Le Conseil canadien de la santé rend public le premier des Rapports sur les résultats de santé le 5 mars à London, Ontario



    TORONTO, le 2 mars /CNW/ - Le Conseil canadien de la santé rendra public
le 5 mars un rapport sur les résultats de santé intitulé Importance du
renouvellement des soins de santé : Leçons du diabète. Le lancement du rapport
aura lieu à London, Ontario. Le lancement du rapport sera webdiffusé
simultanément sur le site du Conseil, www.conseilcanadiendelasante.ca.

    
    Coordonnées de la diffusion en direct par satellite :

    DATE DE TRANSMISSION :      Lundi le 5 mars
    HEURE DE TRANSMISSION :     10 h (HNE) à 10 h 30 (HNE)
                                14 h (HNE) à 14 h 30 (HNE)
    COORDONNEES :               Anik F2 C, Transpondeur 3B
                                Sous-porteuse audio 6.2 et 6.8
                                Fréquence verticale descendante 3820
    TOC                         CFA TX 1
    

    Coordonnées de la passerelle Digital Media Gateway de PATHFIRE : Sous
"Video News Provider A", sous l'onglet Groupe CNW NUMERO DE DOCUMENT :
CNW07HCC2FR Faites une recherche avec le numéro de référence CNW07HCC2FR ou le
titre

    RESUME DE LA NOUVELLE : (TORONTO)
    Le rapport examine la façon dont les maladies chroniques - plus
particulièrement, le diabète - sont diagnostiquées, gérées et traitées au
Canada, et analyse certaines modifications des modes de vie et des soins qui
ont des effets profonds, pratiques et positifs sur la santé et la qualité de
vie des Canadiens atteints de maladies chroniques. Un Canadien sur trois a une
maladie chronique et un sur 20 souffre du diabète.

    RESUME: La transmission sera diffusée de façon consécutive en anglais et
en français, suivi de matériel audio-visuel (B-roll).

    CLIPS: STANLEY VOLLENT du Conseil canadien de la santé

    MATERIEL AUDIO-VISUEL: Inclut 5 minutes COMMUNIQUE DE PRESSE VIDEO et 4
minutes de piétage démontrant un nombre de professionnels de la santé dans des
contextes hospitaliers.

    MINUTAGE DES SEGMENTS (Tous Split Audio)

    Conseil canadien de la santé - VNR Outcomes

    STANLEY VOLLENT Conseiller du Conseil canadien de la santé
    Un Canadien sur trois souffre d'une maladie chronique, ce qui représente
pour le système de santé des coûts annuels de plusieurs milliards de dollars.
Si le système ne change pas la façon de livrer les services à ces personnes à
risque, le problème ne fera qu'empirer avec le temps. Les complications liées
à ces maladies peuvent être retardées ou évitées grâce à un mode de vie sain
et des soins de santé de qualité.

    NARRATEUR
    C'est là le message du dernier rapport du Conseil canadien de la santé :
"Pourquoi le renouvellement des soins de santé est important : les leçons du
diabète", lancé aujourd'hui à London, en Ontario. Le rapport examine les
meilleurs moyens de gérer les maladies chroniques et les compare à nos
pratiques actuelles, à partir d'une étude de cas du diabète 2.

    NARRATEUR
    L'étude du Conseil sur le diabète conclut que :

    Le Canada peut offrir de meilleurs soins.
    Là où les diabétiques subissent les tests et les procédés recommandés,
ils sont en meilleure santé, passent moins de temps dans les hôpitaux et,
coûtent moins cher au système de santé. Mais le rapport souligne que moins de
la moitié des diabétiques reçoivent les soins recommandés essentiels à la
prévention de complications telles que la perte de vision, l'insuffisance
rénale et l'amputation.

    La prévention des maladies doit être aussi importante que l'amélioration
des soins. Premièrement, il nous faut de meilleurs programmes de dépistage
pour identifier les personnes à risque avant qu'elles ne contractent la
maladie. Même de modestes progrès quant au poids, au conditionnement et au
taux de sucre peuvent réduire considérablement le risque de diabète ou de
complications.

    STANLEY VOLLENT Conseiller du Conseil canadien de la santé
    Le rapport souligne que les études sur le diabète démontrent que
plusieurs complications peuvent être évitées en adoptant plutôt le modèle
"prévenir, identifier et gérer", où le patient serait suivi non seulement par
un médecin de première ligne, mais par toute une équipe de professionnels.

    NARRATEUR
    Dans son rapport, le Conseil souligne les succès de plusieurs communautés
qui ont appliqué ce modèle.
    Ici, dans la communauté Mohawk de Kanhawake sur la rive sud de Montréal,
on a ralenti la progression de nouveaux cas de diabète parmi les gens des
Premières Nations. Cela est remarquable, quand on considère que les
Autochtones ont un taux de diabète quatre fois supérieur à la moyenne
nationale.
    Ici, la prévention commence tôt : dès l'enfance.

