LE GOUVERNEMENT DU QUEBEC SOULIGNE LA JOURNEE MONDIALE DE LA PREVENTION DU SUICIDE



    QUEBEC, le 10 sept. /CNW Telbec/ - Le ministre de la Santé et des
Services sociaux, le docteur Yves Bolduc, la ministre déléguée aux Services
sociaux, madame Lise Thériault, et la ministre responsable des Aînés, madame
Marguerite Blais, ont profité de la Journée mondiale de la prévention du
suicide pour rappeler que ce dossier demeure une priorité pour le gouvernement
du Québec. "Il est nécessaire de renforcer la concertation entre tous les
partenaires afin d'améliorer l'accès à des services adéquats pour toute la
population", a indiqué le docteur Bolduc.
    Le Programme national de santé publique 2003-2012 prévoit la mise en
place d'interventions en prévention du suicide, dont l'implantation de réseaux
de sentinelles. Les sentinelles sont des adultes qui, en raison de leur
travail, de leur implication bénévole ou de la place qu'ils occupent dans leur
communauté, entretiennent des liens privilégiés avec les personnes à risque.
Ils reçoivent une formation afin d'être en mesure de reconnaître les
comportements suicidaires et, en présence d'idées suicidaires, d'orienter les
personnes vers les services d'aide appropriés. Leur rôle repose sur l'écoute,
le réconfort et l'entraide qui peuvent être offerts aux personnes suicidaires.
Déjà en 2006, le Ministère publiait un cadre de référence pour soutenir
l'implantation de réseaux de sentinelles en prévention du suicide dans les
régions du Québec.
    Parallèlement à cette démarche, des représentants du réseau de la santé
et des services sociaux sont partenaires d'un important projet de prévention
du suicide chez les baby-boomers, mené à l'initiative de l'Association
québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP). Ce
projet a reçu une aide financière de 400 000 $ sur quatre ans, octroyée par la
ministre responsable des Aînés, madame Marguerite Blais. Il vise à implanter
des réseaux de sentinelles chez les conseillers en finances personnelles et en
assurances, les intervenants en ressources humaines du secteur public ainsi
qu'au sein même de l'AQRP afin de détecter les signes précurseurs du suicide
chez les 50 à 64 ans pour les guider vers les ressources qualifiées.
    "Les taux de suicide ont diminué dans la plupart des groupes d'âge, sauf
chez les 50 à 64 ans. Cela démontre l'importance de faire de la prévention et
du dépistage auprès de cette population à risque. De façon plus globale, cette
journée de prévention du suicide nous rappelle l'importance d'être à l'écoute
des personnes en détresse quel que soit leur âge. Notre solidarité peut
souvent représenter une bouée de sauvetage pour elles", a rappelé la ministre
responsable des Aînés, Marguerite Blais.
    De plus, dans le cadre de la Stratégie d'action jeunesse 2009-2014, le
gouvernement du Québec investit 5 millions de dollars sur une période de 5 ans
afin de favoriser le dépistage des jeunes à risque dans les centres jeunesse
du Québec. Ces sommes serviront, notamment, à soutenir les intervenants dans
leurs actions auprès de ces jeunes.
    "Les jeunes suivis par les centres jeunesse sont vulnérables et peuvent,
dans certains cas, développer certains problèmes pouvant mener à des pensées
suicidaires. C'est pourquoi nous avons mis en place des équipes capables
d'intervenir rapidement et efficacement auprès de ces jeunes", a indiqué la
ministre Thériault.
    A l'heure actuelle, les milieux associés à la jeunesse, incluant le
milieu scolaire, ainsi que les milieux de travail sont davantage visés par
l'intervention des sentinelles en prévention du suicide. L'implantation des
réseaux de sentinelles dans les milieux de vie se poursuivra en 2009-2010, et
ce, en complément des efforts de promotion de la santé mentale, dans la foulée
de la mise en oeuvre du Programme national de santé publique 2008-2012 - mis à
jour en 2008 - et de celle du Plan d'action en santé mentale 2005-2010 : La
force des liens.
    "Je tiens à souligner l'extraordinaire travail des intervenants du réseau
de la santé et des services sociaux et de leurs partenaires du milieu
communautaire. Leurs efforts constants ont fortement contribué à la baisse du
taux de suicide depuis 2000, même s'il reste beaucoup à faire", a conclu le
ministre Bolduc.
    -%SU: SOC
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Marie-Eve Bédard, Attachée de presse du ministre de la
Santé et des Services sociaux, (418) 266-7171; Renaud Dugas, Attaché de
presse, Cabinet de la ministre responsable des Aînés, (418) 646-7757; Harold
Fortin, Attaché de presse, Cabinet de la ministre déléguée aux Services
sociaux, (418) 266-7181; Source: Direction des communications, Ministère de la
Santé et des Services sociaux


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.