Le gouvernement fédéral reconnaît enfin la crise de l'emploi : les métallos veulent un programme fédéral centré sur la sauvegarde des emplois plutôt que sur des réajustements



    TORONTO, le 10 janv. /CNW/ - Le directeur national des Métallos, Ken
Neumann, a déclaré que l'annonce faite jeudi par le premier ministre, Stephen
Harper, portant sur une aide d'un milliard de dollars au profit des
collectivités touchées par la volatilité économique mondiale, s'est trop fait
attendre et ne constitue pas une mesure énergique suffisante pour mettre fin à
la crise qui sévit dans les secteurs de la fabrication et de la foresterie au
Canada.
    "La crise de l'emploi est à l'avant-plan de cette annonce", a souligné
Ken Neumann. "La perte de dizaines de milliers d'emplois dans des régions qui
dépendent depuis plus d'un siècle d'industries comme la foresterie crée des
villes fantômes d'un bout à l'autre de ce pays. Notre syndicat est heureux de
constater que le gouvernement fédéral a fini par reconnaître ce que nos
membres savent depuis longtemps. Il existe une crise de l'emploi, pas
seulement dans le secteur des ressources, mais aussi dans ceux de la
fabrication et de la transformation."
    Le directeur des Métallos pour le district Ontario et Canada atlantique,
Wayne Fraser, a souligné que le nord de l'Ontario a été touché
particulièrement durement par les fermetures de scieries et par l'effondrement
de l'industrie forestière en général.
    "Pendant trop longtemps, les deux ordres de gouvernement ont refusé
d'admettre les conséquences des pertes d'emploi", a ajouté Wayne Fraser. "Le
secteur forestier à lui seul a fourni dans le passé des emplois directs à près
de 300 000 Canadiens, sans parler des milliers d'emplois indirects soutenus
par ce secteur. Cette annonce sera utile dans une certaine mesure, mais ce
dont nous avons besoin, c'est d'une stratégie plus en profondeur pour arrêter
la perte de bons emplois. Un programme de réajustements et de recyclage
professionnel ne fonctionne que s'il existe de réelles possibilités d'emploi."
    Le directeur des Métallos pour l'Ouest du Canada, Steve Hunt, a déclaré
pour sa part qu'en tant que syndicat de la Colombie-Britannique représentant
la plus grande concentration de travailleurs du secteur forestier au Canada,
les Métallos sont manifestement témoins de la crise la plus grave depuis celle
de 1929.
    "En d'être ébranlée par la baisse des prix du bois d'oeuvre, entraînée
par l'effondrement du marché de l'immobilier aux Etats-Unis, ainsi que par la
crise des prêts hypothécaires à risque, notre industrie souffre de la vigueur
du dollar canadien, de taux d'intérêt élevés et de l'intensification de la
concurrence mondiale, notamment celle de producteurs qui paient de bas
salaires comme la Chine et le Chili", a indiqué Steve Hunt.
    "Ajoutez à cela l'entente punitive sur le bois d'oeuvre entre le Canada
et les Etats-Unis imposée par le même gouvernement Harper qui nous offre
aujourd'hui de créer un Fonds en fiducie pour le développement communautaire,
et vous avez une économie affaiblie et en crise."
    Selon Ken Neumann, le nouvel enthousiasme du premier ministre pour un
programme de réajustements et de formation ne résoudra pas la crise des
investissements alors que les entreprises canadiennes délocalisent leurs
activités aux Etats-Unis pour échapper à la taxe à la frontière du
gouvernement Harper. Les entreprises sont également réticentes à engager des
dépenses en recherche et développement et ne réussissent pas à diversifier
leurs produits pour s'adapter à l'évolution de la conjoncture.
    "Ce nouveau programme ne traitera pas ces problèmes", a-t-il ajouté.
    "Tandis que certaines entreprises exportent des milliards de mètres cubes
de billes et que d'autres se battent pour joindre les deux bouts dans les
secteurs du sciage, de la fabrication de produits du bois et des pâtes et
papiers, les gouvernements doivent décourager les exportations de bois brut et
encourager la production à valeur ajoutée."
    Ken Neumann a affirmé que le syndicat des Métallos est prêt à collaborer
avec le gouvernement fédéral pour faire en sorte que le programme fonctionne,
mais qu'il continuera à faire pression pour trouver des solutions valables et
créatives afin de sortir de la crise dont souffre le secteur forestier.





Renseignements :

Renseignements: Ken Neumann, (416) 487-1571 ou (416) 558-2510; Wayne
Fraser, (416) 243-8791 ou (416) 577-4045; Steve Hunt, (604) 683-1117 ou (604)
816-2554


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.