Le Fonds de revenu Noranda présente des résultats de 27,4 millions de dollars pour 2007, des résultats de 13,7 millions de dollars pour le quatrième trimestre et une distribution mensuelle de 8,5 cents par part en février



    VALLEYFIELD, QC, le 19 fév. /CNW/ - Le Fonds de revenu Noranda
(le "Fonds") a présenté un bénéfice net de 27,4 millions de dollars en 2007,
comparativement à 33,2 millions de dollars en 2006. La diminution de
5,8 millions de dollars est principalement attribuable à la constatation d'une
charge d'impôts futurs de 13,1 millions de dollars qui a été comptabilisée en
2007 par suite de l'adoption de la nouvelle législation sur l'impôt et du
projet de loi C-52, à la réduction de la production et des ventes de zinc, à
la diminution des produits tirés des sous-produits, à l'appréciation du dollar
canadien et à la hausse des intérêts débiteurs, le tout contrebalancé en
partie par une hausse des primes sur le zinc et des frais de traitement, et
l'incidence du prix du mois précédent.
    Un bénéfice net de 13,7 millions de dollars a été présenté pour le
quatrième trimestre de 2007, comparativement à un bénéfice net de 4,0 millions
de dollars pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent.
L'augmentation du bénéfice net est attribuable à la hausse des primes et des
ventes de zinc, à l'incidence du prix du mois précédent et aux gains sur
couvertures de produits de base, le tout contrebalancé par l'appréciation du
dollar canadien, et une diminution de la production et des produits tirés des
sous-produits.
    "Les résultats de 2007 ont grandement bénéficié des fortes primes, a
déclaré Mario Chapados, président et chef de la direction du Gérant du Fonds
de revenu Noranda. En ce qui concerne 2008, la production et les ventes
devraient être plus élevées que celles de l'an dernier, toutefois les primes
devraient diminuer par rapport aux niveaux de 2007.
    Les perspectives pour 2008 et les estimations de la production, des
ventes, des primes et des produits tirés des sous-produits sont assujetties à
divers risques et incertitudes. Les hypothèses sont présentées ci-dessous sous
la rubrique "Enoncés prospectifs".

    Résultats financiers

    Le présent rapport de gestion sur la situation financière et les
résultats d'exploitation du Fonds doit être lu avec les états financiers
consolidés intermédiaires non vérifiés du Fonds pour les trois mois et les
douze mois terminés le 31 décembre 2007, et avec les états financiers
consolidés vérifiés du Fonds et les notes y afférentes pour la période
terminée le 31 décembre 2006.
    Le présent rapport est fondé sur diverses hypothèses (voir les "Enoncés
prospectifs" ci-dessous.) Tous les montants sont exprimés en dollars
canadiens, sauf indication contraire.
    Le rapport de gestion a été préparé en date du 18 février 2008. D'autres
renseignements sur le Fonds, dont la notice annuelle du Fonds, sont
disponibles sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com.

    
    Faits saillants du 4e trimestre 2007

                              Quatrième trimestre            Exercice
                               2007         2006         2007         2006
                               ----         ----         ----         ----
    Production de zinc (en
     tonnes)                 66 697       68 147      262 133      266 427
    Ventes de zinc (en
     tonnes)                 67 540       62 520      248 801      259 446
    Primes réalisées sur le
     zinc ($ US la livre)     0,097        0,075        0,112        0,072
    Produits d'exploitation
     tirés des sous-produits
     (en millions de dollars)   5,5          8,2         30,5         35,7
    Récupérations (%)          96,9         95,1         96,3         97,3
    Taux de change moyen
     $ US/$ CA                0,982        1,139        1,074        1,134


      - Les primes réalisées par livre pour le trimestre ont été plus
        élevées, soit 9,7 cents US en 2007 par rapport à 7,5 cents US en
        2006.
      - Toutes les distributions mensuelles ont été versées et se sont
        établies à 8,5 cents la part.
      - Les flux de trésorerie d'exploitation, avant les variations du fonds
        de roulement hors caisse, ont atteint 20,9 millions de dollars,
        contre 12,6 millions de dollars pour le quatrième trimestre de 2006.
      - La facilité de crédit a été modifiée afin de procurer au Fonds une
        plus grande souplesse et mieux répondre à ses besoins en fonds de
        roulement.
      - Une entente de principe a été conclue avec le syndicat en février
        2008.
    

    RESULTATS D'EXPLOITATION

    Bénéfice consolidé (Douze mois de 2007 comparativement aux douze mois de
    2006)

