Le CRTC publie son premier rapport annuel sur l'industrie des communications



    OTTAWA-GATINEAU, le 31 juill. /CNW Telbec/ - Le Conseil de la
radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a publié
aujourd'hui le premier Rapport de surveillance des communications. Auparavant,
le Conseil avait publié des rapports de surveillance annuels distincts sur les
industries de la radiodiffusion et des télécommunications.
    "La convergence des technologies et des industries a modifié
considérablement l'univers des communications au cours des dernières années",
a déclaré Konrad von Finckenstein, c.r., président du CRTC. "Le rapport de
surveillance de cette année trace le premier portrait détaillé de la situation
d'ensemble de l'industrie des communications au Canada et constitue une
référence précieuse pour quiconque s'intéresse à l'industrie."
    En 2007, l'industrie des communications a affiché des recettes de
51,1 milliards de dollars, soit une hausse de 5,2 % par rapport aux
48,3 milliards de dollars déclarés en 2006.
    En 2007, les revenus de l'industrie de radiodiffusion ont grimpé de
816,1 millions de dollars, ou de 6,7 %, et totalisé 13,1 milliards de dollars.
Les entreprises de distribution de radiodiffusion de même que les services de
télévision spécialisée, payante et à la carte, et de vidéo sur demande,
expliquent en grande partie l'essor de ce secteur. De la même façon, en 2007,
les revenus de télécommunications ont augmenté de 1,9 milliard de dollars, ou
de 5,3 %, pour atteindre 38 milliards de dollars, en raison surtout de la
demande associée aux services sans fil et Internet haute vitesse de résidence.
    Le rapport montre que les câblodistributeurs sont devenus des concurrents
importants concernant la fourniture de services téléphoniques locaux et sans
fil, et d'Internet haute vitesse, à la clientèle résidentielle. En 2007, ils
desservaient 17,9 % des lignes locales de résidence. Sur la scène du marché de
la téléphonie sans fil, les entreprises de câblodistribution et d'autres
fournisseurs de services détenaient 40 % des parts, en pourcentage d'abonnés.
Enfin, les câblodistributeurs fournissaient des services Internet haute
vitesse à 55% des abonnés.
    Le Rapport de surveillance des communications renseigne au sujet de
différents secteurs des industries de la radiodiffusion et des
télécommunications. Le rapport de cette année comporte également des sections
sur les tendances des nouveaux médias et les perspectives internationales. Un
exemplaire du rapport sera disponible seulement en version électronique sur le
site Web du CRTC.
    Le Conseil publie un rapport annuel sur l'industrie de la radiodiffusion
depuis 2000 et sur l'industrie des télécommunications depuis 2001.

    Rapport de surveillance des communications
http://www.crtc.gc.ca/frn/publications/reports/policymonitoring/2008/cmr2008.h
tm

    Le CRTC

    Le CRTC est un organisme public indépendant qui réglemente et surveille
la radiodiffusion et les télécommunications au Canada.


    
        Document d'information relatif au Rapport de surveillance
                             des communications

    I. Faits saillants concernant la radiodiffusion

    Radio

    - En 2007, les Canadiens ont profité de 1 222 services de radio
      différents, dont 912 de langue anglaise, 274 de langue française et 36
      d'autres langues.
    - Les Canadiens ont écouté la radio en moyenne 18,3 heures par semaine,
      ce qui représente une légère baisse par rapport aux 18,6 heures
      d'écoute en 2006. Les stations de radio commerciales privées ont attiré
      80,5 % de la clientèle radiophonique, la SRC, 12,4 % et les autres
      stations, 7,1 %.
    - Les recettes des stations commerciales privées ont augmenté de 6,2 %,
      passant de 1,4 milliard de dollars en 2006 à 1,5 milliard de dollars en
      2007.
    - En 2007, les stations de radio commerciales ont versé 23,5 millions de
      dollars pour le développement du contenu canadien.
    - Les bénéfices issus du transfert de propriété ou de contrôle ont
      totalisé 100,8 millions de dollars en 2007. Ces fonds représentent un
      pourcentage de la valeur totale des actifs de radiodiffusion associés
      aux transactions, lesquels sont investis par la suite dans le système
      de radiodiffusion. La majorité des bénéfices générés en 2007
      provenaient des transactions concernant Astral et Standard, ainsi que
      CTVglobemedia et CHUM.

