Le Conseil de la fédération annonce les gagnants du prix d'alphabétisation pour 2008



    QUEBEC, le 17 juill. /CNW Telbec/ - Les premiers ministres provinciaux et
territoriaux ont annoncé aujourd'hui le nom des récipiendaires du 4e Prix
d'alphabétisation du Conseil de la fédération. Ce prix sert à récompenser les
réalisations extraordinaires et l'excellence en alphabétisation. Il est
présenté aux éducateurs, bénévoles, apprenants, organismes communautaires,
organismes non gouvernementaux et entreprises.

    Les récipiendaires du Prix d'alphabétisation 2008 du Conseil de la
fédération sont :

    Daniel Haines - Alberta
    Janice Douglas - Colombie-Britannique
    PEI Literacy Alliance - Ile-du-Prince-Edouard
    Anita Martens - Manitoba
    Greg Drewett - Nouveau-Brunswick
    Rinette Bouchard - Nouveau-Brunswick
    Harris J. Hayne - Nouvelle-Ecosse
    Niutaq Cultural Institute - Nunavut
    Alfred Jean-Baptiste - Ontario
    Autumn Lane Rice - Québec
    Irene Jacques - Saskatchewan
    Lillian Moores - Terre-Neuve-et-Labrador
    Mardy Voudrach - Territoires du Nord-Ouest
    Gordon Hardie - Yukon

    Les premiers ministres reconnaissent que l'alphabétisation est un élément
clé afin de faciliter la participation des personnes au marché du travail, et
par conséquent, contribuer à la productivité et au bien-être économique du
pays. En 2004, les premiers ministres ont créé ce prix pour reconnaître
l'importance de l'alphabétisation comme un élément essentiel pour bâtir une
société et une économie vibrantes.
    "Je suis heureux de féliciter les récipiendaires du Prix
d'alphabétisation du Conseil de la fédération de cette année", a déclaré Jean
Charest, premier ministre du Québec et président désigné du Conseil de la
fédération. "Au nom de tous les premiers ministres, je félicite ces personnes
et ces organismes pour leurs efforts extraordinaires et leur contribution
exceptionnelle. Leur travail acharné et leurs réussites sont dignes d'être
reconnus par tous les Canadiens à travers le pays".
    Chaque gagnant du prix reçoit un certificat signé par le premier ministre
de sa province ou de son territoire ainsi que la médaille du prix
d'alphabétisation du Conseil de la fédération.

    Le Conseil de la fédération est composé des treize premiers ministres des
provinces et territoires. Grâce à lui, les premiers ministres peuvent
collaborer pour renforcer la fédération canadienne en favorisant des relations
constructives entre les provinces et les territoires et le gouvernement
fédéral.

    Pour de plus amples détails, veuillez consulter
www.conseildelafederation.ca.

    
                             Notes biographiques
    Récipiendaires du Prix d'alphabétisation 2008 du Conseil de la fédération
    

    Daniel Haines - Alberta

    Daniel Haines est un étudiant avec le Project Adult Literacy Society
(PALS). En continuant d'améliorer ses compétences en écriture et en lecture
avec un tuteur personnel, Daniel a vu sa confiance grandir et il est devenu un
fervent militant pour l'alphabétisation des adultes. Il discute librement du
stress vécu pendant les trente ans où il a dû dissimuler son incapacité à lire
et à écrire au travail. En 2003, il s'est impliqué au niveau du comité
directeur de Students for Students dans cet organisme (PALS) et en 2004, il a
été nommé directeur représentant les étudiants au Conseil d'alphabétisation de
l'Alberta. Il est actuellement le représentant des apprenants de l'Alberta
dans le Movement for Canadian Literacy, il siège sur trois conseils
d'alphabétisation et il a participé à des groupes de discussion à Ottawa au
sein du Sommet national des bibliothèques. L'an dernier, Daniel a organisé un
groupe de discussion à Edmonton dans le cadre d'un sondage national sur
l'alphabétisation et la santé. Il faisait aussi partie du premier groupe
d'apprenants adultes à parler devant un comité au Sénat. En sa qualité de
leader et de mentor, il est très respecté par ses pairs, reconnu pour son
travail acharné, son sens de l'humour et sa passion pour l'alphabétisation.

