Le contrat de 4,6 milliards avec Lockheed Martin - Les TCA-QUEBEC dénoncent le laisser-faire et l'absence de transparence de Harper



    MONTREAL, le 16 janv. /CNW Telbec/ - Le laisser-faire du gouvernement
Harper en aéronautique risque de retarder le développement de cette industrie
de pointe au Québec," soutient Luc Desnoyers, directeur québécois du syndicat
des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA-Québec). Le leader syndical
réagissait ainsi à l'annonce de la signature du contrat du gouvernement
fédéral avec la compagnie américaine Lockheed Martin pour l'achat de
17 nouveaux appareils de transport tactique militaire.
    "Le contrat de quelque 1,4 milliards $ ne prévoit pas de garantie de
retombées directes ou indirectes précises pour le Québec, de dire
M. Desnoyers. C'est pourtant chez nous qu'est concentrée 55% de l'industrie
aéronautique et aérospatiale canadienne. Le ministre Michael Forcier, prétend
que les retombées seront avantageuses pour le Canada, mais il refuse de dicter
à l'avionneur américain où et avec qui développer ses partenariats. "Il faut
laisser Lockheed négocier avec qui il veut, nous dit-il."
    "En l'absence de transparence qui caractérise ce gouvernement, nous
sommes en droit de craindre que le Québec ne touche pas sa juste part. On l'a
vu il y a quelques jours avec les annonces d'aide à l'industrie forestière
canadienne et à l'ensemble de l'industrie manufacturière en difficulté. La
part promise au Québec est nettement inférieure avec son poids industriels."
    "Le développement passé de notre industrie aéronautique et aérospatiale a
été largement influencé par les investissements publics. Quand les
gouvernements engagent une part importante des fonds publics, ils doivent
saisir cette opportunité pour consolider nos industries les plus porteuses.
Ils peuvent alors épauler de façon directe le renforcement des principaux
maîtres d'oeuvres, des équipementiers, des fournisseurs ou sous-traitants qui
oeuvrent dans cette industrie chez nous."
    M. Desnoyers rappelle qu'après le 11 septembre 2001, l'industrie
aéronautique a connu des heures sombres dont elle se remet à peine. Pour lui,
il est essentiel de tout mettre en oeuvre pour soutenir son développement.
    "Les contrats militaires canadiens, qui totalisent plus de
17 milliards $, représentent une occasion unique pour le Canada de revigorer
ses principaux lieux de production, soutient le leader syndical. De tels
contrats, assujettis de conditions fermes de retombées locales, permettent de
stimuler la recherche et le développement et de rehausser les niveaux
technologiques. Cela augmente la compétitivité de nos entreprises et nous
prémunit contre les mises à pied massives.




Renseignements :

Renseignements: André Leclerc, Syndicat des Travailleurs canadiens de
l'automobile (TCA-Québec), (514) 349-9864

Profil de l'entreprise

Syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA-Québec)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.