Le démarrage imprévu d'une laveuse blesse gravement un jeune travailleur : la CSST dévoile son rapport d'enquête



    MONTREAL, le 15 janv. /CNW Telbec/ - La Commission de la santé et de la
sécurité du travail (CSST) dévoile aujourd'hui les conclusions de son enquête
sur l'accident du travail survenu chez Québec Linge Service d'Uniformes, à
Montréal. Le 19 juin 2007, un jeune travailleur subit de graves blessures
alors qu'il se trouve à l'intérieur d'une laveuse industrielle qui redémarre
subitement. L'enquête révèle notamment que la conception des détecteurs et du
bouton d'arrêt d'urgence provoque un démarrage imprévu.

    Rappel de l'événement
    ---------------------

    Le jour de l'accident, un jeune travailleur pénètre à l'intérieur d'une
laveuse industrielle afin d'inspecter l'état du diffuseur de vapeur. Le manque
de connaissances du personnel du service de la maintenance fait en sorte que
quelqu'un désenclenche le bouton d'arrêt d'urgence. Les mauvaises connexions
du système de détection et du bouton d'arrêt d'urgence provoquent le
redémarrage inattendu du tambour, entraînant le travailleur. Surpris, un
collègue se dirige vers les panneaux de commande et coupe l'alimentation
électrique. Les ambulanciers sont appelés sur les lieux pendant que les
secouristes prodiguent les premiers soins. Le travailleur subit de graves
blessures et est transporté à l'hôpital.

    Constatations de la CSST
    ------------------------

    L'enquête de la CSST a permis de retenir les causes suivantes pour
expliquer l'accident :

    
    -   la conception des détecteurs et du bouton d'arrêt d'urgence provoque
        un démarrage imprévu;
    -   le travailleur est affecté à une zone dangereuse d'une laveuse, sans
        contrôle des sources d'énergie;
    -   le personnel du service de la maintenance ne possède pas les
        connaissances nécessaires pour effectuer une tâche de façon
        sécuritaire dans cette zone dangereuse.
    

    La CSST considère que la compagnie Québec Linge Service d'Uniformes et
ses représentants ont agi de manière à compromettre directement et
sérieusement la santé, la sécurité et l'intégrité physique d'un travailleur.
En conséquence, un constat d'infraction leur sera délivré. Pour cette
infraction, l'amende peut varier de 5 000 $ à 20 000 $ pour une première
offense ou de 10 000 $ à 50 000 $ en cas de récidive.

    Exigences de la CSST
    --------------------

    A la suite de l'événement, la CSST a interdit l'utilisation de la laveuse
et a exigé une procédure de cadenassage avant que des réparations ne soient
effectuées. L'entrepreneur s'est conformé à ces exigences.

    Suivi de l'enquête
    ------------------

    La CSST fera également connaître les résultats de l'enquête au ministère
de l'Education, du Loisir et du Sport (MELS) afin qu'il diffuse, à titre
informatif et à des fins pédagogiques, le rapport d'enquête dans les
établissements de formation qui offrent des programmes d'études en relation
avec les causes de cet événement, notamment en technologie de maintenance
industrielle, en électromécanique de systèmes automatisés et en électricité.
L'objectif de cette démarche est de sensibiliser les étudiants à l'importance
du cadenassage comme moyen de prévention.

    Plan d'action sécurité des machines
    -----------------------------------

    Afin de réduire le nombre d'accidents causés par les machines, la CSST
applique le Plan d'action sécurité des machines et une politique de "tolérance
zéro" en ce qui concerne les dangers liés à l'accès à des pièces en mouvement.
Il s'agit donc, pour la CSST, d'une priorité d'action en matière de
prévention.

    Plan d'action jeunesse
    ----------------------

    Mentionnons que le travailleur avait moins de 25 ans et la CSST tient à
préciser que la santé et la sécurité des jeunes sont une priorité pour elle.
Toutes proportions gardées, les jeunes sont une fois et demie plus souvent
victimes d'accidents du travail que les travailleurs plus âgés! Afin de
développer une culture de la prévention en matière de santé et de sécurité du
travail, la CSST met de l'avant un Plan d'action jeunesse.
    -%SU: LBR
    -%RE: 40




Renseignements :

Renseignements: Réjean Gosselin, Direction régionale de Montréal - CSST,
(514) 906-3176

Profil de l'entreprise

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.