Le français à Montréal: un enjeu central de la prochaine campagne électorale pour Québec solidaire

MONTRÉAL, le 4 févr. 2012 /CNW Telbec/ - Québec solidaire affirme qu'il fera de la protection de la langue française un enjeu central de la prochaine campagne électorale  en marge d'une manifestation-spectacle faisant la promotion du français, ce samedi à Montréal. Les Solidaires exigent du gouvernement qu'il pose des actes majeurs pour améliorer la situation dans les milieux de travail, particulièrement dans la région métropolitaine.

« La protection de la langue française est l'affaire de tous! Je me réjouis donc de l'initiative de tous les artistes qui vont s'exprimer haut et fort ce samedi! Faire du français  la langue véritablement prédominante dans les milieux de travail mais aussi dans les services publics, les services de garde, l'école et les commerces, relève de notre responsabilité collective,» affirme Françoise David, présidente et porte-parole de Québec solidaire.

De son côté, Amir Khadir, député de Mercier, indique que « les Québécois-es ne souhaitent pas revivre une année de laxisme linguistique comme ce fut le cas en 2011 avec la Banque nationale, Bombardier ou encore Hydro-Québec. Le gouvernement libéral de Jean Charest doit contraindre les fleurons de l'économie québécoise et toutes les entreprises et commerces de redonner au français toute sa place comme langue de travail, poursuit-il ».

« Depuis plusieurs années, on évoque de plus en plus la responsabilité sociale et environnementale des entreprises, pourquoi ne pas y ajouter un principe de responsabilité linguistique? », plaide la candidate de Québec solidaire dans Gouin.

Un programme solidaire sans ambiguïté 

Rappelons quelques-unes des mesures adoptées par Québec solidaire et visant à améliorer la situation du français: 

  1. Abaisser de 50 à 10 employés-es le seuil à partir duquel s'applique le chapitre de la Charte de la langue française portant sur la langue de travail et  rendre les subventions aux entreprises conditionnelles à l'application pratique de la Charte de la langue française.
  2. Interdire l'exigence de la connaissance de l'anglais à l'embauche à moins qu'il soit démontré que cette langue est indispensable dans le cadre de l'emploi recherché;
  3. Rendre l'Office québécois de la langue française indépendant du gouvernement en le faisant relever de l'Assemblée nationale et augmenter considérablement ses ressources humaines et financières
  4. Développer une stratégie d'accueil pour les entreprises qui s'implantent au Québec  pour que leurs activités se déroulent en français.
  5. Redonner au français toute sa place dans les communications entre l'État, les institutions publiques et la population  en prévoyant des exceptions dans les cas d'urgence ou pour desservir des nouveaux arrivants récents.
  6. Attribuer des permis aux services de garde qui démontrent que le français est la langue prédominante dans le travail auprès des enfants.

Vous pouvez retrouver l'entièreté des 27 propositions solidaires en consultant le lien suivant : http://paysdeprojets.org/PDFs/LangueFrancaise-PourUnPaysDeProjets.pdf

SOURCE QUEBEC SOLIDAIRE

Renseignements :

Renseignements: 
David Dubois
Responsable-communications
514 208-0454

Profil de l'entreprise

QUEBEC SOLIDAIRE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.