Le gouvernement fédéral prié d'élaborer une stratégie canadienne en matière de prestation de soins



    OTTAWA, le 7 mai /CNW/ - La Société canadienne du cancer (SCC) et la
Coalition canadienne des proches aidants (CCAN) pressent le gouvernement
fédéral de reconnaître et de soutenir les proches aidants au moyen d'une
stratégie canadienne en matière de prestation de soins. Les groupes
transmettront leur message à plus de 50 parlementaires au cours d'un déjeuner
qui aura lieu aujourd'hui sur la Colline du Parlement.
    Le travail des proches aidants, qui prodiguent soins et assistance à des
membres de leur famille proche et élargie et à des amis qui ont besoin de
soutien en raison de leur âge, d'une maladie ou d'un handicap, équivaut à un
montant ahurissant de 25 à 26 milliards de dollars en prestation de soins non
rémunérés par le système de soins de santé.
    Dans le cadre d'un sondage de Pollara réalisé en 2007, 23 % des Canadiens
ont affirmé avoir pris soin d'un membre de leur famille ou d'un ami proche
ayant un problème de santé grave au cours des 12 mois précédents; 22 % de ces
répondants disent avoir perdu un ou plusieurs mois de travail et 41 % d'entre
eux déclarent avoir utilisé leurs économies personnelles pour survivre
financièrement alors qu'ils prodiguaient des soins.
    La SCC et la CCAN recommandent aux parlementaires de mettre en oeuvre une
stratégie canadienne pour les proches aidants, qui comprendrait les éléments
suivants:

    
    -   Minimiser le fardeau financier excessif imposé aux proches aidants en
        augmentant la portée des mesures fiscales et les prestations de
        soignant gérées par le programme fédéral d'assurance-emploi.
    -   Sauvegarder la santé et le bien-être des proches aidants en offrant
        des soins de répit.
    -   Permettre l'accès à l'information et l'éducation afin de s'assurer
        que les proches aidants disposent des compétences et de la confiance
        nécessaires pour prodiguer des soins.
    -   Créer des environnements de travail adaptables qui respectent les
        obligations des proches aidants.
    

    "La récession actuelle ne fera qu'accroître la nécessité d'une stratégie
canadienne pour les proches aidants, laquelle est essentielle pour que notre
système de soins de santé réponde aux besoins de tous les Canadiens", affirme
Jimm Simon, président du conseil d'administration de la Société canadienne du
cancer. "Les proches aidants pourraient bénéficier de retombées immédiates
grâce à la majoration des prestations de soignant."
    "La vie moderne fait en sorte qu'il sera de plus en plus difficile pour
les familles de prodiguer des soins à leurs proches", a déclaré Nadine
Henningsen, présidente de la Coalition canadienne des proches aidants. "La
CCAN croit que les proches aidants doivent être appuyés, reconnus et protégés
au moyen d'une stratégie canadienne pour les proches aidants."
    La SCC et CCAN s'engagent à poursuivre leur collaboration avec le
gouvernement afin de promouvoir les intérêts des proches aidants canadiens.

    A propos de la Société canadienne du cancer

    La Société canadienne du cancer est un organisme bénévole national, à
caractère communautaire, dont la mission est l'éradication du cancer et
l'amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par le cancer. Pour
en savoir plus sur le cancer, veuillez consulter notre site Web à l'adresse
www.cancer.ca ou téléphonez à notre Service d'information sur le cancer, un
service bilingue, au numéro sans frais 1-888-939-3333.

    A propos de la Coalition canadienne des aidantes et aidants naturels

    La Coalition canadienne des proches aidants regroupe divers organismes
nationaux et provinciaux, d'un bout à l'autre du pays, afin de représenter et
promouvoir d'une manière collaborative les besoins et intérêts des proches
aidants auprès de tous les ordres de gouvernement et de la collectivité. La
vision de la Coalition canadienne des proches aidants est celle d'un Canada
qui reconnaît et respecte le rôle essentiel que jouent dans la société les
proches aidants, et qui appuie ce rôle tout en comprenant qu'il ne s'agit pas
d'un substitut à la responsabilité publique en matière de soins sociaux et de
soins de santé.

    FAITS EN BREF SUR LES PROCHES AIDANTES ET AIDANTS

    De plus en plus, de nombreux Canadiens assument le rôle de proche aidant
non rémunéré, ce qui se traduit souvent par une perte de revenu ainsi que par
un fardeau financier accru en raison de dépenses imprévues, comme le
transport, les fournitures et les appareils médicaux, les produits
pharmaceutiques, une aide ménagère, les soins de répit, etc.

    
    -   Au Canada, les proches aidants prodiguent près de 80 % des soins à
        domicile(1).

    -   On estime que le travail des proches aidants équivaut, chaque année,
        à un montant de 25 à 26 milliards de dollars de soins non rémunérés
        par le système de soins de santé(2).

    -   La majorité des proches aidants sont des femmes (77 %)(3).

    -   Pas moins de 23 % de Canadiens ont affirmé avoir pris soin d'un
        membre de la famille ou d'un ami proche aux prises avec un grave
        problème de santé au cours des 12 mois précédents(4).

    -   41 % de ces proches aidants ont puisé dans leurs économies
        personnelles pour subvenir à leurs besoins.

    -   Plus du tiers des proches aidants indiquent avoir assumé des dépenses
        supplémentaires liées à leurs responsabilités des proches aidantes et
        d'aidants.

    -   22 % des proches aidants perdent un mois de travail ou plus.

    -   22 % des proches aidantes ont modifié leur régime de travail en
        raison des soins qu'elles donnaient(5).