    Télévision

    - En 2007, les Canadiens pouvaient choisir entre 685 services de
      télévision, dont 456 de langue anglaise, 103 de langue française et 126
      d'autres langues.
    - En 2007, les Canadiens ont regardé la télévision en moyenne 26,8 heures
      par semaine. Les services de télévision canadiens ont attiré 98,5 % des
      téléspectateurs francophone au Québec et 74,9% des téléspectateurs dans
      le reste du pays.
    - Les recettes de la télévision commerciale ont augmenté de 4,3 %, ou de
      218 millions de dollars, passant de 5 milliards de dollars en 2006 à
      5,3 milliards de dollars en 2007. Ceci s'explique en grande partie par
      une augmentation de 152 millions de dollars au niveau des revenus
      provenant des abonnements.
    - Les recettes des services de télévision spécialisée, payante et à la
      carte, et de vidéo sur demande, ont augmenté de 9 %, passant de
      2,5 milliards de dollars en 2006 à 2,7 milliards de dollars en 2007.
    - Les recettes des stations de télévision traditionnelles privées sont
      passées de 2,1 milliards de dollars en 2006 à 2,2 milliards de dollars
      en 2007, ce qui représente une augmentation de 1,3 %. Les revenus des
      stations de langue anglaise ont augmenté de 2 % pour atteindre
      1,8 milliard de dollars au cours de cette période, alors que les
      revenus des stations de langue française ont baissé de 2 %, passant à
      381 millions.
    - En 2007, les télédiffuseurs privés de stations traditionnelles ont
      consacré 616 millions de dollars à la programmation canadienne, ce qui
      représente une légère baisse par rapport aux 623,7 millions de dollars
      consacrés en 2006. Les dépenses liées aux services de télévision
      spécialisée et payante associés à la programmation canadienne ont
      augmenté, passant de 888,4 millions de dollars en 2006 à 917,9 millions
      de dollars en 2007.
    - En 2007, les bénéfices issus du transfert de propriété ou de contrôle
      ont totalisé 291,1 millions de dollars. Ces fonds représentent un
      pourcentage de la valeur totale des actifs de radiodiffusion associés
      aux transactions, lesquels sont investis par la suite dans le système
      de radiodiffusion. Le gros des profits généré en 2007 provenait de
      trois transactions majeures concernant CTVglobemedia et CHUM, Rogers
      Media et les stations Citytv de CHUM, ainsi que CanWest et Alliance
      Atlantis.

    Nouveaux médias

    - En 2007, l'utilisation d'Internet a continué à gagner en popularité
      auprès des Canadiens; chaque semaine, les anglophones ont en effet
      passé 13,4 heures en ligne et les francophones, 9,8 heures, soit une
      hausse par rapport aux 11,7 et 9,1 heures consacrées respectivement en
      2005.
    - Le nombre de Canadiens qui ont regardé une vidéo en ligne a plus que
      doublé au cours des trois dernières années, le contenu généré par les
      utilisateurs étant plus populaire que les émissions produites
      professionnellement.
    - Parmi les activités en ligne les plus populaires en 2007, 36 % des
      Canadiens ont regardé une vidéo, 16 % ont écouté une station de radio
      en continu, et 17 % ont téléchargé de la musique.
    - Le nombre de Canadiens qui ont déclaré posséder un lecteur MP3 a
      augmenté, passant de 27 % en 2006 à 31 % en 2007. De plus, 11 % des
      Canadiens ont déclaré télécharger et écouter des fichiers balados sur
      leur ordinateur ou leur lecteur MP3; ceux-ci perçoivent l'activité
      comme complémentaire à la radiodiffusion traditionnelle.
    - La publicité sur Internet a continué d'augmenter, les dépenses à ce
      titre passant de 900 millions de dollars en 2006 à 1,2 milliard de
      dollars en 2007.

    Distribution de radiodiffusion

    - En 2007, 7,7 millions de Canadiens souscrivaient aux services de
      câblodistribution et 2,6 millions aux services de distribution par
      satellite de radiodiffusion directe et d'entreprises de distribution
      multipoint.
    - Le nombre d'abonnés aux services numériques a augmenté, passant de
      5,8 millions en 2006 à 6,2 millions en 2007.
    - Les recettes découlant de la distribution de la programmation ont
      augmenté de 8,8 % de 2006 à 2007, passant de 5,8 à 6,3 milliards de
      dollars. Entre 2003 et 2007, les revenus ont connu une hausse annuelle
      de 8 %.
    - En 2007, les entreprises de distribution de radiodiffusion ont consacré
      296,7 millions de dollars à la programmation canadienne et aux
      émissions locales, incluant les canaux communautaires. L'an dernier,
      elles avaient alloué 273,6 millions de dollars à cet égard.

