Le Fonds de solidarité FTQ affiche un nouveau sommet d'investissements en son 25e anniversaire: 730 millions $ au profit des entreprises du Québec



    MONTREAL, le 11 juin /CNW Telbec/ - Au terme de l'exercice financier
terminé le 31 mai dernier, le Fonds de solidarité FTQ annonce un nouveau
sommet d'investissements, soit 730 millions $. En incluant le réseau des fonds
régionaux, ce sont 140 entreprises qui ont bénéficié d'investissements.
    "Nous sommes très fiers du volume d'investissements réalisé au cours de
la dernière année, alors que le Fonds célèbre ses 25 ans d'existence. Un
résultat qui témoigne du savoir-faire de nos équipes et de la notoriété du
Fonds dans le milieu des affaires québécois. Au cours du dernier exercice
financier, nous avons répondu aux besoins d'entreprises de tous les secteurs
d'activités, à diverses étapes de leur croissance, en plus d'assurer une
présence partout au Québec, notamment par l'entremise de notre réseau de fonds
régionaux et des SOLIDES," a soutenu Gaétan Morin, premier vice-président à
l'investissement au Fonds de solidarité FTQ.

    Soutenir des secteurs porteurs

    Le Fonds a continué de jouer un rôle important dans tous les secteurs
d'activités dont plusieurs présentent des perspectives de croissance. Le
secteur minier, qui est fortement dynamisé par la hausse du prix des métaux,
en fait d'ailleurs partie. Le Fonds a ainsi investi 20 millions $ dans chacune
des deux sociétés minières suivantes : Osisko Exploration pour mettre en
valeur le projet aurifère Canadian Malartic situé en Abibiti et Canadian
Royalties pour son projet d'exploitation de nickel dans la Baie d'Ungava qui
créera quelque 270 emplois en 2010.
    Dans le secteur des services financiers, où le Fonds apporte un appui
stratégique, Addenda Capital a bénéficié d'un investissement de 45 millions $
dans le cadre de la transaction qui a mené à sa privatisation et au maintien
de son siège social à Montréal. Ayant jumelé ses activités au Groupe
Co-Operators, Addenda Capital jouira d'un réseau pan-canadien qui devrait lui
permettre de stimuler sa croissance au Canada.
    Le secteur aérospatial continue de prospérer au Québec et le Fonds y joue
un rôle important à titre d'investisseur patient, une stratégie appropriée
pour cette industrie où le regard doit être porté à long terme. Au cours du
dernier exercice financier, il a continué d'appuyer le développement de
Mecachrome international, un intégrateur québécois avec un financement de
20 millions $. Mecachrome est notamment un des fournisseurs de Bombardier et
de Boeing et possède les atouts nécessaires pour participer au développement
du A350 de Airbus. Le Fonds a également réinvesti 6 millions $ dans Sonaca NMF
Canada qui ont servi à l'agrandissement de son usine de Mirabel ainsi qu'à
l'acquisition de nouveaux équipements à la fine pointe de la technologie.
Sonaca est la filiale d'un groupe Belge qui se spécialise dans l'usinage et le
formage d'ailes d'avions notamment pour Bombardier et Embraer.

    Contribuer à la croissance des entreprises

    Le Fonds a également réalisé des investissements d'envergure dans des
entreprises de plus grande taille. Par exemple, Gestion TFI s.e.c., une
société du groupe TransForce, un chef de file dans le secteur du transport, a
obtenu un financement non garanti de 100 millions $ pour ses projets
d'acquisitions. Le Fonds a également augmenté son investissement de
25 millions $ dans Stella Jones, une société spécialisée dans la production de
structures en bois pour le secteur des télécommunications et de traverses de
chemin de fer. L'investissement du Fonds a contribué à financer une importante
acquisition d'une société américaine. Le Fonds a aussi soutenu GLV, un
important fournisseur de solutions technologiques pour le traitement des eaux
et la production de pâtes et papiers, avec un investissement de 15 millions $
qui lui serviront à appuyer ses projets d'expansion et de développement
mondial.

    Soutenir les entreprises de la nouvelle économie

    Le Fonds a maintenu son engagement auprès des entreprises québécoises qui
oeuvrent dans le secteur de la nouvelle économie. Ainsi, 235 millions $ ont
été investis dans les sociétés spécialisées en technologie de l'information,
télécommunications et sciences de la vie. Par exemple, Atrium Innovations, qui
développe et commercialise des produits à valeur ajoutée pour l'industrie des
cosmétiques et de la nutrition, a obtenu un financement de 37 millions $ pour
soutenir sa croissance qui s'appuie, entre autres, sur un programme
d'acquisitions.