    -   14,5 % des proches aidantes ont réduit leur horaire de travail.

    -   65 % des ménages qui comptent un proche aidant déclarent un revenu
        combiné inférieur à 45 000 $.

    -   42 % des proches aidants sont d'avis qu'il serait utile que les
        employeurs offrent des horaires et des conditions de travail
        flexibles ainsi qu'un emploi à court terme et la protection du
        revenu.

    A propos de la Société canadienne du cancer
    

    La Société canadienne du cancer est un organisme bénévole national, à
caractère communautaire, dont la mission est l'éradication du cancer et
l'amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par le cancer. Pour
en savoir plus sur le cancer, veuillez consulter notre site Web à l'adresse
www.cancer.ca ou téléphonez à notre Service d'information sur le cancer, un
service bilingue, au numéro sans frais 1-888-939-3333.

    A propos de la Coalition canadienne des aidantes et aidants naturels

    La Coalition canadienne des proches aidants regroupe divers organismes
nationaux et provinciaux, d'un bout à l'autre du pays, afin de représenter et
promouvoir d'une manière collaborative les besoins et intérêts des proches
aidants auprès de tous les ordres de gouvernement et de la collectivité.
    La vision de la Coalition canadienne des proches aidants est celle d'un
Canada qui reconnaît et respecte le rôle essentiel que jouent dans la société
les proches aidants, et qui appuie ce rôle tout en comprenant qu'il ne s'agit
pas d'un substitut à la responsabilité publique en matière de soins sociaux et
de soins de santé.

    
    --------------------------------------
    (1) Nancy Guberman, "Caregivers and caregiving: New trends and their
        implications for policy: final report". Ottawa, Santé Canada, 1999.
        Rapport cité dans le livre de M. Silverman, "Le counselling auprès
        des proches aidants", Les Editions du remue-ménage, Canada, 2008.
    (2) Ibid
    (3) CMAJ-JMAC, "Burden of home care borne by women",
        http://www.cmaj.ca/cgi/reprint/168/11/1459
    (4) Pollara. (2007), Sondage sur les soins de santé au Canada. www.hcic-
        sssc.ca
    (5) Kelly Cranswick, D. Dosman, "Le soin aux aînés : le point sur nos
        connaissances actuelles", Statistique Canada, Tendances sociales
        canadiennes, hiver 2008, no 86, www.statcan,gc.ca

       LA SOCIETE CANADIENNE DU CANCER PROPOSE UNE STRATEGIE CANADIENNE
                      EN MATIERE DE PRESTATION DE SOINS
    

    De plus en plus, de nombreux Canadiens assument la responsabilité de
prodiguer des soins non rémunérés. Nos proches aidants non rémunérés ont
besoin d'un meilleur soutien financier qui leur permette de s'occuper d'un
proche qui souffre d'une maladie grave risquant de causer le décès. La
solution idéale serait de mettre sur pied un ensemble complet de programmes
des proches aidants qui regrouperait diverses aides financières à leur
intention. Ce programme fourni devrait englober les éléments suivants:

    
    -   Majorer la prestation de soignant géré par le programme fédéral
        d'assurance-emploi:

           -  Augmenter le nombre de semaines : Etendre la période de
              prestations à 26 semaines au cours de toute période de 52
              semaines.
           -  Intégrer plus de souplesse au programme : Autoriser le travail
              pendant une partie de la semaine au cours d'une période
              prolongée plutôt qu'un nombre fixe de semaines au cours d'une
              période donnée.
           -  Politiques du travail : Modifier le Code canadien du travail
              afin de préserver les emplois des proches aidants.

    -   Mettre sur pied un programme complémentaire qui ne soit pas fondé sur
        les états de service, à l'intention des personnes qui ne sont pas
        admissibles aux prestations de soignant actuelles.

           -  Ce programme pourrait s'apparenter au régime de retraite
              canadien auquel les Canadiens contribuent, qu'ils soient
              travailleurs autonomes, employés à temps partiel, chômeurs ou
              retraités, de façon à ce qu'ils puissent y faire appel
              lorsqu'ils ont besoin de revenus pour subvenir à leurs besoins
              pendant qu'ils prodiguent des soins à un proche.

    -   Constituer un groupe fédéral de spécialistes qui établirait les
        options d'assistance financière offertes par le système fiscal à
        l'intention des proches aidants.

    A propos de la Société canadienne du cancer
    

    La Société canadienne du cancer est un organisme bénévole national, à
caractère communautaire, dont la mission est l'éradication du cancer et
l'amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par le cancer. Pour
en savoir plus sur le cancer, veuillez consulter notre site Web à l'adresse
www.cancer.ca ou téléphonez à notre Service d'information sur le cancer, un
service bilingue, au numéro sans frais 1-888-939-3333.

    
    /AVIS AUX RESPONSABLES DE LA SECTION PHOTOGRAPHIQUE : Une photo
    accompagnant ce communiqué est disponible dans l'Archive photographique
    CNW et archivée à l'adresse http://photos.newswire.ca. Des images
    archivées sont aussi disponibles sur le site Web de l'Archive
    photographique CNW, à l'adresse http://photos.newswire.ca. Ces images
    sont gratuites pour les représentants accrédités des médias/
    





Renseignements :

Renseignements: Aurélie Walsh, Conseillère principale, Relations
publiques, Blueprint, Tél.: (613) 237-7400, poste 23, Cell.: (613) 797-4259,
aurelie@blueprintpr.ca

Profil de l'entreprise

Société canadienne du cancer (Bureau national)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.