Le Chef national Phil Fontaine condamne la violence exercée à l'endroit des manifestants autochtones en Colombie



    OTTAWA, le 27 oct. /CNW Telbec/ - Dans le sud-ouest de la Colombie, des
manifestations visant à dénoncer les politiques économiques du gouvernement
colombien ont tourné à l'affrontement entre les manifestants autochtones et la
police. Le mouvement de protestation s'est amorcé le 21 octobre et il y a eu
de nombreux blessés; des allégations non confirmées font état d'au moins
trois morts du côté des Indiens colombiens. Les manifestants ont bloqué la
route panaméricaine. Ils n'ont que des moyens rudimentaires de défense pour se
protéger d'une police toute-puissante. Les peuples autochtones de Colombie
craignent une escalade du conflit.
    Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations (APN), Phil
Fontaine, s'est dit inquiet du sort des peuples autochtones de Colombie et
presse le gouvernement colombien de négocier un règlement pacifique avec les
manifestants. "Je demande à toutes les parties de mettre fin à la violence et
d'amorcer un dialogue empreint de respect afin de résoudre leur différend. Je
demande également aux Canadiens préoccupés par les droits de la personne et
les droits des peuples autochtones de veiller à ce que la communauté
internationale continue de surveiller ces événements afin qu'un règlement
pacifique et immédiat à ces affrontements armés soit conclu", a déclaré Phil
Fontaine.
    "La population autochtone de Colombie est l'une des plus pauvres de ce
pays, une réalité que vivent également les Premières Nations au Canada",
a-t-il ajouté. Les politiques économiques, incluant les plans du gouvernement
colombien visant à conclure un accord de libre-échange avec les Etats-Unis,
ont provoqué un mouvement de désobéissance croissant des peuples autochtones,
a expliqué Phil Fontaine. "Une extrême pauvreté, jumelée à l'exclusion, des
conditions que vivent aussi les Premières Nations du Canada et d'autres
peuples autochtones ailleurs dans le monde, ne sont pas des éléments
favorables à l'établissement de relations diplomatiques harmonieuses au
21e siècle. Que ce soit à l'échelon national ou international, la
planification et la prise de décisions en matière d'économie doivent
comprendre la participation des peuples autochtones. C'est la clé pour réduire
la pauvreté croissante des peuples autochtones et pour tisser des relations
fondées sur une consultation et une inclusion constructives, pour finalement
permettre une réconciliation."
    "J'aimerais également faire remarquer que cette situation illustre
l'importance d'outils internationaux comme la Déclaration des Nations Unies
sur les droits des peuples autochtones, que le Canada a refusé de signer et de
mettre en oeuvre. Partout dans le monde, les droits des Autochtones ne cessent
d'être bafoués. La Déclaration des Nations Unies renferme les normes les plus
élevées en matière de droits de la personne et de pratiques exemplaires. Le
Canada devrait reconnaître et appliquer cet important outil des droits de la
personne", a conclu le Chef national de l'APN. Le Chef régional Wilton
Littlechild, ex-membre de l'Instance permanente sur les questions autochtones
des Nations Unies, et qui a également été un membre influent ayant participé à
la rédaction de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples
autochtones, a discuté la semaine dernière à New York de la violence qui
s'accentue à un rythme alarmant en Colombie avec le Haut Commissaire des
Nations Unies aux droits de l'homme, Mme Navanethem Pillay.

    L'Assemblée des Premières Nations est l'organisme politique national qui
représente les citoyens des Premières Nations au Canada.




Renseignements :

Renseignements: Joan McEwen, directrice des communications, APN, (613)
241-6789, poste 242, ou cell.: (613) 324-3329, jmcewen@afn.ca; Gina Cosentino,
conseillère principale aux relations avec le gouvernement et aux affaires
internationales, Bureau du Chef national, (613) 241-6789, poste 356,
gcosentino@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.