Le CRTC publie son deuxième rapport annuel sur l'industrie des communications



    OTTAWA-GATINEAU, le 5 août /CNW Telbec/ - Le Conseil de la radiodiffusion
et des télécommunications canadiennes (CRTC) a publié aujourd'hui son deuxième
Rapport de surveillance des communications. Ce rapport, qui est fondé sur les
données de 2008, fournit de l'information sur les divers secteurs des
industries des télécommunications et de la radiodiffusion et analyse la
situation canadienne dans une perspective internationale.
    L'industrie des communications a contribué de façon importante à
l'économie canadienne; ses revenus ont connu une hausse de 6 %; ils sont
passés de 51,3 milliards de dollars en 2007 à 54 milliards en 2008.

    Télécommunications

    Les revenus de télécommunications ont été de 40,3 milliards de dollars au
cours de la période de douze mois qui a pris fin le 31 décembre 2008. Cette
hausse de 2,1 milliards, ou de 5,5 %, en un an a été réalisée grâce aux
secteurs des services sans fil et des services Internet. Les revenus produits
par la fourniture d'un service de téléphonie résidentiel ont augmenté de 0,5
%, passant de 4,85 milliards de dollars en 2007 à 4,87 milliards en 2008. De
plus, 8 % des foyers canadiens se sont uniquement abonnés à un service de
téléphonie sans fil.
    Les concurrents continuent à gagner du terrain sur les entreprises de
télécommunication établies, leurs revenus totaux s'étant accrus de 10 %,
passant de 15, 9 milliards de dollars en 2007 à 17,6 milliards en 2008. Bien
que leur part des abonnés des services Internet se soit maintenue à 55 %, les
concurrents sont allés chercher 4,6 % de plus d'abonnés provenant du marché de
la téléphonie de résidence.
    Environ 94 % des foyers canadiens ont accès à un service Internet à large
bande au moyen de réseaux de téléphonie, de câblodistribution ou de réseau
sans fil fixe, et 91 % des Canadiens ont accès à ces services par leur
téléphone cellulaire.

    Radiodiffusion

    Les revenus de radiodiffusion ont atteint les 900 millions de dollars,
représentant une augmentation de 7,3 %, et ont totalisé 14 milliards pour la
période de douze moins s'étant achevée le 31 août 2008. La fourniture de
services de télévision a affiché la plus forte croissance de revenus, lesquels
sont passés de 6,3 milliards de dollars à 7 milliards en un an. Selon
Statistique Canada, l'indice des services par câble et par satellite s'est
accru deux fois plus que l'indice des prix à la consommation entre 2002 et
2007, soit une hausse de 22,7 % relativement à 11,4 %.
    Le temps que les Canadiens passent en ligne a augmenté en 2008. Les
anglophones ont passé 13, 8 heures en ligne par semaine, soit une hausse par
rapport aux 13,4 heures déclarées pour cette activité en 2007, tandis que les
francophones y ont consacré 11,1 heures, par rapport aux 9,8 heures de l'année
précédente. Dix-huit pour cent des anglophones et 16 % des francophones ont
déclaré avoir regardé une émission de télévision en ligne. Les Canadiens ont
également consacré plus de temps à écouter des fichiers de baladodiffusion,
alors que l'usage parmi les anglophones et les francophones s'est accru de 46
% et 40 % respectivement.
    En 2008, l'industrie de la radiodiffusion a versé plus de 2,8 milliards
de dollars pour le développement de talents canadiens et pour la création et
la diffusion d'émissions canadiennes.

    
    Rapport de surveillance des communications
    www.crtc.gc.ca/fra/publications/reports/policymonitoring/2009/cmr.htm
    

    Le CRTC

    Le CRTC est un organisme public indépendant qui réglemente et surveille
la radiodiffusion et les télécommunications au Canada.

    Ces documents sont disponibles, sur demande, en média substitut.

    
    -------------------------------------------------------------------------

    Document d'information sur le Rapport de surveillance des communications

    Le Rapport de surveillance des communications fournit des données sur la
radiodiffusion pour l'année ayant pris fin le 31 août 2008 ainsi que des
données de télécommunication pour l'année s'étant achevée le 31 décembre 2008.
Le rapport ne reflète donc pas l'incidence du repli financier mondial sur
l'industrie de la radiodiffusion canadienne.