    Janice Douglas - Colombie-Britannique

    Janice Douglas a commencé sa carrière dans l'alphabétisation alors
qu'elle travaillait comme bibliothécaire pour les enfants en 1967. Elle est
une infatigable chef de file dans le milieu des bibliothèques et elle a
contribué au développement de l'alphabétisation à la portée de tous. Janice
est membre fondatrice du conseil d'administration et ancienne présidente de
Word-on-the-Street (festival national d'alphabétisation), membre fondatrice de
la semaine de l'alphabétisation familiale en Colombie-Britannique et une
adepte de l'introduction du programme Mother Goose dans la région de
Vancouver. Bien que son travail avait une influence positive sur les
programmes de lecture des jeunes à Vancouver, Janice n'a pas négligé les
adultes. Elle a établi le programme One Book One Vancouver, un programme
d'alphabétisation destiné à faire la lecture du même livre dans toute la
ville. Elle a aussi créé Man in the Moon, un programme d'alphabétisation pour
les hommes pourvoyeurs de soins et leurs enfants. Avec ses 40 ans
d'expérience, Janice continue à d'être la championne de l'alphabétisation dans
son rôle actuel de représentante du personnel au comité des relations
communautaires de la bibliothèque municipale de Vancouver.

    Anita Martens - Manitoba

    Anita Martens est arrivée au Canada à la fin des années soixante-dix,
pleine d'espoir pour l'avenir, mais elle se retrouva bientôt dans une
situation plutôt difficile. Elle était mère monoparentale de trois enfants en
bas âge sans aucune maîtrise de la langue anglaise. Des années plus tard,
Anita a suivi un cours d'alphabétisation pendant quelques mois et elle a
commencé à rêver de poursuivre ses études. Elle reprenait confiance en elle au
fur et à mesure qu'elle faisait des progrès en anglais et en travaillant
ardemment, elle a complété sa 12e année. Son objectif est d'aller au collège
et de devenir secrétaire dans le domaine de la santé. Anita est généreuse et
toujours disposée à aider les autres. Une fois par semaine, elle fait du
bénévolat au Centre des soins de santé local et elle est membre du Bureau des
apprenants conférenciers et du groupe consultatif des étudiants. En avril
2008, elle était membre du caucus des apprenants adultes au Forum pancanadien
sur l'alphabétisation du Conseil des ministres de l'Education. Sa devise :
"J'ai décidé de devenir meilleure plutôt qu'amère", ce qui résume parfaitement
sa quête pour surmonter les obstacles qui la limitaient par rapport à la
langue, son éducation et sa situation personnelle.

    Greg Drewett - Nouveau-Brunswick

    Greg Drewett savait qu'il devait améliorer ses compétences en lecture et
en écriture quand, à l'âge de 32 ans, il a perdu son emploi comme
aide-plombier parce qu'il n'avait pas le certificat nécessaire. Affecté par
une dyslexie sévère, il avait quitté l'école en 9e année. Au premier abord, on
aurait pu croire que cela l'aurait empêché d'obtenir son diplôme d'éducation
générale (GED). Cependant, pendant les deux dernières années, Greg a bénéficié
d'un niveau de soutien extraordinaire de la part de bénévoles formateurs,
d'une classe d'alphabétisation communautaire et d'une classe spéciale au
collège communautaire. Grâce à une levée de fonds de la communauté pour
l'aider à payer ses frais de subsistance et à son travail acharné, Greg a
réussi ses examens aux printemps et à obtenu son GED. Il s'attend à retourner
travailler pour son ancien patron et commencer son apprentissage au collège
communautaire du Nouveau-Brunswick.

    Rinette Bouchard - Nouveau-Brunswick

    En étant encore une jeune fille, Rinette Bouchard a dû abandonner ses
études pour prendre soin de ses parents, qui à l'époque étaient très malades.
Elle était une élève modèle, mais avec les circonstances, elle n'a pu
retourner à l'école. Plusieurs années ont passé et Rinette rêvait toujours
d'obtenir son diplôme pour améliorer ses compétences pour l'obtention d'un
meilleur emploi. Après avoir pris la décision de retourner en classe à 56 ans,
rien n'allait l'arrêter. Rinette a complété les trois niveaux intermédiaires
en français et en mathématique dans un temps record. Par la suite elle a
travaillé sans arrêt pour se préparer pour écrire ses examens GED. Rinette a
réussi ses cinq examens dès son premier essai. Elle a pu postuler pour les
emplois de son choix et est retournée sur le marché du travail dans le domaine
de la santé, ce qu'elle a toujours préféré.

