Le financement accordé à la CTT est une bonne nouvelle, mais le fédéral doit participer également, selon le président des TCA



    THUNDER BAY, ON, le 19 juin /CNW/ - L'annonce faite aujourd'hui par le
maire de Toronto, David Miller, et par le premier ministre de l'Ontario,
Dalton McGuinty, qui s'engagent à verser les deux tiers des fonds nécessaires
pour financer les 204 nouveaux véhicules légers sur rail à plancher bas, est
une bonne nouvelle pour les travailleurs de l'usine de Bombardier à Thunder
Bay, selon le président des TCA, Ken Lewenza.
    Toutefois, M. Lewenza fait cette mise en garde : ce projet sans précédent
de rail léger de 1,2 G$ pourrait facilement être tué dans l'oeuf sans le
concours du gouvernement fédéral.
    "C'est incroyablement décevant de constater que notre ministre des
Transports se sert de points de détail sur le financement comme une excuse
pour justifier l'inaction du gouvernement", a déclaré M. Lewenza. Ce dernier
fait remarquer que ce projet devrait créer près de 6 000 emplois au Canada et
stimuler l'économie de nombreuses régions.
    "Ce serait absolument honteux si le gouvernement fédéral annulait cet
important projet de tramways, non seulement en raison de ses retombées
économiques, mais également en raison des bienfaits sociaux et
environnementaux dont pourraient tirer parti les millions de Canadiens qui
vivent dans la région du Grand Toronto", a ajouté M. Lewenza.
    Le président de la section locale 1075 des TCA, Paul Pugh, a affirmé que
le contrat des VLR, soit le plus important projet dans toute l'histoire de
l'Amérique du Nord, maintiendrait l'usine de Bombardier de Thunder Bay en
activité pendant les dix prochaines années, sans compter les centaines
d'emplois dans le secteur de la fabrication.
    "Notre usine est le fer de lance d'une collectivité qui a été frappée de
plein fouet par la crise économique, qui a causé la perte de centaines de
milliers d'emplois dans le secteur manufacturier partout au pays", a souligné
M. Pugh. "Cela n'a tout simplement aucun sens que le gouvernement fédéral
mette en doute la valeur de ce projet et retarde ce financement à un moment où
les Canadiens en ont le plus besoin."
    M. Lewenza attribue à la Commission de transport de Toronto de même qu'au
conseil municipal de Toronto, sous la direction du maire Miller, de même que
du premier ministre McGuinty, le mérite d'avoir établi les règles canadiennes
en matière de contenu qui garantissent des avantages économiques pour
l'économie nationale grâce à cet achat. Il les remercie également de leur
collaboration avec les TCA pour faire en sorte que le projet des tramways
aille de l'avant.
    "L'annonce d'aujourd'hui signifie que nous avons franchi un pas de plus
vers la concrétisation du projet des VLR, bien que le temps presse", a affirmé
M. Lewenza. "La prochaine étape sera d'obtenir du financement du gouvernement
fédéral."
    Le 27 juin est la date limite pour obtenir du financement pour le projet
des VLR.





Renseignements :

Renseignements: Angelo DiCaro, Communications, TCA, (cell.) (416)
606-6311 ou Paul Pugh, président de la section locale 1075, TCA, (cell.) (807)
620-3146

Profil de l'entreprise

Syndicat des TCA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.