Le CNCS-FEUQ lance une importante étude sur les sources et modes de financement des étudiants aux cycles supérieurs



    MONTREAL, le 9 janv. /CNW Telbec/ - Le Conseil national des cycles
supérieurs de la Fédération étudiante universitaire du Québec (CNCS-FEUQ) a
procédé aujourd'hui au lancement de l'étude "Les sources et modes de
financement des étudiants aux cycles supérieurs". Cette étude a été rédigée à
partir d'une enquête quantitative réalisée en 2006 auprès de plus de 1600
étudiants inscrits aux cycles supérieurs universitaires dans 15
établissements.
    L'étude Les sources et modes de financement des étudiants aux cycles
supérieurs, publiée en 2001 par le CNCS-FEUQ, a contribué à une meilleure
connaissance du financement auquel les étudiants des cycles supérieurs du
Québec ont accès et permis de démontrer la précarité des conditions de vie des
étudiants. Ce document est depuis, devenu une référence dont la pertinence a
plusieurs fois été citée et reconnue par différents acteurs du milieu de la
recherche et de l'éducation au Québec et a contribué à la révision à la hausse
des montants des bourses accordées par les fonds subventionnaires provinciaux.
    "Les prochains mois seront consacrés à rendre notre étude accessible au
plus grand nombre, afin d'en assurer une diffusion massive. Gageons que les
conclusions émanant de cette nouvelle étude sauront trouver le même écho que
par le passé, auprès des décideurs et des intervenants ayant une incidence sur
les conditions de vie, d'études et de recherche des étudiants aux cycles
supérieurs", explique Frédéric Lalande, président du CNCS-FEUQ.
    La première partie de cette étude porte sur la méthodologie du sondage et
sur celle relative à la cueillette et à la compilation des données
secondaires. La seconde partie dévoile les résultats du sondage et en présente
une analyse. Cette dernière repose principalement sur les caractéristiques
scolaires et sociodémographiques, la répartition des modes de financement et
l'impact de ce financement sur l'allongement de la durée et l'abandon des
études. La seconde partie comprend également une analyse du programme de
l'Aide financière aux études et examine l'impact de la hausse des droits de
scolarité effective depuis l'automne 2007. La troisième partie présente des
recommandations basées sur l'étude du CNCS-FEUQ s'inscrivant dans les grands
axes suivants :

    
    - L'aide financière aux études
    - Les organismes subventionnaires
    - Le soutien du directeur et de l'université
    - L'emploi extérieur
    - Les étudiants à temps partiel
    - Les étudiants étrangers

    Quelques années plus tard, force est de constater que de nouveaux éléments
ont affecté la situation financière des étudiants, certains positivement,
d'autres négativement, rendant nécessaire une mise à jour des connaissances
afin d'évaluer à nouveau le financement réel des étudiants aux cycles
supérieurs et son impact sur leurs conditions de vie, ainsi que sur leurs
chances de réussite de leur projet d'études.
    A la lumière de ces résultats, le CNCS-FEUQ est malheureusement contraint
de reconduire certaines conclusions. Les sources de financement publiques,
particulièrement au niveau des bourses d'excellence et de l'Aide financière
aux études, ont tendance à gravement se tarir avec l'allongement de la durée
des études, augmentant ainsi le niveau de précarité financière des étudiants.
Par ailleurs, l'écart entre la durée réelle de celle-ci et les programmes de
soutien financier ne fait qu'alourdir la pression sur la contribution
personnelle de l'étudiant et de sa famille, ainsi que la nécessité de devoir
recourir au travail extérieur ou à un prêt. Or, il est à nouveau démontré que
ces éléments renforcent le phénomène d'endettement, de précarisation et donc,
les risques de nuire à la réussite et augmenter le décrochage.
    "Il est encore troublant de constater, comme par le passé, à quel point le
financement des étudiants aux cycles supérieurs demeure préoccupant,
particulièrement vers la fin du projet d'étude là où les étudiants en ont
justement le plus besoin, pour prévenir les abandons. Le Québec ne peut se
permettre de continuer à perdre, pour des motivations financières, près d'un
étudiant sur 2 au doctorat, et près d'un tiers à la maîtrise.", de compléter
M. Lalande.
    La réalisation de cette étude a été rendue possible grâce à la
participation des fonds subventionnaires fédéraux et provinciaux :

    - CRSH - Conseil de recherches en sciences humaines du Canada
    - CRSNG - Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du
      Canada
    - IRSC - Instituts de recherche en santé du Canada
    - FQRNT - Fonds québécois de recherche sur la nature et les technologies
    - FQRSC - Fonds québécois de la recherche sur la société et la culture
    - FRSQ - Fonds de la recherche en santé du Québec

    

    Le CNCS-FEUQ représente près de 30 000 étudiantes et étudiants des cycles
supérieurs des universités du Québec.




Renseignements :

Renseignements: Dany St-Jean, attaché de presse, Fédération étudiante
universitaire du Québec (CNCS-FEUQ), Bureau: (514) 396-3380, Cell.: (514)
212-5457

Profil de l'entreprise

Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ)

Renseignements sur cet organisme

CONSEIL NATIONAL DES CYCLES SUPERIEURS - FEDERATION ETUDIANTE UNIVERSITAIRE DU QUEBEC (CNCS-FEUQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.