Le gouvernement du Canada améliore l'accès aux médicaments requis d'urgence

Des changements permettront l'importation d'urgence de grandes quantités de médicaments autorisés à l'étranger

OTTAWA, le 21 avril 2017 /CNW/ - Le gouvernement du Canada est résolu à ce que des options de traitement s'offrent aux patients qui en ont besoin lors d'une situation d'urgence, y compris l'actuelle crise des opioïdes. Il prend diverses mesures, comme soutenir l'amélioration des traitements proposés aux patients, afin de contrer les répercussions de l'usage problématique de substances.

Pour contribuer à répondre à ce besoin, Santé Canada propose de permettre l'importation et l'utilisation de médicaments dont la vente a été autorisée aux États-Unis, dans les pays de l'Union européenne ou en Suisse, mais pas encore au Canada.

Une fois que le nouveau processus sera en place, on s'attend à ce qu'il serve d'abord à répondre au besoin de médicaments utilisés pour traiter les troubles liés à la consommation d'opioïdes (dépendances), mais il pourrait aussi servir à approuver l'importation de médicaments nécessaires en cas de pandémie ou d'autres urgences de santé publique.

Santé Canada travaillera avec les responsables de la santé publique dès l'entrée en vigueur de la nouvelle réglementation et expliquera le processus de demande d'accès à un médicament. Afin de pouvoir se prévaloir de ce nouveau processus, les responsables de la santé publique devront faire une demande à Santé Canada et soumettre des renseignements essentiels sur le médicament, sur le besoin de santé publique urgent et sur la manière dont ce médicament devrait aider les personnes qui en ont besoin sur leur territoire. Une fois l'approbation obtenue, le nom et d'autres renseignements sur le médicament, notamment les pays d'où le médicament pourrait être importé, seront publiés sur le site Web de Santé Canada.

Le médicament demeurera sur la liste pendant un an, après quoi il sera retiré à moins que Santé Canada ne reçoive une demande d'accès continu. Comme c'est le cas pour tous les médicaments vendus au Canada, le Ministère sera en mesure d'ordonner un rappel ou de prendre toute autre mesure nécessaire pour protéger la santé et la sécurité de la population canadienne advenant un problème lié à l'innocuité du médicament.

En raison de l'urgence de la proposition, la période de consultation au cours de laquelle les Canadiens pourront faire valoir leur point de vue a été raccourcie à 15 jours.

L'intervention contre la crise des opioïdes est et demeurera exhaustive, concertée, empreinte de compassion et fondée sur des données probantes.

Citations

« Le gouvernement est déterminé à collaborer avec ses partenaires pour contribuer à la réduction des méfaits, pour les citoyens et les collectivités, qui sont associés à l'usage problématique de substances. Cela inclut de présenter des approches efficaces et empreintes de compassion qui aident les professionnels de la santé à contrer cette crise et toutes les autres crises de santé publique. »
Jane Philpott
Ministre de la Santé

 

SOURCE Santé Canada

Renseignements : Andrew MacKendrick, Cabinet de Jane Philpott, Ministre de la Santé, 613-957-0200; Relations avec les médias, Santé Canada, 613-957-2983; Renseignements au public, 613-957-2991, 1-866-225-0709


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.