Le gouvernement du Canada annonce des améliorations au corridor ferroviaire Roberts Bank



    CANTON DE LANGLEY, C.-B., le 28 juin /CNW Telbec/ - Le nouveau
gouvernement du Canada a conclu un accord multilatéral pour la construction de
sauts-de-mouton dans le corridor ferroviaire Roberts Bank en vertu de
l'Initiative de la Porte et du Corridor de l'Asie-Pacifique. Ces travaux, pour
lesquels le gouvernement fédéral investit jusqu'à 75 millions de dollars,
contribueront à accroître l'efficacité de la circulation routière et
ferroviaire et à améliorer la qualité de vie des personnes qui résident le
long de ce corridor ferroviaire.
    L'annonce en a été faite aujourd'hui, à une conférence de presse tenue à
l'hôtel de ville du canton de Langley, par l'honorable David Emerson, ministre
du Commerce international et ministre de la porte d'entrée du Pacifique et des
Olympiques de Vancouver-Whistler; M. Brian Jean, secrétaire parlementaire, au
nom de l'honorable Lawrence Cannon, ministre des Transports, de
l'Infrastructure et des Collectivités; l'honorable Kevin Falcon, ministre des
Transports de la Colombie-Britannique; M. Gordon Houston, président et premier
dirigeant de l'Administration portuaire de Vancouver; M. Malcolm Brodie,
président de TransLink; et M. Kurt Alberts, maire du canton de Langley, au nom
des partenaires municipaux.
    M. Jim Buggs, directeur général, projets de stratégie pour les ports et
les portes d'entrée et questions réglementaires pour le Canadien Pacifique;
M. Kirk Carroll, directeur général de la Division Sud de la
Colombie-Britannique du Canadien National; M. Kevin Mahoney, président et chef
de la direction de la British Columbia Railway Company; et M. Doug Jones,
directeur général de la Division Nord-Ouest de la BNSF Railway, s'y trouvaient
aussi.
    Le corridor ferroviaire Roberts Bank, qui s'étend sur 70 kilomètres et
passe par Delta, Surrey, la ville de Langley, le canton de Langley et
Abbotsford, relie le terminal à conteneurs Deltaport et le terminal
charbonnier Westshore en passant par le Lower Mainland de la
Colombie-Britannique, au reste du Canada et au coeur économique de l'Amérique
du Nord.
    Les partenaires des secteurs public et privé investiront ensemble quelque
300 millions de dollars dans les travaux échelonnés sur tout le corridor, y
compris la construction de neuf sauts-de-mouton. Les deux premiers projets de
saut-de-mouton qui iront de l'avant seront celui de Mufford Crescent et de la
64e Avenue, dans le canton de Langley, et celui de la 152e Rue, dans la ville
de Surrey. De plus, les chemins de fer investiront aussi quelque 60 millions
de dollars dans le corridor pour en accroître la capacité en fonction de la
croissance prévue.
    "Le projet du corridor ferroviaire Roberts Bank montre clairement la
puissance du concept de porte d'entrée et la place importante des systèmes et
des partenariats dans ce dernier", a dit le ministre Emerson. "Le gouvernement
du Canada travaille avec ses partenaires afin d'améliorer la qualité de vie
des résidents et de protéger l'environnement dans le Lower Mainland, tout en
faisant en sorte que le Canada soit plus compétitif au sein de l'économie
mondiale. Nous créons quelque chose dont les Canadiens profiteront
véritablement pendant des générations."
    "L'Initiative de la Porte et du Corridor de l'Asie-Pacifique est devenue
l'une des plus importantes du nouveau gouvernement du Canada", a précisé
M. Jean. "Elle ne cesse de prendre de l'ampleur à mesure qu'augmente le nombre
de Canadiens qui voient les avantages qu'il y a à collaborer pour faire de la
côte Ouest du Canada le trait d'union entre l'Asie et l'Amérique du Nord."
    "De fantastiques possibilités économiques découlent de nos activités
commerciales croissantes avec l'Asie-Pacifique", a dit le ministre Falcon. "En
tant que porte d'entrée canadienne du Pacifique, la Colombie-Britannique est
fermement résolue à améliorer l'infrastructure de transport du pays pour
suivre le rythme de cette croissance."
    "C'est là un parfait exemple de la façon dont les partenariats et la
coopération entre les entreprises et tous les ordres de gouvernement peuvent
produire des résultats favorables pour les collectivités locales et tous les
Canadiens", a dit M. Houston. "L'investissement pouvant s'élever jusqu'à
50 millions de dollars de l'Administration portuaire de Vancouver pour le
corridor ferroviaire Roberts Bank témoigne de notre engagement à favoriser