    Les produits d'exploitation moins les coûts d'achat de matières premières
("produits d'exploitation nets") ont totalisé 262,8 millions de dollars en
2007, en regard de 273,8 millions de dollars en 2006. La baisse de
11,0 millions de dollars s'explique par la diminution des ventes de zinc et
des produits tirés de sous-produits, contrebalancée par une hausse des primes
sur le zinc et des frais de traitement, et par l'incidence du prix du mois
précédent. En 2007, les produits d'exploitation nets ont subi l'incidence
défavorable de l'appréciation du dollar canadien (se reporter à la rubrique
"Gains de change" ci-dessous.
    Le Fonds effectue une partie de ses ventes d'après le prix moyen du mois
précédent (prix du mois précédent). Ce mode d'établissement des prix est
souvent utilisé à l'égard des clients pour lesquels des conditions de paiement
au comptant à l'avance ont été négociées de manière à gérer la situation de
trésorerie du Fonds et son risque de crédit. Dans un marché où les prix du
zinc sont à la hausse, une partie des produits d'exploitation du Fonds
accusera un certain retard par rapport aux prix plus élevés du zinc, alors que
dans un marché où les prix du zinc sont à la baisse, une partie des produits
d'exploitation du Fonds bénéficiera des prix plus élevés du zinc du mois
précédent. En 2007, l'établissement des prix en fonction de ceux du mois
précédent a eu une incidence positive d'environ 8,8 millions de dollars sur
les produits d'exploitation nets du Fonds, alors que le prix mensuel moyen du
zinc a diminué pour passer de 2,00 $ US la livre en décembre 2006 à 1,07 $ US
la livre en décembre 2007.
    En 2007, les coûts de production ont diminué de 0,3 million de dollars
pour s'établir à 158,5 millions de dollars, comparativement à 158,8 millions
de dollars en 2006. La baisse des coûts des entrepreneurs et un rajustement
positif du coût des marchandises vendues ont été contrebalancés en partie par
les coûts plus élevés de l'énergie. En 2006, les coûts de production avaient
diminué de 0,6 million de dollars, en raison d'un règlement d'assurance et
d'un rajustement positif du coût des marchandises vendues.
    Les frais de vente et d'administration se sont élevés à 19,6 millions de
dollars en 2007, comparativement à 18,8 millions de dollars en 2006. La hausse
de ces frais en 2007 s'explique en partie par les frais de transaction liés à
la modification de la facilité de crédit.
    Le gain de change s'est fixé à 18,5 millions de dollars en 2007, en
regard d'une perte de change de 5,6 millions de dollars en 2006. Cette hausse
de 24,1 millions de dollars s'explique par l'incidence de l'appréciation du
dollar canadien sur le passif monétaire net du Fonds. Le gain de change a été
largement contrebalancé par une baisse de la valeur des stocks de produits en
cours de fabrication et de produits finis. Cette diminution de la valeur est
constatée dans les produits d'exploitation nets au moment de la vente de métal
aux clients (ce qui réduit les produits d'exploitation nets comptabilisés par
le Fonds). La trésorerie et les équivalents de trésorerie, les débiteurs et
les créditeurs du Fonds, et une partie de sa dette à long terme sont libellés
en dollars américains.
    En 2007, la perte associée aux instruments financiers a été de
0,2 million de dollars et le gain de couverture des produits de base, de
0,6 million de dollars. En date du 1er janvier 2007, le Fonds a adopté de
nouvelles conventions comptables relativement aux instruments financiers et
aux couvertures. Au cours de l'année, la variation de la valeur marchande des
instruments financiers du Fonds a entraîné la constatation de ces montants.
    En 2007, la dotation aux amortissements et les frais de remise en état
ont atteint 27,4 millions de dollars, soit 1,2 million de dollars de moins que
les 28,6 millions de dollars engagés en 2006. Une augmentation de
l'amortissement de 1,5 million de dollars a été largement neutralisée par la
diminution de 2,7 millions de dollars des frais de remise en état. Cette
diminution est attribuable à une réduction des frais futurs de remise en état
prévus, laquelle a entraîné une réduction de la valeur actualisée des passifs
au titre des frais futurs de remise en état et de restauration des lieux. Au
cours du premier trimestre de 2007, le Fonds et une firme d'ingénierie
indépendante ont procédé à l'examen des dépenses de restauration et de remise
en état des lieux. La réduction de la valeur actualisée s'explique du fait que
le Fonds a découvert sur sa propriété une source de matériaux essentiels à la
remise en état, ce qui a considérablement réduit les coûts d'approvisionnement
et de transport de ces matériaux. De plus, la date d'engagement de certaines
dépenses a été reportée en fonction des attentes actuelles quant à la date
d'exécution des projets.
    En 2007, les intérêts débiteurs nets ont atteint 22,3 millions de
dollars, comparativement à 17,8 millions de dollars en 2006, en raison d'une
hausse de l'encours de la dette et des paiements de concentré différés, par
suite de l'augmentation des besoins en fonds de roulement et de la hausse des
taux d'intérêt.
    En 2007, la charge d'impôt sur les bénéfices a été de 13,1 millions de
dollars. Le 22 juin 2007, le gouvernement fédéral a adopté en grande partie
les dispositions législatives relatives à l'imposition des fiducies de revenu
et de redevances existantes, aux taux en vigueur semblables à ceux des
sociétés canadiennes à compter de 2011. Avant le 22 juin 2007, le Fonds
estimait l'impôt sur les bénéfices futurs en fonction de certains écarts
temporaires entre les montants inscrits au bilan à des fins comptables et
fiscales à un taux d'imposition nul.
    La participation minoritaire dans les bénéfices des filiales s'est élevée
à 13,5 millions de dollars en 2007, en hausse par rapport à 11,1 millions de
dollars en 2006, en raison de la progression du bénéfice du Fonds avant la
participation minoritaire et l'impôt sur les bénéfices.

    Bénéfice consolidé (quatrième trimestre de 2007 comparativement au
    quatrième trimestre de 2006)

    Les produits d'exploitation nets ont totalisé 72,7 millions de dollars
pour le quatrième trimestre de 2007, en regard de 67,3 millions de dollars
pour la période correspondante de 2006. La hausse de 5,4 millions de dollars
est attribuable à l'augmentation des ventes, des primes et des frais de
traitement, et l'incidence du prix du mois précédent, le tout contrebalancé
par la baisse des produits tirés de sous-produits et l'incidence de
l'appréciation du dollar canadien.
    Au cours du quatrième trimestre de 2007, le prix du mois précédent a eu
une incidence positive d'environ 1,8 million de dollars sur les produits
d'exploitation nets du Fonds, alors que le prix mensuel moyen du zinc a
diminué pour passer de 1,31 $ US la livre en septembre 2007 à 1,07 $ US la
livre en décembre 2007, comparativement à l'incidence négative de 5 millions
de dollars enregistrée au quatrième trimestre de 2006, une période de hausse
des prix du zinc.
    Au cours du quatrième trimestre de 2007, les coûts de production ont
atteint 43,0 millions de dollars, en regard de 38,7 millions de dollars pour
le trimestre correspondant de l'exercice précédent. La hausse des coûts de
l'énergie a été partiellement contrebalancée par une baisse des coûts des
entrepreneurs. Les coûts de production étaient inférieurs de 3,0 millions de
dollars en 2006 en raison d'un rajustement positif du coût des marchandises
vendues.
    Les frais de vente et d'administration pour le quatrième trimestre de
2007 se sont élevés à 4,6 millions de dollars, contre 4,9 millions de dollars
pour le quatrième trimestre de 2006.
    Au quatrième trimestre de 2007, le gain de change a atteint 0,8 million
de dollars, contre une perte de 6,1 millions de dollars pour la période
correspondante de l'exercice précédent. Au cours du quatrième trimestre de
2006, la dépréciation du dollar canadien avait eu une incidence négative sur
le passif monétaire net du Fonds. La perte de change a été largement
contrebalancée par une hausse de la valeur des stocks de produits en cours de
fabrication et de produits finis. Cette hausse de valeur est constatée dans
les produits d'exploitation nets au moment de la vente de métal aux clients.
    Au cours du quatrième trimestre de 2007, le gain associé aux instruments
financiers a été de 3,3 millions de dollars. Au cours du trimestre, la
variation de la valeur marchande des instruments financiers du Fonds et des
couvertures a entraîné la constatation d'un gain.
    Au cours du trimestre, la dotation aux amortissements et les frais de
remise en état ont atteint 8,5 millions de dollars, ce qui représente une
hausse de 1,6 million de dollars par rapport au quatrième trimestre de 2006.
Cette hausse est attribuable en partie à l'augmentation des dépenses en
capital au cours des douze derniers mois, ce qui a entraîné une augmentation
de l'amortissement de 0,8 million de dollars.
    Au cours du quatrième trimestre de 2007, les intérêts débiteurs nets ont
atteint 4,5 millions de dollars, comparativement à 5,3 millions de dollars
pour le quatrième trimestre de 2006, en raison de l'incidence des prix plus
bas du zinc sur les besoins en fonds de roulement du Fonds.
    La participation minoritaire dans les bénéfices s'est élevée à
4,1 millions de dollars au quatrième trimestre de 2007, en hausse par rapport
à 1,3 million de dollars en 2006, en raison de la progression du bénéfice du
Fonds.

