Le gouvernement McGuinty annonce un nouveau financement significatif pour les élèves Ontariens



    Le rendement accru montre que le gouvernement appuie chaque élève

    TORONTO, le 19 mars /CNW/ - Les élèves ontariens sont prêts pour une
quatrième année de rendement accru, grâce à l'important investissement que
fait le gouvernement McGuinty dans nos écoles, a annoncé aujourd'hui la
ministre de l'Education Kathleen Wynne.
    "Nos élèves réussissent mieux grâce à notre ambitieux programme
d'investissement et de réforme en éducation, a affirmé Mme Wynne. Le
financement pour la prochaine année scolaire renforce notre stratégie par de
nouvelles ressources et une formule de financement qui reflète les besoins
changeants de nos écoles."
    Afin de donner aux conseils scolaires plus de temps pour dresser leurs
plans, le gouvernement a annoncé le financement aussitôt que possible dans
l'année. L'investissement du gouvernement de 18,3 milliards de dollars dans
l'éducation en 2007-2008 représente une augmentation de 781 millions de
dollars par rapport à l'année dernière. Depuis 2002-2003, le financement a
augmenté de 3,5 milliards de dollars, ou de 24 pour cent, soit une hausse
équivalant à 2 000 $ par élève.

    
    L'engagement du gouvernement envers l'éducation et ses investissements
dans les écoles financées par les fonds publics de l'Ontario donnent des
résultats qui profitent aux élèves :

    -   Les résultats aux tests sont en hausse : Au cours des quatre
        dernières années, davantage d'élèves de 3e et de 6e année réussissent
        mieux en lecture, écriture et mathématiques, leurs résultats aux
        tests provinciaux s'étant améliorés de 10 points de pourcentage. De
        plus, davantage d'élèves de 9e année atteignent la norme aux tests de
        mathématiques appliquées et théoriques, une hausse de 14 et de 5
        points de pourcentage respectivement. De surcroît, le nombre d'élèves
        de 10e année qui réussissent le Test de compétences linguistiques
        connaît une hausse de 12 points de pourcentage.
    -   Le taux d'obtention de diplôme est à la hausse : Au cours des deux
        dernières années, ce taux est passé de 68 à 73 pour cent, ce qui
        signifie que 12 000 élèves de plus ont maintenant un diplôme et sont
        mieux préparés pour l'avenir. Les premiers indices démontrent que
        davantage d'élèves de 9e et de 10e année terminent tous leurs cours
        et sont en bonne voie pour obtenir leur diplôme.
    -   La taille des classes est réduite : Presque tous les élèves de la
        maternelle à la 3e année apprennent dans des classes comptant 23
        élèves ou moins - 65 pour cent sont dans des classes de 20 élèves ou
        moins - et obtiennent ainsi davantage d'attention individuelle.
    

    Le gouvernement a été à l'écoute des conseils scolaires et a apporté des
changements au financement de l'éducation qui répondent aux besoins du
système. Afin de continuer à appuyer l'amélioration du rendement des élèves,
de nouveaux fonds seront affectés aux changements de la formule de financement
de l'éducation. Il s'agit notamment de trois nouvelles subventions destinées à
offrir un financement ciblé aux écoles et aux élèves déterminés par nos
partenaires en éducation :

    
    -   Subvention pour l'amélioration des programmes, pour appuyer les arts
        plastiques, la musique, l'éducation physique, l'enseignement de plein
        air qui offrent aux élèves une expérience éducative bien équilibrée
    -   Allocation d'aide aux écoles, pour assurer la viabilité des écoles
        dans les petites communautés ayant peu d'élèves ou dont le nombre
        d'élèves est en baisse
    -   Supplément pour l'éducation des Premières nations, des Métis et des
        Inuits, pour offrir un meilleur soutien aux élèves autochtones.

