Le Gouvernement fédéral sur le point de légiférer à partir d'un mensonge



    OTTAWA, le 1er juin /CNW Telbec/ - Le projet de loi C-32, Loi modifiant
la Loi sur le tabac, est présentement en deuxième lecture à la Chambre des
Communes. Le projet de loi, qui interdirait les petits cigares / cigarillos
aromatisés, demeure l'un des exemples troublants du manque important de
responsabilité publique à ce jour dans le domaine du contrôle du tabac au
Canada. Qui plus est, c'est précisément ce comportement réglementaire
téméraire au sein du gouvernement qui a créé le problème de contrebande de
tabac dans notre pays - et qui va maintenant l'aggraver.
    Le projet de loi C-32 est simplement une législation haineuse paradant
comme une législation de santé. Il est le résultat direct d'une campagne
orchestrée de peur et de manipulation que les groupes anti-tabac extrémistes
au Canada, payés à même nos taxes, considèrent comme une tactique de lobby
justifiée dans leur quête d'une société sans tabac, dit Luc Martial (en charge
des affaires gouvernementales chez Casa Cubana, et anciennement avec
l'Association pour les droits des non-fumeurs, le Conseil canadien sur le
tabac et la santé, le Centre national de la documentation sur le tabac et la
santé, et le Programme de lutte contre le tabagisme de Santé Canada).
    Le projet de loi est largement basé sur l'assertion de ces groupes et de
Santé Canada que les petits cigares / cigarillos aromatisés "attirent" les
jeunes Canadiens et reflètent les pratiques commerciales déviantes d'une
industrie légale et légitime dans notre pays. De telles déclarations, mise à
part le fait qu'elles soient carrément fausses et choquantes, sont
complètement injustifiées.
    La recherche même de Santé Canada sur le marché des petits cigares /
cigarillos (avec ou sans arôme) montre clairement que plus de Canadiens et de
jeunes Canadiens sont des consommateurs de cigarettes (non-aromatisées).
    En 2008, selon les données de l'Enquête de surveillance de l'usage du
tabac au Canada, il y avait 1,1 million de Canadiens qui avaient essayé un
petit cigare / cigarillo (avec ou sans arôme) dans les 30 jours précédents.
Cela constitue un contraste avec les 4,8 millions de Canadiens qui fumaient
des cigarettes. Chez les fumeurs de 18-19 ans, 75% plus d'entre eux
consommaient des cigarettes comparativement aux petits cigares. De plus, bien
qu'il y ait eu une diminution de 5 500 fumeurs de petits cigares / cigarillos
(avec ou sans arôme) dans ce groupe d'âge en 2008, il y a en fait eu une
augmentation de 7 759 fumeurs de cigarettes cette même année. Chez les mineurs
(moins de 18 ans) qui sont fumeurs, 40% de plus d'entre eux trouvaient intérêt
dans, et avaient accès illégal à, des cigarettes comparativement à des petits
cigares / cigarillos. Fait aussi important, chez ces mineurs, il y avait une
diminution de 12 100 fumeurs qui avaient essayé un petit cigare / cigarillo
(avec ou sans arôme) au cours des 30 derniers jours, alors qu'il y avait en
fait une augmentation de 1 135 fumeurs de cigarettes cette même année.
    Le projet de loi C-32 n'a rien à voir avec les jeunes ou la protection
des jeunes - et la recherche de Santé Canada le prouve. Le projet de loi C-32
a tout à voir avec l'apaisement de la nature morale délicate de quelques
groupes extrémistes et de politiciens qui n'accepteront jamais que certains
Canadiens exercent leur droit de consommer des produits du tabac. Les groupes
extrémistes ont crié au loup lors de plusieurs occasions précédentes et par
rapport à plusieurs enjeux différents avant qu'il soit prouvé qu'ils avaient
complètement tort. Leur cri aujourd'hui, par rapport aux produits du tabac
aromatisés, est tout aussi erroné, et il mènera à des problèmes irrévocables
contre notre société - en alimentant les marchés de contrebande; en mettant
plus de produits de tabac moins chers dans les mains des jeunes; en détruisant
des commerces et des emplois légitimes à travers le Canada; et en privant les
différents gouvernements de millions de revenu légitime en taxes. Le Ministre
fédéral du Revenu national estime maintenant à 2 milliards $ la perte en
revenus gouvernementaux dus à la contrebande de tabac. S'il est passé, le
projet de loi C-32 augmenterait ce coût aux gouvernements canadiens en
fournissant directement les droits de marché exclusifs des produits du tabac
aromatisés à une économie sous-terraine capable, prête et imparable.

    Casa Cubana est un importateur de produits de cigares de qualité basé à
Montréal. Etabli en 1998, la portée de la compagnie s'étend à travers le
Canada avec un service de vente touchant à environ 10 000+ comptes directs -
incluant des marchands, des chaînes au détail, des détaillants indépendants,
des stations d'essence, des épiceries et les boutiques hors-taxes. Depuis
2003, la compagnie a importé et distribué une variété de cigarillos
aromatisés, devenant un acteur pertinent et connaissant du marché.




Renseignements :

Renseignements: Luc Martial, (819) 682-2352, Cell.: (819) 743-9140

Profil de l'entreprise

Casa Cubana

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.