Le gouvernement de l'Ontario lance la stratégie de lutte contre le diabète



    Un plan de 741 millions de dollars qui a pour but de faire des patients
    des partenaires en matière de soins

    TORONTO, le 22 juill. /CNW/ -

    NOUVELLES

    Le gouvernement de l'Ontario investit un nouveau financement de
741 millions de dollars sur quatre ans dans une stratégie globale de lutte
contre le diabète afin de prévenir, de prendre en charge et de traiter le
diabète.
    La stratégie comprend un registre en ligne qui permettra d'améliorer les
soins autonomes en donnant aux patients l'accès aux renseignements et aux
outils éducatifs qui leur fourniront les moyens de prendre leur maladie en
charge. Le registre donnera aux fournisseurs de soins de santé la possibilité
de consulter facilement les dossiers des patients, d'accéder aux
renseignements sur le diagnostic et de faire parvenir des alertes aux
patients. On prévoit que le registre sera mis en ligne au printemps 2009.

    
    D'autres éléments-clés de la stratégie comprennent :

    -   l'amélioration de l'accès aux pompes à insuline et aux fournitures
        pour plus de 1 300 adultes atteints du diabète de type 1 grâce au
        financement de ces services pour les personnes de plus de 18 ans;
    -   l'élargissement des services aux personnes atteintes de maladies
        chroniques du rein, notamment l'augmentation de l'accès aux services
        de dialyse;
    -   la mise en oeuvre d'une stratégie afin d'augmenter l'accès à la
        chirurgie bariatrique;
    -   des campagnes d'éducation afin de prévenir le diabète en
        sensibilisant la population aux facteurs de risque chez les
        populations particulièrement susceptibles de contracter la maladie
        comme les Autochtones et les personnes originaires de l'Asie du Sud;
    -   l'augmentation de l'accès à des soins prodigués par des équipes plus
        près du domicile en établissant une carte de la prévalence du diabète
        à l'échelle de la province et des emplacements des programmes actuels
        en matière de diabète afin d'harmoniser les services et de remédier
        aux lacunes sur le plan du service.
    

    La Stratégie ontarienne de lutte contre le diabète contribuera à aborder
un enjeu sanitaire qui prend de l'ampleur et s'avère coûteux. Le nombre
d'Ontariennes et d'Ontariens atteints du diabète a augmenté de 69 pour cent au
cours des 10 dernières années et l'on prévoit qu'il passera de 900 000 à
1,2 million d'ici 2010. Le traitement du diabète et des troubles connexes
comme la cardiopathie, l'accident vasculaire cérébral et la néphropathie
coûtent actuellement plus de 5 milliards de dollars par an à l'Ontario.
    La stratégie appuiera les deux principales priorités ontariennes en
matière de soins de santé, soit l'amélioration de l'accès aux soins et la
réduction des temps d'attente aux urgences.

    CITATIONS

    "Notre plan aidera les Ontariennes et les Ontariens aux prises avec le
diabète à obtenir un meilleur accès aux soins dont ils ont besoin, au moment
et là où ils en ont besoin," a dit David Caplan, ministre de la Santé et des
Soins de longue durée. "En améliorant la manière dont nous prévenons, traitons
et prenons en charge le diabète, des milliers de nos concitoyens jouiront
d'une meilleure qualité de vie. Le registre du diabète modifiera la manière
dont cette maladie est prise en charge, ce qui permettra de sauver davantage
de vies et de réduire les temps d'attente en milieu hospitalier."

    "Nous allons offrir un meilleur accès aux renseignements, aux programmes
et aux services afin de prévenir le diabète," a soutenu Margarett Best,
ministre de la Promotion de la santé. "Des preuves solides indiquent que de
nombreux cas de diabète peuvent être évités grâce à l'augmentation de
l'activité physique quotidienne et à l'amélioration des choix alimentaires."