l'expansion durable de l'économie dans ce corridor. Nous nous sommes engagés à
assurer la durabilité sur les plans socio-économique et environnemental, et la
collaboration qui ressort de cette initiative montre comment cet objectif en
matière de durabilité peut être atteint lorsque les parties intéressées sont
prêtes à travailler ensemble."
    "Pour TransLink, ces projets forment une combinaison parfaite", a précisé
M. Brodie. "Ils nous aideront à atteindre notre objectif, qui est d'améliorer
la circulation des personnes et des marchandises dans la région métropolitaine
de Vancouver, et accroîtront la capacité de notre réseau de transport à
soutenir le commerce de l'Asie-Pacifique pour le bien de l'économie à
l'échelle régionale, provinciale et nationale."
    "Les passages à niveau du centre de la ville régionale de Langley créent
actuellement une situation intolérable", a affirmé le maire Alberts. "En
collaborant, les divers partenaires ont réuni des fonds pour des travaux qui y
remédieront et résoudront des problèmes de sécurité et de congestion. Je suis
heureux qu'on ait accordé une grande importance aux travaux de Mufford
Crescent et de la 64e Avenue."
    "Il est encourageant de voir tous les paliers de gouvernement, TransLink
et le secteur privé collaborer à l'amélioration de la circulation des
personnes et des marchandises", a indiqué Peter Fassbender, maire de la ville
de Langley. "Ce projet d'aménagement de corridor, qui complète le passage
supérieur de la 204e Rue, premier saut-de-mouton de Langley, contribuera
énormément à réduire la congestion des voies de circulation et à améliorer la
qualité de la desserte nord-sud dans notre région."
    "L'initiative du corridor ferroviaire Roberts Bank fait partie d'un plan
stratégique visant à développer le commerce de l'Asie-Pacifique", a expliqué
Dianne Watts, mairesse de Surrey. "Le projet de construction de
sauts-de-mouton améliorera la sécurité routière et réduira l'incidence du rail
sur les quartiers voisins tout en améliorant les liens routiers nord-sud et en
assurant un meilleur accès à South Surrey, White Rock et le secteur industriel
de Campbell Heights."
    "Les initiatives que Delta prend depuis des années pour remédier aux
répercussions des conflits de circulation aux passages à niveau ont porté
fruit", a affirmé Lois Jackson, mairesse de Delta. "Par l'entremise du
ministre David Emerson, le gouvernement fédéral a présenté un plan pour
apporter plusieurs améliorations et modifications aux passages à niveau du
corridor ferroviaire Roberts Bank entre Deltaport et le canton de Langley."
    "Ce projet est un parfait exemple de collaboration entre les
gouvernements fédéral et provincial, les autorités de transport régionales, le
port, les municipalités et les sociétés ferroviaires en vue de tirer profit
des possibilités d'affaires, de créer des emplois et d'assurer la prospérité
des Canadiens tout en tenant compte des préoccupations des collectivités au
travers desquelles nous passons", a dit M. Buggs.
    "Le CN est heureux de participer à ce projet conjoint qui favorisera la
croissance économique future de la région, tout en assurant aux collectivités
un milieu où priment la sécurité et la qualité de vie des résidents", a
indiqué M. Carroll.
    "La BNSF Railway, premier prestataire de services ferroviaires de
transport intermodal de l'Amérique du Nord, est heureuse de favoriser le
développement réfléchi et écologique de la Porte du Pacifique en appuyant le
financement de ces améliorations de l'infrastructure", a précisé M. Jones.
"Elles aideront à réduire au minimum l'ensemble des émissions et à protéger
les collectivités tout en augmentant la capacité, le potentiel et la
compétitivité de la Porte du Pacifique."
    Le nouveau gouvernement du Canada a affecté plus d'un milliard de dollars
à l'Initiative de la Porte et du Corridor de l'Asie-Pacifique, dont
800 millions à des projets exécutés en Colombie-Britannique. D'autres projets
exécutés en Alberta, en Saskatchewan et au Manitoba reçoivent aussi des fonds.
    Le Premier ministre a lancé l'Initiative de la Porte et du Corridor de
l'Asie-Pacifique en octobre 2006. On peut déjà constater des progrès au
chapitre de la construction, de la planification, du choix des projets, de la
fusion des ports, de l'élaboration des politiques, de l'application des
technologies, de la coopération internationale et du marketing.