    PRODUCTION
    ----------

    Au cours du quatrième trimestre de 2007, la production de zinc s'est
établie à 66 697 tonnes, comparativement à 68 147 tonnes pour la période
correspondante en 2006. La production de zinc du trimestre a subi le
contrecoup d'une contamination au plomb dans le secteur des cellules
électrolytiques. La production a atteint 262 133 tonnes en 2007,
comparativement à 266 427 tonnes en 2006. En 2007, la production a subi
l'incidence défavorable d'une consommation plus élevée de poussière de zinc,
d'une plus faible teneur en zinc du concentré et de difficultés de procédé
dans les secteurs de l'hydrométallurgie et des cellules électrolytiques de
l'usine. La production a aussi été touchée par une réduction de la
récupération de zinc qui est passée de 97,3 % à 96,3 % en 2007.
    Au cours de l'exercice, les travaux visant à réduire la consommation
accrue de poussière de zinc ont progressé. Au cours du quatrième trimestre, la
consommation de poussière de zinc a diminué de 2 %, comparativement à la
moyenne des neuf premiers mois de 2007. Cette amélioration devrait aider le
Fonds à accroître sa production globale.
    Les prévisions de production de 2008 s'établissent à 275 000 tonnes. Les
dépenses en capital engagées au cours des deux dernières années dans le but
d'accroître la production, et une hausse des récupérations de zinc (estimées à
97,3 % en 2008, contre 96,3 % en 2007) devraient se traduire par une hausse
des volumes de production.

    VENTES
    ------

    Les ventes de zinc ont totalisé 67 540 tonnes au quatrième trimestre,
comparativement à 62 520 tonnes au quatrième trimestre de 2006. En 2007, un
total de 248 801 tonnes de zinc ont été vendues, contre 259 446 tonnes en
2006.
    Au 31 décembre 2007, les stocks de zinc dépassaient de 17 000 tonnes le
niveau d'exploitation habituel du Fonds. La demande de zinc en Amérique du
Nord est demeurée faible au cours du quatrième trimestre étant donné que les
producteurs de tôles d'acier ont continué à recevoir moins de commandes de
leurs clients des secteurs de l'habitation, des appareils électroménagers et
de l'automobile. Cette situation s'explique par la réduction des dépenses de
consommation découlant de la crise du crédit aux Etats-Unis. La demande de
tôles d'acier destinées à la construction privée et publique non résidentielle
reste stable et continue à connaître une croissance positive. Les stocks
élevés à la fin de 2007 s'expliquent en partie par les questions de
contamination au plomb au service des cellules électrolytiques et en raison
d'une partie des stocks du Fonds détenue sous forme de produits peu demandés.
    Les ventes au comptant se sont avérées nécessaires en vue de
contrebalancer la réduction des commandes des clients. Les ventes ont dépassé
la production au cours du quatrième trimestre. Les ventes au comptant se
poursuivront au cours de 2008 afin de neutraliser la faiblesse continue de
ventes à contrat.
    La capacité du Fonds de réduire les stocks en 2008 dépendra de la demande
de zinc sur les marchés nord-américains et de sa capacité de ventes au
comptant. La cible actuelle de vente de zinc en 2008 est de 275 000 tonnes.
    Les objectifs de production et de vente susmentionnés sont assujettis à
divers risques et incertitudes. Les hypothèses à cet égard sont présentées
sous la rubrique "Enoncés prospectifs" ci-dessous.

    PRIMES
    ------

    Pour le quatrième trimestre de 2007, les primes sur le zinc ont été de
9,7 cents US la livre, contre 7,5 cents US la livre pour la même période en
2006 et 11,3 cents US la livre pour les neuf premiers mois de 2007. La hausse
des ventes au comptant au cours du trimestre a eu une incidence défavorable
sur les primes. En 2007, les primes se sont établies en moyenne à 11,2 cents
US la livre, comparativement à 7,2 cents US la livre en 2006. La hausse
enregistrée en 2007 reflète l'augmentation des primes de contrat.
    La faiblesse des marchés du zinc en Amérique du Nord a eu une incidence
négative sur les primes de contrat en 2008, et les prévisions actuelles des
primes moyennes en 2008 sont de 6,5 cents US la livre.
    La cible du Fonds pour les primes est assujettie à divers risques et
incertitudes. Les hypothèses à cet égard sont présentées sous la rubrique
"Enoncés prospectifs" ci-dessous.

    SOUS-PRODUITS
    -------------

    Au quatrième trimestre, les produits d'exploitation tirés de
sous-produits ont été de 5,5 millions de dollars, en baisse par rapport à
8,2 millions pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent, en
raison de l'appréciation du dollar canadien et des règlements négatifs du prix
du cuivre.
    En 2007, le Fonds a généré 19,8 millions de dollars en produits
d'exploitation tirés de la vente de gâteaux de cuivre, comparativement à
25,3 millions de dollars en 2006. La diminution de 5,5 millions de dollars
s'explique par une diminution des ventes, l'appréciation du dollar canadien et
l'incidence des règlements négatifs de prix, contrebalancés par la hausse des
prix du cuivre et des prix à marge garantie de l'acide sulfurique. Les prix du
cuivre de la LME en 2007 se sont établis à 3,23 $ US la livre, comparativement
à 3,05 $ US la livre en 2006.
    Les prix à marge garantie de l'acide sulfurique sont passés à 19,84 $ US
la tonne en 2007, comparativement à 16,88 $ US la tonne en 2006. Cette hausse
est attribuable à une amélioration de la demande d'acide sulfurique en
Amérique du Nord, qui a entraîné une hausse du prix de vente.

    TAUX DE CHANGE
    --------------

    Le dollar canadien s'est apprécié tout au long de 2007. Cette
appréciation a eu une incidence négative sur les résultats financiers du
Fonds. En 2007, chaque appréciation de un cent canadien du taux de change
moyen du dollar canadien par rapport au dollar américain a eu une incidence
négative d'environ 0,8 million de dollars sur les liquidités distribuables
annuelles du Fonds. Le taux de change moyen du dollar canadien par rapport au
dollar américain s'est apprécié, passant de 1,134 $ en 2006 à 1,074 $ en 2007.