    Depuis 2003, le gouvernement McGuinty a apporté 10 améliorations
significatives à la façon dont le financement est alloué par la formule de
financement. Ces améliorations se poursuivent en 2007-2008 grâce aux trois
subventions supplémentaires et à du financement pour :

    -   1 900 nouveaux enseignants et enseignantes, dont des enseignants
        spécialisés de l'élémentaire, des enseignants pour la réussite des
        élèves et des enseignants contribuant à réduire la taille des classes
        au cycle primaire
    -   une augmentation de salaire de 3 pour cent pour tout le personnel
    -   un soutien supplémentaire à l'éducation de l'enfance en difficulté
    -   un soutien supplémentaire pour l'augmentation des coûts de transport
        et des services publics
    -   un soutien ciblé aux conseils scolaires de langue française.
    

    "La performance de notre gouvernement pour ce qui est de l'amélioration
de la formule de financement signifie que les élèves de toute la province
bénéficient maintenant d'un meilleur soutien qu'il y a quatre ans, a expliqué
Mme Wynne. Maintenant, nos directrices et directeurs d'école, enseignantes et
enseignants et travailleuses et travailleurs en éducation disposent d'un plus
grand nombre d'outils qui leur sont nécessaires pour appuyer chaque élève et
l'aider à réaliser son plein potentiel."
    Comme dans les années précédentes, le gouvernement investira aussi plus
de 200 millions de dollars en 2007-2008, en plus des subventions, pour appuyer
des priorités telles que les écoles sécuritaires, la littératie et la
numératie et la participation des parents.
    "Les quatre dernières années du système d'éducation financé par les
deniers publics de l'Ontario ont permis de constater des améliorations
considérables dans les résultats des élèves, mais nous voulons aller encore
plus loin, a mentionné Mme Wynne. Nous continuerons à travailler avec nos
partenaires en éducation - enseignants, directeurs, personnel scolaire,
conseils scolaires, parents et collectivités - et nous continuerons à déployer
nos efforts pour aider tous les élèves à réaliser leur potentiel."

    
    Available in English

                              www.edu.gov.on.ca
                             ontario.ca/progress


    Document d'information
    -------------------------------------------------------------------------

          TROIS NOUVELLES SUBVENTIONS CONSTITUENT LES PLUS RECENTES
                  AMELIORATIONS A LA FORMULE DE FINANCEMENT
    

    Les élèves ontariens méritent le meilleur système d'éducation au monde.
C'est pourquoi le gouvernement revoit continuellement la formule de
financement afin qu'elle soit le plus possible efficace et sensible aux
besoins changeants des élèves, des enseignantes et enseignants et des
communautés scolaires.
    Les améliorations à notre formule de financement pour l'éducation ne sont
jamais "terminées". A mesure que les besoins des élèves et des communautés
changent, la formule de financement est affinée chaque année afin de répondre
à ces besoins.
    Depuis son arrivée au pouvoir, le gouvernement McGuinty a travaillé
étroitement avec le secteur de l'éducation pour apporter des changements
significatifs à la formule de financement qui aident à améliorer le rendement
des élèves et à promouvoir et à maintenir un environnement d'apprentissage
stable.

    NOUVELLES REFORMES DE CETTE ANNEE

    Le gouvernement McGuinty a apporté 10 changements significatifs à la
formule de financement depuis son entrée en fonction en 2003. En poursuivant
ces améliorations, le gouvernement McGuinty affine davantage la formule de
financement cette année. Trois nouvelles subventions ont été créées qui
aideront les conseils scolaires à offrir un soutien accru aux élèves
ontariens.

    1. Subvention pour l'amélioration des programmes (35 millions de dollars)
    -------------------------------------------------------------------------

    La nouvelle Subvention pour l'amélioration des programmes reflète
l'engagement de l'Ontario à appuyer une éducation bien équilibrée. Cette
subvention appuiera des programmes et des activités telles que les arts
plastiques, la musique, l'éducation physique et l'enseignement de plein air.
Les conseils scolaires peuvent utiliser cette subvention pour financer ou
enrichir les programmes existants ou en offrir de nouveaux. La Subvention sera
allouée aux conseils scolaires selon un montant par école de 7 500 $. Chaque
conseil aura la flexibilité de décider comment utiliser ces fonds de façon à
les adapter aux besoins de ses élèves.