    ENFANT
    Allez jouer dehors une heure par jour.

    SHEILA WHITEBEAN, Directrice du programme de prévention du diabète de
    Kahnawake
    Nous avons des activités physiques, comme un club de marche, de course
des exemples de bonne alimentation.

    ENFANT
    Et pour éviter de manger des bonbons, mangez plutôt beaucoup de fruits et
légumes.

    NARRATEUR
    En plus de mettre l'accent sur les jeunes, ils ont en coordonné leurs
efforts pour faire participer les gens de tous âges à toutes sortes
d'activités de prévention et de vie saine. Les services communautaires, les
services pour les jeunes, les hôpitaux et les aînés ont formé un comité
directeur qui guide la communauté vers une meilleure santé.

    Alex "Sonny" Diabo, membre de la commission consultative des aînés
    Il faut que je donne l'exemple pour être crédible. Et si j'en suis
incapable, je ne serai pas en mesure d'offrir de l'aide et des conseils à ceux
qui en ont besoin. Personne n'est pas tout seuls là-dedans.

    STANLEY VOLLENT Conseiller du Conseil canadien de la santé
    Et nous devrions prendre cet exemple et l'appliquer à d'autres
communautés à travers le Canada. Nous pourrions ainsi dire dans quelques
années que nous avons réduit non seulement le taux de diabète parmi les
Autochtones du Canada, mais surtout le taux de complications, qui atteint un
niveau inacceptable.

    NARRATION
    On note aussi une hausse d'incidence de maladies chroniques telles que le
diabète parmi les Canadiens à faible revenu et chez certains groupes
ethniques.

    GRAPHIC: IDENTIFIER

    NARRATEUR
    Ici au Centre de santé inter-communautaire de London, on a réussi à
identifier et tester les populations à risque.

    Michelle Hurtubise, Directrice du Centre de santé inter-communautaire,
    London
    Nous faisons du dépistage dans les centres ethno-communautaires, dans les
petites églises et dans les mosquées. Nous offrons notre programme de
dépistage là où les gens sont et nous les dirigeons ensuite vers nos services
pour faire le suivi.

    NARRATEUR
    Une fois qu'on a dirigé un diabétique vers une clinique, il reçoit des
soins médicaux l'appui de faire face à des obstacles tels, les assurances, le
coût des médicaments et autres problèmes financières, souvent dans sa propre
langue.

    NARRATION
    Pour ce qui est de contrôler la maladie, les résultats sont
impressionnants ; ils sont supérieurs à la moyenne de ceux des cabinets de
médecine familiale dans la région de London.

    Michelle Hurtubise, Directrice du Centre de santé inter-communautaire,
    London
    Grâce à notre programme, les diabétiques restent en santé plus longtemps
et n'ont pas à faire face à toutes les complications comme les problèmes
cardiaques, amputations et maladies du rein ; ils se sentent mieux, ils
participent à vie familiale et font des profite à tous.

    NARRATEUR
    Les programmes de dépistage et les projets communautaires visant à aider
les gens à mieux gérer leur alimentation et leurs habitudes de vie peuvent
contribuer grandement à prévenir ou retarder la maladie, mais nous devons agir
dès maintenant pour enrayer la croissance du diabète et des problèmes qu'il
entraîne.

    STANLEY VOLLENT Conseiller du Conseil canadien de la santé
    En changeant le fonctionnement du système, nous pouvons améliorer
l'évolution de l'état de santé et de la vie des Canadiens, tout en consolidant
la viabilité de notre système de santé.

    NARRATEUR
    Le lancement de ce rapport coincide avec le lancement d'un projet
d'engagement public par le Conseil de la santé, dans le but de recueillir les
commentaires des Canadiens sur le rapport d'aujourd'hui. La consultation
commence aujourd'hui sur le site Web du Conseil, à
www.conseilcanadiendelasante.ca

    Additionnel
    STANLEY VOLLENT Conseiller du Conseil canadien de la santé
    Voici ce que notre étude sur le diabète a révélé : Le Canada peut offrir
de meilleurs soins. Par exemple, moins de la moitié des diabétiques subissent
les tests et les procédés recommandés par les experts pour éviter les
complications. Les diabétiques qui reçoivent des soins visant à réduire les
complications sont en meilleure santé, passent moins de temps à l'hôpital et
finalement, coûtent moins cher au système de santé.





Renseignements :

Renseignements: sur le Conseil canadien de la santé, communiquer avec :
Paul Cantin, Relations avec les médias, Tél. : (416) 480-7085, Tél. cel. :
(416) 526-1593, pcantin@conseilcanadiendelasante.ca; Nazia Khan, Relations
avec les médias, Tél. : (416) 360-6183 poste 229, Nazia@tsa.ca

Profil de l'entreprise

CNW Services vidéo

Renseignements sur cet organisme

Conseil canadien de la santé

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.