    DEPENSES EN CAPITAL
    -------------------

    Les dépenses en capital ont atteint 26,0 millions de dollars en 2007,
contre 22,2 millions de dollars en 2006. En 2007, environ 19,5 millions de
dollars ont été consacrés à l'entretien et 6,5 millions de dollars ont été
investis pour décongestionner la section hydrométallurgique de l'usine,
comparativement à 15,0 millions de dollars pour l'entretien et 7,2 millions de
dollars pour l'achat de nouveau matériel pour l'usine en 2006. Ces dépenses
font partie du programme qui permettra au Fonds de recevoir un
approvisionnement maximal de 550 000 tonnes en vertu de la convention
d'approvisionnement et de traitement. En 2007, seulement 514 000 tonnes ont
été traitées. Le traitement d'un approvisionnement maximal de concentré
augmentera les frais de traitement et les produits d'exploitation tirés des
primes sur le zinc et des sous-produits.
    Au cours du quatrième trimestre de 2007, 8,1 millions de dollars ont été
consacrés à l'usine et au matériel, comparativement à 7,4 millions de dollars
au quatrième trimestre de 2006.
    Le Fonds participe au "Programme d'initiatives industrielles - Grandes
entreprises" d'Hydro-Québec, qui a généré 2,5 millions de dollars en 2007,
comparativement à 1,8 million de dollars en 2006. Au cours du quatrième
trimestre, le programme a généré 0,7 million de dollars, comparativement à
néant au quatrième trimestre de 2006. Ces initiatives ont été comptabilisées
en diminution des immobilisations corporelles puisqu'elles se rapportent aux
dépenses en capital engagées afin de réduire la consommation d'électricité.
    Au cours des deux dernières années, le concentré de zinc fourni à
l'affinerie, bien qu'il respecte les spécifications de l'entente
d'approvisionnement et de traitement, a changé. Depuis quelques années, à la
suite des fermetures de mines, le concentré contient plus de fer et d'autres
impuretés et sa teneur en zinc est plus faible. En même temps, dans certaines
sections de l'affinerie, l'équipement doit être remplacé. Bien que la solution
à ces situations entraînera des dépenses en capital plus élevées au cours des
prochaines années, elle permettra à l'affinerie de fonctionner à niveau plus
élevé et de traiter une plus vaste gamme de concentrés de zinc.
    Les dépenses en capital prévues au budget de 2008 s'élèvent à 33 millions
de dollars, soit 7 millions de dollars de plus qu'en 2007. Environ 27 millions
de dollars seront affectés à l'entretien. Au cours du processus de
planification pour 2008, il a été déterminé qu'il en coûtera 18 millions de
dollars, au cours du période de six ans, pour la remise à neuf des cellules
électrolytiques. De plus, l'affinerie traitera un nouveau concentré de zinc en
provenance du Nord québécois renfermant une plus forte teneur en magnésium et
en sélénium. On estime à 10 millions de dollars l'investissement de capital
nécessaire pour traiter ces impuretés, réparti sur deux ans. Une fois ce
projet achevé, le Fonds devrait être en mesure de traiter une plus vaste gamme
de concentrés. Environ 19 millions de dollars sont prévus pour d'autres
projets d'entretien.
    Les dépenses en capital affectées aux projets d'entretien en 2008
devraient être réparties comme suit :

    
    Remise à neuf des cellules électrolytiques   3,0 millions de dollars
    Traitement du magnésium et du sélénium       5,0 millions de dollars
    Autres projets d'entretien                  19,0 millions de dollars
                                                ------------------------
    Total                                       27,0 millions de dollars
    

    Le reste, soit 6 millions de dollars, sera affecté à des projets
générateurs de produits d'exploitation, dont 5,7 millions de dollars pour
accroître la capacité hydraulique du processus hydrométallurgique.
    Le budget de dépenses en capital du Fonds est assujetti à divers risques
et incertitudes. Les hypothèses à cet égard sont présentées sous la rubrique
"Enoncés prospectifs" ci-dessous.

    Flux de trésorerie d'exploitation

    Au cours du quatrième trimestre de 2007, les flux de trésorerie
d'exploitation, avant les variations du fonds de roulement hors caisse, ont
totalisé 20,9 millions de dollars, comparativement à 12,6 millions de dollars
pour la période correspondante en 2006. L'augmentation de 8,3 millions de
dollars est attribuable à une augmentation du bénéfice pour le trimestre. Au
cours du trimestre, le fonds de roulement hors caisse a diminué de
8,1 millions de dollars.
    Les flux de trésorerie d'exploitation, avant les variations nettes du
fonds de roulement hors caisse, ont totalisé 81,8 millions de dollars en 2007,
comparativement à 73,2 millions de dollars à la fin de 2006. En 2007, le fonds
de roulement hors caisse a diminué de 14,0 millions de dollars en raison de la
réduction des créditeurs et des charges à payer, contrebalancée par une
réduction des débiteurs et des stocks. Le 31 décembre 2006, les paiements de
concentré différés totalisaient 86 millions de dollars. En 2007, le Fonds a
fait tous les paiements de concentre différés, ce qui a accru son utilisation
des flux de trésorerie. Le prix mensuel moyen du zinc à la LME est passé à
1,07 $ US la livre en décembre 2007, en regard de 2,00 $ US la livre en
décembre 2006, ce qui a entraîné une baisse de la valeur des débiteurs et des
stocks du Fonds.

    Politique de distribution

    Le Fonds verse des distributions mensuelles, au gré des fiduciaires, à
ses porteurs de parts selon les déclarations de liquidités distribuables
mensuelles. Le Fonds vise à assurer des distributions mensuelles stables.
    Le Fonds a annoncé aujourd'hui une distribution mensuelle au comptant de
0,085 $ par part pour le mois de février 2008. La distribution sera payable le
25 mars 2008 aux porteurs de parts inscrits à la fermeture des bureaux le 29
février 2008.

    Liquidités distribuables

    Le calcul et la présentation de liquidités distribuables sont, à tous les
égards importants, effectués conformément à l'Avis 52-306 des Autorités
canadiennes en valeurs mobilières ("ACVM"), dans sa version modifiée en août
2006. Les ACVM ont conclu que la mesure la plus directement comparable
calculée selon les principes comptables généralement reconnus ("PCGR") pour
les liquidités distribuables est celle des flux de trésorerie d'exploitation.
Nous avons adopté ces recommandations de façon rétroactive au 1er janvier 2005
et nous présentons dans le tableau ci-dessous un rapprochement des liquidités
distribuables et des flux de trésorerie d'exploitation. Le 6 juillet 2007, les
ACVM ont publié l'Instruction générale 41-201 relative aux fiducies de revenu
et autres placements indirects.
    Au cours du troisième trimestre, le Conseil canadien de l'information sur
la performance de l'ICCA ("CIIP") a également publié l'Interprétation
intitulée : "Liquidités distribuables normalisées des fiducies de revenu et
autres entités intermédiaires : Lignes directrices concernant la rédaction et
les informations à fournir". Le Fonds examine actuellement le document afin
d'établir son incidence sur la présentation des liquidités distribuables dans
le rapport de gestion du 31 décembre 2007. La présentation dans le communiqué
de presse du quatrième trimestre n'est pas conforme aux lignes directrices.
    Les liquidités distribuables ne constituent pas une mesure définie par
les PCGR et ne doivent pas être considérées comme une mesure des liquidités ou
remplacer d'autres mesures conformes aux PCGR. La direction est d'avis que,
outre le bénéfice net, les liquidités distribuables constituent une mesure
supplémentaire utile du rendement du Fonds, puisqu'elles indiquent aux
investisseurs les liquidités disponibles aux fins de distribution et les
besoins en fonds de roulement. Toutefois, les investisseurs ne doivent pas
considérer les liquidités distribuables comme une mesure de rechange à l'état
des flux de trésorerie pour évaluer les liquidités et les flux de trésorerie.
La méthode de calcul des liquidités distribuables utilisées aux fins du
présent communiqué peut différer de celle d'autres émetteurs et, par
conséquent, les liquidités distribuables présentées dans le présent communiqué
de presse peuvent ne pas être comparables à celles utilisées par d'autres
émetteurs.

