LE DEPUTE MARTIN LEMAY RAPPELLE LES DEMANDES DU PARTI QUEBECOIS EN MATIERE D'IMMIGRATION



    MONTREAL, le 5 juin /CNW Telbec/ - A l'occasion de sa présentation devant
les participants à la Conférence sur l'immigration, organisée à Montréal par
l'Institut Fraser, le député de Sainte-Marie-Saint-Jacques et porte-parole du
Parti Québécois en matière d'immigration, de communautés culturelles et de
citoyenneté, Martin Lemay, a expliqué pourquoi le Parti Québécois souhaite que
le Québec rapatrie tous les pouvoirs concernant l'immigration.
    "Dans le dossier de l'immigration, la symbolique est d'une grande
importance. Plus le message sera clair, plus l'intégration des immigrants sera
facilitée", a déclaré Martin Lemaym afin d'illustrer la situation à laquelle
est confronté l'immigrant qui arrive au Québec, le seul Etat francophone en
Amérique du Nord.
    "Si les immigrants savent qu'ils s'en viennent au Québec, société
française, dont l'espace public est laic et qui fait la promotion de l'égalité
entre les femmes et les hommes, moins le choc culturel sera grand, et ce, tant
pour les immigrants que pour la société d'accueil", a-t-il ajouté, dénonçant
ainsi le message proposé par le fédéral qui parle de multiculturalisme et de
bilinguisme.
    "Nous ne pouvons plus nous permettre d'accueillir les nouveaux arrivants
en ayant le multiculturalisme canadien comme fondement juridique de
l'intégration. Nous voulons faire, au Québec, une société respectueuse et
ouverte pour ses minorités, certes, mais également désireuse de survivre et de
s'épanouir comme peuple francophone d'Amérique", a insisté Martin Lemay, tout
en rappelant que le Québec ne représente que 3 % de la population sur le
continent. Il a rappelé l'importance d'une intégration réussie. Selon lui,
l'apprentissage de la langue française et de la culture québécoise doit être
au coeur du processus d'intégration des nouveaux arrivants.
    Pour le Parti Québécois, les messages, les symboles et les dédoublements
administratifs actuellement proposés aux nouveaux arrivants doivent changer
radicalement dans le but de recentrer le message sur la réalité québécoise et
surtout faire cesser la confusion à laquelle ceux-ci sont confrontés, selon
qu'ils soient informés par Québec ou par Ottawa.
    "Nous estimons que les personnes qui ne connaissent pas le français lors
de leur arrivée au Québec ont le devoir et la responsabilité de l'apprendre.
En contrepartie, l'Etat québécois a le devoir et la responsabilité de leur
offrir des cours de français", a résumé le député. C'est pour cette raison que
le projet de loi 195 a été déposé l'automne dernier par la chef du Parti
Québécois, Pauline Marois.
    "Le défi est de savoir comment concilier le respect de la diversité de ce
Québec démocratique, pluraliste et ouvert sur le monde que nous avons
construit au fil des ans et la fidélité à son histoire et aux valeurs qui
l'ont porté jusqu'à aujourd'hui. Le Québec doit avoir la pleine liberté de
définir lui-même le cadre général de son "vivre ensemble", a conclu le député
du Parti Québécois.
    -%SU: SOC
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 644-9318


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.