    2. Allocation d'aide aux écoles (10 millions de dollars)
    --------------------------------------------------------

    Le gouvernement instaure l'Allocation d'aide aux écoles de la Subvention
pour raisons d'ordre géographique afin d'étendre son soutien scolaire aux
petites collectivités ontariennes où les écoles ont un faible effectif et se
trouvent à une distance importante des autres écoles du conseil scolaire. Ce
financement supplémentaire profitera à 177 écoles.

    
    Les écoles bénéficiant de cette aide recevront du financement continu pour
la dotation en personnel enseignant et les coûts de fonctionnement. On définit
ces écoles comme suit :
    -   écoles élémentaires à 30 kilomètres ou plus des autres écoles
        élémentaires du conseil
    -   écoles secondaires à 60 kilomètres ou plus des autres écoles
        secondaires du conseil.
    

    Les conseils recevront du financement pour un minimum de 7,5 enseignants
aux écoles élémentaires comptant au moins 50 élèves. Ils recevront du
financement pour un minimum de 14 enseignants aux écoles secondaires comptant
au moins 50 élèves. Le financement offert par cette nouvelle allocation
permettra aux conseils scolaires d'appuyer des écoles viables et dynamiques
dans les petites collectivités ontariennes.

    3. Supplément pour l'éducation des Premières nations, des Métis et des
    ----------------------------------------------------------------------
    Inuits (10,5 millions de dollars)
    ---------------------------------

    Afin d'appuyer l'objectif d'améliorer le rendement des élèves des
Premières nations, métis et inuits, le gouvernement instaure une nouvelle
subvention de 10,5 millions de dollars. Cette subvention aidera les conseils
scolaires à offrir et à développer les cours de langues et d'études
autochtones ainsi qu'à soutenir des programmes venant en aide aux élèves
autochtones.

    
    AUTRES CHANGEMENTS

    En plus des trois nouvelles subventions, le nouvel investissement du
gouvernement en 2007-2008 englobe aussi :
    -   un soutien pour 1 900 nouveaux enseignants et enseignantes
    -   une augmentation de salaire de 3 pour cent négociée dans le cadre de
        travail
    -   un financement accru pour l'éducation de l'enfance en difficulté
    -   un financement accru afin de reconnaître l'augmentation des coûts du
        transport et des services publics
    -   un appui supplémentaire aux conseils de langue française.


    Available in English

                              www.edu.gov.on.ca
                             ontario.ca/progress


    Document d'information
    -------------------------------------------------------------------------

           DIX AMELIORATIONS APPORTEES A LA FORMULE DE FINANCEMENT
                                 DEPUIS 2003

    Les changements aux subventions pour 2007-2008, y compris la création de
trois nouvelles subventions, viennent renforcer les 10 améliorations clés
apportées par le gouvernement à la formule de financement :