    
    Le rapprochement des flux de trésorerie d'exploitation et des liquidités
distribuables figure ci-dessous :

    (en milliers de dollars)
                              Trois        Trois        Douze        Douze
                               mois         mois         mois         mois
                           terminés     terminés     terminés     terminés
                              le 31        le 31        le 31        le 31
                           décembre     décembre     décembre     décembre
                               2007         2006         2007         2006
    -------------------------------------------------------------------------

    Flux de trésorerie
     d'exploitation          29 067 $     28 400 $     67 870 $     20 255 $


    Rajustement des
     dépenses en capital :
      Acquisition
       d'immobilisations
       corporelles           (8 072)      (7 384)     (25 997)     (22 230)
      Produit de l'aide
       gouvernementale          694           56        2 526        1 837
      Produit de la vente
       d'actifs                   2            -           65          595
      Augmentation de la
       dette à long terme       (64)         (64)        (254)        (254)

    Autres rajustements y
     compris les éléments
     discrétionnaires :
      Augmentation
       (diminution) du fonds
       de roulement hors
       caisse                (8 121)     (15 765)      13 975       52 945

    -------------------------------------------------------------------------
    Liquidités distribuables
     pour la période         13 506        5 223       58 185       53 128
    -------------------------------------------------------------------------

      Diminution de la
       réserve pour
       dépenses en capital
       et restauration des
       lieux                      -            -            -           87
      (Augmentation)
       diminution de la
       réserve
       d'exploitation          (757)       7 527       (7 187)      (2 215)
    -------------------------------------------------------------------------
    Distributions déclarées
     aux porteurs de parts   12 749 $     12 750 $     50 998 $     51 000 $
    -------------------------------------------------------------------------

    Nombre moyen pondéré
     de parts en
     circulation           49 997 975   49 498 652   49 997 975   50 000 000
    Distributions
     déclarées par part       0,255 $      0,255 $      0,255 $      0,255 $
    Ratio de
     distribution                94 %        244 %         88 %         96 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    En 2007, les liquidités distribuables se sont élevées à 38,2 millions de
dollars et les distributions déclarées aux porteurs de parts prioritaires, à
38,3 millions de dollars. Au cours du quatrième trimestre de 2007, les
liquidités distribuables se sont élevées à 14,9 millions de dollars et les
distributions déclarées aux porteurs de parts, à 12,8 millions de dollars,
soit 9,6 millions de dollars versés aux porteurs de parts prioritaires et
3,2 millions de dollars versés aux porteurs de parts ordinaires.
    Nous révisons périodiquement les liquidités distribuables en tenant
compte de notre rendement actuel et prospectif. Certains des facteurs pris en
compte dans les prises de décisions à l'égard des distributions comprennent
les montants nécessaires au service de la dette, les dépenses en capital
d'entretien, les impôts et taxes, les besoins en fonds de roulement, les
conditions commerciales actuelles et les autres éléments jugés comme prudents.
    Pour calculer les liquidités distribuables du Fonds, nous tenons compte
de nos stratégies en matière de gestion de la dette et du maintien de notre
capacité de production. Les liquidités distribuables ne tiennent pas compte du
fonds de roulement hors caisse étant donné que les modifications apportées aux
composantes du fonds de roulement sont souvent temporaires et qu'elles
peuvent, au besoin, être financées par la facilité de crédit renouvelable du
Fonds.

    Réserve d'exploitation notionnelle et réserve pour dépenses en capital et
    restauration des lieux

    Afin d'atteindre son objectif qui consiste à assurer le versement d'une
distribution mensuelle stable, le Fonds utilise une réserve d'exploitation
notionnelle. Au cours d'une période où les liquidités distribuables
normalisées, déduction faite des variations du fonds de roulement hors caisse,
attribuables aux porteurs de parts prioritaires sont supérieures aux
distributions déclarées aux porteurs de parts prioritaires, la réserve
d'exploitation notionnelle augmente. Au cours d'une période où les liquidités
distribuables normalisées, déduction faite des variations du fonds de
roulement hors caisse, attribuables aux porteurs de parts prioritaires, sont
inférieures aux distributions déclarées aux porteurs de parts prioritaires, la
réserve notionnelle diminue. La réserve d'exploitation notionnelle procure au
Fonds la souplesse nécessaire pour assurer une distribution mensuelle stable
tout en respectant les modalités de l'acte de fiducie et des clauses
restrictives de la dette du Fonds. En 2007, la réserve d'exploitation
notionnelle a augmenté de 7,2 millions de dollars pour atteindre 18,3 millions
de dollars, alors qu'elle était de 11,1 millions de dollars à la fin de 2006.
    Bien que, à l'heure actuelle, la réserve d'exploitation soit supérieure
au niveau de vise le Fonds pour trois mois de versements, la souplesse
financière du Fonds a diminué. L'appréciation du dollar canadien et le
ralentissement continu de la demande de zinc sur les marchés nord-américains
pourraient avoir une incidence défavorable sur la capacité du Fonds de générer
des liquidités en 2008. Le Fonds prévoit aussi une augmentation de ses
dépenses en capital en 2008. Pour ces raisons, le Fonds juge prudent pour le
moment de ne pas accroître la distribution ou émettre une distribution
exceptionnelle.
    Le Fonds utilise également une réserve notionnelle pour dépenses en
capital et pour restauration des lieux. Il peut réduire celle-ci au cours
d'une période où des dépenses en capital inattendues ou inhabituellement
élevées doivent être engagées, tout en respectant les modalités de l'acte de
fiducie et les clauses restrictives de la dette du Fonds. Au 31 décembre 2007,
la réserve notionnelle pour dépenses en capital et pour restauration des lieux
atteignait 5,0 millions de dollars (5,0 millions de dollars au 31 décembre
2006).
    
    Le tableau suivant présente une analyse supplémentaire des distributions
au comptant aux porteurs de parts prioritaires :

                              Trois
                               mois
                           terminés
                              le 31
    (en milliers           décembre         2007         2006         2005
     de dollars)               2007
    -------------------------------------------------------------------------

    A. Flux de trésorerie
        d'exploitation       29 067 $     67 870 $     20 255 $     50 592 $
    B. Bénéfice net avant
        la participation
        minoritaire          17 709 $     40 876 $     44 253 $     43 745 $
    C. Distributions au
        comptant réelles
        versées ou à
        verser               12 749 $     50 998 $     51 000 $     51 000 $

       Excédent
        (insuffisance)
        des flux de
        trésorerie
        d'exploitation
        par rapport aux
        distributions au
        comptant             16 318 $     16 872 $    (30 745)$       (408)$

       Excédent
        (insuffisance) du
        bénéfice net par
        rapport aux
        distributions au
        comptant              4 960 $    (10 122)$     (6 747)$     (7 255)$

    D. Pourcentage de
        l'excédent (de
        l'insuffisance)
        des flux de
        trésorerie
        d'exploitation par
        rapport aux
        distributions au
        comptant                128 %         33 %        (60)%         (1)%
    E. Insuffisance du
        bénéfice net par
        rapport aux
        distributions au
        comptant                 39 %        (20)%        (13)%        (14)%
    


    Excédent/Insuffisance des flux de trésorerie d'exploitation par rapport
    -----------------------------------------------------------------------
    aux distributions au comptant
    -----------------------------

