Le Collège royal exhorte les gouvernements à protéger la qualité de l'éducation médicale et l'accès à des soins de qualité dans un système canadien de plus en plus complexe



    OTTAWA, le 24 sept. /CNW Telbec/ - En raison de la régionalisation
accrue, des nouveaux modèles d'éducation médicale et de la présence croissante
de centres médicaux privés, le Collège royal des médecins et chirurgiens du
Canada demande à tous les gouvernements, cliniques et centres médicaux, et aux
autorités régionales en matière de santé de protéger la qualité de l'éducation
médicale et d'assurer aux Canadiens et aux Canadiennes un accès rapide à des
soins de qualité.
    Le Collège royal affirme depuis longtemps son soutien au système public
de soins de santé du Canada et aux principes de la Loi canadienne sur la
santé. Toutefois, il reconnaît également que le contexte des soins de santé au
Canada est en pleine évolution. Dans un nouvel énoncé de politique, "Protéger
la qualité du continuum éducatif et du personnel médical dans le cadre
complexe du système de soins de santé du Canada", le Collège royal fait des
recommandations de grande portée pour protéger la qualité des soins et les
occasions de formation des médecins du Canada en tenant compte de la présence
croissante des centres privés. Les gouvernements doivent s'assurer que leurs
décisions ne nuisent pas à l'accès à une formation médicale de qualité.
    "La complexité croissante des soins de santé, la pression pour la
réduction des temps d'attente et la présence grandissante des cliniques
privées ont défini un nouveau contexte pour la prestation de soins de santé,
d'éducation médicale et de formation, explique le Dr William Fitzgerald,
FRCPC, président entrant du Collège royal. Le Collège reconnaît que la
participation du secteur privé dans le domaine des soins de santé est bel et
bien réelle au Canada. Ce qui nous inquiète, c'est la continuité des soins et
la sécurité des patients qui alternent entre les centres publics et les
centres privés. Nous devons également nous assurer que les médecins de demain
auront toujours accès à des occasions de formation de qualité."
    Le Dr William Fitzgerald, C.M., FRCSC, ancien président de la
Newfoundland Surgical Society et de l'Association canadienne des chirurgiens
généraux, deviendra le 40e président du Collège le 27 septembre 2008. Au cours
de son mandat de deux ans, il s'emploiera à ce que la perspective du Collège
et de ses 42 000 membres contribue à l'élaboration d'une politique de santé
convenable portant sur des questions telles que les ressources humaines en
santé, l'éducation et la formation de qualité, les modèles de pratique, la
santé et le bien-être des médecins, ainsi que la mobilité de la main-d'oeuvre.
    Si les gouvernements ou les autorités régionales en matière de santé
confient des soins à des installations privées, le Collège royal recommande
l'établissement de rapports formels entre lesdites installations et les
facultés de médecine de manière à ce que les résidents soient exposés à un
ensemble varié de cas et qu'ils aient l'occasion de pratiquer toute la gamme
de rôles dont un spécialiste doit s'acquitter au cours de ses activités
professionnelles.
    Il doit également y avoir une mobilisation afin d'obtenir les fonds
nécessaires pour étudier de près l'impact de la privatisation sur l'accès aux
soins, la qualité des soins, l'éducation, les normes et les ressources
humaines en fait de médecins au pays.
    Selon le Dr Andrew Padmos, FRCPC, PDG du Collège royal : "Les
gouvernements doivent s'assurer que les patients peuvent accéder rapidement à
des soins financés par l'Etat, que ce soit dans le système public ou privé, et
que ces soins répondent aux normes de qualité les plus strictes. Ils doivent
également appuyer des politiques fournissant des ressources appropriées aux
systèmes d'éducation et de soins de santé et assurant une distribution
adéquate des ressources humaines de médecins, des environnements de travail et
des rémunérations afin de garder les médecins au Canada."

    Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada est l'organisation
nationale à but non lucratif en charge de l'éducation médicale des
spécialistes au Canada. Il établit des normes élevées d'éducation
universitaire médicale supérieure et de développement professionnel permanent.
En collaboration avec des organisations de la santé et des agences
gouvernementales, le Collège royal joue également un rôle dans l'élaboration
d'une politique de santé convenable au Canada.

    Pour de plus ample information voir:

    <a href="http://crmcc.medical.org/publicpolicy/Statement_on_Complexity_f.pdf">http://crmcc.medical.org/publicpolicy/Statement_on_Complexity_f.pdf</a>




Renseignements :

Renseignements: ou pour une entrevue, veuillez communiquer avec: Cecily
Wallace, Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, (613) 260-4180,
Cell. (613) 286-7328, CWallace@rcpsc.edu; Cristiane Doherty, Delta Média inc.,
(613) 233-9191, Cell. (613) 799-9277, cristiane@deltamedia.ca

Profil de l'entreprise

Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.