Le chef national félicite les Premières nations de la région de Weeneebayko pour l'entente historique sur la santé



    OTTAWA, le 4 sept. /CNW Telbec/ - Le chef national de l'Assemblée des
Premières Nations, Phil Fontaine, a félicité aujourd'hui les Premières nations
de la région de Weeneebayko, dans le nord de l'Ontario, qui ont conclu une
entente qui leur permettra d'offrir de meilleurs services de soins de santé.
    L'entente, connue sous le nom d'Entente cadre d'intégration des services
de santé de la région de Weeneebayko, prévoit l'intégration des services de
santé fédéraux et provinciaux au sein d'une organisation gérée par les
Premières nations. L'entente permettra de rationaliser les services de soins
de santé et donnera aux Premières nations plus de maîtrise sur eux.
    "Nous avons toujours dit que la maîtrise des soins de santé par les
Premières nations est essentielle pour donner à nos concitoyens les soins dont
ils ont besoin, autant pour ce qui est de la qualité que de la rapidité", a
déclaré le chef Fontaine. "Dans ce cas-ci, il y aura un véritable
investissement dans les infrastructures de ces populations pour qu'elles
puissent déterminer comment mieux répondre à leurs besoins, qu'ils soient
urgents ou courants."
    La négociation autour de cette entente a duré 22 ans.
    "C'est un jour historique. C'est ce que les chefs voulaient il y a déjà
plus de 20 ans. Nombreux sont nos concitoyens qui n'ont pas reçu les soins
dont ils avaient besoin, qui ont perdu un membre ou qui sont devenus aveugles
des suites du diabète", remarque le chef Jonathon Solomon de la Première
nation Kashechewan, l'une des cinq Premières nations à avoir signé l'entente.
"Cette entente nous permettra de combler les nombreux vides qui nous posent
problème. En outre, ces Premières nations bénéficieront d'investissements en
capital. Ce modèle peut devenir un modèle pour les autres Premières nations."
    Le chef régional de l'APN pour l'Ontario, Angus Toulouse, a aussi loué
l'entente.
    "Dès qu'une Première nation exerce une plus grande maîtrise sur les soins
de santé, la santé de ses membres s'améliore", signale le chef Toulouse. "Le
bon sens dicte que les groupes qui connaissent trop bien leurs problèmes de
soins de santé utiliseront leur expertise pour mettre sur pied leur propre
système de soins de santé."
    La région de Weeneebayko, qui s'étend sur les rives ontariennes des baies
James et Hudson, est composée de villages éloignés. Environ 10 000 résidants,
surtout des Cris vivant dans les réserves ou à l'extérieur de celles-ci, sont
visés par l'entente. Traditionnellement, ce sont les gouvernements fédéral et
provincial qui fournissent les soins de santé dans la région, ce qui entraîne
souvent un chevauchement ou un dédoublement de certains services, tandis que
d'autres services considérés comme essentiels sont sous financés ou ne sont
pas offerts.

    
    L'entente prévoit :
    - l'intégration des services fédéraux et provinciaux de soins de santé
      dans une organisation gérée par la population;
    - des dépenses en capital pour de nouveaux projets;
    - l'incorporation des pratiques traditionnelles de guérison aux soins
      de santé;
    - le partage des coûts de certains services afin d'atteindre de plus
      grandes économies d'échelle;
    - la fusion de l'hôpital général Weeneebayko, de juridiction fédérale,
      et de l'hôpital général de la Baie James, de juridiction provinciale.
    

    Avec le temps, l'entente englobera aussi les initiatives en matière de
services de santé publique et mentale, ainsi que les normes démographiques et
de performance.
    Les Premières nations couvertes par l'entente comprennent la Première
nation Attawapiskat, la Première nation de Fort Albany, la Première nation
Kashechewan et la Première nation Weenusk. La Mocreebec Non-profit Development
Corporation et la Ville de Moosonee sont aussi parties prenantes à l'entente.
    L'entente a été signée tard vendredi après-midi. Les gouvernements
provincial et fédéral étaient représentés par le ministre ontarien de la
Santé, George Smitherman, et par le ministre fédéral de la Santé, Tony
Clement.




Renseignements :

Renseignements: Bryan Hendry, directeur intérimaire des communications,
(613) 241-6789, poste 229, (613) 293-6106 (cellulaire), bhendry@afn.ca; Karyn
Pugliese, Communications relatives à la santé, (613) 241-6789, poste 210,
(613) 292-1877, kpugliese@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.