Le Forum mondial des ONG "Au-delà de 2008" laisse entrevoir une influence accrue de la société civile dans le cadre international des politiques antidrogue des Nations-Unies



    OTTAWA, le 7 juill. /CNW Telbec/ - Cette semaine, au Forum mondial des
ONG "Au-delà de 2008", à Vienne, on dévoilera les résultats d'une année de
consultations internationales visant à faire entendre davantage la voix de la
société civile dans l'élaboration des politiques antidrogue à l'échelle
mondiale. Organisée par le Comité de Vienne des ONG (CVONG) sur les
stupéfiants, en partenariat avec l'Office des Nations-Unies contre la drogue
et le crime (ONUDC), cette réunion de trois jours entre 300 organismes non
gouvernementaux du monde entier coincide avec l'examen des progrès des dix
dernières années dans la lutte contre la production et l'usage des drogues,
soit depuis la session extraordinaire de l'Assemblée générale des
Nations-Unies (UNGASS) sur les drogues illicites, en 1998.
    Le comité directeur de "Au-delà de 2008" est présidé par Michel Perron,
président-directeur général (PDG) du Centre canadien de lutte contre
l'alcoolisme et les toxicomanies (CCLAT), qui décrit la réunion de Vienne
comme un effort mondial sans précédent pour puiser dans l'expérience et le
savoir collectif des ONG et dans leur expertise sur les politiques afin de
résoudre le problème mondial de drogue. "La société civile est un partenaire
naturel dans l'amélioration de la santé et de la qualité de vie de tous les
habitants de la planète", a déclaré M. Perron.
    "Même s'il est vrai que les ONG ne parlent pas toujours d'une seule voix,
"Au-delà de 2008" a mis en lumière les nombreux aspects que nous reconnaissons
tous comme essentiels à des politiques antidrogue mondiales efficaces, ainsi
qu'à la santé et à la sécurité des citoyens du monde."
    Par des questionnaires en ligne et 13 réunions tenues en personne dans
les neuf régions du monde en 2007 et 2008, le CVONG a réussi à tirer profit de
l'expérience et des connaissances de plus de 1000 représentants d'ONG oeuvrant
dans la lutte antidrogue dans plus de 145 pays. En tout, quelque neuf millions
de personnes partout dans le monde ont été représentées dans le processus
consultatif.
    Les ONG représentées à "Au-delà de 2008" feront cause commune pour
examiner, finaliser et adopter trois résolutions fondées sur les objectifs
suivants :

    
        1. Mettre en relief les réalisations des ONG en matière de contrôle
           antidrogue, en mettant l'accent sur les contributions au Plan
           d'action de l'UNGASS de 1998.
        2. Passer en revue les pratiques exemplaires liées aux mécanismes de
           collaboration entre les ONG, les gouvernements et les organismes
           de l'ONU et proposer des modes nouveaux ou améliorés de
           collaboration avec l'Office des Nations Unies contre la drogue et
           le crime (ONUDC) et la Commission des stupéfiants (CS).
        3. Adopter des principes-clés tirés des Conventions et des
           commentaires connexes qui guideront l'ONUDC et la CS dans leurs
           délibérations sur les politiques en matière de drogues.
    

    Au terme de "Au-delà de 2008", les représentants adopteront une
déclaration qui soulignera les possibilités de collaboration offertes par la
présence des ONG.
    Le Canada, et en particulier le CCLAT, était un choix logique pour
diriger le processus consultatif "Au-delà de 2008". En tant qu'organisme
national du Canada sur les toxicomanies, le CCLAT s'est associé à Santé Canada
dans la conduite d'un vaste processus de consultation qui a mené, en 2005, à
l'établissement par consensus du Cadre national d'action pour réduire les
méfaits liés à l'alcool et aux autres drogues et substances au Canada. Les
partenaires du Cadre national se composent d'une centaine de représentants de
tous les paliers de gouvernement, des ONG, des organismes de services aux
Autochtones, des organismes d'application de la loi et de l'industrie.
Plusieurs des 13 priorités du Cadre ont été ciblées pour suivi immédiat par
les partenaires, y compris les enfants et les adolescents, la réduction des
méfaits de l'alcool, l'amélioration du traitement des toxicomanies et le
soutien aux intervenants en toxicomanie au Canada.
    "Au-delà de 2008" a été rendu possible par les contributions financières
de la Commission européenne, du gouvernement canadien, d'autres gouvernements
et d'autres ONG, dont la liste figure à www.vngoc.org.
    Pour en apprendre d'avantage sur "Au-delà de 2008", veuillez cliquer <a href="http://vngoc.org/details.php?id_cat=8&id_cnt=27">ici</a>.

    Au sujet du CCLAT

    Le Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies a
pour mandat législatif de réduire les méfaits liés à l'alcool et aux autres
drogues. Il exerce son leadership dans l'établissement des priorités
nationales, la promotion de l'application des connaissances dans le domaine et
la création de partenariats viables qui optimisent les efforts collectifs. Le
CCLAT est soutenu financièrement par Santé Canada.




Renseignements :

Renseignements: Heather Wilcox, conseillère en communication, Centre
canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies, (613) 235-4048,
poste 243, Cell.: (613) 291-9165, hwilcox@ccsa.ca

Profil de l'entreprise

CENTRE CANADIEN DE LUTTE CONTRE L'ALCOOLISME ET LES TOXICOMANIES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.