Le CRTC abdique son rôle de leadership selon le conseiller Shoan

TORONTO, le 12 janv. 2016 /CNW/ - Unifor condamne la décision rendue aujourd'hui par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC ou le Conseil) à la suite de son examen de l'élimination par Rogers de tous les bulletins de nouvelles quotidiens diffusés sur les stations de télévision OMNI.

« Le Conseil ferme les yeux pendant que les nouvelles télévisées ethniques et en langues tierces sont décimées dans notre pays, a commenté Howard Law, directeur d'Unifor pour le secteur des médias. Près d'un demi-million de néo-Canadiens dépendent de ces bulletins de nouvelles. »

Le CRTC a statué que les changements de programmation des stations OMNI ne contreviennent pas à leurs conditions de licence, bien que le conseiller Raj Shoan ait rédigé un avis distinct de la majorité, selon lequel « en refusant les demandes tout en ne prenant aucune mesure concrète pour répondre aux préoccupations légitimes des demandeurs et des intervenants, le Conseil abdique son rôle de leadership en ce qui a trait à la création d'une politique efficace de radiodiffusion à caractère ethnique au pays ».

La réaction passive du Conseil survient huit mois après qu'OMNI a sabré dans ses services de nouvelles en pendjabi, en mandarin, en cantonais et en italien, en mai 2015, tout juste avant la campagne électorale fédérale. M. Law souligne que les dirigeants de Rogers n'ont pas mentionné les réductions à venir en 2014, quand ils ont demandé au CRTC de renouveler la licence des stations OMNI, en partie parce que celles-ci diffusent des bulletins de nouvelles quotidiens destinés aux communautés ethniques.

« Le CRTC a ignoré sans même les répéter les arguments d'Unifor selon lesquels Rogers l'a induit en erreur quant aux possibilités d'élimination des bulletins de nouvelles seulement quelques mois avant de mettre la hache dans la programmation. Il a fallu un avis distinct de la part du conseiller Shoan pour signaler l'évidence. »

Cette décision a été rendue le jour même où le CRTC a publié un document de travail sur le cadre stratégique pour la programmation télévisuelle communautaire et locale qui ne fait nulle mention de la radiodiffusion à caractère ethnique. Dans le cadre de ce processus, un sondage mené par le CRTC a révélé que 81 % des répondants estiment que les nouvelles locales sont importantes et que les archives publiques démontrent que les Canadiens ont l'impression d'assister à un affaiblissement de l'écosystème en ce qui concerne la collecte, la production et la diffusion des nouvelles locales dans tous les médias canadiens.

 « Les bulletins de nouvelles quotidiens demeurent au cœur du mandat des stations locales de télévision traditionnelle, a ajouté Randy Kitt, président du conseil du secteur des médias à Unifor. Nous sommes par conséquent déçus de la décision du CRTC de négliger l'importance des bulletins de nouvelles des stations de télévision OMNI et de laisser Rogers s'en laver les mains. »

Unifor, principal syndicat du secteur privé au Canada, représente plus de 310 000 travailleurs, dont 14 500 dans le secteur des médias.

SOURCE Le Syndicat Unifor

Renseignements : veuillez communiquer avec la représentante nationale des Communications d'Unifor, Kathleen O'Keefe, à Kathleen.OKeefe@unifor.org ou au 416-896-3303 (cellulaire).


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.