    Pour plus de renseignements sur l'Initiative de la Porte et du Corridor
canadiens de l'Asie-Pacifique, consultez le www.ipcap.gc.ca.

    Vous trouverez ci-joint un document d'information sur les travaux prévus
dans le corridor ferroviaire Roberts Bank.

    
    -------------------------------------------------------------------------
                                 Information
    -------------------------------------------------------------------------

                      CORRIDOR FERROVIAIRE ROBERTS BANK
                      ---------------------------------

    La Porte et le Corridor de l'Asie-Pacifique sont un réseau
d'infrastructures de transport qui comprend les ports du Lower Mainland et de
Prince Rupert, en Colombie-Britannique, leurs liens routiers et ferroviaires
principaux qui s'étendent dans l'Ouest canadien et au sud jusqu'aux
Etats-Unis, les passages frontaliers clés et les principaux aéroports
canadiens. Le réseau dessert l'ensemble de l'Amérique du Nord et est axé sur
le renforcement des liens commerciaux avec la région de l'Asie-Pacifique.
    Le 11 octobre 2006, le Premier ministre a lancé l'Initiative de la Porte
et du Corridor de l'Asie-Pacifique (IPCAP). L'IPCAP regroupe les questions
d'infrastructure, de politique, de gouvernance et de fonctionnement dans une
stratégie multimodale intégrée des secteurs public et privé.
    Dans ce contexte, le gouvernement du Canada a travaillé avec divers
partenaires publics et privés à la réalisation de l'étude Corridor ferroviaire
Roberts Bank : étude de l'interface route/rail, qui a été terminée en février
2007. Les conclusions de cette étude ont servi de base à l'élaboration d'un
plan de mise en oeuvre pour la construction d'un ensemble complet de neuf
sauts-de-mouton dans le corridor ferroviaire Roberts Bank (CFRB). Le coût de
la construction de ces neuf ouvrages, avec celui de fermetures de route et de
déviations stratégiques, s'élèvera à plus de 300 millions de dollars au total.
    Ces projets amélioreront l'exploitation ferroviaire et permettront de
faire face à l'augmentation prévue de la circulation routière et ferroviaire.
La construction de sauts-de-mouton contribue à la qualité de vie locale et
présente des avantages pour l'environnement, notamment :

    - une réduction de la congestion des voies de circulation pendant les
      activités ferroviaires;
    - une réduction de la congestion des principaux corridors routiers;
    - une réduction de la marche au ralenti aux passages à niveau et de la
      congestion de certaines routes parallèles;
    - une réduction des émissions, dont celles des gaz à effet de serre;
    - une réduction des conflits directs entre les circulations routière et
      ferroviaire, et les gains de sécurité correspondants;
    - une augmentation de la productivité agricole grâce à l'amélioration de
      la circulation des véhicules;
    - une amélioration des voies de raccordement des pistes cyclables;
    - une amélioration de l'accès aux services d'urgence (police, incendie et
      ambulance);
    - une réduction de la pollution sonore, les trains n'ayant plus à siffler
      sur de longs tronçons du corridor.

