Le Dr Tony Pawson, chercheur à l'Hôpital Mount Sinai, est le premier scientifique canadien à remporter le prestigieux Prix Kyoto d'une valeur de 470 000 $



    L'un des deux Canadiens à remporter le "Nobel japonais"

    TORONTO, le 20 juin /CNW/ - L'Institut de recherche Samuel Lunenfeld de
l'Hôpital Mount Sinai à Toronto est fier de féliciter le
Dr Anthony (Tony) Pawson, chercheur émérite et biologiste cellulaire de
réputation internationale, qui est le premier scientifique canadien à figurer
sur la liste des finalistes pour le Prix Kyoto de la Fondation Inamori de
Kyoto au Japon.
    "C'est un honneur extraordinaire de recevoir le Prix Kyoto de cette année
au titre de notre travail sur la communication entre les cellules humaines", a
déclaré le Dr Pawson, chef de file mondial dans le domaine de la transduction
de signal, à savoir la façon dont les cellules communiquent les unes avec les
autres au moyen de signaux chimiques. "Je considère ce prix comme une
confirmation de l'importance des découvertes scientifiques fondamentales dans
le combat contre des maladies comme le cancer, et je suis heureux que la
recherche biomédicale canadienne soit récompensée par un prix aussi
prestigieux."
    Le Prix Kyoto est une récompense internationale qui rend hommage aux
personnes qui se sont distinguées par leur action en faveur du mieux-être
scientifique, culturel et spirituel de l'humanité. Le prix est remis chaque
année à des personnes oeuvrant dans les domaines de la technologie de pointe,
des sciences fondamentales, des arts et de la philosophie. Les sciences du
vivant sont à l'honneur tous les quatre ans. Le Dr Pawson recevra un diplôme,
une médaille d'or de 20 carats à l'effigie du Prix Kyoto et la somme de
50 millions de yens (environ 470 000 dollars canadiens) le 10 novembre 2008 à
Kyoto, au Japon. Le Dr Pawson sera accompagné de Charles Margrave Taylor,
lauréat canadien du Prix Kyoto en lettres et philosophie; et de Richard Karp,
lauréat américain du Prix Kyoto en technologie de pointe.
    Les découvertes du Dr Pawson contribuent à tous les aspects de la
recherche médicale et sont importantes pour la compréhension et le traitement
de nombreuses maladies, notamment le cancer, le diabète et les troubles du
système immunitaire. Les constatations du Dr Pawson sur la signalisation
cellulaire (à savoir la façon dont on peut "désamorcer" la prolifération de
cellules cancéreuses) ont permis l'élaboration de nouvelles stratégies
efficaces pour le traitement du cancer.
    "Nous sommes extrêmement fiers de travailler aux côtés de Tony. Il a
révolutionné notre compréhension du rôle des cellules humaines dans les
organismes sains ou malades", a déclaré le Dr Jim Woodgett, directeur de la
recherche à l'Institut Lunenfeld. "Ce prix est considéré comme l'équivalent du
Prix Nobel japonais."
    En 2006, le Dr Pawson a été intronisé au Temple de la renommée médicale
canadienne. La même année il était nommé Compagnon d'Honneur par Sa Majesté la
Reine Elizabeth II; il était alors l'un des neuf seuls Canadiens à avoir reçu
une telle distinction. Ses découvertes scientifiques lui ont valu de nombreux
prix internationaux prestigieux : le programme de bourses d'excellence du
premier ministre en recherche médicale, le Prix international de la Fondation
Gairdner, le Prix Dr H.P. Heineken de biochimie et de biophysique (Pays-Bas),
le Prix Louisa Gross Horwitz (Université Columbia), et le Prix en médecine
Wolf (Israel). Il a été décoré de l'Ordre de l'Ontario, il est membre de la
Royal Society of London et de la Société royale du Canada. Il a publié plus de
340 articles scientifiques.
    De 1981 à 1985, le Dr Pawson a travaillé comme professeur adjoint à
l'Université de la Colombie-Britannique. En 1985, il a accepté un poste à
l'Institut de recherche Samuel Lunenfeld nouvellement créé de l'Hôpital Mount
Sinai, à Toronto, où il a occupé les fonctions de directeur de la recherche de
2002 à 2005. En 2006, l'Institut l'a nommé scientifique émérite.
    Les candidats pour le Prix Kyoto sont nominés par des experts
internationaux originaires du Japon et d'autres pays. Le Dr Pawson rejoint la
liste prestigieuse des précédents récipiendaires du prix, notamment la
primatologue de renom Jane Goodall, l'artiste Pop américain Roy Lichtenstein,
l'écrivain et linguiste Noam Chomsky, l'informaticien John McCarthy et les
biologistes Yasutomi Nishizuka et Sydney Brenner.

    A propos de l'Institut de recherche Samuel Lunenfeld de l'Hôpital Mount
    Sinai

    L'Institut de recherche Samuel Lunenfeld de l'Hôpital Mount Sinai, centre
de recherche affilié à l'Université de Toronto créé en 1985, est l'un des plus
grands centres du monde en fait de recherche biomédicale. Trente-deux
scientifiques se consacrent à la recherche sur le diabète, la biologie du
cancer, l'épidémiologie, les cellules souches, la santé des femmes et des
nourrissons, la neurobiologie et la biologie des appareils anatomiques. Pour
de plus amples renseignements sur l'Institut de recherche Samuel Lunenfeld,
consulter le site à l'adresse www.mshri.on.ca.





Renseignements :

Renseignements: Relations avec les médias: Nikki Luscombe, Spécialiste
des communications, Institut de recherche Samuel Lunenfeld de l'Hôpital Mount
Sinai, Tél.: (416) 586-4800, poste 2046, Courriel: luscombe@mshri.on.ca;
Melissa McDermott, Spécialiste des médias et des communications, Hôpital Mont
Sinai, Tél.: (416) 586-4800, poste 7746, Courriel: mmcdermott@mtsinai.on.ca

Profil de l'entreprise

Hôpital Mont-Sinaï

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.