Le CRTC devrait imposer aux radiodiffuseurs une obligation de rendre des comptes au public



    OTTAWA, le 29 avr. /CNW Telbec/ - Les Canadiennes et Canadiens devraient
être alarmés par les audiences du CRTC qui se déroulent en ce moment sur leur
système de radiodiffusion et devraient espérer que le Parlement intervienne,
affirme le plus grand syndicat des médias au Canada.
    "Tandis que le CRTC de Stephen Harper se prépare à renouveler les
licences des principaux radiodiffuseurs, il n'a pas demandé de rendre des
comptes au public. Des communautés partout au Canada perdent leurs stations de
télévision et la seule explication qu'elles reçoivent est le refrain bien
connu que 'les temps sont difficiles'", affirme Peter Murdoch, vice-président
Média du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier.
    "Ne soulève-t-on pas de questions lorsque les empires médiatiques valant
des milliards de dollars que le CRTC a créés seulement au cours des dernières
années précisément parce que les plus grandes compagnies étaient censées
protéger les plus petites stations, réclament maintenant que leur survie
dépend de l'abandon de leur promesse ? Le CRTC n'a même pas montré le moindre
signe de remise en question de cet argument, et personne d'autre ne peut le
faire puisque le CRTC va littéralement exclure les Canadiennes et Canadiens de
la salle lorsque les chiffres seront présentés pour discussion."
    "Les comptables des radiodiffuseurs sont des experts quand vient le temps
de transférer les revenus, cacher les profits et mettre en évidence les
pertes. Mais, plutôt que de tenir des audiences du CRTC ouvertes,
transparentes et informatives, le jeu des gobelets que les radiodiffuseurs
jouent avec le CRTC derrière des portes closes va maintenir les consommateurs
dans l'ignorance", affirme Peter Murdoch.
    "Contrairement à ses pratiques antérieures, le CRTC a gardé
confidentielles pratiquement toutes les données financières actuelles et va
tenir une partie de ses audiences à huis clos lorsqu'il abordera la situation
financière réelle des radiodiffuseurs. Comment les prétentions des
radiodiffuseurs peuvent-elles être remises en question, demande Peter Murdoch,
alors que les données financières qui sont centrales pour ces audiences ne
peuvent être examinées ?"
    Peter Murdoch a noté l'exemple de la plainte de Canwest, ce mardi,
prétendant qu'elle ne pouvait vendre ses stations du réseau E! network "Ce que
Canwest n'a pas mentionné, souligne-t-il, c'est que, dans certains cas, elle
avait éviscéré la capacité de production des stations de E! network. Plutôt
que d'acheter une station de télévision en exploitation, des acheteurs se
seraient procuré une coquille pratiquement vide avec quatre murs et un toit",
affirme Peter Murdoch.
    "S'ils veulent sauver l'accès de nos communautés aux nouvelles
télévisuelles et aux informations locales, les députées et députés doivent
intervenir. Le Parlement a créé le CRTC et si le CRTC permet aux
radiodiffuseurs d'abandonner les nouvelles télévisuelles locales afin de
réduire leurs coûts et d'augmenter leurs profits, le Parlement a le devoir de
demander pourquoi."




Renseignements :

Renseignements: Peter Murdoch, (905) 516-5720

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.