Le FRAPRU constate que le marché du logement est très tendu dans plusieurs régions métropolitaines à l'approche du 1er juillet



    MONTREAL, le 10 juin /CNW Telbec/ - Le Front d'action populaire en
réaménagement urbain considère que le marché du logement locatif est très
tendu dans plusieurs régions métropolitaines du Québec à l'approche du 1er
juillet, date fatidique des déménagements. Le FRAPRU fait remarquer que le
taux général de logements inoccupés n'est que de 0,6 % dans la région
métropolitaine de Québec et de 1,1 % dans celles de Saguenay et de
Trois-Rivières, ce qui est bien en dessous du taux d'équilibre fixé à 3 %.
Dans la région de Gatineau, le taux a brutalement chuté de 4,1 % à 2,0 % en
l'espace d'un an, ce qui n'augure rien de bon, selon le FRAPRU.
    L'organisme de défense du droit au logement ajoute que la situation est
encore plus dramatique du côté des logements familiaux, le taux d'inoccupation
des logements de trois chambres à coucher et plus n'étant que de 0,3 % à
Québec, de 0,8 % à Saguenay, de 1,0 % à Trois-Rivières et de 1,3 % à Gatineau.
Les logements de deux chambres à coucher sont tout aussi rares avec des taux
de 0,4 % à Québec, de 0,5 % à Trois-Rivières et de 0,6 % à Saguenay.
    "Ce sont les familles avec enfants qui risquent davantage d'avoir de la
difficulté à se trouver un logement", estime le coordonnateur du FRAPRU,
François Saillant, en ajoutant toutefois que la possibilité de se trouver un
logement à bas loyer peut également représenter un problème pour les personnes
seules et les couples sans enfants.
    M. Saillant note que le taux d'inoccupation a baissé dans toutes les
régions métropolitaines du Québec, sauf celle de Sherbrooke où il demeure
toutefois sous la barre des 3 %. Dans la région de Montréal, le taux a très
légèrement fléchi pour atteindre 2,7 %. Alors que l'offre de grands logements
de trois chambres à coucher semble s'y être nettement améliorée, celle de
logements de deux chambres à coucher s'est détériorée, le taux passant de 2,2
% à 1,8 %.
    Selon le FRAPRU, la rareté persistante de logements locatifs continue de
faire monter le coût des loyers. A l'échelle du Québec, le loyer moyen des
appartements de deux chambres à coucher a augmenté de 3,0 % entre avril 2008
et avril 2009 dans les immeubles existants. Dans la région de Montréal, la
hausse a été de 3,5 %, alors qu'elle a atteint 3,3 % dans la région de
Trois-Rivières.
    Le FRAPRU demande au gouvernement du Québec et aux municipalités
concernées de surveiller la situation de près dans les toutes prochaines
semaines, surtout dans le contexte actuel de crise économique, avec les pertes
d'emploi et les baisses de revenu qui l'accompagnent. Pour l'instant, le
gouvernement québécois disposerait d'une centaine de suppléments au loyer
d'urgence pour aider les ménages qui se retrouveront sans logis. Le FRAPRU le
presse donc de les confirmer le plus rapidement possible aux villes qui
signaleront des problèmes, tout en étant prêt à en augmenter le nombre si le
besoin s'en fait sentir.

    -------------------------------------------------------------------------
    Le FRAPRU publiera plus tard en journée un communiqué de presse plus
    détaillé, faisant part de la situation dans les autres régions du Québec,
    lorsque davantage de données seront rendues disponibles par la SCHL.
    -------------------------------------------------------------------------




Renseignements :

Renseignements: François Saillant (514) 522-1010, (514) 919-2843
(cellulaire)

Profil de l'entreprise

Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.