    Lillian Moores - Terre-Neuve-et-Labrador

    Lillian Moores s'implique dans le domaine de l'alphabétisation de
Terre-Neuve-et-Labrador depuis 1989. Actuellement, elle siège au conseil
d'administration de Literacy Newfoundland and Labrador et elle enseigne
l'alphabétisation de base aux adultes au College of the North Atlantic à Grand
Falls-Windsor. Mme Moores est une bénévole qui n'hésite pas à donner de son
temps pour aider les apprenants et aider les communautés à répondre aux
besoins en alphabétisation. Elle a été présidente du Laubach Literacy Council
de Terre-Neuve-et-Labrador pendant trois ans et elle a servi pendant dix ans
au poste de responsable de la formation pour la province. A ce poste,
Mme Moores a représenté Terre-Neuve-et-Labrador au conseil national
d'alphabétisation. Mme Moores a reçu le prix de Bénévole de l'année de la
Laubach Literacy en 2006 et le prix d'Educateur de Poste Canada en 2007.

    Mardy Voudrach - Territoires du Nord-Ouest

    Quand elle était bébé, Mardy Voudrach a eu la méningite. Cette maladie
l'a empêché d'apprendre, puisque sa main et sa langue étaient partiellement
paralysées. Malgré ce début tragique, Mardy a démontré un courage et une
détermination exemplaires pour apprendre à lire et à écrire tout en menant une
vie convenable. Avant de s'inscrire à un programme d'aide individuelle aux
études à Tuktoyaktuk, elle était incapable de lire ou d'écrire et elle ne
parlait que très peu. L'an dernier, elle a étudié très fort tout en continuant
ses exercices physiques pour sa main et sa langue. Mardy est maintenant
capable de parler clairement, de faire des mathématiques, de lire et d'écrire,
de se servir d'un ordinateur et d'un appareil photo numérique. Depuis qu'elle
a amélioré sa lecture et son écriture, elle a été embauchée dans son premier
emploi. Son employeur la décrit comme "une excellente contribution à notre
milieu de travail" en soulignant son "éthique de travail très positive".

    Harris J. Hayne - Nouvelle-Ecosse

    Après plus de 20 ans, la décision de Harris J. Hayne de retourner aux
études n'était pas facile. Il rêvait de devenir mécanicien de machines fixes,
mais il a appris (à Antigonish County Adult Learning Association (ACALA)) que
son niveau de lecture était de septième année. En travaillant tout seul
pendant l'été, il a réussi à améliorer sa lecture pour atteindre le niveau de
dixième année. Il a continué à travailler avec l'ACALA et en juin 2007, il a
reçu son diplôme d'études secondaires pour adultes de la Nouvelle-Ecosse.
Harris a montré qu'il était déterminé, qu'il possédait une bonne éthique de
travail et il a joué le rôle de chef de file auprès de ses camarades
apprenants. Il a pris le temps de parler aux gens qui l'entourent et les a
motivés. Un an après avoir décidé de retourner aux études, Harris est étudiant
au tableau d'honneur du collège communautaire de Nouvelle-Ecosse en mécanique
de machines fixes.

    The Niutaq Cultural Institute - Nunavut

    Cet institut culturel Niutaq est situé à Igloolik, au Nunavut, et il
dessert les treize communautés de la région de Baffin. Leur objectif est de
préserver la culture et les croyances inuits. Ce qui se fait en partie au
moyen de deux projets importants : transcription des connaissances
traditionnelles et transcription des connaissances traditionnelles sur la
faune. L'institut, en collaboration avec l'association inuit Qikiqtani, a
produit récemment une collection d'histoires orales : Unikkaaqtuat
Qikiqtaniinngaaqtut: Traditional Stories from the Qikiqtani Region, Volume 1:
Arctic Bay and Igloolik, qui a été publiée en écriture syllabique et ensuite
traduite en anglais. Le Niutaq Cultural Institute prévoit de publier d'autres
histoires traditionnelles en octobre 2008.

    Alfred Jean- Baptiste - Ontario

    Alfred Jean-Baptiste est un leader communautaire reconnu qui, depuis une
vingtaine d'années, travaille à sensibiliser le public sur la question de
l'alphabétisation. Son leadership et son approche innovatrice de
l'apprentissage des adultes ont aidé à mieux faire connaître la question de
l'alphabétisation à Toronto et à faciliter l'accès aux programmes de
rattrapage scolaire. En 1989, Alfred s'est joint au projet Toronto East End
Literacy Project (maintenant le Centre pour l'apprentissage et le
développement communautaire) au poste de coordonnateur des programmes et, en
1998, il est devenu directeur exécutif. Il a joué le rôle de leader dans le
développement du premier programme communautaire pour l'éducation supérieure
des apprenants adultes et il a appuyé la création d'un service de consultation
très apprécié pour mieux sensibiliser le public aux conséquences négatives
d'un langage inaccessible aux personnes de tous les niveaux d'alphabétisation.
Alfred est l'auteur de plusieurs livres et publications sur l'alphabétisation,
l'égalité et la recherche participative.