    Points saillants en radiodiffusion

    i)   Radio

    -    En 2008, les Canadiens avaient accès à 1 213 différents services de
         radio, soit 897 services de langue anglaise, 270 services de langue
         française et 46 services d'autres langues.
    -    En moyenne, le temps consacré à l'écoute de la radio est demeuré
         constant à 18,3 heures par semaine. Les stations commerciales
         privées ont attiré 79,1 % de la part d'écoute durant la semaine; la
         SRC, 12,6 % et les autres stations, 8,3 %.
    -    Les radiodiffuseurs commerciaux privés ont vu leurs revenus
         augmenter de 5 %, passant de 1,5 milliard de dollars en 2007 à
         1,58 milliard en 2008.
    -    En 2008, les stations de radio commerciales ont versé 28,6 millions
         de dollars en ce qui touche le développement du contenu canadien.

    ii)  Télévision

    -    En 2008, les Canadiens pouvaient choisir parmi 707 services de
         télévision, soit 453 de langue anglaise, 125 de langue française et
         129 services d'autres langues.
    -    Les Canadiens ont regardé en moyenne 26,6 heures de télévision
         hebdomadairement, ce qui représente une légère baisse par rapport
         aux 26,8 heures en 2007. Les services de télévision canadienne ont
         attiré 98,5 % de l'auditoire de langue française au Québec et 75,3 %
         de l'auditoire du reste du pays.
    -    Les revenus liés aux services de télévision commerciale ont connu
         une hausse de 4 %, passant de 5,3 milliards de dollars en 2007 à
         5,5 milliards en 2008.
    -    Les télédiffuseurs conventionnels privés ont vu leurs revenus chuter
         de 1,5 %, passant de 2,17 milliards de dollars en 2007 à
         2,14 milliards en 2008. Les revenus des stations de langue anglaise
         ont renversé la tendance de l'année précédente, baissant de 2 % à
         1,7 milliard de dollars, tandis que ceux des stations de langue
         française ont augmenté de 1 % pour s'établir à 384 millions de
         dollars.
    -    Les services de télévision spécialisée, payants, à la carte et de
         vidéo sur demande ont produit 2,9 milliards de dollars de revenus en
         2008, une augmentation de 8 % par rapport aux 2,7 milliards en 2007.
    -    En 2008, les télédiffuseurs conventionnels privés ont investi
         619,6 millions de dollars dans la programmation canadienne, soit une
         légère hausse par rapport aux 616 millions dépensés à ce titre en
         2007. Au cours de la même période, les dépenses des services de
         télévision spécialisée et de télévision payante au titre de
         programmation canadienne sont passées de 918,6 millions à 1 milliard
         de dollars.

    iii) Distribution de radiodiffusion

    -    En 2008, 8,4 millions de foyers canadiens se sont abonnés à des
         services par câble et 2,7 millions, à des services par satellite. De
         ce nombre, 6,8 millions, ou 61,6 %, ont reçu des services de
         télévision numérique.
    -    Les revenus produits par la distribution de programmation ont
         augmenté de 10,2 %, passant de 6,3 milliards en 2007 à 7 milliards
         de dollars en 2008.
    -    En moyenne, les abonnés ont déboursé 3,57 $ de plus par mois en
         2008, ce qui représente une augmentation de 7,2 % relativement à
         l'année antérieure. Cette hausse peut s'expliquer par
         l'accroissement des frais mensuels, l'augmentation de la
         consommation des services payants et des services à la carte, et par
         le passage des consommateurs à des services de télévision numériques
         ou haute définition.
    -    L'indice des services par câble et par satellite (y compris la
         télévision payante), calculé par Statistique Canada a monté de 6 %
         entre 2007 et 2008.
    -    En 2008, les entreprises de distribution de radiodiffusion ont versé
         323 millions de dollars à la programmation canadienne, y compris la
         programmation pour les chaînes communautaires. Ces entreprises
         avaient attribué 299,2 millions de dollars à ce titre en 2007.

    iv)  Radiodiffusion dans les nouveaux médias

    -    En 2008, les Canadiens ont passé plus de temps en ligne. Les
         anglophones ont passé 13, 8 heures en ligne par semaine, soit une
         hausse par rapport aux 13,4 heures déclarées pour cette activité en
         2007, tandis que les francophones y ont consacré 11,1 heures, par
         rapport aux 9,8 heures de l'année précédente.
    -    Dix-huit pour cent des anglophones et 16 % des francophones ont
         déclaré avoir regardé une émission de télévision ou un clip
         d'émission de télévision en ligne.
    -    La diffusion en continu des stations de radio AM et FM sur Internet
         a connu une baisse ces dernières années. Le pourcentage
         d'anglophones qui ont écouté une station de radio en continu pour un
         mois donné a chuté de 23 % en 2005 à 16 % en 2008. De la même façon,
         le pourcentage de francophones s'adonnant à la même activité est
         passé de 16 % à 13 % au cours de la même période.
    -    Toutefois, entre 2007 et 2008, l'usage des fichiers de
         baladodiffusion s'est accru de 46 % chez les anglophones et de 40 %
         chez les francophones.

