Le FRAPRU considère que la situation est loin d'être revenue à la normale pour les locataires du Québec



    MONTREAL, le 13 déc. /CNW Telbec/ - La situation est loin d'être revenue
à la normale pour les locataires du Québec. Alors que le taux de logements
inoccupés a augmenté dans certaines régions métropolitaines dont Montréal,
Sherbrooke et Trois-Rivières où il demeure très bas à 1,5 %, il a baissé dans
d'autres dont Gatineau, Saguenay et surtout Québec où il retombe à 1,2 %.
C'est ce que constate le Front d'action populaire en réaménagement urbain à la
lecture du Rapport sur les logements locatifs publié ce matin par la Société
canadienne d'hypothèques et de logement.
    Selon le FRAPRU, les chiffres publiés par la SCHL démontrent aussi
jusqu'à quel point la pénurie générale de logements, qui a été
particulièrement sévère durant la première moitié des années 2000, a laissé
des traces profondes qui ne sont pas près de disparaître.
    Ainsi, même si les augmentations ont été moins virulentes dans la
dernière année avec une hausse tout de même appréciable de 2,3 % dans les
logements existants, le loyer moyen d'un logement de deux chambres à coucher
atteint maintenant 647 $ par mois dans la région métropolitaine de Montréal.
C'est 27,1 % de plus qu'en 2000 alors que le loyer moyen était de 509 $ par
mois.
    François Saillant, coordonnateur du FRAPRU, considère que "les revenus
des ménages à plus faible revenu n'ont pas du tout augmenté au même rythme que
les loyers, le salaire minimum ayant connu une hausse de moins de 16 % depuis
l'an 2000, alors que les prestations d'aide sociale, elles, ont augmenté de
moins de 14 %". Il estime que "le loyer, qui accaparait souvent jusqu'à 50 %,
60 % et même 80 % du revenu de ces ménages, en gruge désormais une proportion
encore plus importante, ce qui ne peut évidemment se faire qu'au détriment de
leurs autres besoins essentiels, à commencer par la nourriture".
    Le FRAPRU constate que la hausse des loyers n'a pas été beaucoup plus
faible dans la région métropolitaine de Québec où le loyer mensuel moyen d'un
4 1/2 est désormais de 641 $, soit 23,75 % de plus qu'en 2000. En excluant les
logements neufs, la hausse a été de 2,7 % en 2007.
    Même si elle a été freinée en 2007, l'augmentation totale du coût du
logement depuis l'an 2000 a été de 21,7 % à Gatineau. Le loyer moyen y atteint
662 $ par mois, un sommet parmi les régions métropolitaines du Québec.
    Dans la région de Sherbrooke, la hausse a été de 21,05 % depuis 2000 , ce
qui a fait monter le loyer moyen à 529 $ par mois. En 2007, l'augmentation a
été de 3,4 % dans les logements existants.
    Dans les régions de Saguenay et Trois-Rivières qui avaient jusqu'ici été
moins affectées par les augmentations, les loyers des logements existants ont
augmenté respectivement de 6,6 % et 4,4 % en 2007.

    Les logements sont encore rares dans plusieurs régions
    ------------------------------------------------------

    Le FRAPRU constate par ailleurs que la rareté de logements locatifs
continue d'affecter certaines régions métropolitaines, particulièrement celle
de Québec où le taux d'inoccupation est retombé à 1,2 % après avoir atteint
1,5 % en 2006. A Trois-Rivières, il est à 1,5 %. Dans la région de Montréal,
l'augmentation du taux d'inoccupation a été moins importante que prévue,
puisqu'à 2,9 %, il demeure légèrement inférieur au taux d'équilibre de 3,0 %.
A Gatineau, le taux est retombé à 2,9 % après avoir atteint 4,2 % en 2006. A
Sherbrooke, le taux est remonté à 2,4 %, alors qu'à Saguenay, il glisse pour
la première fois depuis les années 1980 sous la barre des 3,0 (2,8 %).

    -------------------------------------------------------------------------
    Ce communiqué constitue une première réaction du FRAPRU au Rapport de la
    SCHL. Une analyse plus approfondie sera publiée plus tard ce matin, avec
    des chiffres sur l'offre de logements à bas loyer et une analyse plus
    approfondie de la hausse des loyers. Les porte-parole du FRAPRU seront
    disponibles pour des entrevues, tout au long de la journée.
    -------------------------------------------------------------------------




Renseignements :

Renseignements: En français: François Saillant, (514) 522-1010, (514)
919-2843 (cellulaire); En anglais: Mathieu Thériault, (514) 522-1010, (514)
386-1040 (cellulaire)

Profil de l'entreprise

Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.