    Le Canada fait partie des pays du G-8 qui dépendent le plus du commerce.
Les contributions du gouvernement fédéral aux projets de l'IPCAP feront sentir
leurs bienfaits à l'échelle nationale, car elles appuient directement les
initiatives prises pour favoriser le développement du commerce international
entre l'ensemble du Canada et les pays de l'Asie-Pacifique, dont la Chine et
le Japon, et servent à accroître la fiabilité et l'efficacité des chaînes
logistiques d'importation et d'exportation.
    Les contributions du gouvernement fédéral aux projets de l'IPCAP
amélioreront l'infrastructure des transports à bien des égards. Tout en
favorisant une multiplication des échanges commerciaux avec la région de
l'Asie-Pacifique, les sauts-de-mouton amélioreront l'efficacité, la sécurité,
la sûreté et la durabilité écologique du réseau de transport. Ils amélioreront
aussi la qualité de vie de la population avoisinante.

    Contributions financières et conditions afférentes
    --------------------------------------------------

    Le plan de mise en oeuvre est appuyé par les contributions techniques
et financières des parties suivantes :

    - le gouvernement du Canada, jusqu'à 75 millions de dollars;
    - le ministère des Transports de la Colombie-Britannique, jusqu'à
      50 millions de dollars;
    - l'Administration portuaire de Vancouver, jusqu'à 50 millions de
      dollars;
    - TransLink, jusqu'à 50 millions de dollars;
    - les municipalités de Delta, de Surrey et de Langley et le canton de
      Langley, qui y affecteront ensemble jusqu'à 50 millions de dollars;
    - les sociétés ferroviaires (la British Columbia Railway Company, le
      Canadien National, le Canadien Pacifique et le BNSF Railway), qui y
      affecteront ensemble jusqu'à 32 millions de dollars.

    Ce plan vise à procéder à un investissement total d'environ 300 millions
de dollars dans l'ensemble du corridor, notamment pour la construction de
sauts-de-mouton aux neuf endroits suivants :

    - la rue 41B, à Delta;
    - la 80e Rue, à Delta;
    - la 152e Rue, dans la ville de Surrey;
    - la 168e Rue, dans la ville de Surrey;
    - la 192e Rue, dans la ville de Surrey;
    - la 54e Avenue, dans les villes de Surrey et de Langley;
    - la 196e Rue, dans les villes de Surrey et de Langley et le canton de
      Langley;
    - Mufford Crescent et la 64e Avenue, dans le canton de Langley;
    - la 232e Rue, dans le canton de Langley.

    En plus des sauts-de-mouton, l'occasion se présentera d'installer des
signaux avancés pour prévenir les usagers de la route de l'approche de trains
et les dévier vers des sauts-de-mouton ou des routes du voisinage.
    Outre les neuf sauts-de-mouton, les chemins de fer investiront environ
60 millions de dollars dans le corridor pour accroître la capacité de
l'infrastructure ferroviaire en fonction de la croissance prévue.
    Ces contributions sont assujetties à plusieurs conditions et exigences,
dont les suivantes :

    - l'approbation finale des administrations fédérale et provinciale ou des
      conseils municipaux;
    - l'acceptation des normes et des conceptions techniques et la
      confirmation des approbations requises des chemins de fer;
    - les approbations des évaluations environnementales;
    - les approbations de la commission des terres agricoles;
    - les crédits de financement et les crédits budgétaires.
    

