Le gouvernement canadien doit acheter des camions militaires fabriqués au Canada, exhortent les TCA



    TORONTO, le 14 janv. /CNW/ - Le gouvernement canadien doit modifier son
plan d'achat de 1 300 camions militaires de la société américaine Navistar
International, déclare le président des TCA, Ken Lewenza.
    Dans une lettre adressée au ministre de la Défense, Peter MacKay, Ken
Lewenza indique que plusieurs constructeurs de camions au Canada, y compris
les usines de Navistar à Chatham en Ontario, de Paccar au Québec et de
Freightliner à St. Thomas en Ontario, sont sous la menace d'une fermeture.
    "Si nous voulons stimuler l'économie canadienne, en particulier au moment
où la production manufacturière est à son plus bas dans l'histoire et qu'elle
subit un nombre sans précédent de pertes d'emploi, votre gouvernement doit
reconnaître l'importance cruciale d'utiliser l'argent des contribuables afin
de faire travailler les Canadiens", écrit Ken Lewenza.
    "Le gouvernement fédéral semble avoir oublié qu'en 2003 il est venu au
secours de l'usine de Chatham, en accordant à Navistar une aide financière de
plus de 30 millions de dollars afin de conserver ces importants emplois pour
la collectivité de Chatham et pour l'Ontario", explique Ken Lewenza.
    "Les travailleurs de ces usines ont tout à fait le droit de pouvoir
compter sur l'appui de leur gouvernement, alors que le Canada traverse une
période très difficile et éprouvante."
    Le gouvernement fédéral a accordé un contrat de 254 millions de dollars à
Navistar pour la construction de camions de tonnage moyen à son usine du
Texas, camions destinés aux Forces canadiennes.
    Les TCA et d'autres syndicats ont lancé une campagne "Achetez canadien"
pour inciter les ordres de gouvernements à se procurer, dans la mesure du
possible, des biens et des services auprès de fournisseurs canadiens. Au
Québec, le gouvernement a récemment institué une politique de 60 % de contenu
canadien pour l'achat de véhicules de transport en commun.

    Les TCA représentent les travailleurs des usines de Navistar de Chatham
en Ontario, de Paccar au Québec et de Freightliner à St. Thomas en Ontario.

    
    Document connexe


                                                           Le 13 janvier 2009
    Monsieur Peter Gordon MacKay,
    Ministre de la Défense nationale et ministre de la porte d'entrée de
    l'Atlantique
    Quartier général de la Défense nationale
    Edifice Major-général George R. Pearkes
    Ottawa (Ontario) K1A 0K2

    Monsieur le ministre,
    

    C'est avec un sentiment de grande déception que nous avons lu votre
communiqué du 9 janvier, révélant l'achat, par le gouvernement fédéral, de 1
300 camions militaires de la société Navistar International. Les Canadiens
sont sûrement d'accord pour que nos forces armées aient le meilleur équipement
pour mener à bien leur mission, mais il est tout bonnement inacceptable
d'utiliser l'argent des contribuables canadiens pour acquérir des véhicules
construits aux Etats-Unis. A l'heure actuelle, bon nombre de constructeurs de
camions au Canada, y compris les usines de Navistar à Chatham en Ontario, de
Paccar au Québec et de Freightliner à St. Thomas en Ontario, sont sous la
menace d'une fermeture. Les usines de Navistar et de Paccar ont été durement
touchées par le ralentissement économique et ont dû procéder à des centaines
de mises à pied au Canada.
    Si nous voulons stimuler l'économie canadienne, en particulier au moment
où la production manufacturière est à son plus bas dans l'histoire et qu'elle
subit un nombre sans précédent de pertes d'emploi, votre gouvernement doit
reconnaître l'importance cruciale d'utiliser l'argent des contribuables afin
de faire travailler les Canadiens. Le gouvernement fédéral semble avoir oublié
qu'en 2003 il est venu au secours de l'usine de Chatham, en accordant à
Navistar une aide financière de 30 millions de dollars afin de conserver ces
importants emplois pour la collectivité de Chatham et pour l'Ontario. La même
    situation s'est produite au Québec, où le gouvernement provincial a
collaboré étroitement afin de s'assurer de la viabilité de l'usine de Paccar.
    Au nom des Travailleurs canadiens de l'automobile, qui représentent plus
de 250 000 membres, je presse votre gouvernement de modifier sa décision et de
faire preuve du leadership nécessaire pour investir au Canada et faire
construire ces véhicules au pays.
    Les travailleurs de ces usines ont tout à fait le droit de pouvoir
compter sur l'appui de leur gouvernement, alors que le Canada traverse une
période très difficile et éprouvante. J'aimerais vous rencontrer le plus
rapidement possible selon vos disponibilités. J'espère recevoir une réponse
positive rapidement.

    
    Veuillez recevoir, Monsieur le Ministre, mes sincères salutations.

    (signé)
    Ken Lewenza
    Président national
    Toronto (Ontario) M2H 3H9

    c.c. : Michael Ignatieff, chef de l'opposition officielle (Téléc. 613-
           947-0310)
           Jack Layton, chef, Nouveau Parti démocratique (Téléc. 613-995-
           4565)
           Gilles Duceppe, chef, Bloc Québécois (Téléc. 613-954-2121)
           Josée Verner, ministre des Affaires intergouvernementales (Téléc.
           613-945-2269)
           Bureau de direction des TCA
           Jean-Pierre Fortin, directeur des TCA Québec
           Dave Elliott, président de la section locale 1001 des TCA
           Tom Hennigan, directeur, relations avec les employés, Navistar
           International
           Dave Beebe, directeur de la fabrication, Navistar International
    





Renseignements :

Renseignements: Bob Chernecki, adjoint au président des TCA, par
cellulaire au (416) 543-7084; ou avec John McClyment, communications des TCA,
au (416) 495-3766

Profil de l'entreprise

Syndicat des TCA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.