Le congrès "vert" des jeunes libéraux : du recyclage de vieilles idées



    MONTREAL, le 9 août /CNW Telbec/ - A défaut de s'attaquer adéquatement
aux problèmes environnementaux, les jeunes libéraux ont recyclé le concept
d'utilisateur-payeur cette fin de semaine, lors de leur congrès annuel.
"L'histoire des jeunes libéraux se répète : que l'on parle d'éducation, de
santé ou d'environnement, on court-circuite le débat en proposant d'augmenter
les tarifs publics", a expliqué d'emblée Alexandre Thériault-Marois,
vice-président aux affaires politiques du Comité national des jeunes du Parti
Québécois (CNJPQ).
    Le vice-président du CNJPQ a par ailleurs déploré que les jeunes libéraux
n'aient soufflé mot sur l'à-plat-ventrisme de Jean Charest vis-à-vis les
sables bitumineux. "Ils tiennent un congrès sur l'environnement et ils ne
profitent même pas de l'occasion pour ramener leur chef à l'ordre. Jean
Charest a baissé les bras et a refusé de porter le consensus québécois cette
semaine à Régina. C'est déplorable!"
    Depuis son arrivée au pouvoir, le gouvernement libéral augmente sans
cesse les tarifs publics, comme ceux des garderies ou les frais de scolarité.
"On en perd notre latin tellement la confusion et l'improvisation semblent
régner à la Comission-Jeunesse et au Parti libéral. D'un côté de la bouche,
les jeunes libéraux dénoncent l'endettement des futures générations qu'opère
le gouvernement Charest par le retour aux déficits. Et de l'autre, la CJ ne
propose que des augmentations de tarifs qui appauvriront les jeunes, les
familles et la classe moyenne. La maison est en feu et ils proposent d'y jeter
de l'huile!", a ajouté Alexandre Thériault-Marois.
    Pourtant, l'occasion était belle pour les jeunes libéraux de forcer la
main à leur chef afin d'assurer un plan de relance économique. "Le Québec a
présentement un taux de chômage de 9 % et 20 % des étudiants ne trouvent pas
d'emploi. Les jeunes libéraux auraient pu travailler sur un véritable plan de
relance économique. Ils avaient l'occasion de proposer à leur gouvernement des
mesures de création de richesse, mais ils n'ont rien fait. Encore une fois,
ils ont failli à leur tâche", a dénoncé le Alexandre Thériault-Marois.
    "Pour le CNJPQ, le véritable rôle d'une aile jeunesse est de proposer des
projets mobilisateurs, qui aideront à créer de l'emploi et un meilleur climat
social. Une véritable vision d'avenir est, comme le propose le Parti
Québécois, de faire de nos jeunes les plus éduqués au monde et de sauter pied
joint dans les énergies et technologies du futur dans le cadre d'un plan
d'indépendance énergétique", a conclu le vice-président aux affaires
politiques CNJPQ.




Renseignements :

Renseignements: Gabrielle Lemieux, vice-présidente aux communications,
(514) 808-6071; Source: Comité national des jeunes du Parti Québécois

Profil de l'entreprise

Comité national des jeunes du Parti Québécois (CNJPQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.