Le Collège des médecins du Québec est favorable à l'élargissement des responsabilités du pharmacien avec les balises appropriées et sans précipitation

MONTRÉAL, le 11 mai /CNW Telbec/ - Le Collège des médecins du Québec déplore que l'Ordre des pharmaciens du Québec ait préparé un projet de loi à propos de l'élargissement du rôle du pharmacien sans consulter le Collège et en contournant le comité conjoint entre les deux ordres professionnels. En février dernier, l'Ordre des pharmaciens du Québec rendait public un document formulant quatre demandes permettant d'augmenter les responsabilités du pharmacien dans le réseau de la santé québécois :

  1. Adapter une ordonnance : en effectuant une substitution de médicaments équivalents ou en modifiant ou prolongeant une ordonnance dans des cas de conditions médicales stables;
  2. Administrer un médicament : par l'enseignement d'un mode ou d'une technique d'administration, par l'injection de certains médicaments ou en les autorisant à vacciner;
  3. Prescrire et interpréter des analyses de laboratoire : dans le suivi médical de traitement médicamenteux où le résultat d'analyses pourrait modifier l'usage de médicaments;
  4. Prendre en charge certaines affections mineures.

Le Collège des médecins du Québec appuie depuis longtemps les deux premières demandes de l'Ordre des pharmaciens du Québec et ne voit pas d'inconvénient à adopter des dispositions législatives pour les permettre.

La troisième demande relative aux examens de laboratoire nécessite un encadrement précisant la liste des analyses dont il est question et qui devront être en rapport et limitées au suivi d'un traitement médicamenteux. En outre, les mécanismes d'assurance qualité des examens devront être précisés, surtout si c'est le pharmacien lui-même, en dehors d'un établissement, qui effectue l'analyse. Il faudrait également s'assurer que ce nouveau prescripteur d'examen partage les résultats d'analyse avec les autres professionnels de la santé concernés dans la prise en charge du patient pour éviter les represcriptions inutiles et coûteuses des mêmes examens.

Quant à la dernière demande, elle nécessite des discussions additionnelles entre les deux ordres professionnels puisque la proposition actuelle de l'Ordre des pharmaciens du Québec repose dans tous les cas sur l'autodiagnostic du patient.  Le Collège des médecins du Québec serait favorable à une approche par étapes en commençant par des conditions préventives comme les produits visant à favoriser la cessation tabagique ou l'administration d'acide folique aux femmes enceintes.  Le Collège rappelle qu'en s'immisçant dans le champ du diagnostic et du traitement, le pharmacien sort de son niveau de formation et se place en situation potentielle de conflit d'intérêts.

Tout en étant ouvert aux discussions, le Collège des médecins du Québec déplore toutefois la façon cavalière dont l'Ordre des pharmaciens du Québec a présenté ses revendications, notamment en contournant le comité mixte de concertation entre les deux ordres chargé de favoriser la collaboration entre les médecins et les pharmaciens et de faire des recommandations aux Conseils d'administration des deux ordres professionnels.

« L'Ordre des pharmaciens du Québec a préparé un projet de loi à la demande de l'Office des professions du Québec et du gouvernement sans jamais nous consulter au préalable et place le Collège des médecins du Québec devant un fait accompli.  J'aurais souhaité un meilleur esprit de collaboration entre nos deux ordres, comme cela s'observe entre nos membres respectifs sur le terrain », a conclu le Dr Charles Bernard, président-directeur général du Collège.

Le Collège rappelle qu'il n'y a pas d'urgence à adopter un projet de loi, et que des dispositions similaires adoptées dans d'autres juridictions canadiennes n'ont pas eu les effets escomptés sur l'accessibilité aux services de première ligne.

Le Collège des médecins du Québec est l'ordre professionnel des médecins québécois. Sa mission est de promouvoir une médecine de qualité pour protéger la population et contribuer à l'amélioration de la santé des Québécois.

SOURCE COLLEGE DES MEDECINS DU QUEBEC

Renseignements :

Mme Leslie Labranche
Coordonnatrice aux relations publiques
Collège des médecins du Québec
Ligne médias : 514 933-4179
Cellulaire : 514 915-2170

Profil de l'entreprise

COLLEGE DES MEDECINS DU QUEBEC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.