    1)  Davantage d'enseignants - dans les écoles élémentaires et secondaires
        -  Nous finançons 4 800 postes d'enseignant afin de réduire la taille
           des classes au cycle primaire
        -  Nous finançons 1 900 nouveaux postes d'enseignant spécialisé à
           l'élémentaire, en arts, en musique, en éducation physique, en
           langues et dans des matières obligatoires telles que l'anglais,
           les sciences et les mathématiques
        -  Nous finançons 1 900 postes d'enseignant pour la réussite des
           élèves afin d'aider davantage d'élèves du secondaire à obtenir
           leur diplôme.
    2)  Paix et stabilité - réponse aux constatations principales de
        Mordechai Rozanski par la mise à niveau et l'augmentation des repères
        en matière de salaire de façon à financer les conventions de quatre
        ans. Pour la première fois depuis près d'une décennie, les conseils
        n'ont pas à utiliser le financement d'autres éléments du budget pour
        payer le salaire des enseignants.
    3)  Réponse aux besoins locaux - modification de la formule "taille
        unique" afin de reconnaître les besoins spécifiques :
        -  des conseils scolaires du Nord et des régions rurales, pour
           protéger des petites écoles contre la fermeture
        -  des conseils de langue française. Nous accordons un soutien
           supplémentaire aux programmes d'apprentissage durant les premières
           années d'études, pour un plus grand nombre d'enseignants et à un
           nouveau programme de construction scolaire
        -  des conseils dont l'effectif est à la baisse. Nous allouons des
           fonds pour reconnaître que les coûts déclinent plus lentement que
           les recettes
        -  de tous les conseils par la création de la Subvention pour
           l'amélioration des programmes.
    4)  Satisfaction des besoins des élèves - augmentation du financement
        pour les élèves à risque et les élèves des programmes d'anglais
        langue seconde et de perfectionnement du français, et création du
        Supplément pour l'éducation des Premières nations, des Métis et des
        Inuits.
    5)  Reflet des coûts réels - augmentation des repères pour les
        carburants, les services publics, les salaires, les avantages sociaux
        et les autres coûts.
    6)  Octroi de financement axé sur l'école - création de la Subvention de
        base pour les écoles de 1 milliard de dollars afin que les petites
        écoles et les écoles dont l'effectif est en baisse obtiennent le
        financement stable dont elles ont besoin, et création de l'Allocation
        d'aide aux écoles.
    7)  Réfection de nos écoles - financement d'un investissement de
        4 milliards de dollars afin de réparer, de reconstruire et d'agrandir
        les écoles, et octroi de financement en vue de rendre les écoles plus
        saines et plus sécuritaires pour les élèves et le personnel.
    8)  Réforme de l'éducation de l'enfance en difficulté - augmentation du
        nombre d'élèves aux besoins élevés qui reçoivent du soutien,
        accroissement du financement pour les élèves aux besoins élevés dans
        les conseils où l'effectif est à la hausse et maintien du financement
        pour les élèves aux besoins élevés dans les conseils où l'effectif
        est à la baisse.
    9)  Amélioration du financement en matière de transport - encouragement
        des conseils scolaires à travailler ensemble afin d'améliorer les
        services aux élèves et de réduire les coûts.
    10) Renforcement des partenariats entre l'école et la communauté -
        instauration d'un financement annuel afin de réduire les frais payés
        par les groupes communautaires qui utilisent les écoles après les
        heures de classe, et octroi de fonds pour encourager la participation
        des parents.
    

    Ces changements ont été dictés par des stratégies éprouvées visant à
améliorer le rendement des élèves et par la reconnaissance des coûts des
conseils scolaires. Grâce à tous ces changements, le gouvernement a rendu le
système de financement plus transparent afin que les parents et la
collectivité puissent maintenant savoir clairement de quelle façon les
conseils scolaires dépensent les fonds qu'ils reçoivent.
    Ces changements permettent d'aligner le mieux possible les fonds destinés
à l'éducation sur les coûts des écoles depuis l'introduction de la formule de
financement en 1998. La formule reconnaît que si certains coûts sont
semblables dans toute la province, d'autres diffèrent selon la taille du
conseil scolaire, le nombre et l'emplacement de ses écoles et les
caractéristiques de la population étudiante. La formule tient compte de ces
différences afin que tous les élèves reçoivent l'appui dont ils ont besoin
pour réaliser leur plein potentiel.

    
    Available in English

                              www.edu.gov.on.ca
                             ontario.ca/progress
    




Renseignements :

Renseignements: Michelle Despault, Bureau de la ministre, (416)
212-3747; Patricia MacNeil, Direction des communications, (416) 325-2676;
Renseignements au public: (416) 325-2929 ou 1-800-387-5514, ATS:
1-800-263-2892

Profil de l'entreprise

Ministère de l'Education de l'Ontario

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.