    Faits saillants en télécommunications

    i)   Revenus, dépenses et pénétration

    -    Les revenus de télécommunication se sont établis à 40,3 milliards de
         dollars en 2008, soit une hausse de 5,5 % relativement aux
         38,2 milliards de 2007.
    -    Les revenus encaissés par les concurrents d'entreprises établies ont
         connu une hausse de 10 %, passant de 15,9 milliards de dollars en
         2007 à 17,6 milliards de dollars en 2008. Les concurrents ont gagné
         44 % des revenus totaux.
    -    Les dépenses en immobilisations ont monté de 54,1 % en un an,
         passant de 7,8 milliards de dollars en 2007 à 12 milliards en 2008,
         principalement en raison de la mise aux enchères par le gouvernement
         du spectre pour les services sans fil évolués.
    -    Environ 99 % de tous les foyers canadiens ont accès au minimum à un
         service de télécommunications, y compris le service de téléphonie
         résidentiel, sans fil ou Internet.

    ii)  Services de téléphonie sans fil

    -    Les services de téléphonie sans fil ont montré la croissance la plus
         importante de l'ensemble des secteurs de l'industrie des
         télécommunications; ils comptent maintenant pour 40 % de tous les
         revenus. Les revenus se sont accrus de 10,5 %, passant de
         14,4 % milliards de dollars en 2007 à 15,9 milliards en 2008.
    -    Toutefois, l'expansion dans ce secteur a légèrement ralenti
         comparativement à la croissance annuelle moyenne de 14,3 % qui s'est
         opérée de 2004 à 2007.
    -    En 2008, les services sans fil comptaient 22,1 millions d'abonnés
         aux services de téléphonie sans fil, soit une hausse de 9 % par
         rapport à l'année précédente. De plus, 8 % des foyers canadiens ont
         choisi de s'abonner uniquement à des services sans fil et de ne pas
         avoir de ligne téléphonique terrestre.
    -    La pénétration des téléphones intelligents a pratiquement doublé en
         un an, passant de 12 % à 21 %.
    -    Parmi les autres investissements, les entreprises ont élargi la
         couverture de leurs réseaux sans fil évolués (de 3G ou équivalents
         3G) à 91 % des foyers canadiens, soit une hausse relativement aux
         78 % de 2007.

    iii) Services Internet

    -    Les services Internet ont connu une hausse de 9,4 % de leurs
         revenus, lesquels sont passés de 5,7 milliards de dollars en 2007 à
         6,2 milliards en 2008.
    -    En 2008, le nombre d'abonnés aux services Internet de résidence
         s'est accru de 5,6 % pour s'établir à 9,8 millions, ce qui
         représente 74 % de l'ensemble des foyers canadiens.
    -    La plupart des Canadiens privilégient des services Internet rapides,
         comme en témoignent les 52 % de l'ensemble des foyers qui ont choisi
         un service large bande offrant une vitesse d'au moins 1,5 mégaoctet
         par seconde.
    -    Comme par le passé, le Canada s'est établi à la tête des pays du G7
         pour ce qui est de la proportion des foyers abonnés à des services
         Internet large bande.

    iv)  Services de téléphonie locale de résidence

    	-   Les revenus totaux des services de téléphonie locale de résidence
         étaient de 4,87 milliards de dollars en 2008, ce qui constitue une
         hausse de 0,5 % par rapport aux 4,85 milliards de dollars de 2007.
         Les câblodistributeurs ont accru leur part de ces revenus, de 13,6 à
         18,6 % en un an.
    -    En 2008, on comptait 13 millions de lignes téléphoniques de
         résidence. Les câblodistributeurs se partageaient 22,5 % de ces
         lignes, ce qui représente 2,9 millions de lignes. Un an plus tôt,
         ils détenaient 17,9 % des lignes, soit 2,3 millions de lignes.

    v)   Perspectives internationales

    -    La plupart des prix des services de télécommunications canadiens
         sont comparables à ceux des services des Etats-Unis, du Royaume-Uni,
         de la France et de l'Australie :
         -  les tarifs de la téléphonie de résidence étaient les plus bas
            parmi les cinq pays;
         -  les tarifs de l'Internet large bande et des services sans fil se
            situaient généralement au milieu dans ce groupe;
         -  les tarifs des services groupés (y compris les services de
            téléphonie de résidence, les services sans fil, Internet et la
            télévision) se situaient également au milieu dans ce groupe.
    





Renseignements :

Renseignements: Relations avec les médias: Relations médiatiques
(http://support.crtc.gc.ca/CRTCSubmissionMU/forms/Mediarelations.aspx?lang=f),
Tél.: (819) 997-9403, télécopieur: (819) 997-4245; Renseignements généraux:
Tél.: (819) 997-0313, ATME: (819) 994-0423, télécopieur: (819) 994-0218, No
sans frais 1-877-249-CRTC (2782) ATME - No sans frais 1-877-909-CRTC (2782);
Question à poser ou plainte à formuler?
(http://www.crtc.gc.ca/rapidsccm/register.asp?lang=f)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.