Le discours du Trône claque la porte sur le programme national de services de garde à l'enfance



    OTTAWA, le 16 oct. /CNW Telbec/ - C'est toute une nouvelle pour les
familles canadiennes d'apprendre que le gouvernement Harper a répondu à leurs
attentes en matière de services de garde, s'étonnent les militantes et les
militants du secteur en réaction au discours du Trône, ce soir.
    "N'importe quel parent sait très bien qu'une allocation mensuelle de
100 dollars ça ne crée pas de places en garderie et que sans garderie, il n'y
a pas de choix", dit Morna Ballantyne de l'organisme Code bleu pour les
services de garde. "La prétention de monsieur Harper est particulièrement
fallacieuse étant donné que les conservateurs n'ont créé aucune des 125 000
places promises".
    Le discours du Trône annonce l'intention des conservateurs de retirer au
gouvernement fédéral les leviers législatifs et financiers requis pour
protéger et étendre les programmes sociaux. "Au lieu de réduire de 1 % la TPS,
si on affectait cette somme aux services de garde, il serait possible de
procurer à tous les enfants au Canada âgés de trois à six ans une place à
temps plein en garderie", dit madame Ballantyne.
    "Son plan visant à limiter par une loi le pouvoir de dépenser fédéral
illustre bien l'aversion persistante de Stephen Harper à l'égard des
programmes sociaux. Cette aversion était manifeste quand il était à la tête de
la National Citizen's Coalition et a été éloquemment illustrée lorsque son
premier geste comme premier ministre fut de résilier les ententes sur les
services de garde négociées avec les provinces", poursuit madame Ballantyne.
"Le pouvoir de dépenser fédéral est la disposition constitutionnelle grâce à
laquelle nous avons obtenu le régime public d'assurance-maladie". C'est le
seul outil dont dispose le gouvernement du Canada pour mettre en oeuvre un
programme pancanadien de services de garde à l'enfance.
    "Les conservateurs utilisent à tort la volonté des Québécoises et des
Québécois de diriger leurs propres institutions sociales, et ce, dans le but
de justifier leurs actions", dit Jody Dallaire, présidente de l'Association
canadienne pour la promotion des services de garde à l'enfance. "En effet, le
parlement canadien possède déjà tous les outils requis pour protéger et
étendre les programmes sociaux tout en respectant le statut distinct du
Québec".
    Et justement, c'est ce que fait le projet de loi 303 sur les services de
garde, projet qui sera débattu durant cette session parlementaire. En vertu de
cette loi, les provinces et les territoires devront se plier à des conditions
pour avoir accès au financement fédéral consenti aux services de garde, mais
il est clairement explicité que le Québec pourra, quant à lui, établir ses
propres normes. "On peut satisfaire aux besoins du Québec sans pour autant
imposer à toute la population canadienne une mesure qui n'a de sens que pour
lui", dit Jody Dallaire.
    La dernière fois qu'Ottawa a exercé son pouvoir de dépenser est en 2005,
au moment où le gouvernement libéral a signé avec les provinces des ententes
bilatérales sur les services de garde les obligeant à rendre compte
régulièrement de leurs dépenses et à affecter les fonds à des services
réglementés. "Le pouvoir d'Ottawa de fixer des conditions au financement
consenti pour les programmes sociaux est ce qui assure aux Canadiennes et aux
Canadiens d'un bout à l'autre du pays les mêmes droits sociaux fondamentaux",
dit madame Dallaire.




Renseignements :

Renseignements: Morna Ballantyne, coordonnatrice, Code bleu pour les
services de garde, (613) 791-3411; Sue Colley, Code bleu pour les services de
garde, (416) 538-1950, cel.: (647) 224-4006; Jody Dallaire, présidente,
Association canadienne pour la promotion des services de garde à l'enfance,
(506) 878-8666; Susan Harney, vice-présidente, Association canadienne pour la
promotion des services de garde à l'enfance, (604) 888-8786

Profil de l'entreprise

CODE BLEU POUR LES SERVICES DE GARDE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.