    II. Faits saillants concernant les télécommunications

    - Entre 2006 et 2007, les recettes totales de l'industrie des
      télécommunications ont augmenté de 5,3 %, grimpant de 36 à 38 milliards
      de dollars.
    - Les recettes des concurrents ont augmenté de 14,6 %, passant de
      13,7 milliards de dollars en 2006 à 15,7 milliards de dollars en 2007.
      Elles totalisaient 41 % des revenus totaux.
    - Les dépenses en immobilisations sont passées de 6,9 milliards de
      dollars en 2006 à 8,2 milliards de dollars en 2007, soit une hausse de
      18,7 %. Les fonds ont notamment été investis dans des projets
      d'amélioration des réseaux de services sans fil, d'expansion de la
      capacité du sans fil et de son étendue à des centres urbains
      additionnels et diverses localités rurales; une partie des fonds a
      également été consacrée aux services de ligne d'abonné numérique et de
      télévision sur protocole Internet.
    - Le marché du sans fil représente le secteur le plus important de
      l'industrie des télécommunications, affichant des recettes de
      14,4 milliards de dollars, soit une hausse de 14,4 % par rapport aux
      12,6 milliards de dollars en 2006. Dans l'ensemble, les revenus des
      services sans fil représentaient 38 % des revenus totaux de
      télécommunications; ils ont augmenté à un rythme annuel de 16,2 %,
      entre 2003 et 2007.
    - En 2007, 20,3 millions de personnes étaient abonnées aux services sans
      fil, ce qui représente une hausse de 8,2 % par rapport à l'année
      précédente.
    - Dans le marché résidentiel, il y avait 12,9 millions de lignes d'accès
      locales. Les câblodistributeurs détenaient 17,9% des parts du marché,
      ou 2,3 millions de lignes, par comparaison à 12,3 %, ou 1,6 million de
      lignes, en 2006. Leur part de revenus a également augmenté dans ce
      segment du marché, passant de 8,4 % à 13,6 %.
    - Au pays, 93 % des foyers ont accès aux services à la large bande au
      moyen de lignes terrestres. Les installations satellitaires permettent
      d'en étendre l'accès à presque la totalité des foyers canadiens; seules
      des contraintes de capacité en limitent la possibilité. En milieu
      urbain, presque tous les foyers canadiens peuvent avoir accès aux
      services à large bande, par comparaison à 81 % dans les zones rurales.
    - Les Canadiens ont continué d'adopter de nouvelles technologies telles
      que l'accès Internet à large bande. En 2007, le nombre d'abonnés
      résidentiels aux services Internet haute vitesse a augmenté de 12 %
      pour s'établir à 8,4 millions.
    - Au Canada, les prix des services de télécommunications correspondent à
      ceux des autres pays (y compris les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la
      France et l'Australie), soit :
        - des tarifs de lignes terrestres favorables aux consommateurs à tous
          les niveaux d'utilisation des services;
        - des tarifs pour les services Internet haute vitesse se situant dans
          la moyenne.
    - Parmi les pays du G7, le Canada est le chef de file en ce qui a trait
      au nombre de foyers ayant adopté la large bande. En Europe, les foyers
      ont surtout accès à la large bande au moyen de lignes téléphoniques
      fixes, tandis qu'au Canada les consommateurs ont largement accès à la
      large bande par ligne téléphonique ou par câble.
    




Renseignements :

Renseignements: Relations avec les médias: Relations médiatiques
(http://support.crtc.gc.ca/CRTCSubmissionMU/forms/Mediarelations.aspx?lang=f),
(819) 997-9403, télécopieur: (819) 997-4245; Renseignements généraux: (819)
997-0313, ATME: (819) 994-0423, télécopieur: (819) 994-0218, No sans frais
1-877-249-CRTC (2782), ATME - No sans frais 1-877-909-CRTC (2782), Services en
ligne (http://support.crtc.gc.ca/crtcsubmissionmu/forms/main.aspx?lang=f); Ces
documents sont disponibles, sur demande, en média substitut.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.