LE DÉPUTÉ BENOIT CHARETTE QUITTE LE PARTI QUÉBÉCOIS ET SIÉGERA COMME INDÉPENDANT

QUÉBEC, le 21 juin 2011 /CNW Telbec/ - Le député de Deux-Montagnes, Benoit Charette, a annoncé aujourd'hui qu'il quitte le Parti Québécois pour siéger à titre d'indépendant à l'Assemblée nationale du Québec. Cette décision, a insisté M. Charette, n'a rien à voir avec les récentes démissions et turbulences au sein des rangs péquistes. Au contraire, le député a salué la détermination de Pauline Marois, une femme pour laquelle il voue un grand respect. C'est plutôt le refus du Parti Québécois de renoncer à tenir un référendum dans un premier mandat qui a conduit M. Charette à cette décision. Selon lui, cette stratégie compromet les chances de son ancien parti d'accéder au pouvoir et nuit à son option fondamentale. En outre, il aurait souhaité que le Parti Québécois soit davantage au diapason des priorités de la population, parmi lesquelles ne figure pas la tenue d'un référendum à brève échéance.

Des défis colossaux à surmonter au Québec
Soulignant qu'il demeure souverainiste, Benoit Charette a mentionné que son engagement politique ne s'est jamais limité à travailler à faire du Québec un pays souverain. « Chez les militants et les députés du Parti Québécois, on retrouve des individus pour qui gouverner le Québec, comme une province, n'est ni souhaitable ni envisageable. Leur implication se résume à l'accession du Québec au statut de pays. Je suis plutôt d'avis que les défis qui confrontent le Québec au quotidien sont colossaux, et contribuer à les surmonter n'est pas pour moi une tâche déshonorante, bien au contraire. J'estime que c'est une mission particulièrement emballante. Un parti qui aspire au pouvoir ne peut faire la sourde oreille relativement aux préoccupations de la population.»

Plafonnement des appuis au Parti Québécois
Il ne partage pas non plus la vision des quatre autres députés qui ont quitté le caucus péquiste récemment. Ces derniers semblent déplorer la place que le Parti Québécois réserve à la souveraineté, aux efforts consentis pour la réaliser, à la personnalité de Pauline Marois et aux chances de cette dernière de remporter les prochaines élections. « Imputer les déboires actuels et le manque d'enthousiasme à l'endroit du Parti Québécois à Pauline Marois et à sa garde rapprochée relève d'une mauvaise analyse. Voilà plus de 15 ans que l'électorat québécois a commencé à prendre ses distances du Parti Québécois.  Depuis l'élection de 1994, le Parti Québécois génère toujours moins d'appuis élection après élection. Si l'on considère l'élection de 2008, la dernière en date, cela représente plus de 600 000 votes de moins par rapport à l'élection de 1994, alors que le nombre d'électeurs inscrits pour la même période a augmenté de plus de 840 000 personnes. Le Parti Québécois se doit d'en prendre acte », a fait valoir le député de Deux-Montagnes.

Constat lucide
Fort de ces constats, Benoit Charette en est arrivé à la conclusion, en début d'année, que le Parti Québécois devrait s'engager à ne pas tenir de référendum lors d'un premier mandat afin de ne pas compromettre ses chances de remporter les prochaines élections, et ainsi lui permettre de promouvoir son option fondamentale avec les outils et les moyens dont dispose tout gouvernement. « J'ai sondé plusieurs collègues et j'en ai discuté à travers différentes instances du parti, en caucus et auprès de la direction du parti. Ces différents coups de sonde m'ont permis de réaliser que l'ADN du parti l'empêche de s'engager formellement dans cette voie. On m'a répondu que jamais le Parti Québécois n'avait pris pareil engagement. J'en conviens, mais je crois qu'il ne peut poser meilleur geste afin de démontrer qu'il est à l'écoute de la population. C'est mon incapacité à réformer le parti sur cette base qui m'amène à le quitter, sans amertume. Lorsqu'un individu ne se sent plus à l'aise dans un groupe, c'est à lui de le quitter. »

Penser la politique différemment
Benoit Charette rappelle que deux seules options s'offrent au Québec : le fédéralisme renouvelé et la souveraineté, le statu quo étant inacceptable. « Au cours des trois dernières décennies, les deux principaux partis politiques à l'Assemblée nationale n'ont pas réussi à faire triompher leur option respective. Ainsi, l'idée de rassembler des individus sur une base différente que celle de la question nationale me plait particulièrement. Il est évident que la Coalition pour l'avenir du Québec suscite beaucoup d'intérêt. La présence de ce nouveau joueur sur l'échiquier politique est souhaitable, car il offre l'occasion de réfléchir et de penser différemment la politique au Québec », a-t-il déclaré. Il a ajouté ne pas avoir l'intention de joindre la Coalition pour l'avenir du Québec pour le moment, s'interrogeant sur la pertinence de la voir devenir un parti politique.

En phase avec la population
« L'annonce de mon retrait du caucus du Parti Québécois est le fruit d'une longue réflexion. Dire que cette réflexion a été facile serait mentir. Elle a été ponctuée de nombreuses nuits blanches. On ne renonce pas à 17 ans d'implication politique sans peine. En quittant le Parti Québécois, je quitte une chef pour qui j'ai le plus grand respect et une affection sincère, des collègues d'un dévouement peu commun et de nombreux militants dont l'engagement fut longtemps ma principale source d'inspiration. Aux électeurs et aux électrices de la circonscription de Deux-Montagnes, je réitère ma volonté de continuer de les représenter au mieux de mes capacités », a conclu Benoit Charette.


SOURCE Benoit Charette député de Deux-Montagnes

Renseignements :

Pascal Saint-Denis 
Conseiller en communications
514 296-9130

Profil de l'entreprise

Benoit Charette député de Deux-Montagnes

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.