    Créer une industrie du capital de risque en santé

    Le Fonds a poursuivi sa stratégie d'investissement mise en place en 2004.
Cette initiative visait à structurer l'industrie du capital de risque en
investissant dans des fonds spécialisés d'ici qui investissent notamment dans
des entreprises en démarrage et en amorçage, en plus d'attirer des capitaux
étrangers au Québec. Cette année, le Fonds a poursuivi cette stratégie en
investissant 109 millions $ dans cinq fonds, portant ainsi ses investissements
dans des fonds spécialisés à 495 millions $ depuis 2004. A ce jour, le Fonds
est partenaire de 32 fonds privés de capital de risque, dont quatre sont
spécialisés en amorçage. Des 14 fonds privés situés à l'extérieur du Québec,
huit ont désormais une place d'affaires à Montréal et investissent dans les
PME québécoises.

    Maximiser les chances d'une plus grande pérennité des entreprises au
    Québec

    Conscient des besoins importants des entreprises québécoises en matière
de relève et de transfert d'entreprise, le Fonds vient de créer une
vice-présidence Solution Transfert PME en plus d'avoir actualisé son offre
dans ce domaine. En effet, en mai dernier, le Fonds et son réseau de Fonds
régionaux lançaient une solution et une approche nouvelles pour le transfert
des sociétés québécoises : Solution Transfert PME. Cette dernière prévoit tant
le soutien financier et stratégique des futurs acquéreurs que l'accompagnement
des entrepreneurs qui cèdent leur entreprise. Le Fonds a aussi collaboré avec
la Chaire de développement et de relève de la PME de HEC Montréal à la
création du site Internet www.durevealareleve.com qui s'adresse aux personnes
songeant à acquérir ou à vendre une entreprise.
    "Le contexte économique actuel engendre des défis importants pour les
entreprises québécoises, particulièrement dans le secteur manufacturier. Nous
nous faisons d'ailleurs un devoir de répondre le mieux possible aux besoins de
nos entreprises partenaires qui font face à ces défis et qui savent tirer leur
épingle du jeu, par exemple en investissant en équipement dans le but
d'optimiser leur productivité et leur compétitivité. Trimag, filiale de
Spectra Premium, qui oeuvre dans le secteur automobile, est un bel exemple
puisqu'elle a acquis des équipements modernes qui lui ont permis d'améliorer
sa capacité de production. Je suis toujours heureux de constater à quel point
les entrepreneurs québécois sont résilients et réussissent à s'adapter
rapidement. Pour la prochaine année, nous sommes d'avis que les entrepreneurs
québécois bénéficieront de plusieurs opportunités telles l'expansion vers de
nouveaux marchés, des fusions et des acquisitions. Nous poursuivons donc notre
mission en leur offrant du capital patient qui contribue à la croissance de
leur entreprise et qui permet de créer et maintenir des emplois de qualité au
Québec", a conclu M. Morin.

    
    -------------------------------------------------------------------------
    En bref (données au 31 mai 2008)

    Volume annuel d'investissements : 2008 = 730 millions $
                                      2007 = 668 millions $
                                      2006 = 643 millions $
                                      2005 = 492 millions $
                                      2004 = 405 millions $
                                      (11 mois)

    Démarrage et amorçage d'entreprises de 2004 à 2008
       - 768 millions $

    Attirer des capitaux étrangers dans des fonds technologiques au Québec de
    2004 à 2008
       - 314 millions $

    Formation économique des travailleurs depuis l'an 2000
       - 11 773 travailleurs formés dans le cadre des activités de la
         Fondation de la formation économique
    -------------------------------------------------------------------------
    

    A propos du Fonds de solidarité FTQ

    Le Fonds de solidarité FTQ, dont l'actif net atteint plus de
7,4 milliards $ au 30 novembre 2007, est un fonds d'investissement en capital
de développement qui fait appel, par l'intermédiaire de son REER, à l'épargne
des Québécoises et des Québécois. Ses investissements, dans tous les secteurs
de l'économie, contribuent à la création et au maintien d'emplois dans les
entreprises et favorisent le développement du Québec. Il est partenaire,
directement ou par l'intermédiaire de l'un des membres de son réseau, dans
1 696 entreprises. Le Fonds compte maintenant plus de 575 000 actionnaires et
a participé, seul ou avec d'autres partenaires financiers, à la création, au
maintien et à la sauvegarde de plus de 122 000 emplois. Pour en savoir plus,
consultez le site www.fondsftq.com.




Renseignements :

Renseignements: le numéro de téléphone ci-dessous est à l'usage exclusif
des journalistes et des autres représentants des médias. Source: Josée Lagacé,
Conseillère principale aux relations de presse et aux communications, Fonds de
solidarité FTQ, (514) 850-4835, jlagace@fondsftq.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.