    "Nous saluons l'engagement soutenu du gouvernement de l'Ontario
d'investir dans une stratégie de lutte contre le diabète pour les Ontariennes
et les Ontariens", a dit Cynthia Lees, présidente intérimaire et
présidente-directrice générale de l'Association canadienne du diabète. "On
estime à 900 000 le nombre d'Ontariennes et d'Ontariens atteints du diabète
qui recevront grâce à cette nouvelle stratégie les outils dont ils ont besoin
pour prendre en charge efficacement leur maladie."

    "Les médecins travaillent avec leurs patients pour aider à prévenir les
complications des maladies chroniques telles que le diabète", a ajouté le Dr
Ken Arnold, président de la Ontario Medical Association. "Il est essentiel que
les patients qui vivent avec le diabète soient en mesure d'accéder aux
traitements et aux ressources nécessaires pour s'assurer qu'ils peuvent
prendre en charge leur maladie et rester en santé."

    "La stratégie de lutte contre le diabète s'inspire des recherches les
plus récentes et des meilleures pratiques à l'échelle de la planète pour les
adapter aux besoins des patients atteints du diabète en Ontario", a déclaré la
Dre Catherine Zahn, présidente du Comité d'experts en matière de gestion du
diabète. "Cela se traduira par de meilleurs soins pour les patients atteints
du diabète dans toute la province."

    "Nous sommes heureux que le gouvernement de l'Ontario investisse dans une
stratégie de lutte contre le diabète", a affirmé Helen Haresign,
vice-présidente au développement de l'organisme Les diététistes du Canada.
"L'alimentation saine est un facteur essentiel pour la prévention et la prise
en charge du diabète et l'amélioration de l'accès aux diététistes
professionnelles donne aux Ontariennes et aux Ontariens un meilleur soutien
pour prendre en charge leurs propres soins."

    FAITS EN BREF

    
    -   Le diabète entraîne le risque de complications graves comme la
        cardiopathie et l'accident vasculaire cérébral, la néphropathie et
        les maladies des yeux ainsi que les infections sévères menant aux
        amputations.

    -   Un patient atteint du diabète coûte plus de 3000 $ au système de
        santé de l'Ontario durant la première année de traitement. Si le
        patient présente des complications, ces coûts passent à plus de
        5000 $.

    -   Pour chaque patient qui nécessite une dialyse en milieu hospitalier,
        le coût pour le système de santé de l'Ontario au cours d'une année
        est supérieur à 56 000 $.
    

    POUR EN SAVOIR PLUS

    Pour en savoir plus long sur la nouvelle stratégie de lutte contre le
diabète de l'Ontario.

    Pour lire davantage sur les programmes en matière de diabète qui existent
en Ontario.

    Pour lire davantage sur la promotion de la santé et la prévention des
maladies chroniques sur santeOntario.com (http://santeontario.com/).

    Obtenez accès à des conseils et à des renseignements fiables sur
l'alimentation saine, la nutrition et la prévention des maladies chroniques
sur le site Saine alimentation Ontario
(http://eatrightontario.ca/DoorwayFR.aspx).

    Pour en savoir plus long sur la stratégie de la cybersanté de l'Ontario.

    Consultez le site Web de l'Association canadienne du diabète
(http://www.diabetes.ca/section_main/francais.asp).


    -------------------------------------------------------------------------
    
                                                   ontario.ca/nouvelles-sante
                                         ontario.ca/nouvelles-promotion-sante
                                                   Also available in English.