    Au cours de l'exercice terminé le 31 décembre 2007, les flux de
trésorerie d'exploitation réalisés ont dépassé les distributions au comptant
de 16,9 millions de dollars, principalement en raison d'une diminution de
14,0 millions de dollars du fonds de roulement hors caisse et d'une
augmentation de 7,2 millions de dollars de la réserve d'exploitation
notionnelle. La diminution du fonds de roulement s'explique par la baisse des
prix du zinc (le prix mensuel moyen de la LME a diminué, passant de 2,00 $ US
la livre en décembre 2006 à 1,07 $ US la livre en décembre 2007). Les flux de
trésorerie tirés de la réduction du fonds de roulement hors caisse ont servi à
rembourser les paiements différés dus à Xstrata Canada.
    Au cours de l'exercice terminé le 31 décembre 2006, les distributions au
comptant versées ou à verser avaient excédé les flux de trésorerie
d'exploitation de 30,7 millions de dollars, principalement en raison de
l'augmentation de 52,9 millions de dollars du fonds de roulement hors caisse.
Cette augmentation s'expliquait surtout par la hausse des prix du zinc (le
prix mensuel moyen de la LME avait augmenté, passant de 0,83 $ US la livre en
décembre 2005 à 2,00 $ la livre en décembre 2006). Le Fonds a été en mesure de
financer ses besoins accrus en fonds de roulement au moyen de sa facilité de
crédit renouvelable et en reportant les paiements dus à Xstrata Canada.
    Au cours de l'exercice terminé le 31 décembre 2005, les distributions au
comptant versées ou à verser avaient excédé les flux de trésorerie
d'exploitation de 0,4 million de dollars, principalement en raison de
l'augmentation du fonds de roulement hors caisse de 24,0 millions de dollars.
L'augmentation du fonds de roulement s'expliquait surtout par la hausse
importante des prix du zinc (le prix mensuel moyen de la LME avait augmenté,
passant de 0,54 $ US la livre en décembre 2004 à 0,83 $ US la livre en
décembre 2005). Le Fonds était en mesure de financer les besoins accrus en
fonds de roulement au moyen de ses propres liquidités et de sa facilité de
crédit renouvelable.
    Le Fonds croit que l'utilisation de sa facilité de crédit renouvelable en
2005 et en 2006 pour financer ses besoins en fonds de roulement n'a pas
représenté un rendement du capital économique étant donné que son acte de
fiducie et ses conventions d'emprunt permettaient de procéder à ce financement
sans restreindre la capacité du Fonds de verser des distributions.

    Insuffisance du bénéfice net par rapport aux distributions au comptant
    ----------------------------------------------------------------------

    Pour les exercices 2005-2007, les distributions au comptant versées ou à
verser du Fonds ont excédé le bénéfice net du Fonds, en raison de ce qui
suit :
    
        - l'amortissement et les coûts de remise en état ont dépassé les flux
          de trésorerie affectés aux activités d'investissement;
        - en 2007, une charge d'impôts futurs hors caisse de 13,1 millions de
          dollars a été comptabilisée par suite de modifications apportées à
          la loi de l'impôt.
    

    Le Fonds n'utilise pas le bénéfice net pour calculer les distributions.
D'autres éléments hors caisse, comme l'amortissement et les coûts de remise en
état, sont des éléments qui varient d'une période à l'autre en fonction de
divers facteurs ou qui sont fondés sur des hypothèses à long terme et, à ce
titre, ils ne sont pas représentatifs de la capacité du Fonds de générer des
liquidités. Le Fonds ne croit pas avoir dégagé un rendement du capital
économique au cours de toutes ces périodes.