    Description de chacun des projets de saut-de-mouton
    ---------------------------------------------------

    Emplacement 1 : A proximité de la rue 41B
    Municipalité : Ville de Delta
    Coût approximatif des travaux : 24 millions de dollars

    Description : La rue 41B se trouve en fait dans la cour de triage Gulf,
près de la levée empierrée de Roberts Bank. Elle assure actuellement le
mouvement d'environ 1 000 véhicules par jour, ainsi que de véhicules
agricoles. A l'avenir, elle donnera peut-être accès aux terres de la
Tsawwassen First Nation. La construction d'un saut-de-mouton à proximité de la
rue 41B permettrait aux chemins de fer d'agrandir la cour de triage Gulf et
éliminerait l'usage du sifflet dans cette zone. Dans l'attente de la
conclusion des négociations entre les partenaires du projet, le délai
préliminaire d'exécution de ce projet est de cinq ans pour le faire coincider
avec les projets d'agrandissement ferroviaire.

    Emplacement 2 : 80e Rue
    Municipalité : Ville de Delta
    Coût approximatif des travaux : 19 millions de dollars

    Description : La 80e Rue est le principal accès de l'aéroport de Boundary
Bay, et ses plans d'amélioration et d'agrandissement prévoient que
2 700 véhicules par jour utiliseraient le futur passage supérieur à deux
voies. A supposer que des mesures soient prises pour éliminer l'usage du
sifflet à la 72e Rue et plus près de la levée de Roberts Bank, le passage
supérieur de la 80e Rue éliminerait l'usage du sifflet sur une distance de
près de 13 kilomètres, entre Roberts Bank et la 88e Rue. Dans l'attente de la
conclusion des négociations entre les partenaires du projet, le délai
préliminaire d'exécution de ce projet est de cinq ans.

    Emplacement 3 : 152e Rue
    Municipalité : Ville de Surrey
    Coût approximatif des travaux : 41 millions de dollars

    Description : La 152e Rue est une grande artère nord-sud qui relie la
zone à croissance rapide de South Surrey et de White Rock au reste de Surrey.
Avec d'autres initiatives prises dans cette zone, dont la construction d'un
saut-de-mouton à la hauteur de la 168e Rue, cet ouvrage pourrait éliminer
l'usage du sifflet sur 10 à 14 kilomètres dans Surrey. Dans l'attente de la
conclusion des négociations entre les partenaires du projet, le délai
préliminaire d'exécution de ce projet est de cinq ans.

    Emplacement 4 : 168e Rue
    Municipalité : Ville de Surrey
    Coût approximatif des travaux : 25 millions de dollars

    Description : La 168e Rue est une route nord-sud à deux voies qui devrait
prendre de plus en plus d'importance lorsque la ville de Surrey l'aura portée
à quatre voies au nord de la route 10 d'ici 2011. La construction d'un
saut-de-mouton à cet endroit faciliterait la circulation d'environ 5 000
véhicules par jour et permettrait aux chemins de fer de prolonger la voie
d'évitement Pratt vers l'ouest. Avec d'autres initiatives et la construction
d'un saut-de-mouton à la hauteur de la 192e Rue, cet ouvrage pourrait éliminer
l'usage du sifflet sur 10 à 14 kilomètres entre la 184e Rue et la route 91.
Dans l'attente de la conclusion des négociations entre les partenaires du
projet, le délai préliminaire d'exécution de ce projet est de cinq ans pour le
faire coincider avec le projet de prolongement de la voie d'évitement.

    Emplacement 5 : 192e Rue
    Municipalité : Ville de Surrey
    Coût approximatif des travaux : 34 millions de dollars

    Description : Le saut-de-mouton de cet emplacement complète ceux de la
54e Avenue et de la 196e Rue. Cette combinaison d'ouvrages devrait
désencombrer sensiblement non seulement la 192e Rue, mais aussi les routes
avoisinantes telles que la route Fraser et la 200e Rue. Dans l'attente de la
conclusion des négociations entre les partenaires du projet et des résultats
d'une étude du trafic de la sous-zone, le délai préliminaire d'exécution de ce
projet est de cinq à huit ans.