    DOCUMENT D'INFORMATION

    -------------------------------------------------------------------------

                     STRATEGIE DE LUTTE CONTRE LE DIABETE
    

    Actuellement, environ 900 000 Ontariennes et Ontariens vivent avec le
diabète (soit 8,8 pour cent de la population de la province) et on s'attend à
ce que ce nombre atteigne 1,2 million de personnes d'ici 2010. Le diabète et
ses complications, notamment la cardiopathie, l'accident vasculaire cérébral,
la néphropathie et la cécité coûtent au système de soins plus de 5 milliards
de dollars chaque année.
    Le gouvernement de l'Ontario lance une nouvelle stratégie globale contre
le diabète de 741 millions de dollars, dont le but est de prévenir, de prendre
en charge et de traiter la maladie à l'échelle de la province. Cette stratégie
tire profit des meilleures pratiques acceptées sur le plan international et
des recommandations du Comité d'experts en matière de gestion du diabète. Le
comité d'experts a été mis sur pied par le ministère de la Santé et des Soins
de longue durée en 2006 afin de donner des conseils au sujet de l'amélioration
des soins liés au diabète en Ontario.

    AUGMENTATION DE L'ACCES AUX EQUIPES DE SOINS

    Un investissement de 290 millions de dollars est consacré à
l'élargissement des programmes actuels, à l'harmonisation des soins et au
financement de nouveaux programmes. Le gouvernement de l'Ontario augmente
l'accès à des soins prodigués par des équipes plus près du domicile en
établissant une carte de la prévalence du diabète à l'échelle de la province
et des emplacements des programmes actuels en matière de diabète afin
d'harmoniser les services et de remédier aux lacunes sur le plan du service.
Selon les besoins des patients, l'équipe de soins de santé peut comprendre un
médecin de famille, une infirmière autorisée, une diététiste professionnelle
ou un endocrinologue.

    PREVENTION DU DIABETE

    Dans le cadre de la stratégie de lutte contre le diabète, un
investissement de 6 millions de dollars sera consacré aux programmes de
prévention, notamment des campagnes d'éducation pour sensibiliser davantage
les gens aux facteurs de risque qui contribuent à l'apparition du diabète de
type 2, comme l'inactivité physique, la mauvaise alimentation et l'obésité.
Les campagnes mettront l'accent sur les populations qui présentent un risque
élevé, notamment les Autochtones, les Canadiens d'origine hispanique,
sud-asiatique, asiatique et africaine, les familles à faible revenu et les
personnes de 50 ans et plus.

    REGISTRE DU DIABETE

    Un investissement de 150 millions de dollars sur les quatre prochaines
années est consacré à un registre du diabète, dont l'entrée en fonction est
prévue pour le printemps 2009. Toutes les Ontariennes et tous les Ontariens
atteints du diabète seront inscrits dans un registre électronique qui leur
donnera un accès instantané à des renseignements électroniques de même qu'à
des outils éducatifs pour les aider à prendre leurs soins en charge. Les
médecins pourront se servir du registre pour vérifier les dossiers des
patients, accéder à des renseignements diagnostiques et faire parvenir des
alertes aux patients.
    Le registre permettra d'accélérer l'obtention de diagnostics et de
traitements ainsi que d'améliorer la prise en charge pour les Ontariennes et
les Ontariens atteints du diabète.
    Le registre du diabète est le premier pas de la stratégie de cybersanté
de l'Ontario qui fournira un dossier électronique à toutes les Ontariennes et
à tous les Ontariens d'ici 2015.

    INSULINOTHERAPIE PAR POMPE

    En décembre 2006, le gouvernement de l'Ontario a lancé un programme pour
financer l'insulinothérapie par pompe pour les enfants et les jeunes âgés de
18 ans ou moins qui satisfaisaient aux critères cliniques. Le financement a
été élargi afin de couvrir les patients du programme qui fêtaient leurs 19 ans
pour l'insulinothérapie par pompe (pendant que le Comité d'experts sur les
pompes à insuline et les fournitures pour adultes, présidé par Dr Bruce
Perkins, évaluait les besoins cliniques des adultes atteints du diabète de
type 1). A compter de septembre 2008, cet investissement de 62 millions de
dollars permettra d'élargir le financement des pompes à insuline et des
fournitures afin de couvrir tous les adultes atteints du diabète de type 1 qui
satisfont aux critères cliniques pour le financement en vertu du Programme
d'appareils et accessoires fonctionnels. Aujourd'hui, 1 700 enfants et jeunes
bénéficient de l'insulinothérapie par pompe financée par le ministère et en
septembre 2008, 1 300 adultes obtiendront des pompes à insuline financées
chaque année.
    Environ 30 pour cent des patients qui vivent avec le diabète de type 2
dépendent d'un traitement à l'insuline. Au cours des 18 à 24 prochains mois,
le Comité d'experts sur les pompes à insuline et les fournitures pour adultes
passera en revue la documentation médicale et étudiera la possibilité
d'élargir le programme des pompes aux adultes atteints du diabète de type 2.

