Le FRAPRU somme les chefs d'élever le débat - "Pas de Québec solide sans droit au logement pour toutes et tous"



    MONTREAL, le 13 mars /CNW Telbec/ - Deux cents cinquante membres du Front
d'action populaire en réaménagement urbain, réunis en début de soirée pour le
débat télévisé des chefs, ont fait monter une nacelle devant le Parlement de
Québec pour manifester leur exaspération face à la petitesse des engagements
des partis en matière d'habitation. "Côté solidarité sociale et droit au
logement, les programmes des partis, ça vole bas!", a lancé, exaspérée,
Marie-José Corriveau, porte-parole de regroupement. "Ce ne sont sûrement pas
des avances de fonds pour acheter une maison ou des campagnes pour encourager
de saines habitudes de vie qui vont aider les familles au salaire minimum et
les personnes retraitées à faible revenu à payer leur loyer!", s'est exclamée
la porte-parole.
    L'organisme se dit renversé par la vacuité des propos des trois
principaux partis en matière de lutte contre la pauvreté et par leur silence
entêté face aux problèmes de logement qui touchent pourtant plusieurs
centaines de milliers de ménages québécois. "Les péquistes se sont engagés à
trouver 300 millions $ pour l'industrie forestière, 500 millions $ pour des
fonds régionaux et 100 millions $ pour la Capitale nationale... Mais pas un
sou pour aider les familles à faible revenu à accéder à un logement social ?
C'est inacceptable !" selon Madame Corriveau. "Les libéraux de Jean Charest ne
sont pas mieux : ils promettent de consacrer 600 millions $ par année dans le
Fonds des générations mais aucun nouvel investissement dans les logements
coopératifs et sans but lucratif", indique-t-elle. Le FRAPRU soutient que le
logement social est la seule formule véritablement à la portée des familles à
faible et à modeste revenus et rappelle que le Québec dispose d'une récente
contribution fédérale de 187,4 millions $ qui pourrait être utilisée à cette
fin.
    Quant aux adéquistes, le FRAPRU considère que depuis le début de la
campagne, ils font montre d'insensibilité envers les familles et les personnes
les plus mal prises de la société québécoise. "Mario Dumont veut financer son
programme universel d'allocation familiale sans égard aux revenus, en coupant
les vivres aux plus pauvres. C'est machiavélique!" objecte Marie-José
Corriveau. "Quand il prétend aider les familles, toutes les familles, il
trompe la population" insiste-t-elle. Le FRAPRU exhorte l'ADQ à prendre acte
que 210 700 ménages québécois ayant des revenus de moins de 20 000 $ par
année, devaient consacrer plus de la moitié de leur revenu au logement déjà en
2001, que depuis, les loyers ont bondi de 15 à 20 % dans la plupart des
villes, alors que le salaire minimum a augmenté d'à peine 8 % et que les
prestations d'aide sociale n'ont été qu'à moitié indexées.
    Le regroupement mets les partis au défi de présenter sans plus tarder
leur plan pour aider les familles mal-logées les plus pauvres et de s'engager
à poursuivre le développement du logement social. "Quand on prétend être le
maître d'oeuvre du Québec de demain, on n'a pas le droit d'ignorer les
mauvaises conditions de logement auxquelles est condamnée une part si
importante de la société " conclut-elle.
    Sans fournir plus de détails, le regroupement promet de passer au cours
des prochains jours à des moyens plus convaincants s'il le faut. "Les
problèmes de logement méritent autant l'attention des chefs que ceux des
industries forestières ou de l'aluminerie. Les membres du FRAPRU ne les
laisseront pas finir la campagne sans obtenir des engagements concrets en
faveur du droit au logement pour tout le monde et du logement social",
garantit la porte-parole du FRAPRU.




Renseignements :

Renseignements: Français : Marie-José Corriveau, (514) 522-1010, (514)
919-2843 (cell.); Anglais : Véronique Laflamme, (514) 522-1010, (514) 231-2309
(cell.)

Profil de l'entreprise

Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)

Renseignements sur cet organisme

QUEBEC : ELECTIONS 2007

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.