    FLUX DE TRESORERIE ET 

SOURCES DE FINANCEMENT Au 31 décembre 2007, la dette totale du Fonds s'élevait à 240,3 millions de dollars, en baisse par rapport à la dette de 244,5 millions de dollars à la fin de décembre 2006. La trésorerie et les équivalents de trésorerie du Fonds totalisaient 3,7 millions de dollars, en baisse par rapport à 13,7 millions de dollars au 31 décembre 2006. A la fin de 2006, le Fonds était exploité à la limite de sa facilité de crédit renouvelable et recevait du crédit de Xstrata Canada sous forme de reports de paiements. Au 31 décembre 2006, les paiements différés s'élevaient à 85,6 millions de dollars. Le tableau ci-dessous présente l'analyse de la dette nette totale du Fonds au 31 décembre 2006 et au 31 décembre 2007 : Le 31 Le 31 décembre décembre (en millions de dollars) 2007 2006 ------------------------------------------------------------------------- Facilité de crédit renouvelable 87,5 91,0 Billets 152,8 153,5 Paiements de concentré différés - 85,6 Trésorerie et équivalents de trésorerie (3,7) (13,7) ------------------------------------------------------------------------- Dette nette 236,6 316,4 Dans l'ensemble, la dette nette du Fonds s'est améliorée de 79,8 millions de dollars, entre la fin de 2006 et la fin de 2007, en raison de la réduction du prix du zinc entre décembre 2006 et décembre 2007. La diminution du prix du zinc réduit la valeur des stocks et des débiteurs dans le fonds de roulement du Fonds. Le Fonds dispose d'une facilité de crédit renouvelable qui sert à des fins générales, notamment au financement du fonds de roulement. En octobre 2007, le Fonds a conclu une modification de sa facilité de crédit renouvelable avec un syndicat de six banques à charte canadiennes. La facilité de crédit renouvelable modifiée a été prolongée jusqu'au 1er mai 2009. Le montant disponible aux fins de prélèvement sur la facilité de crédit renouvelable variera chaque trimestre et sera établi selon les pourcentages des stocks et des débiteurs admissibles du trimestre précédent. En tout temps, le montant maximal disponible aux fins de prélèvement est de 200 millions de dollars, et le montant minimal, de 55 millions de dollars. Le montant disponibles aux fins de prélèvement d'après le bilan du Fonds au 31 décembre 2007 est de 135 millions de dollars. Avant la modification, la limite de la facilité de crédit était de 100 millions de dollars. Les emprunts sur la facilité de crédit renouvelable portent intérêt à des taux variant selon le taux préférentiel, le taux des acceptations bancaires ou les taux TIOL, majorés des marges applicables et varient en fonction de certains ratios financiers du Fonds. Les variations des soldes du fonds de roulement liés à l'exploitation sont généralement financées au moyen de la facilité de crédit renouvelable ou utilisées pour la rembourser. Au cours du trimestre, 191,5 millions de dollars ont été prélevés et 158,7 millions de dollars ont été remboursés en fonction des variations du fonds de roulement. En 2007, 659 millions de dollars ont été prélevés et 662,5 millions de dollars ont été remboursés en fonction des variations du fonds de roulement. Le Fonds compte 153,5 millions de dollars en billets garantis de premier rang (les "billets") en circulation. Les billets ont une durée de sept ans et arriveront à échéance le 20 décembre 2010. Les billets ont été émis par suite d'un placement privé et les produits ont servi à rembourser une facilité de crédit à terme en cours depuis la création du Fonds. Tant les billets que la facilité de crédit renouvelable contiennent des déclarations, des garanties, des clauses et des conditions habituelles en matière de financement. L'incapacité du Fonds de respecter celles-ci pourrait l'obliger à chercher d'autres sources de financement et influer sur sa capacité de verser des distributions. Tous les actifs du Fonds ont été donnés en garantie des obligations en vertu des billets et de la facilité de crédit renouvelable. Toutes les garanties se rapportant à la facilité de crédit renouvelable avaient été respectées au 31 décembre 2007 et 2006. Le Fonds prévoit prolonger la facilité de crédit renouvelable au-delà du 1er mai 2009 et refinancer les billets à l'approche de leur date d'échéance du 20 décembre 2010. Si le Fonds s'avérait incapable de prolonger la facilité de crédit renouvelable ou de refinancer les billets, il pourrait devoir chercher d'autres sources de financement, ce qui pourrait influer sur sa capacité de verser des distributions. Constatation des produits d'exploitation Le Fonds constate les produits d'exploitation tirés de la vente de métaux affinés et de sous-produits au moment de la vente, lorsque les droits et les obligations liés à la propriété passent à l'acheteur, en général au moment de l'expédition. Les prix de vente établis provisoirement sont fondés sur les cours du marché et les taux de change en vigueur au moment de l'expédition et sont rajustés selon les cours du marché et les taux de change jusqu'au règlement définitif avec les clients, conformément aux conditions des contrats de vente. Les variations de prix pour les expéditions dont le prix final demeure à déterminer à la fin du trimestre pourraient avoir une incidence importante sur les produits d'exploitation futurs. Au 31 décembre 2007, les produits d'exploitation pour lesquels le prix final restait à déterminer s'élevaient à 5,6 millions de dollars. AUTRES EVENEMENTS Le 7 février 2008, le Fonds a annoncé qu'une entente de principe avait été conclue entre le Gérant du Fonds et le Syndicat canadien des métallurgiques unis d'Amérique, local 6486. Le comité de négociation du syndicat devait recommander l'entente de principe à ses membres lors d'une réunion devant avoir lieu dans les deux semaines suivant la date susmentionnée. PERSPECTIVES Les principaux objectifs de 2008 pour les inducteurs clés du Fonds sont : Production de zinc : 275 000 tonnes Ventes de zinc : 275 000 tonnes Frais de traitement : 37,5 cents la livre Primes sur le zinc : 6,5 cents US la livre Dépenses en capital : 33 millions de dollars La capacité du gestionnaire de verser des distributions mensuelles stables et d'atteindre les objectifs susmentionnés est basée sur des hypothèses et assujettie à divers risques qui sont présentés sous la rubrique "Enoncés prospectifs" ci-dessous. Enoncés prospectifs Le Fonds présente des énoncés prospectifs pour l'année à venir concernant la production de zinc, les ventes de zinc, les frais de traitement, les primes sur le zinc et les dépenses en capital. Le Fonds fournit ces renseignements aux actionnaires et aux analystes parce qu'il s'agit des principaux inducteurs de rendement de ses activités. Le lecteur est prié de noter que ces énoncés pourraient ne pas être appropriés pour d'autres raisons. Le Fonds met à jour ses énoncés prospectifs dans chacun de ses rapports de gestion trimestriels. Le présent communiqué renferme des énoncés prospectifs concernant les objectifs du Fonds de revenu Noranda (le "Fonds") et les perspectives générales des affaires en 2008, les cibles de production et de vente de zinc, les frais estimatifs de traitement, les cibles de primes sur le zinc et les précisions de dépenses en capital et de flux de trésorerie. Ces énoncés prospectifs se reconnaissent habituellement à l'emploi de termes comme "sont attendus", "est prévu", environ et d'autres expressions similaires et de verbes au futur ou au conditionnel comme "pourrait" et "devrait", qui laissent entendre que certaines actions ou certains événements ou résultats pourraient se produire. Les énoncés prospectifs comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats ou le rendement futurs diffèrent considérablement de ceux avancés dans les énoncés prospectifs. Les risques, incertitudes et autres facteurs comprennent, sans s'y limiter : 1) la capacité du Fonds d'exercer ses activités à des niveaux de production normale; 2) la dépendance à l'égard de l'approvisionnement continu en concentrés de zinc (les modalités de la convention d'approvisionnement et de traitement; 3) la demande de zinc, d'acide sulfurique et de gâteaux de cuivre; l'incidence de l'adoption de la nouvelle législation sur l'impôt; 4) les variations de l'offre et de la demande pour certains produits de zinc et l'incidence sur les primes réalisées par le Fonds; 5) l'incidence du prix du mois précédent; 6) la capacité du Fonds de continuer à servir des clients dans la même région géographique; 7) la sensibilité des produits d'exploitation nets du Fonds aux réductions des prix réalisés du zinc, y compris les primes, le prix du cuivre et de l'acide sulfurique; l'appréciation du dollar canadien en regard du dollar américain; et l'augmentation des frais de transport et de distribution; 8) la sensibilité des coûts de production du Fonds aux augmentations des tarifs d'électricité et aux autres coûts d'énergie, aux coûts de la main-d'oeuvre et aux