    SERVICES EN MATIERE DE NEPHROPATHIE CHRONIQUE

    La néphropathie est l'une des complications du diabète qui touche environ
40 pour cent des Ontariennes et des Ontariens atteints du diabète. Le diabète
est le facteur de risque le plus commun associé à la néphropathie. C'est
pourquoi l'Ontario investira également 220 millions de dollars pour élargir
son programme pour la néphropathie chronique. Cet élargissement améliorera
l'accès à tous les services offerts en vertu du programme pour la néphropathie
chronique, qui s'efforce de détecter la maladie rénale le plus tôt possible,
de prévenir ou de retarder la détérioration des fonctions rénales aussi
longtemps que possible et de prendre en charge la maladie rénale en phase
terminale par l'entremise de traitements de remplacement. Cela comprendra
l'augmentation de la capacité du service de dialyse aux centres régionaux de
traitement de la néphropathie chronique, les unités de dialyse satellites, les
foyers de soins de longue durée et les établissements de santé autonome.
L'Ontario travaillera également à rendre les thérapies de remplacement plus
disponibles (hémodialyse et dialyse péritonéale), toutes deux pouvant être
effectuées le jour ou la nuit, afin que les patients qui dépendent
actuellement d'un traitement de dialyse dans les hôpitaux et d'autres
établissements de soins de santé puissent bénéficier d'un nombre moindre
d'interruptions dans leur quotidien et recevoir le traitement dans le confort
de leur domicile.

    CENTRES D'EXCELLENCE EN BARIATRIE

    L'obésité est l'un des principaux facteurs de risque associés au diabète.
Plus de 50 pour cent des cas de diabète de type 2 en Ontario sont associés à
l'obésité. Le gouvernement améliore l'accès à la chirurgie bariatrique, une
intervention qui modifie le tube digestif afin de réduire la consommation de
nourriture. Cette initiative de 75 millions de dollars augmentera grandement
la capacité de l'Ontario en matière de chirurgie bariatrique d'ici deux ans et
poursuivra son augmentation par la suite. En 2006-2007, 169 interventions ont
été effectuées en Ontario et 485 patients ont reçu un financement pour subir
l'intervention à l'étranger.

    L'Ontario améliorera la capacité en matière de chirurgie bariatrique pour
la province :

    
    -   en offrant éducation et formation en matière de bariatrie aux
        fournisseurs de soins de santé;
    -   en élargissant la capacité en matière de chirurgie bariatrique;
    -   en créant des programmes pré et post chirurgie bariatrique qui seront
        liés aux programmes chirurgicaux.

    -------------------------------------------------------------------------
                                                   ontario.ca/nouvelles-sante
                                         ontario.ca/nouvelles-promotion-sante
                                                   Also available in English.
    





Renseignements :

Renseignements: Alan Findlay, bureau du ministre, (416) 327-4320; Mark
Nesbitt, ministère de la Santé et des Soins de longue durée, (416) 314-6197;
Andrew Campbell, bureau de la ministre, (416) 326-8500; Gary Wheeler,
ministère de la Promotion de la santé, (416) 326-4806

Profil de l'entreprise

Ministère de la Santé et des Soins de Longue Durée de l'Ontario

Renseignements sur cet organisme

MINISTERE DE LA PROMOTION DE LA SANTE DE L'ONTARIO

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.