    Emplacement 6 : 54e Avenue
    Municipalité : Villes de Surrey et de Langley
    Coût approximatif des travaux : 25 millions de dollars

    Description : La construction d'un saut-de-mouton à la hauteur de la 54e
Avenue assurerait un lien est-ouest entre les sauts-de-mouton de la 192e Rue
et de la 196e Rue. Avec d'autres ouvrages de franchissement, ce saut-de-mouton
devrait désencombrer sensiblement les voies de circulation dans l'est de
Surrey et l'ouest de Langley. Les autres liens situés entre la 192e Rue et la
196e Rue feront l'objet d'une étude locale du trafic de la sous-zone. Dans
l'attente de la conclusion des négociations entre les partenaires du projet et
des résultats de cette étude, le délai préliminaire d'exécution de ce projet
est de cinq à huit ans.

    Emplacement 7 : 196e Rue
    Municipalité : Villes de Surrey et de Langley et canton de Langley
    Coût approximatif des travaux : 60 millions de dollars

    Description : En général, il n'y a pas de route sur le tracé de la 196e
Rue. La construction d'un saut-de-mouton sur ce tracé augmenterait
sensiblement la capacité de la voirie de cette zone congestionnée et
faciliterait la circulation pendant les activités ferroviaires. Dans l'attente
de la conclusion des négociations entre les partenaires du projet et des
résultats d'une étude du trafic de la sous-zone, le délai préliminaire
d'exécution de ce projet est de cinq à huit ans.

    Emplacement 8 : Mufford Crescent et 64e Avenue
    Municipalité : Canton de Langley
    Coût approximatif des travaux : 51 millions de dollars

    Description : Les travaux sur Mufford Crescent et la 64e Avenue
comprennent la fermeture de Mufford Crescent et une modification du tracé le
long des couloirs de la 62e et de la 64e Avenue. Un saut-de-mouton franchirait
le CFRB et le chemin Glover et s'étendrait jusqu'à la 216e Rue. Cette
modification du tracé de routes et ce saut-de-mouton devraient désencombrer
sensiblement Mufford Crescent et la voie de contournement de Langley. Ce
projet, qui est relativement avancé, devrait être mené à terme d'ici cinq ans.

    Emplacement 9 : 232e Rue
    Municipalité : Canton de Langley
    Coût approximatif des travaux : 25 millions de dollars

    Description : La 232e Rue relie les collectivités situées au nord de la
route 1, y compris la partie est de Walnut Grove et Fort Langley. Le trafic
routier devrait se maintenir à quelque 5 500 véhicules par jour. Le
saut-de-mouton permettrait surtout aux chemins de fer de prolonger la voie
d'évitement Rawlison. Il éliminerait le besoin de faire siffler les trains
dans la zone rurale comprise entre le chemin Glover et le chemin River, sur un
tronçon de près de cinq kilomètres. Le délai préliminaire d'exécution de ce
projet est de cinq à huit ans pour le faire coincider avec le projet de
prolongement de la voie d'évitement.




Renseignements :

Renseignements: Jennifer Chiu, Attachée de presse, Cabinet du ministre
du Commerce international et ministre de la porte d'entrée du Pacifique et des
Olympiques de Vancouver-Whistler, Ottawa, (613) 371-1557; Jeff Knight, Bureau
des affaires publiques, Ministère des Transports de la Colombie-Britannique,
Victoria, (250) 356-7707; Anne McMullin, Administration portuaire de
Vancouver, (604) 665-9069; Ken Hardie, Directeur des Communications, Relations
publiques et d'entreprise, TransLink, (604) 453-4606; Erin McKay, Relations
d'entreprise, Bureau du maire du canton de Langley, (604) 533-6122; Mark
Seland, Directeur principal, Communications et affaires municipales, CP Rail,
(403) 319-3566; Kelli Svendsen, Affaires publiques, CN, (604) 589-6512 (604)
240-7037; Gus Melonas, Relations d'entreprise, BNSF Railway, (206) 625-6220;
Ce communiqué est disponible en formats substituts pour les personnes ayant
une déficience visuelle.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.