés
de 12 à 17 ans, qui est séparé et distinct de celui destiné aux adultes. Pour
ce faire, on transférera les unités pour jeunes qui se trouvent dans des
établissements pour adultes. Le nouveau système offrira un large éventail de
programmes et de services communautaires et de garde qui ont été testés, afin
de tenir compte des besoins des jeunes, de leurs familles et de leurs
communautés.

    
    Le gouvernement a fermé les unités pour jeunes suivantes :

    -   Unité pour jeunes de la prison de Brockville, en mars 2004
    -   Unité pour jeunes du centre de détention de Quinte, en mars 2004
    -   Unité pour jeunes de la prison de Windsor, en mars 2006
    -   Centre pour jeunes Invictus, en mai 2006, pour faciliter la
        construction du centre pour jeunes de Brampton.

    Cinq établissements dédiés et sécuritaires de justice pour la jeunesse
sont en cours de conception :

    -   Un établissement de 16 lits à Sault Ste Marie, qui devrait être
        terminé en février 2008
    -   Un établissement de 192 lits à Brampton, qui devrait être terminé à
        la fin de 2008
    -   Un établissement de 16 lits à Thunder Bay, qui devrait être terminé
        au début de 2009
    -   Un établissement de 12 lits réservé aux jeunes autochtones de Fort
        Frances, qui devrait être terminé au début de 2009
    -   L'ajout de 16 lits au Centre pour jeunes William E. Hay d'Ottawa, qui
        devrait être terminé au début de 2009.

    Toutes ces nouvelles installations disposeront d'un système de sécurité à
la pointe du progrès et de programmes de réadaptation testés. Ces services
incluront une évaluation des risques et des besoins, une gestion des cas et
une planification de la réinsertion. Des services d'éducation, de logement et
de counselling, et des services professionnels seront aussi offerts. Ils
tiendront compte des niveaux de développement physique, mental et affectif, de
même que de la langue et des croyances culturelles.

    Available in English

                           www.children.gov.on.ca
    





Renseignements :

Renseignements: Tricia Edgar, Cabinet de la ministre, (416) 212-7161,
(416) 571-7247 (Cellulaire); Anne Machowski-Smith, Ministère des Services à
l'enfance et à la jeunesse, (416) 325-5156

Profil de l'entreprise

MINISTERE DES SERVICES A L'ENFANCE ET A LA JEUNESSE DE L'ONTARIO

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.