    The PEI Literacy Alliance - L'Ile-du-Prince-Edouard

    Le PEI Literacy Alliance regroupe des organismes qui ont en commun un
intérêt pour l'alphabétisation. Elle a pour mission de "faire progresser
l'alphabétisation pour chaque personne sur l'I.-P.-E.". Au cours des deux
dernières années, ils ont donné 16 000 $ en bourses aux apprenants adultes. En
2007, ils ont donné des cours de rattrapage à 769 enfants pendant le programme
de soutien scolaire en été, ils ont complété deux projets de recherche sur la
santé et l'alphabétisation, et ils ont recueilli 36 000 $ en levées de fonds
pour des projets d'alphabétisation. Le nombre des membres augmente
régulièrement depuis des années et il se chiffre actuellement à 29.

    Autumn Lane Rice - Québec

    Autumn Lane Rice habite la région de l'Outaouais. Durant son passage au
primaire et au secondaire, elle a vécu d'intenses périodes de rejet et de
solitude et elle a longuement conservé une image négative de l'école. En 2003,
par hasard, elle prend connaissance d'une publicité de cours d'alphabétisation
en milieu communautaire et elle s'y inscrit. Elle peut, depuis, mesurer le
parcours réalisé dans les différentes sphères de sa vie. Ainsi, elle a acquis
une plus grande confiance en elle, facilitant ses relations avec autrui; ses
capacités d'écriture et de lecture étant augmentées, ses conditions de travail
se sont améliorées. Ce prix lui est décerné en hommage au parcours qu'elle a
accompli et qui lui a permis de franchir des obstacles, contribuant ainsi à
son développement personnel, social et familial.

    Irene Jacques - Saskatchewan

    Irene Jacques, une aînée de la première nation Standing Buffalo, a été
une fervente défenderesse de l'alphabétisation des Autochtones depuis les
années 1990 et elle nous sert aujourd'hui d'exemple. Mère de 10 enfants et
grand-mère de nombreux petits-enfants et arrière-petits-enfants, Irene
Jacques, ou Femme Aigle en Dakotan, savait par expérience personnelle que
l'alphabétisation et l'éducation permanente jouent un rôle vital dans la
participation et la réussite des peuples autochtones à la société canadienne.
Elle a commencé par s'impliquer dans l'alphabétisation en qualité de
conseillère aînée au réseau d'alphabétisation de la Saskatchewan. Elle a été
membre de nombreux comités d'alphabétisation, notamment le Circle of Learning
Literacy Benchmarks Advisory Committee, le Justice Literacy Advisory Committee
et le National Aboriginal Literacy Design Committee. Irene est membre
fondatrice et la première présidente de l'Association nationale
d'alphabétisation des Autochtones du Canada et membre fondatrice du
Saskatchewan Aboriginal Literacy Network.

    Gordon Hardie - Yukon

    Gordon Hardie a abandonné l'école alors qu'il ne savait ni lire ni écrire
correctement. Depuis qu'il a décidé de retourner aux études en suivant le
programme de lecture Wilson, Gordon s'implique de plus en plus dans la
promotion de l'alphabétisation au Yukon. Gordon est le représentant des
apprenants adultes au Literacy Action Network - un groupe d'apprenants qui se
réunit deux fois par an à Ottawa pour discuter des questions touchant les
apprenants adultes au Canada. Il est récipiendaire du prix de Poste Canada
pour les apprenants adultes et il siège sur le comité directeur du congrès
Literacy Gathering qui aura lieu à Dawson City en mai 2009. Il a aussi été
déclaré "Héros de l'alphabétisation" par le Yukon Literacy Coalition. Gordon
participe activement dans la promotion de l'alphabétisation au niveau de la
population. C'est un leader auto-motivé et déterminé, qui souhaite que tous
les résidents du Yukon soient capables de lire et d'écrire.




Renseignements :

Renseignements: Hugo D'Amours, Secrétaire de presse, Bureau du premier
ministre du Québec, (418) 643-5321, hugo.damours@mce.gouv.qc.ca; Loretta
O'Connor, Directrice exécutive, Secrétariat du Conseil de la fédération, (613)
563-4066, Loretta@conseildelafederation.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.