fournitures utilisées pour son exploitation; la sensibilité des intérêts débiteurs du Fonds aux augmentations de taux d'intérêt; 9) les changements des exigences en matière de récupération et de dépenses en capital; 10) la négociation des conventions collectives avec les employés syndiqués; 11) les conditions commerciales et économiques générales; 12) les interruptions de transport; 13) les lois régissant les émissions atmosphériques, les déversements dans l'eau, les déchets et les matières dangereuses, et la santé et sécurité des travailleurs, ainsi que l'incidence de l'application des loi et des règlements futurs sur les charges, les dépenses en capital, les impôts et les restrictions à l'égard de l'exploitation de l'affinerie; 14) les possibilités de répercussions financières négatives découlant d'enquêtes réglementaires, de réclamations et de poursuites ou d'autres recours; 15) le défaut de paiement d'un prêt; et 16) la dépendance de Xstrata Canada pour l'exploitation et l'entretien de l'affinerie. Les énoncés prospectifs représentent nos opinions en date du présent communiqué. Le Fonds prévoit que des événements ultérieurs pourraient entraîner un changement d'opinion de la part du Fonds. Le Fonds de revenu Noranda est une fiducie de revenu dont les parts sont inscrites à la Bourse de Toronto sous le symbole "NIF.UN". Le Fonds de revenu Noranda est propriétaire de l'affinerie CEZinc et de ses actifs connexes (l' "affinerie" situés à Salaberry-de-Valleyfield, au Québec. L'affinerie CEZinc est la deuxième affinerie de zinc en importance en Amérique du Nord et la première dans l'Est de l'Amérique du Nord, où se trouve la majorité de ses clients. L'affinerie produit du zinc affiné et divers sous-produits à partir de concentrés de zinc qu'elle achète à des exploitations minières. L'affinerie est exploitée et gérée par Zinc électrolytique du Canada limitée. Pour plus de renseignements sur le Fonds de revenu Noranda, consulter le site Web www.norandaincomefund.com FONDS DE REVENU NORANDA BILANS INTERMEDIAIRES CONSOLIDES (non vérifié) (en milliers de dollars) Le Le 31 déc. 31 déc. 2007 2006 -------- -------- ACTIFS Actif à court terme : Trésorerie et équivalents de trésorerie 3 702 13 712 Débiteurs Comptes clients 64 210 143 438 Xstrata Canada 22 617 35 817 Instruments financiers liés aux produits de base 964 Engagements fermes 719 - Stocks 129 066 188 161 Charges payées d'avance et autres actifs 2 195 3 566 -------- -------- 223 473 384 694 Frais de financement reportés - 1 009 Immobilisations corporelles 314 489 324 063 -------- -------- 537 962 709 766 -------- -------- PASSIF ET CAPITAUX PROPRES Passif à court terme : Créditeurs et charges à payer Comptes fournisseurs 18 547 17 596 Xstrata Canada 44 801 218 780 Instruments financiers liés aux produits de base 735 - Distributions à verser 4 250 4 250 -------- -------- 68 333 240 626 Passif d'impôts futurs 13 147 - Frais futurs de remise en état et de restauration 12 130 15 205 Dette à long terme 240 269 244 500 Participation des porteurs de parts ordinaires 54 312 52 363 Participation des porteurs de parts : Capitaux propres des porteurs de parts 191 273 191 273 Déficit (41 502) (34 201) -------- -------- 149 771 157 072 -------- -------- 537 962 709 766 -------- -------- FONDS DE REVENU NORANDA ETATS INTERMEDIAIRES DES RESULTATS, DU DEFICIT ET DU RESULTAT ETENDU CONSOLIDES (non vérifié) (en milliers de dollars) Trois mois Douze mois terminés le 31 décembre terminés le 31 décembre 2007 2006 2007 2006 -------- -------- -------- -------- Produits d'exploitation Ventes 202 590 311 771 1 000 913 1 055 069 Frais de transport et de distribution (4 408) (3 955) (15 642) (15 799) -------- -------- -------- -------- 198 182 307 816 985 271 1 039 270 -------- -------- -------- -------- Coût d'achat des matières premières 125 484 240 469 722 433 765 464 -------- -------- -------- -------- Produits moins le coût d'achat des matières premières 72 698 67 347 262 838 273 806 -------- -------- -------- -------- Autres charges Production 42 992 38 716 158 511 158 756 Frais de vente et d'administration 4 589 4 916 19 637 18 798 Perte (gain) de change (804) 6 092 (18 528) 5 575 Perte (gain) sur instruments financiers liés aux produits de base (2 563) - 150 - Gain sur couvertures de produits de base (754) - (642) - Amortissement et remise en état 8 514 6 938 27 400 28 612 -------- -------- -------- -------- 51 974 56 662 186 528 211 741 -------- -------- -------- -------- Bénéfice avant intérêts, participation minoritaire et impôts sur les bénéfices 20 724 10 685 76 310 62 065 -------- -------- -------- -------- Intérêts débiteurs, montant net 4 504 5 332 22 287 17 812 -------- -------- -------- -------- Bénéfice avant participation minoritaire et impôts 16 220 5 353 54 023 44 253 -------- -------- -------- -------- Participation minoritaire dans les bénéfices revenant aux porteurs de parts ordinaires 4 055 1 338 13 506 11 063 -------- -------- -------- -------- Bénéfice avant impôts sur les bénéfices 12 165 4 015 40 517 33 190 -------- -------- -------- -------- Charge d'impôts sur les bénéfices (1 489) - 13 147 - -------- -------- -------- -------- Bénéfice net et résultat étendu 13 654 4 015 27 370 33 190 -------- -------- -------- -------- Déficit déjà déclaré au début de la période (45 594) (28 653) (34 201) (29 141) Rajustement pour dérivés - - 3 236 - Rajustement pour instruments financiers - - 341 - -------- -------- -------- -------- Déficit après rajustement au début de la période (45 594) (28 653) (30 624) (29 141) -------- -------- -------- -------- Distributions aux porteurs de parts prioritaires (9 562) (9 563) (38 248) (38 250) -------- -------- -------- -------- Déficit à la fin de la période (41 502) (34 201) (41 502) (34 201) -------- -------- -------- -------- Résultat net (perte) de base et dilué par part prioritaire 0,36 $ 0,11 $ 0,73 $ 0,89 $ Nombre moyen pondéré de parts prioritaires en circulation 37 497 975 37 498 652 37 497 975 37 499 663 FONDS DE REVENU NORANDA ETAT INTERMEDIAIRES DES FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDES (non vérifié) (en milliers de dollars) Trois mois Douze mois terminés le 31 décembre terminés le 31 décembre ----------------------- ----------------------- 2007 2006 2007 2006 ------- ------- ------- ------- Flux de trésorerie d'exploitation : Bénéfice net pour la période 13 654 4 015 27 370 33 190 Eléments sans incidence sur la trésorerie : Amortissement des immobilisations corporelles 8 179 7 369 30 281 28 788 Remise en état 335 (431) (2 881) (176) Participation minoritaire dans les bénéfices revenant aux porteurs de parts ordinaires 4 055 1 338 13 506 11 063 Charges d'impôts sur les bénéfices futurs (1 489) - 13 147 - Gain d'évaluation à la valeur du marché sur les instruments financiers liés aux produits de base (3 317) - (492) - Variation de la juste valeur des dérivés incorporés (720) - 55 - Augmentation de la dette à long terme 64 64 254 254 Perte découlant de la vente d'actifs 271 380 799 624 Frais de restauration des lieux (86) (100) (194) (543) ------- ------- ------- ------- 20 946 12 635 81 845 73 200 ------- ------- ------- ------- Variation nette des éléments hors caisse du fonds de roulement 8 121 15 765 (13 975) (52 945) ------- ------- ------- ------- 29 067 28 400 67 870 20 255 ------- ------- ------- ------- Flux de trésorerie d'investissement : Acquisitions d'immobilisations corporelles (8 072) (7 384) (25 997) (22 230) Produit provenant de l'aide gouvernementale 694 56 2 526 1 837 Produit de la vente d'immobilisations corporelles 2 - 65 595 ------- ------- ------- ------- (7 376) (7 328) (23 406) (19 798) ------- ------- ------- ------- Flux de trésorerie de financement : Rachat - Porteurs de parts prioritaires - (20) - (20) Distributions - Porteurs de parts prioritaires (9 562) (9 563) (38 248) (38 250) - Porteurs ordinaires (3 187) (3 187) (12 750) (12 750) Emission de la dette à long terme en vertu de la facilité de crédit 191 524 158 700 659 024 558 800 Remboursement de la dette à long terme en vertu de la facilité de crédit (197 800) (163 500) (662 500) (494 700) ------- ------- ------- ------- (19 025) (17 570) (54 474) 13 080 ------- ------- ------- ------- Variation de la trésorerie et des équivalents de trésorerie pendant la période 2 666 3 502 (10 010) 13 537 Trésorerie et équivalents de trésorerie au début de la période 1 036 10 210 13 712 175 ------- ------- ------- ------- Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de la période 3 702 13 712 3 702 13 712 ------- ------- ------- ------- %SEDAR: 00017578EF c3410

Renseignements :

Renseignements: Information financière: Michael Boone, vice-président et
chef des finances de Zinc électrolytique du Canada Limitée, Gérant du Fonds de
revenu Noranda, (416) 775-1561, mboone@xstrata.ca

Profil de l'entreprise

FONDS DE REVENU NORANDA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.