Le gouvernement du Canada financera des travaux d'agrandissement à des installations du passage frontalier de Lacolle, au Québec



    OTTAWA, le 29 fév. /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Canada versera
10 millions de dollars pour agrandir les installations de l'Agence des
services frontaliers du Canada (ASFC) au passage frontalier Lacolle-Champlain,
l'un des dix passages frontaliers les plus achalandés à la frontière
canado-américaine. C'est ce qu'a annoncé aujourd'hui l'honorable Stockwell
Day, ministre de la Sécurité publique, au nom de l'honorable Lawrence Cannon,
ministre des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités.
    Financé dans le cadre du Fonds pour les portes d'entrée et les passages
frontaliers, le projet comprend principalement l'agrandissement des
installations de traitement des véhicules commerciaux et des autobus et
autocars. Le projet vise à améliorer les infrastructures frontalières le long
du corridor côté canadien, à accroître la sécurité et à atténuer la
congestion.
    "Notre gouvernement s'est engagé à maintenir une frontière intelligente
et sécuritaire, d'où l'importance de se doter des installations appropriées",
a déclaré le ministre Day. "Grâce à ce financement, on accroîtra la capacité
de l'un des plus importants passages frontaliers du Canada. De plus, on
reconnaît la grande importance de ce passage frontalier pour assurer la
sécurité nationale et la prospérité économique au Canada."
    "Les fonds du gouvernement du Canada pour cette initiative permettront de
préserver la position concurrentielle du passage frontalier de Lacolle, un
corridor de commerce clé vers les Etats-Unis", a dit le ministre Cannon. "Les
améliorations aux installations existantes de traitement des véhicules
commerciaux et des autobus et autocars viendront s'ajouter aux améliorations
obtenues en terme de capacité grâce à des investissements importants dans
l'infrastructure, effectués du côté américain du passage frontalier."
    "Nos membres accueillent favorablement de telles améliorations aux
infrastructures. Grâce à cet investissement, les agents des services
frontaliers disposeront d'installations ultramodernes au passage frontalier le
plus achalandé du Québec", a affirmé M. Jean-Pierre Fortin, premier
vice-président national de l'Union Douanes Accise. "Cela améliorera le
mouvement légitime commercial et voyageur et offrira aux agents un milieu de
travail plus sécuritaire leur permettant de prêter davantage attention aux
personnes et aux marchandises à haut risque."
    Le passage frontalier de Lacolle est le sixième au Canada au chapitre du
trafic commercial. En 2006, près de 735 000 véhicules commerciaux ont traversé
ce passage frontalier (398 000 vers les Etats-Unis et 337 000 vers le Canada),
soit près de 2 000 véhicules commerciaux par jour.
    Guidé par le Cadre de politique national sur les portes et les corridors
commerciaux stratégiques, le Fonds pour les portes d'entrée et les passages
frontaliers vise à améliorer la fluidité des marchandises entre le Canada et
le reste du monde. Ce fonds, évalué en fonction du bien-fondé des projets,
contribuera à l'amélioration des infrastructures à des endroits stratégiques
tels que les principaux passages frontaliers entre le Canada et les
Etats-Unis.
    Ce fonds de 2,1 milliards de dollars mettra l'accent sur les corridors
commerciaux stratégiques et les portes d'entrée internationales. Les projets
admissibles incluront le Réseau routier national, les installations
frontalières touchées par l'augmentation de la circulation des biens
commerciaux, les routes de raccordement intermodales et les installations, les
ponts et les tunnels internationaux, les voies ferrées/voies étagées, le
transport ferroviaire et maritime sur de courtes distances et les systèmes de
transport intelligents.
    Le budget dévoilé cette semaine prévoit 174 millions de dollars sur deux
ans pour rendre la frontière plus intelligente et plus sûre. Cela comprend
75 millions de dollars pour les activités de l'ASFC et 14 millions pour
étendre le programme NEXUS.
    De plus, le gouvernement du Canada a apporté des modifications à la Loi
sur les douanes qui permettront à l'ASFC de disposer des outils et de la
latitude dont elle a besoin pour réduire les risques à la frontière.
    En vertu des modifications, toutes les entreprises engagées dans la
chaîne de commerce d'importation devront fournir à l'ASFC des données
électroniques sur leurs cargaisons avant que les marchandises n'arrivent au
Canada. Grâce à ces renseignements préalables, l'ASFC pourra prendre des
décisions plus éclairées en ce qui concerne l'admissibilité des marchandises,
quant à savoir notamment si des marchandises posent un risque pour les
Canadiens.
    D'autres modifications permettront à l'ASFC de mettre en place des zones
de contrôle des douanes et autoriseront les agents des services frontaliers à
examiner les marchandises, à interroger et fouiller toute personne se trouvant
dans ces zones plutôt qu'aux points de sortie comme le prévoit la Loi
actuelle.




Renseignements :

Renseignements: Karine White, Attachée de presse, Cabinet du ministre
des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités, Ottawa, (613)
991-0700; Relations avec les médias, Transports Canada, Ottawa, (613)
993-0055; Transports Canada est en ligne à www.tc.gc.ca. Abonnez-vous aux
communiqués de presse et aux discours à www.tc.gc.ca/listserv/ et restez au
fait des dernières nouvelles de Transports Canada. Ce communiqué est
disponible en formats substituts pour les personnes ayant une déficience
visuelle.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.